Vos "infidélités" au western...

Attention aux débordements!
Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5022
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 18 sept. 2020 9:32

Après ma déception au sujet de "L'Avventura" de M. Antonioni, j'ai tenté de regarder "Blow up" de ce même réalisateur.
Impossible de rentrer là-dedans pour moi, impression qu'Antonioni remplit le creux avec du vide pour le dire de façon imagée...
Yo.

Avatar du membre
Hombre
Trappeur
Trappeur
Messages : 3063

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Hombre » 18 sept. 2020 18:45

Salut Yo. Pourtant il se passe plein de choses dans Blow Up.
Antonioni a adapté une nouvelle de Julio Cortazar "Las babas del diablo", étrangement traduit en français : Les fils de la vierge. Je l'avoue, je n'ai pas vu, à l'époque, une grande ressemblance de ce ce film avec la nouvelle.
Pour moi, la nouvelle était plutôt étrange, surréaliste, le film se passe dans le swinging London, qui à l'époque a fait rêver la planète entière, y compris moi...

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 19 sept. 2020 18:18

Ce matin, en traînant mes grolles à Cash Express , j'ai déniché la toute première édition DVD Zone 2 française du X-Men de Bryan Singer, très difficile aujourd'hui à dénicher dans un état proche du neuf, du fait de la fragilité de ce boîtier dépliant métallisé.
Je viens donc de revoir le film, histoire de tester cette galette qui a tout de même 20 ans d'âge.

Et avec le recul, je trouve que ce volet fondateur de la franchise est le meilleur, le troisième mis à part: il se dégage une simplicité, une sorte de pureté dans cette adaptation au budget modeste mais qui n'a pas vieillie à mon sens.
Les effets spéciaux, toujours très honorables, sont disséminés avec parcimonie, loin de l'overdose d'images de synthèse criardes des opus ultérieurs, et ont le bon goût de ne pas empiéter sur la dramaturgie.
Le nombre de personnages est restreint, permettant ainsi à chacun d'avoir un temps de présence équitablement réparti à l'écran, ce qui hélas sera le gros défaut des multiples suites, dont beaucoup n'étaient pas tellement nécessaires.

Quant au DVD lui-même, il se défend toujours bien sur mon écran 4K, avec un piqué maîtrisé et de bonnes couleurs, bien que la navigation interactive soit parfois un peu lente dans ma platine Blu-ray.
Les bonus sont peut-être le seul point faible de cette toute première édition Zone 2, souffrant d'un aspect " promo " assez artificiel et d'une présentation laborieuse, à l'image de cette interview du réalisateur Bryan Singer, démultipliée en micro-pastilles d'une minute en moyenne, alors que la totalité de l'entretien ne doit pas excéder la dizaine de minutes.
Ironiquement, le bonus le plus pertinent reste la courte audition commune de Hugh Jackman (Wolverine) et Anna Paquin (Malicia).

En tous cas, j'ai pris plaisir à revisionner ce X-Men 1, que j'avais découvert en salles à sa sortie à l'été 2000, sans savoir le moins du monde qu'il s'agissait d'une adaptation de la Marvel.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 20 sept. 2020 18:08

Petite séance dominicale :
La Ligue des Gentlemen Extraordinaires (2003) , de Stephen Norrington.
Tiré du comic book éponyme d'Alan Moore et Kevin O'Neill, ce film d'aventures choral, sorte d'Avengers de la fin de l'ère victorienne, réunit pas moins que la crème de la littérature anglaise et américaine pour sauver le monde d'un péril imminent: Allan Quatermain (Sean Connery) , Mina Harker (Peta Wilson) , femme-vampire et ex-maîtresse de Dracula, Dorian Gray (Stuart Townsend) , Tom Sawyer (Shane West), l'Homme Invisible (Tony Curran) , le Capitaine Némo (Naseeruddin Shah) et enfin le Dr. Jekyll et son maléfique alter ego Mr. Hyde (Jason Flemyng) -tous unis pour contrer un insaisissable " Fantôme " (Richard Roxburgh) aux visées terroristes...
Echec immérité au box-office, ce blockbuster injustement démoli par la critique ne trahit pourtant en rien son tournage cauchemardesque, à l'issue duquel Sean Connery se retira définitivement des plateaux de cinéma.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5060
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 21 sept. 2020 7:44

Image

Tourné en 1944, un cinéma de l'étrange, espagnol, devenu très rare. Livret d'informations sur les entours du film et sa production.

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8112
Localisation : oregon

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lasso » 21 sept. 2020 10:38

hier-soir : Mario Bava : Sei donne per l'Assassino


Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 21 sept. 2020 18:23

Séance DVD de début de soirée :
Troie (2004) , péplum de Wolfgang Petersen, avec Brad Pitt dans le rôle d'Achille, guerrier invaincu au service de la vengeance de Ménélas (Brendan Gleeson) , le Roi de Sparte, dont la femme Hélène (Diane Kruger) s'est enfuie avec son amant Pâris (Orlando Bloom) , Prince de Troie.
Au cours de la bataille, le frère aîné de celui-ci, Hector (Éric Bana) , commettra une erreur tragique qui attisera la haine d'Achille...

Un efficace péplum moderne qui, s'il ne dégage pas l'ampleur épique des superproductions de la grande époque hollywoodienne, remplit sans coup férir son contrat de blockbuster estival, malgré un Brad Pitt un rien trop lisse et propre sur lui pour faire oublier son statut de " beau gosse " et être crédible à 100% dans l'armure du héros mythologique qu'il incarne.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5022
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 23 sept. 2020 12:01

Hier soir, « Le Champion » de Mark Robson.
Très bon moment où l’on retrouve deux acteurs bien connus par les westerners, Kirk Douglas qui trouve un de ses premiers grands rôles, ainsi qu’Arthur Kennedy.
Yo.

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1457

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Fabbordelais » 23 sept. 2020 16:57

Yosemite a écrit :Hier soir, « Le Champion » de Mark Robson.
Très bon moment où l’on retrouve deux acteurs bien connus par les westerners, Kirk Douglas qui trouve un de ses premiers grands rôles, ainsi qu’Arthur Kennedy.
Yo.

Kirk Douglas et Arthur Kennedy mis en scène par Mark Robson je pense que ça doit être un trés bon film.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 23 sept. 2020 17:47

Séance de fin d'après-midi :
La Guerre des Mondes (2005) , film de science-fiction de Steven Spielberg, avec Tom Cruise, Dakota Fanning et Tim Robbins.
Un des meilleurs opus de SF de Spielberg, aux effets spéciaux spectaculaires et à la piste DTS ébouriffante, remake et complément idéal du classique éponyme de 1953 signé George Pal, que je possède en Laserdisc UK.
Une nouvelle version que Tom Cruise était venu présenter chez moi à Marseille, le 17 juin 2005, avec Katie Holmes à son bras pour la promo concomitante de Batman Begins.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 25 sept. 2020 19:20

Ce matin, très sympathique rencontre avec un collectionneur privé de Laserdiscs: bonne discussion entre passionnés de la galette analogique et surtout, quelques bonnes nouveautés pour nourrir ma collection en jachère depuis le confinement.
Dirty Harry et Golden Eye sont des imports NTSC US :cool:

Image
Image
Image
Image
Image
Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8112
Localisation : oregon

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lasso » 26 sept. 2020 15:21

hier-soir La Nuit des vers Géants 1976 de Jeff Lieberman


Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2422
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 26 sept. 2020 21:14

Je viens de découvrir X-Men Apocalypse (2016) , film fantastique de Bryan Singer.
Dans ce huitième opus de la série, le Professeur Xavier (James McAvoy) , Mystique (Jennifer Lawrence) et le Fauve (Nicholas Hoult) , aidés d'une poignée de jeunes mutants, unissent leurs forces pour lutter contre leur vieil ennemi Magnéto (Michael Fassbender) , ivre de revanche et allié à une créature surpuissante surgie du fond des temps pour déchaîner l'Enfer sur Terre...
Un énième épisode toujours divertissant à défaut d'être mémorable, la constante surenchère d'esbroufe numérique devenant lassante à la longue ; sans compter des acteurs qu'on ne prend même pas la peine de faire paraître plus vieux, alors que l'histoire est censée se dérouler 20 ans après X-Men First Class et 10 ans après Days of Future Past.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5022
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 28 sept. 2020 9:15

« ¿Quién puede matar a un niño? » (Les révoltés de l’an 2000) de Narciso Ibáñez Serrador,
Une idée originale, une façon de filmer et une prise de son qui évoquent Massacre à la tronçonneuse, pour autant, le scénario m’a semblé manquer de vraisemblance et je ne suis pas sorti tout à fait convaincu.
Yo.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7978
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Sitting Bull » 28 sept. 2020 10:22

Image

:wink:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité