James Ellroy

Attention aux débordements!
Avatar du membre
sylvsteph
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 370

Re: James Ellroy

Messagepar sylvsteph » 14 janv. 2010 20:30

clay blaisdell a écrit :Entendu hier sur Inter, l'a pas changé, le pépère...
Moi, je l'ai beaucoup aimé jusqu'à White jazz, après j'ai décroché, je me suis lassé de son style et de ses propos...


Moi aussi, tout pareil :)

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5341
Localisation : Paris/Touraine

Re: James Ellroy

Messagepar Vin » 17 janv. 2010 13:01

I did it ! I did it ! :wink:
Lone Star, je lui ai dit "peuchère, la petite, elle fait la tête" hop la sécurité m'a regardé de travers :D
Image

Avatar du membre
clay blaisdell
Marshall
Marshall
Messages : 275
Localisation : Warlock (63)

Re: James Ellroy

Messagepar clay blaisdell » 17 janv. 2010 20:33

bon, mais avec tout ça, tu ne nous dis pas comment était cette rencontre, Vin. Alors? C'était bien?

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5341
Localisation : Paris/Touraine

Re: James Ellroy

Messagepar Vin » 17 janv. 2010 22:00

Oui, parce qu'intimiste, avantage des librairies de quartier.

Pour les parisiens, regardez régulièrement, il y a toujours des mini-événements organisés ainsi dans cette librairie, depuis la séance de signatures jusqu'aux petits déjeuners.

Et comme je suis plutôt favorable aux librairies qu'au rayon bouquin de chez Carrefour ou chez Leclerc, celà me convient bien.

Ellroy était de bonne humeur, il faut dire qu'un peu habitué, j'avais laissé passer "l'heure de pointe", donc 3/4 phrases échangées.

Et finalement, il y a aussi toujours une ambiance entre clients, puisqu'aussi bien ce qui nous réunit, c'est l'intérêt porté à un même écrivain, donc pas mal d'échanges transverses également. :wink:
Image

Avatar du membre
lafayette
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6833
Localisation : Landais expatrié dans le 91

Re: James Ellroy

Messagepar lafayette » 11 janv. 2018 1:14

Style déstructuré illisible pour moi qui peut servir de scénario.
Dès qu’en insistant, on s’intéresse à un personnage par ex le flic jap de Perfidia aimablement prêté par un membre WM, qu’il disparaît sur plusieurs chapitres.
Je me force à jouer le jeu et vlan on nous balance un flic ripou tueur de flics qui est mis hors d’état de nuire dans La Confidential des années 1950 Le bouquin revient en 1941 et on nous remet en sauve ce flic ripou assassin neutralisé dans un bouquin précédent. Alors je dis non!!!
Pour moi la vie va commencer...

Avatar du membre
Arizona Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1049
Localisation : Marseille, France

Re: James Ellroy

Messagepar Arizona Kid » 05 févr. 2018 15:54

J'ai rencontré James Ellroy le samedi 09 Mai 2015, lors de sa venue à Marseille, à la médiathèque de l'Alcazar, pour y présenter son dernier roman d'alors, Perfida.

Je ne connaissais cet écrivain que par ouï-dire, aussi est-ce surtout par curiosité que je me suis rendu à la conférence-dédicace: si le documentaire projeté, retraçant la vie parfois glauque et la carrière de l'écrivain, était plutôt intéressant -surtout la partie concernant l'assassinat sordide de sa mère, drame qui devait sceller son destin d'auteur de polars-, j'ai trouvé le personnage humainement douteux, pour ne point dire carrément répugnant: deux heures durant, ses interventions furent ponctuées d'éclats de rires sardoniques, de plaisanteries salaces et d'anecdotes à caractère sexuel (mention spéciale à ses masturbations ultra-détaillées, gestes manuels à l'appui, sur les photos de Brigitte Bardot, dans ses années d'adolescence... :roll: )

En fin de conférence, je lui ai fait dédicacer la pochette de mon Laserdisc de de L.A. Confidential (1997) , adaptation de son roman éponyme, réalisée par Curtis Hanson, avec Kim Basinger.
Comme Chip, j'ai un peu tiqué lorsqu'il a gribouillé son autographe sur le front de Kevin Spacey, pensant que c'était là une manière de m'exprimer son dégoût pour avoir osé lui présenter le film tiré de son oeuvre, plutôt que son livre lui-même.
Mais en voyant vos autographes, je suis rassuré: il s'agit bel et bien de l'authentique signature de James Ellroy.

Navré pour la piètre qualité des photos, mais la personne qui m'a photographié avec mon smartphone avait oublié d'activer le flash...


Image


Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:



Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité