Page 242 sur 260

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 08 janv. 2019 23:22
par Hannie Caulder
Image

Avant de m'acheter le dvd, je ne possédais que la VHS de Peter Pan qui date de mon enfance et qui marche encore. J'ai eu la chance de le trouver à cette édition car celle-ci n'est plus en vente officiellement. Elle contient des bonus très intéressants dont un mini making-of du film, des détails sur les premiers scénarios ébauchés par Walt Disney ainsi que des images des dessins préparatoires. Ces bonus n'existent pas dans les éditions dvd récentes hormis le Blu-Ray.
Pour parler un peu du film, Peter Pan est un de mes dessins animés préférés, en tout cas, celui qui m'a fait le plus rêver. Aujourd'hui, parmi les films d'animation qui sortent, je n'en vois aucun qui parvient à faire rêver comme Peter Pan, à être aussi enchanteur et à générer cette chaleur bienfaisante au coeur.

J'avais découvert la Planète Sauvage chez mes grands-parents à Tours et ce film m'avait bien plu. Il possède une vraie poésie et demeure un très grand film d'animation. Du même réalisateur, j'apprécie aussi beaucoup Gandahar.

Pavillon Noir était un film que j'avais envie de voir depuis longtemps, mais je ne parvenais pas à le trouver. Chez Gibert, j'ai eu de la chance de le trouver neuf, encore emballé. Mais le film m'a un peu déçu. C'est loin d'être un ratage, mais je m'attendais à mieux. C'est un honnête divertissement, mais très en dessous de Capitaine Blood ou l'Aigle des Mers et la qualité de l'image du dvd laisse à désirer.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 09 janv. 2019 11:10
par Yosemite
J’ai vu passer un géant ! Michael V. Lane, 2m03 pour 125kg, ça ne donne pas envie d’aller se battre avec lui ! C’est pourtant ce qui se passe dans l’excellent « The Harder They Fall » (Plus dure sera la chute), Mark Robson,1956.
Un très beau titre pour un très bon film qui se déroule dans le milieu de la boxe et de ses matches truqués. Le magouilleur en chef est interprété par Rod Steiger, Humprey Bogart est manifestement très à l’aise dans ce milieu, et assure une partition splendide, à la fois convaincante et sobre.
Un bon point également à l’entraineur, George, interprété par Jersey Joe Walcott légèrement bedonnant mais tout crédible en ancien boxeur et pour cause… il était champion du monde poids lourds en 1951.
Yo.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 09 janv. 2019 11:41
par MARCHAND
Image

Une comédie d'espionnage et un bon film d'action.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 10 janv. 2019 12:09
par MARCHAND
Image

A mi chemin entre fiction et documentaire historique.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 11 janv. 2019 12:22
par MARCHAND
Image

Un grand mélo optimiste, d'une autre époque.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 11 janv. 2019 15:56
par lasso
hier-soir BluRay de Sidonis - PLAY DIRTY 1969 de Toth

un guerre ! plutôt aventure guerrière


Image

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 12 janv. 2019 9:52
par MARCHAND
Image

Action et catastrophe, on ne voit pas le temps passer.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 12 janv. 2019 11:05
par lasso
MARCHAND a écrit : Action et catastrophe, on ne voit pas le temps passer.


très bon, on ne voit Jon Voight pas assez souvent.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 12 janv. 2019 11:07
par L..
Image

Ce mois de février 2019 chez Gaumont. Un cinéma de la poésie.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 12 janv. 2019 11:26
par L..
Image

Superbe copie, le BR est déjà donné comme épuisé chez amazon (?).

Pinoteau est un peu dur avec le roman initial de Francis Ryck, un auteur habile et attachant, dont pas mal d'autres Séries Noires ont été adaptées au cinéma, dont Le compagnon indésirable devenu Le Secret, de Robert Enrico. (Bonus BR repris du DVD, déjà excellent.)

Le Serpent, d'après Pierre Nord, mériterait un tel traitement BR, même si le DVD déjà sorti est déjà d'un très bon niveau.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 12 janv. 2019 21:44
par Hombre
lasso a écrit :
MARCHAND a écrit : Action et catastrophe, on ne voit pas le temps passer.


très bon, on ne voit Jon Voight pas assez souvent.


Runaway Train est un de mes films cultes J'ai applaudi en salle au moment de sa sortie.
J'avais vu et aimé quelques films d'Andrei Konchalovski de sa periode soviétique.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 13 janv. 2019 12:24
par MARCHAND
Image

Un polar politique à l'atmosphère oppressante réussie. 1961.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 13 janv. 2019 12:28
par Hannie Caulder
Image

Mes achats récents, de chez Gibert, OCD et Amazon.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 13 janv. 2019 21:45
par lafayette
Ai bien apprécié un thriller avec Jason Momoa et Stephen Lang en tant que père du premier qui est touché par Alzheimer et retrouve un peu de sa tête au moment où ils sont attaqués par une bande de dealers. Braven diffusé récemment sur la 10.
Image
La particularité de Jason Momoa, un beau costaud, aux ascendances hawaïennes et amérindiennes entre autres, est qu’il en prend plus qu’il n’en donne contrairement à Bruce Lee ou autres gros bras du ciné.
Je ne suis pas très fan de Frontier sa dernière série, malgré des personnages intéressants, dont le récit tourne en rond entre gens qui se détruisent les uns les autres dans un trop plein d’interieurs sombres ou extérieurs de nuit, mais j’ai bien aimé ce film Braven. Il me faudra revoir le remake de Conan avec Momoa que je croyais avoir et que j’ai peut être prêté sans noter quand et à qui.
Intéressant de voir les personnages de Momoa et de sa femme utiliser avec dextérité leurs arcs et flèches. Un western moderne.

Re: Vos "infidélités" au western...

Posté : 14 janv. 2019 10:18
par Longway
L.. a écrit :
Ce mois de février 2019 chez Gaumont. Un cinéma de la poésie.


Est-il possible de connaître l'état de ce bluray ( La Fiancée des ténèbres ). A t-il été bien restauré ?
Je demande ça car j'ai déjà l'édition dvd de Gaumont, pas de restauration ou très peu, l'image tremble, et la définition bien moyenne m'empêche de le visionner sur grand écran.
Ce film est un enchantement poétique. Découvert grâce à la télévision en fin des années 50. Gamin à l'époque, il était resté gravé dans ma mémoire, et il me fallut attendre le début des années 90 pour le revoir avec la complicité du cinéma de minuit, un enregistrement sur vhs que j'ai d'ailleurs conservé.
Si le bluray est à la hauteur de ce que j'en attends, alors je ne vais pas m'en priver.