Vos "infidélités" au western...

Attention aux débordements!
Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1322
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 23 déc. 2018 19:21

Je viens de visionner en DVD la première partie du Chien des Baskerville, issu de la série TV Sherlock Holmes produite en 1968 par la BBC, avec Peter Cushing dans le rôle du détective à la pipe.
J'étais tout heureux à l'idée de découvrir enfin cette version... Et la déception n'en fut que plus cuisante !!

Si d'ordinaire je suis très bon public pour les vieux films au charme désuet, mon seuil de tolérance a été mis à rude épreuve dès les premières minutes de ce supplice: décors de studios moches et étriqués, aucune profondeur de
champ, aucun extérieur naturel, aucune figuration, une mise en scène statique, plate et molle, des cadrages serrés
et étouffants -façon Au théâtre ce soir- , de brusques travellngs injustifiés, des panoramiques nauséeux d'un visage à l'autre, à vous faire passer Jésus Franco pour Orson Welles.
Le tout baignant dans une purée de couleurs délavées et une texture d'image qui ne cache rien de son origine de VHS repiquée (voire de Bétamax) ...

Au milieu de ce marasme visuel, le pauvre Peter Cushing me fait regretter sa mémorable performance dans la version Hammer de Terence Fisher, dix ans plus tôt.
Même les épisodes des années 30-40 avec Basil Rathbone étaient plus dynamiques et mieux joués.
Dire que je pensais retrouver la qualité de la série de Jeremy Brett en 1984, mais avec Peter Cushing...
Souhaitez-moi bon courage pour les cinq épisodes qu'il me reste à voir: d'ailleurs, je ne sais même pas si je pourrai m'infliger une fois de plus cette torture ; il se peut même que je bazarde ce double DVD aussi vite que possible.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 23 déc. 2018 21:08

Un film d'Alfred E. Green qui m'a ravi, "Cover Up" (L'Indésirable Monsieur Donovan). Sur la base d'un scénario simple mais bien ficelé, un film où tous les acteurs sont formidables. Un jeu posé, un ensemble de personnages, féminins et masculins, remarquablement écrits et splendidement incarnés, ce fut un moment délicieux.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 23 déc. 2018 21:13

Tout autre genre qui peut receler bien des nanars, un film d'horreur dit "gothique" !
J'ai nommé "The vampire lovers", une histoire de vampires érotico-lesbienne qui a constitué une réelle surprise, dans le bon sens, je précise tout de suite.
Non pas que le film soit un chef d'oeuvre, loin s'en faut, mais bon, dans un genre curieux et osé, le réalisateur , Roy Ward Baker, tire son épingle du jeu et propose dirons-nous, un mélange de frissons.
une jolie trouvaille.
Yo.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 23 déc. 2018 21:20

Cette après-midi, "The death of Stalin" (La mort de Staline), comédie hilarante adaptée d'une BD ce qui doit être à la source de son côté théâtral. J'y ai appris que Staline était entre autre amateur de... westerns ! Pour autant, il voulait faire assassiner le Duke qui ne portait pas, comme on le sait, le communisme dans son cœur.
Cela dit, qui Staline, ne voulait-il pas faire assassiner hein ?
Yo.

L..
Trappeur
Trappeur
Messages : 3955
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 24 déc. 2018 9:28

Image

Jamais revu depuis 1966 ou 1967... ce qui frappe: la qualité de la mise en scène, de l'interprétation et un remarquable scénario de Clouzot.

Le film, doté d'une excellente image, est accompagné de publicités d'époque et d'archives Pathé.

Le livret est uniquement composé de matériel de promotion et de presse, avec un beau texte introductif de Christian Jaque sur l'adaptation au cinéma.

Cher, mais une idée de collection qui fait mouche.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4478
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 24 déc. 2018 10:58

Ah le sympathique Staline... Surtout dans les films locaux comme ceux évoqués dans NANARLAND...

Ce vendredi je suis allé avec mes parents voir ASTERIX ET LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE...
Je craignais un carnage avec Christian CLAVIER remplaçant Roger CAREL(qui mérite une belle retraite) et un repompage avec de nombreux placements de produits KAAMELOTT... Mais si on a parfois en effet des clins d'œil ou des reprises (le look du méchant n'est pas sans rappeler le devin magistralement doublé par Julien GUIOMAR dans ASTERIX ET LE COUP DU MENHIR)(les manques de réserve de potions magiques rappellent le souvent mésestimé ASTERIX ET LES INDIENS) et un final un peu surprenant... Le film est plaisant et c'est aussi le second film au scénario inédit depuis LES DOUZE TRAVAUX D'ASTERIX qui compte parmi mes préférés...

A noter pour le doublage les présences de Bernard ALANE (voix de Bruce CAMPBELL pour BRISCO COUNTY et du commissaire Jarry dans la saison 2 de DEADWOOD) (PANORAMIX) et de Gérard HERNANDEZ pour les westerners (un druide pas très doué et vantard). A noter aussi la petite fille (Pectine) inspiré à Alexandre ASTIER par sa propre petite fille d'après ce que j'ai lu...

Si vous êtes fans du petit Gaulois irréductible et en souvenir du bon vieux temps et de Pierre TORNADE... Précipitez-vous pour une bonne gorgée de cette fameuse potion... Dont notre Gaule actuelle aurait bien besoin mais point de Politix ici par Bélénos !!

Je n'étais pas retourné au ciné depuis cette ignoble Ch'tite Famille et je dois dire que ça fait du bien de finir l'année mieux que je ne l'avais commencé niveau ciné et je dois dire aussi que si la potion existe j'en veux pour aller faire une tête au carré au triste pitre Boon qui, de plus, usurpe le nom du grand trappeur joué par Fess "Fier" Parker d'après ce que je sais... Rien que pour ça il mérite un menhir sur le crâne !!!
Image

Avatar du membre
lafayette
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7098
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lafayette » 24 déc. 2018 13:50

J’ai déjà signalé n’avoir pas été outremesure enthousiaste du dernier Astérix malgré de bons passages.
En revanche soirée ciné superbe hier avec mes filles pour un film SF qui ne m’attirait pas du tout mais qui a été une excellente surprise pour moi. Mortal Engines est absolument à voir et j’ai adoré que ce soit Londres le grand ennemi de la terre. J’espère qu’on les aura au prochain « crunch »
Image

Avatar du membre
lasso
Sorcier
Sorcier
Messages : 6764
Localisation : oregon

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lasso » 26 déc. 2018 10:25

hier-soir THE POSTMAN ALWAYS RINGS TWICE 1946 de Tay Garnett


Image

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 26 déc. 2018 11:34

Malgré une distribution impeccable (James Stewart, Donna Reed, Lionel Barrymore), des décors magnifiques et une histoire tout à fait originale, "It's a wonderful life" (La vie est belle) de Frank Capra m'a laissé sur ma faim. L'excès de bien-pensance et l'amoncellement de bons sentiments annoncés par le titre lui-même gâtent hélas tout le talent déployé par ailleurs.
Yo.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4478
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 26 déc. 2018 11:38

LASSO: Lana... Destin terrible mais belle actrice... Une question à tout hasard cette version existe t-elle en dvd ? Je l'avais jadis prise dans LE CINEMA DE MINUIT lors d'un mois consacré au polar vers 2003 au moins, je sais plus, mais feu mon grand-père maternel effaça la vhs par erreur !

YOSEMITE: Je pense en effet que, comme souvent, trop de bons sentiments finissent par gâcher ensuite, j'ai moi ainsi été un peu déçu quand je vis ce film jadis...
Image

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7030
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Sitting Bull » 26 déc. 2018 11:45

Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4478
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 26 déc. 2018 11:54

:sm80: MERCI CHEF... J'avais découvert John GARFIELD également dans LE CINEMA DE MINUIT au collège dans un film que je compte personnellement comme western, JUAREZ de William DIETERLE (le général Porfirio DIAZ) avant de le redécouvrir avec ce film...

Je vous laisse... L'heure du repas approche ! Avec avance bon appétit !
Image
Image

Elfego69
Garçon d'écurie
Messages : 27

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Elfego69 » 26 déc. 2018 14:01

Arizona Kid a écrit :Je viens de visionner en DVD la première partie du Chien des Baskerville, issu de la série TV Sherlock Holmes produite en 1968 par la BBC, avec Peter Cushing dans le rôle du détective à la pipe.
J'étais tout heureux à l'idée de découvrir enfin cette version... Et la déception n'en fut que plus cuisante !!

Si d'ordinaire je suis très bon public pour les vieux films au charme désuet, mon seuil de tolérance a été mis à rude épreuve dès les premières minutes de ce supplice: décors de studios moches et étriqués, aucune profondeur de
champ, aucun extérieur naturel, aucune figuration, une mise en scène statique, plate et molle, des cadrages serrés
et étouffants -façon Au théâtre ce soir- , de brusques travellngs injustifiés, des panoramiques nauséeux d'un visage à l'autre, à vous faire passer Jésus Franco pour Orson Welles.
Le tout baignant dans une purée de couleurs délavées et une texture d'image qui ne cache rien de son origine de VHS repiquée (voire de Bétamax) ...

Au milieu de ce marasme visuel, le pauvre Peter Cushing me fait regretter sa mémorable performance dans la version Hammer de Terence Fisher, dix ans plus tôt.
Même les épisodes des années 30-40 avec Basil Rathbone étaient plus dynamiques et mieux joués.
Dire que je pensais retrouver la qualité de la série de Jeremy Brett en 1984, mais avec Peter Cushing...
Souhaitez-moi bon courage pour les cinq épisodes qu'il me reste à voir: d'ailleurs, je ne sais même pas si je pourrai m'infliger une fois de plus cette torture ; il se peut même que je bazarde ce double DVD aussi vite que possible.

Image


Tiens c'est marrant j'ai revu le film de la HAMMER pas plus tard qu'avant hier et très franchement c'est toujours un régal a chaque visionnage :cool: .Il est d'ailleurs fort regrettable que ce film et LA MALEDICTION DE LA MOMIE ne soit pas inclut dans le coffret LES 13 CAUCHEMARS DE LA HAMMER :cry:

L..
Trappeur
Trappeur
Messages : 3955
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 26 déc. 2018 16:10

Image

Copie absolument superbe de bout en bout !

Coffret hélas peu commode. Petit livre informatif avec des critiques de 1975.

Pour ma part, j'avais vu ce film noir en 1980, sur une copie 16 mm, sans savoir qui était Patrice Chéreau (dont le cinéma, à part ce film et Judith Therpauve ne m'intéresse pas), et je n'ai guère retrouvé dans les Bonus, trop théoriques sur Chéreau -même ce que dit Rampling- , sauf l'intervention de Pierre Lhomme, chef opérateur, un reflet critique et esthétique sur ce qui fait le film noir français (on pense à Police Python, tourné l'année suivant), ni l'intérêt de cette adaptation de Chase pour le spectateur de cinéma. Le livret est mieux en ce sens.

Hautement recommandé pour les amateurs de vrais films noirs et de J.H. Chase.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4867
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 26 déc. 2018 20:07

"Scaramouche", 1952, réalisé par George Sidney. Un film où tout est beau : l'histoire, les personnages, les acteurs, les décors, les costumes, les dialogues, les chorégraphies de combats.
Un merveilleux film de cape et d'épée, à voir et à revoir encore.
Une merveille.
Yo.



Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité