Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Attention aux débordements!
Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6286
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar yves 120 » 08 mars 2015 16:14

Quelques salles ou j 'allais régulièrement :num1


Image
Image


Image
Image
Image
Modifié en dernier par yves 120 le 08 mars 2015 16:53, modifié 3 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7225

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar Longway » 08 mars 2015 16:34

Pas de très bons souvenirs du cinéma permanent. Les gens pouvaient entrer dans la salle à n'importe quel moment de la séance.
Tant que le film n'avait pas commencé, ce n'était pas très gênant. Mais une fois celui ci débuté, les allées et venues causaient vraiment des désagréments.
Certains spectateurs arrivaient au milieu de la séance, d'autres faisaient le chemin en sens inverse, refusant de voir une deuxième fois ce qu'ils avaient déjà vu lors de la projection précédente.
Il fallait parfois se lever des sièges pour les laisser sortir, et si vous aviez le malheur d'être proche de l'entrée, alors c'était le va et vient de la porte avec son grincement harmonieux qui vous accompagnait pendant tout le film ! :sad:

chip a écrit : Les cinémas de quartiers, eux, n'étaient pas permanents et le film commençait après l'entracte, ce qui permettait si l'on était un peu téméraire, de rentrer voir le film sans débourser un sou, les gens sortaient s'aérer et rerentraient.... J'étais pas trop téméraire, peur du gendarme et bonne éducation, sans doute.


Oui, mais beaucoup de cinémas s"en était rendu compte. Ils distribuaient alors des jetons que l'on se devait de présenter et rendre à notre retour, et ce, en plus du ticket de la séance qui servait de seconde preuve.

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7225

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar Longway » 08 mars 2015 17:03

yves 120 a écrit : à la Cigale j 'ai vu pleins de westerns dont dans un film de Delon qui se passe sur la Côte , Mélodie en sous sol , on voit une affiche de Rock Hudson dans un western " le Justicier impitoyable "


Voici des captures de cette scène que l'on peut voir uniquement dans la version intégrale du film.


Image


Image


Image


Image


Image

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6286
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar yves 120 » 08 mars 2015 17:35

Superbe Longway , :D Bien sur j 'ai ce film je l 'aime beaucoup :beer1: c 'est l 'un de mes préférés de Delon et Gabin et Maurice Biraud est fantastique dedans avec un humour haut de gamme :wink:

Ces captures me font vraiment très plaisir car oh combien de fois dans ma jeunesse j 'ai fais ce que regarde Delon les photos et les affiches dans cette salle de la Cigale .
Et tant d 'autres salles , je l 'ai parcouru ce Boulevard " Delon en large " :sm57:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7225

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar Longway » 08 mars 2015 18:11

yves 120 a écrit :Superbe Longway , :D Bien sur j 'ai ce film je l 'aime beaucoup :beer1: c 'est l 'un de mes préférés de Delon et Gabin et Maurice Biraud est fantastique dedans avec un humour haut de gamme :wink::


Idem pour moi ! :beer1:

Avatar du membre
major dundee
Marshall
Marshall
Messages : 2416
Localisation : depts 13 et 05

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar major dundee » 08 mars 2015 20:05

Le Madeleine à Marseille (Pathé Madeleine aujourd'hui)que des bons souvenirs dans ce ciné, la reprise de Spartacus dans les 80's, Les Morfalous aussi, Danse avec les Loups, des séances à minuit dans les 90's, hé hé, on rentrait en douce des packs de bières et on fumait dedans aussi...tout un programme, après ils les ont supprimées ces séances de minuit ( pas à cause de nous)
Image

yza
Squaw
Messages : 360

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar yza » 08 mars 2015 20:28

Ayant toujours habité le même immeuble du côté de la place Maubert, j'ai quelques souvenirs...des cinémas du 5 et 6° arrondissement, ou fourmillaient une multitude de petits et grands, dont beaucoup d'art et d' essai... :cool:

Une vrai caverne d'Ali Baba!

Nombreux grands sont devenus des supermarchés ou des librairies, mais les petits résistent.

Avatar du membre
Hombre
Trappeur
Trappeur
Messages : 3087

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar Hombre » 08 mars 2015 20:31

:num1

Yves tu m'a donné envie et j'ai trouvé des images des "théâtres" de Valparaiso.
Les images ne sont pas terrible mais ça donne une petite idée.

Je commence par le Pacifico la salle et le fond par où on entrais :
Image

Il fallait ouvrir les rideaux pour la projection :
Image

La façade de nos jours :
Image


Le Victoria et son hall :
Image

L'intérieur avec orchestre, 2 balcons et son poulailler :
Image

L'entrée du Chile :
Image

Et les ruines, aujourd'hui, après les tremblements de terre et l'abandon :
Image

Image


Le hall du théâtre Valparaiso :
Image

La vendeuse des billets dans son guichet :
Image

Les décorations murales qui me faisaient rêver enfant :
Image

J'aimais le rituel d'ouverture des rideaux signe que le film démarrais :
Image

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5048
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar Yosemite » 08 mars 2015 21:10

yves 120 a écrit :
pak a écrit :Une autre chose qu'on pouvait faire mais plus maintenant, c'était rester dans la salle. Je me souviens l'avoir fait pour revoir un film qui m'avait tellement plus que je voulais le revoir de suite.


A l 'époque on appelait ça " le cinéma permanent "



Lorsque j'ai débarqué à Paris, dans les années 90, ce type de cinéma, dit "permanent" donc, existait encore !
Essentiellement pratiqué dans le Xième arrondissement et pour des films qui n'avaient rien à voir avec les westerns... N'en dirai pas davantage pour cause de hors-sujet manifeste ! :oops:
Je n'avais connaissance de son existence (pour d'autres genres cinématographiques que ceux que j'évoquais à linstant) qu'au travers de films télé ou de bouquins desquels ils étaient tirés : Maigret notamment, il lui arrive de rentrer dans un cinéma permanent pour s'isoler au cours de ses enquêtes.
Yo.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6286
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar yves 120 » 08 mars 2015 21:16

major dundee a écrit :Le Madeleine à Marseille (Pathé Madeleine aujourd'hui)que des bons souvenirs dans ce ciné, la reprise de Spartacus dans les 80's, Les Morfalous aussi, Danse avec les Loups, des séances à minuit dans les 90's, hé hé, on rentrait en douce des packs de bières et on fumait dedans aussi...tout un programme, après ils les ont supprimées ces séances de minuit ( pas à cause de nous)
Image


Nous c 'était plutôt les esquimaux :D demandez les esquimaux glacés je crois même me rappelé la marque les esquimaux oui mais les esquimaux Gervais , les voilà les voilà les voilà les esquimaux les esquimaux les voilà les voilà les esquimaux , les seuls les vrais les esquimaux GERVAIS criaient les ouvreuses en chantant et la pub sur l 'écran etc ............. bonbons caramels ...... :sm57: et les ouvreuses avec leur lampes torche avaient quelque chose d 'ambiance conviviale c 'était bon cette sensation ! même gamin nous le ressentions rien a voir avec les packs de bières exceptés pour fumer , fallait aller au REX sur les Grands Boulevards avec les étoiles au plafond tout bleu :num1
Modifié en dernier par yves 120 le 08 mars 2015 22:15, modifié 2 fois.
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6286
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar yves 120 » 08 mars 2015 21:33

Waouh Hombre :D c ' est tout simplement merveilleux je n 'avais pas vu de salle de Cinéma de l ' époque sauf bien sur en france mais si loin en amérique du sud non ! merci c 'est super sympa :D je n 'ai vu perso que deux salles au cours de mes voyages dont une à Hollywood le Théâtre Chinois où il y a les pieds et les mains des Stars dans le ciment et l 'autre en Inde à Jaipur , le plus Grand cinéma de l ' Inde il est très beau et l 'ambiance :D :lol:
Voici à Jaipur , le Raj Mandir ,


Image
Image

Et le Théâtre Chinois ,
Image
Image
Image
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Hombre
Trappeur
Trappeur
Messages : 3087

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar Hombre » 08 mars 2015 22:36

:num1

Belles images Yves :applaudis_6: :applaudis_6:

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6286
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar yves 120 » 08 mars 2015 23:51

Hombre a écrit ::num1

Belles images Yves :applaudis_6: :applaudis_6:


Les tiennes sont encore mieux car tu étais jeune et c 'est ton vécu :num1 moi j 'avais déjà la trentaine en voyage j ' étais de passage là :num1
Alors qu 'a Paris là oui :D c 'était l 'enfance :num1 en tout ça m 'a plu Valparaiso et ses cinémas Hombre , je t 'ai imaginé :D
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8090
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar lerebelle » 09 mars 2015 4:16

Merçi pour le partage Hombre. René :applaudis_6: :beer1:

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7453

Re: Confession (cinématographique) d’un enfant du demi-siècle.

Messagepar chip » 09 mars 2015 8:13

Un très beau livre a été édité, sur les plus belles salles de cinéma , à travers le monde :
" Architectures de cinémas " de Francis Lacloche
éditions du moniteur -1981-
238 pages, photos couleur et N et B. Relié.


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités