Vos "infidélités" au western...

Attention aux débordements!
L..
Trappeur
Trappeur
Messages : 3955
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 27 déc. 2018 0:45

Image

Version noir et blanc, fort belle image (pas revue la version couleur, elle-aussi disponible) et une très intéressante interview de Bogdanovich par J.B. Thoret sur les films qu'il n'a pas pu réaliser, dont un western devenue une mini-série TV The Streets of Laredo... (rien sur sa tentative avec Leone, pour Il était une fois la Révolution.)

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2605

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar MARCHAND » 27 déc. 2018 10:02

ImageImage

Hier soir, un polar en costumes, des acteurs solides.
Errare humanum est...

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7098
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lafayette » 27 déc. 2018 11:18

Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1322
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 27 déc. 2018 21:19

Ce soir, sur Arte, je revois La Mort aux Trousses (1959) avec Cary Grant , un de mes Hitchcock préférés, peut-être bien le meilleur bijou du Maître du Suspense: en effet, tout y est, pas un plan n'est superflu dans ce modèle d'intrigue et d'efficacité scénaristique, qui reste pour moi la quintessence du principe du MacGuffin à l'écran :applaudis_6:

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2605

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar MARCHAND » 28 déc. 2018 11:37

Image

Un Delon plus près de l'homme que de l'image de l'acteur.
Errare humanum est...

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2605

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar MARCHAND » 29 déc. 2018 10:11

Image

Hier soir, un documentaire qui se passe de commentaires.
Errare humanum est...

Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1322
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 29 déc. 2018 20:58

Ce soir, je revois ce sympathique petit Disney: au repos après une sévère intoxication alimentaire qui m'a crevé toute
la journée...

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2605

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar MARCHAND » 30 déc. 2018 12:26

Image

Titre français, "Le banquier de la Résistance". Un bon film néerlandais de cette année, sur un sujet original tiré de la réalité, visible sur des chaines payantes.
Errare humanum est...

Avatar du membre
major dundee
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1936
Localisation : depts 13 et 05

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar major dundee » 30 déc. 2018 19:35

Ah oui, "Le toubib"...le conflit était indéterminé il me semble...vu dans les années 80 à la tv.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 31 déc. 2018 10:25

"Viridiana" de Luis Buñuel, film qui a obtenu la palme d'or au festival de Cannes en 1961 et qui, dans un plan qui a fait parler de lui, offre une parodie de "La Cène" de Léonard de Vinci.
Malgré les louanges qu'on peut en lire ici et là, je me suis copieusement ennuyé tant ni l'histoire ne m'a intéressé ni la façon de filmer ne m'a bien emballé.

"La malédiction d’Arkham" (The haunted palace) en revanche m'a beaucoup plu. Film fantastique Roger Corman, sorti en 1963, inspiré d'un roman d'Howard Phillips Lovecraft même si c'est Edgar Allan Poe qui est mentionné au générique.
Vincent Price est particulièrement convaincant, on y retrouve avec plaisir Debra Paget, fort inspirée également, quant aux décors, ils confèrent une ambiance inquiétante qui sied à merveille à ce genre de film.

"The Crimson kimono" (Le kimono pourpre), s'il ne fait pas appel à des acteurs très connus, constitue une belle oeuvre de Samuel Fuller. Une histoire qui tourne autour du thème de la jalousie, de l'incompréhension entre les êtres sur fond d'enquête policière.
Fuller nous plonge dans le quartier japonais de Los Angeles et sa façon de filmer la ville est purement magnifique.
Yo.

MARCHAND
Marshall
Marshall
Messages : 2605

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar MARCHAND » 31 déc. 2018 15:35

Image

Hier soir, un mélo efficace et un grand film.
Errare humanum est...

L..
Trappeur
Trappeur
Messages : 3955
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 01 janv. 2019 17:32

Image

Tous titres déjà sortis, mais proposés dans une version restaurée (sauf Les Aventuriers, déjà accessible dans cette version en HD chez SNC M6).

Très belles copies des Grandes Gueules, de La belle vie, et des documentaires tournés par Robert Enrico, présents sur le DVD Au coeur de la Vie (3 courts métrages d'après Bierce, dont la Rivière du Hibou).

Intéressant retour sur Robert Enrico dans le livre d'accompagnement et les différents Bonus.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 02 janv. 2019 9:04

"The killers" (Les tueurs), 1946, Robert Siodmak. On retrouve avec délectation Burt Lancaster, Edmond O'Brien et la sublime Ava Gardner dans une histoire d'anciens casseurs qui règlent leurs comptes. Les intérieurs sont magnifiquement photographiés, Burt Lancaster est tout à fait crédible en boxeur bien costaud.
Yo.


Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7030
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Sitting Bull » 02 janv. 2019 15:41

Yosemite a écrit :"The killers" (Les tueurs), 1946, Robert Siodmak. On retrouve avec délectation Burt Lancaster, Edmond O'Brien et la sublime Ava Gardner :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6: dans une histoire d'anciens casseurs qui règlent leurs comptes. Les intérieurs sont magnifiquement photographiés, Burt Lancaster est tout à fait crédible en boxeur bien costaud.
Yo.


Tout le reste, c'est de la littérature ! :)
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)



Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité