Vos "infidélités" au western...

Attention aux débordements!
Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5001
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 09 oct. 2020 12:59

"D.O.A". (Mort à l'arrivée) de Rudolph Maté, bon film basé sur un bon scénario même si on pourra regretter que le réalisateur s'égare parfois un peu inutilement.
Yo.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 09 oct. 2020 13:51

Hier soir, j'ai revu Ladyhawke, La Femme de la Nuit de Richard Donner, avec Rutger Hauer, Michelle Pfeiffer et Matthew Broderick.
Ce Laserdisc, reçu hier matin, devient de fait un des plus vieux de ma collection, puisque édité par Warner en 1985, soit quelques mois à peine après la sortie du film dans les salles US.
Eh bien, pour un double disque de 35 ans d'âge, on dirait qu'il est sorti d'usine hier: couleurs et définition au top (malgré le recadrage Pan and Scan si cher aux Yankees...) , pas un parasite à l'image...
Mais toujours cette satanée BO pop-rock kitsch à mort, qui ne cadre absolument pas avec le thème et l'époque de cette aventure fantastique médiévale, seule faute de goût d'un fleuron 80's naïf et bon enfant comme on n'en voit plus de nos jours.

Image
Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Yosemite
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5001
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 09 oct. 2020 16:19

Dans la lignée de "The New Centurions" de Richard Fleischer, "Roubaix, une lumière", réalisé par Arnaud Desplechin. Ici non plus, pas de scénario à proprement parler mais une immersion dans le quotidien de la police face aux dérives humaines.
Yo.

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5023
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 10 oct. 2020 12:03

Image

Les Nibelungen, de Harald Reinl, sort chez Artus le 5 janvier 2021.

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5023
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 11 oct. 2020 10:47

Un Américain à Rome,1954, comédie de Steno, avec Alberto Sordi dans un rôle sur mesure. Disponible dans une excellente copie, sous-titres français, sur Amazon Prime -il y a d'autres comédies italiennes. -


Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 14 oct. 2020 18:59

Film du soir et premier visionnage en VO (Laserdisc US de 1988) , avec l'indispensable paquet de mouchoirs, car si un film m'a toujours fait chialer, c'est bien celui-là (ex-aequo avec Le Roi Lion) .

Image
Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 15 oct. 2020 18:18

Séance LD du jour :
Star Trek IV , Retour sur Terre (1986) , film de science-fiction réalisé par Léonard Nimoy, alias Mr. Spock lui-même.
Dans ce quatrième volet de la franchise cinéma, le Capitaine Kirk (William Shatner) et ses compagnons de la Starfleet sont contraints de remonter le temps jusque dans les années 80 pour sauver deux baleines à bosses dont dépend la survie du monde futur...
Et pour un Laserdisc de 1987, celui-ci est top niveau couleurs et définition, en tous cas bien meilleur que beaucoup de ceux des années 90.
Seul bémol, toujours ce satané recadrage Pan and Scan en 1.33 : font ch... , ces Amerloques !!

Image
Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 16 oct. 2020 15:36

Premier film du week-end :
Quai des Orfèvres (1947) , policier d'Henri-Georges Clouzot, d'après le roman Légitime défense de Stanislas-André Steeman.
Dans sa troisième réalisation, Clouzot met en scène Maurice Martineau (Bernard Blier) , un brave type qui se voit suspecté du meurtre de Brignon (Charles Dullin) , l'impresario vicieux qui harcelait sa femme Jenny Lamour (Suzy Delair) , une chanteuse de music-hall délurée.
Le cynique Inspecteur Antoine (Louis Jouvet) se débat au milieu des petits mensonges des uns et des autres...

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5023
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 16 oct. 2020 18:06

Image

Un bon Molinaro, photographié par Raoul Coutard, avec Daniel Cauchy, Bulle Ogier et quelques gueules du cinéma français...

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 16 oct. 2020 18:28

Suite de mon cycle français rétro :
Métropolitain (1938) , comédie dramatique de Maurice Cam.
Dans cette sympathique rareté, Albert Préjean campe Pierre, un brave et honnête ouvrier, qui voit son train-train basculer le jour où il s'entiche de Viviane (Ginette Leclerc) , une garce aux dents longues fiancée avec Zoltini (André Brûlé) , un magicien raté et jaloux.
Un film qui, par-delà son scénario mêlant comédie et policier, a pris une valeur de documentaire en immortalisant le Paris des années 30 à jamais disparu.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1457

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Fabbordelais » 17 oct. 2020 14:15

Tenet de Christopher Nolan j'ai beaucoup aimé.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 17 oct. 2020 21:37

Séance du samedi soir :
En légitime défense (1958) d'André Berthomieu.
Dans ce petit polar carré scénarisé par Frédéric Dard, Pierrot (Philippe Nicaud) , jeune patron d'un bistrot de Pigalle, subit sans broncher le racket quotidien du gangster Bébert le Caïd (Robert Dalban) et de son bras-droit Petit Bob (Pierre Mondy).
La nuit où Pierrot, poussé à bout, abat le chef mafieux, il voit sa vie virer au cauchemar, et ne peut compter que sur le brave et tenace Inspecteur Martinet (Bernard Blier) pour le sortir du pétrin...

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 18 oct. 2020 13:03

Séance dominicale :
Les Diamants sont éternels (1971) de Guy Hamilton, septième volet de la série des James Bond , qui marquait l'éphémère retour de Sean Connery après l'excellent intermède George Lazenby en 69.
Curieusement, je n'ai que de fugaces souvenirs de cet opus délocalisé à Las Vegas, qui voit l'agent 007 tenter de déjouer un trafic de pierres précieuses ourdi par son ennemi juré Blofeld (Charles Gray) , le chef de l'organisation du SPECTRE.
En espérant que la revoyure ne me décevra pas...

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 19 oct. 2020 7:46

Vu hier soir sur France 2 , par curiosité, cette nouvelle adaptation du Crime de l'Orient - Express (2017) , réalisée par Kenneth Branagh, qui interprète également le rôle-titre d'Hercule Poirot.

Damned, mais qu'a donc fait le truculent détective d'Agatha Christie pour mériter pareille trahison ?!
Le personnage, précieux et placide dans les romans comme dans les précédentes versions TV et cinéma, a été " nolanisé " pour la circonstance, comprenez que Branagh a jugé absolument indispensable d'en faire un psychotique, " profond " , " sombre " et " torturé " , ce que n'a jamais été le personnage -et Dieu sait que j'ai bouffé de l'Agatha en bouquins quand j'étais gosse.

Sans compter que le film ne peut s'empêcher de sacrifier à une esthétique blockbuster dégueulasse, avec sa caméra qui virevolte autour d'un train puant le numérique, et dont les décors enneigés empestent l'écran bleu.
Et last but not least, Hercule Poirot est censé être dégarni et avoir de petites moustaches en crocs recourbés, pas un guidon de vélo à la Michel Cardoze !

Dans la semaine, je me reverrai la version de 1974 de Sidney Lumet, avec Albert Finney, Lauren Bacall, Ingrid Bergman, Sean Connery ou encore Richard Widmark: ca, c'était une adaptation respectueuse du personnage !

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2334
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 19 oct. 2020 18:58

Séance de début de soirée :
Les Autres (2001) , film fantastique d'Alejandro Amenabar, avec Nicole Kidman dans le rôle de Grace, une mère élevant seule ses deux enfants dans une ténébreuse bâtisse sur l'île de Jersey, où les phénomènes étranges se multiplient...

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité