Vos "infidélités" au western...

Attention aux débordements!
L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4997
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 09 sept. 2020 19:26

Image

Toujours disponible chez Warner en Zone 1, un bon Dracula signé Freddie Francis.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 09 sept. 2020 20:04

Un excellent Dracula avec Christopher Lee, le premier que je vis à la TV sur M6, le dimanche de Pâques 2001 :wink:
Je possède le DVD Zone 2 sorti en 2004, et il a été réédité il y a deux ou trois ans en coffret Blu-ray avec sa suite directe, Une messe pour Dracula.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4997
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 09 sept. 2020 22:01

Merci du tuyau, effectivement, on trouve en BR à très petit prix.

Ce livre me servira à mettre de l'ordre dans mon rayon Hammer:


Image

Un avis dans quelques jours...

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 11 sept. 2020 18:46

Je viens de découvrir Mémoires d'une Geisha (2005) , drame historique de Rob Marshall produit par Steven Spielberg, avec Zhang Ziyi, Gong Li, Michelle Yeoh et Ken Watanabe: dans le Japon de la fin des années 30, alors que la Seconde Guerre Mondiale est imminente, le destin d'une orpheline engagée comme souillon dans une maison de geishas, prise sous l'aile de la maîtresse d'un établissement concurrent, décidée à faire d'elle la plus grande des geishas...
Un film intéressant en soi, bien que j'aie été dérangé par la " VO " en anglais, le film étant avant tout américain: et si cela ne me dérange pas de voir un film US en VF, car cela reste occidental, voir des Japonais parlant anglais entre eux est trop surréaliste pour moi.
A noter, la superbe partition du maestro John Williams, qui recycle par moment quelques notes du thème d'amour d'Anakin et Padmé dans L'Attaque des Clones.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7974
Localisation : oregon

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar lasso » 12 sept. 2020 14:43

hier-soir un film d'aventures avec John Wayne : La Cité disparue 1957 H. Hathaway dans le désert en Libye
grande déception, aussi pour Sophia Loren. (Legend of the Lost)
Image

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 12 sept. 2020 19:01

Je viens de visionner Kwaïdan (1964) , film japonais de Masaki Kobayashi, adapté du recueil de nouvelles fantastiques de l'écrivain irlandais Lafcadio Hearn, qui vécut longtemps au Pays du Soleil Levant et s'inspira des légendes locales, dont il tira le sujet des quatre histoires de fantômes nippons composant le film: Les Cheveux Noirs , La Femme des Neiges, Hoichi Sans-Oreilles et Dans un bol de thé.
Un film lent et contemplatif, presque muet selon les segments, aux personnages épurés jusqu'à l'abstraction et usant de décors stylisés à l'extrême qui ne gâchent en rien l'immersion du spectateur.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 13 sept. 2020 10:48

Ce soir sur Arte, à 20H55 :
Diamants sur canapé (1961) de Blake Edwards.
Dans cette comédie romantique douce-amère, Audrey Hepburn incarne Holly Golightly, une escort-girl frivole et sans attaches, qui se lie un beau jour avec son nouveau voisin Paul Varjak (George Peppard) , un écrivain raté, lui-même reconverti en gigolo et entretenu par une bourgeoise adultère jalouse et possessive...
Un véritable diamant sur pellicule, suivi à 22H50 du documentaire biographique Audrey Hepburn, Le Choix de l'Élégance (2017) d'Emmanuelle Blanc.

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4991
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 13 sept. 2020 13:11

"Gun Crazy" (Le Démon des armes) de Joseph H. Lewis. Un film qui m'a bien plu mais je dois reconnaître qu'après avoir lu et entendu les avis sur celui-ci, j'ai somme toute été un peu déçu.
Un bon moment sans plus.
Yo.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4997
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 13 sept. 2020 20:17

Image

Un excellent Hammer, dont les extérieurs de montagne ont été tournés à La Mongie, dans les Pyrénées.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 14 sept. 2020 17:27

Séance Laserdisc de fin d'après-midi :
La Planète des Singes (1967) , film de science-fiction de Franklin J. Schaffner, avec Charlton Heston, Kim Hunter et Roddy McDowall ; l'original, le vrai, qui selon moi n'avait besoin ni du remake burtonien, ni de la nouvelle trilogie avec ses macaques en images de synthèse.
Laserdisc PAL bilingue VO / VF.

Image
Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Loco
Marshall
Marshall
Messages : 2724

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Loco » 14 sept. 2020 19:45

lasso a écrit :hier-soir un film d'aventures avec John Wayne : La Cité disparue 1957 H. Hathaway dans le désert en Libye
grande déception, aussi pour Sophia Loren. (Legend of the Lost)


Oui, un Hathaway où on s'ennuie ferme.
Modifié en dernier par Loco le 15 sept. 2020 12:30, modifié 1 fois.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4997
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 14 sept. 2020 20:02

Image

Le moment de rappeler l'excellente qualité de ces DVD Seven Sept, qui met fort bien en valeur les films.

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4991
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Yosemite » 15 sept. 2020 14:49

Sombre et superbe "King & Country" (Pour l'exemple) de Joseph Losey. Une sorte de huis-clos dans les tranchées de 14-18.
A noter, la bande son, qui ponctue le film des sifflement et explosions d'obus, remarquable de sobriété et d'efficacité.

Sombre également mais dans un autre genre, "Mr Klein" du même réalisateur. Autre époque, autre malheur et toujours ce récit un peu halluciné qui transporte le spectateur.

Pour finir, "Le cousin" d'Alain Corneau.
Pas mal.
Yo.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar Arizona Kid » 16 sept. 2020 7:34

Ce soir sur M6 , à 21H05 :
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de cristal (2008) , film d'aventures de Steven Spielberg, produit par George Lucas.
Flanqué d'un jeune blouson noir désoeuvré (Shia LaBeouf) et de son ex-fiancée Marion Ravenwood (Karen Allen) , l'intrépide Indiana Jones (Harrison Ford) , désormais sexagénaire, se lance sur la piste du fabuleux crâne de cristal de la mythique cité péruvienne d'Akator.
Mais la précieuse relique est également convoitée par la perfide Irina Spalko (Cate Blanchett) , une espionne soviétique prête à tout pour assouvir ses noirs desseins...

Longtemps différée par le tandem magique Spielberg / Lucas, cette quatrième aventure du téméraire archéologue, tant décriée par les " puristes " depuis sa sortie, ne mérite pourtant pas sa sinistre réputation.
Car à quelques exceptions près (la paternité surprise du héros, l'inutile retour de Karen Allen, John Hurt en vieux gâteux qui ne sert strictement à rien) , la recette Indiana Jones est bel et bien suivie à la lettre: de l'action à gogo, du dépaysement exotique, une super-méchante iconique, sans oublier une généreuse louchée d'humour bon-enfant: tous les ingrédients qui faisaient le sel de la première trilogie repondent à l'appel, au service d'un blockbuster délassant et dénué de toute prétention.
Ce qui, dans le fond, est le B.A. - BA de ce type même de divertissement.
Ave Lucas ! icongc1

Image
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4997
Contact :

Re: Vos "infidélités" au western...

Messagepar L.. » 16 sept. 2020 18:05

Image

Continuation de la rétrospective Hammer, Celui-ci n'avait pas été apprécié par le firme, qui mit deux ans avant de le sortir...un film agréable qui va dans pas mal de sens et côtoie une pluralité de genres...


Retourner vers « Hors-sujet »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités