Quanah PARKER (1845-1911)

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4735

Quanah PARKER (1845-1911)

Messagepar DEMERVAL » 18 sept. 2017 20:24

Quanah Parker (en comanche, « odeur ») fut un chef de guerre de la bande des Quahadis du peuple Comanche. Il naquit en 1845 ou 1852 au sein de la bande des Nokonis ("Vagabonds"), le fils du chef Comanche, Peta Nocona et Cynthia Ann Parker, une Anglo-Américaine qui, enfant, avait été kidnappée et assimilée dans la tribu. Selon les dires de plusieurs chefs Kiowas en 1871, Quanah émergea comme une figure dominante lors de la Guerre de la Rivière Rouge, en affrontant à plusieurs reprises le Colonel Ranald S. Mackenzie. Avec les blancs chassant délibérément le bison Américain jusqu’à extinction, le mode primitif de vie des Comanches disparut et Quanah se rendit finalement et amena pacifiquement les Quahadis à la Réserve de Fort Sill, Oklahoma.
Quanah Parker ne fut jamais élu chef de son peuple mais il fut appointé par le gouvernement fédéral comme principal chef de l’entière nation Comanche. Il devint ainsi le premier émissaire des Amérindiens du sud-ouest au congrès des Etats-Unis. Dans la vie civile, il acquit la richesse comme rancher, s’étant installé près de Cache, Oklahoma. Bien qu’il encouragea la christianisation du peuple Comanche, il développa aussi l’alternative de la syncrétique Native American Church, et lutta avec passion pour la consommation légale du peyotl dans les cérémonies religieuses amérindiennes. Il fut élu shérif-adjoint de Lawton en 1902. Après sa mort, le 23 février 1911, le titre de Chef fut remplacé par celui de Président ; Quanah est de ce fait décrit comme étant le "dernier Chef des Comanches," un terme aussi appliqué à Horseback.
Il est enterré dans le Chief's Knoll à Fort Sill. De nombreuses cités et réseaux autoroutiers du sud-ouest de l’Oklahoma et du nord du Texas, région un jour appelée southern Comancheria, font références à son nom.
La mère de Quanah Parker, Cynthia Ann Parker (née vers 1827), était le membre de la grande famille frontalière des Parkers qui s’installa à l’est du Texas durant les années 1830. Elle fut capturée en 1836 (à 9 ans) par les Comanches durant un raid contre le Fort Parker (actuellement Groesbeck, Texas). Ayant reçu le nom Indien de Nadua (Enfant Trouvé), elle fut adoptée par la bande des Nokonis du peuple Comanche, comme fille adoptive de Tabby-nocca. Assimilée aux Comanches, Cynthia Ann Parker fut mariée au chef de guerre Peta Nocona, (aussi connu comme Noconie, Tah-con-ne-ah-pe-ah, ou Nocona) ("Vagabond Solitaire").
Le grand-père paternel de Quanah était le réputé chef Iron Jacket (Puhihwikwasu'u), un guerrier du temps des premières guerres américano-comanches, célèbre parmi son peuple pour porter une cotte de maille espagnole.
Le premier enfant de Nadua et Nocona fut Quanah, né dans les Montagnes Wichita du sud-ouest de l’Oklahoma. Dans une lettre au rancher Charles Goodnight, Quanah écrit, “Des meilleures informations que je possède, je naquis aux environs de 1850 à Elk Creek juste en-dessous des Montagnes Wichita.” D’autres sources citent comme lieu de naissance Laguna Sabinas/Cedar Lake dans le Comté de Gaines, Texas.
Nadua et Nocona eurent aussi une autre fils, Pecos (quelquefois connu comme Peanuts) et une fille, Topsana (Fleur de la Prairie). En décembre 1860, Nadua et Topsana furent capturés lors de la bataille de Pease River. Des forces américaines étaient dirigées par le sergent John Spangler, qui commandait la Compagnie H du 2ème de cavalerie et les Texas Rangers sous le commandement de Sul Ross devaient affirmer qu’à la fin de la bataille, ils blessèrent Nocona, qui fut ensuite tué par un serviteur mexicain. On affirma que Quanah et son frère Pecos étaient les deux seuls à s’être échappées sur le dos d’un cheval et à être poursuivis par le Ranger Charles Goodnight. Quelques personnes dont Quanah Parker lui-même, affirment que cette histoire est fausse et que lui, son frère, et son père Peta Nocona n’étaient pas présents lors de la bataille, qu’ils étaient au contraire dans un campement important à des kms de là et que Nocona décéda des années plus tard de maladie causées par des blessures reçues lors de batailles avec les Apaches.
Nadua et Topsana furent capturées par les Texas Rangers lors d’un raid et emmenées au domicile de son frère blanc. Après 24 ans passés avec les Comanches, Nadua refusa d’être re-assimilée. Comme sa mère, Topsana commença aussi à s’adapter à sa nouvelle culture mais décéda de maladie en 1863. Nadua/Cynthia Ann Parker décéda de la grippe en 1870.
Dans le langage Comanche, kwana signifie "une odeur ou senteur". Les guerriers Comanches portaient souvent des noms plus masculins à la maturité mais Quanah conserva le nom que sa mère lui avait donné, initialement en son honneur après sa recapture.
Après la mort de Peta Nocona (vers 1864), Parra-o-coom ("Bull Bear") fut nommé chef de la bande des Quahadis et Kobay-o-burra ("Wild Horse") son second. Quanah fut alors introduit dans la bande des Nokonis, où le chef Tirhayaquahip aussi appelé Kiyou ("Horseback") le prit sous son aile. Après Peta Nocona et Pohebits-quasho, Tirhayaquahip enseigna à Quanah les ruses des combattants Comanches et il gagna une grande notoriété comme guerrier. Il quitta les Nokonis et rejoignit de nouveau la bande des Quahadis (Les mangeurs d’Antilope) avec des guerriers d’une autre bande. Quanah Parker se rendit à Mackenzie et fut emmené à Fort Sill, Territoire Indien où il dirigea les Comanches pendant un certain nombre d’années avec succès.. Quanah ne fut jamais élu chef principal des Comanches par la tribu. Le gouvernement américain le nomma chef principal de la nation entière une fois la nation réunie dans la réserve. En octobre 1867, quand Quanah n’était qu’un jeune homme, il avait, comme observateur, accompagné les chefs Comanches lors des négociations du traité à Medicine Lodge, Kansas. Tirhayaquahip fit une déclaration sur le refus de Quanah de signer le Traité. Au début des années 1870, Les Indiens des Plaines perdaient leur bataille pour conserver leurs terres contre le gouvernement des Etats-Unis. Suite à la capture des chefs Kiowas Sitting Bear, Big Tree et Satanta, les deux derniers furent libérés sous condition en 1873 grâce à l’action pleine d’abnégation de Guipago et les Kiowas, les Comanches et les Cheyennes du Sud joignirent leurs forces dans plusieurs batailles. Le Colonel Ranald Mackenzie conduisit les forces de l’Armée Américaine pour rassembler ou tuer les Indiens restants qui n’avaient pas rejoint les réserves.
En 1873, un Comanche affirmant être un sorcier répondant au nom de Isa-tai appela toutes les bandes Comanches à se réunir pour une Danse du Soleil bien que ce rituel n’avait jamais appartenu aux Comanches mais plutôt aux Kiowas. Les bandes se réunirent en mais sur la Rivière Rouge, près aujourd’hui de Texola, Oklahoma, là où la I-40 croise la frontière du Texas et de l’Oklahoma. Lors de cette réunion, Isa-tai et Quanah recrutèrent des guerriers pour lancer des raids dans le Texas pour venger leurs parents assassinés. D’autres chefs Comanches, dont surtout Isa-Rosa ("White Wolf") et Tabananika ("Sound of the Sunrise") de la bande des Yamparikas et Pearua-akupakup ("Big Red Meat" ou "Red Food") de la bande des Nokonis, identifièrent les marchands de bison comme étant la réelle crainte pour leur mode de vie. Ils suggérèrent que si Quanah devait attaquer quelqu’un, il devait attaquer les marchands. Un groupe de 250 guerriers, composé principalement de Comanches et de Cheyennes, qu’’Isa-tai' avaient impressionnés par ses appels à les protéger des balles ennemies, prit la route du Texas vers le comptoir d’Adobe Walls. Le raid aurait pu être un massacre mais le propriétaire du saloon avait entendu parler du raid et empêcha tout le monde d’aller se coucher en payant des boissons gratuites. Aux environs de 4 heures du matin, les raiders affluèrent dans la vallée. Quanah et sa bande furent incapables de franchir les murs de deux pieds d’épaisseur et furent repoussés par les marchands utilisant leurs carabines Sharp de calibre .50. Alors qu’ils se retiraient, le cheval de Quanah fut abattu sous lui à 500 mètres. Il se cacha derrière une carcasse de bison où il fut touché par une balle qui ricocha sur sa corne à poudre pour se planter entre son omoplate et son cou. La blessure n’était pas sérieuse et Quanah fut secouru et mis hors de portée des tirs de carabines. L’attaque sur Adobe Walls causa un revirement de la politique de Washington et conduisit à la Guerre de la Rivière Rouge qui culmina lors de la victoire décisive de l’Armée à la Bataille du Canyon de Palo Duro. Le 28 septembre 1874, Mackenzie et ses éclaireurs Tonkawas rasèrent le village Comanche de Palo Duro Canyon et tuèrent presque 1 500 chevaux Comanches, la principale source de la richesse et de la puissance Comanche.
Avec leur source de survie détruite et sous la pression de l’Armée, les Comanches Quahadis Comanche se rendirent finalement en 1875. Avec le Colonel Mackenzie et l’agent Indien James M. Hayworth, Parker aida à installer les Comanches dans la Réserve Kiowa-Comanche-Apache du sud-ouest du Territoire Indien.
La maison de Parker à Cache, Oklahoma fut appelée la Star House. La bande de Parker fut la dernière tribu des Staked Plains ou Llano Estacado à rejoindre la Réserve. Quanah fut nommé chef de tous les Comanches de la Réserve et se trouva être un leader énergique, plein de ressources et capable. Grâce à de sages investissements, il devint peut-être l’Amérindien les plus riche des Etats-Unis à l’époque. A cette période, Quanah embrassa une grande partie de la culture blanche et adopta le nom de famile de Parker. Il était très respecté par les blancs. Il participa à des voyages de chasse avec le Président Theodore Roosevelt, qui lui rendit souvent visite. Néanmoins, il rejeta la monogamie et le Protestantisme en faveur du Mouvement de la Native American Church, dont il fut le fondateur.
L’histoire unique de l’amitié qui grandit entre Quanah et la famille Burnett est décrite dans l’exposition des artéfacts culturels qui furent donnés à la famille Burnett par la famille Parker. La présentation d’une relique culturelle si significative que la lance de guerre de Quanah ne fut faite à la légère. C’est une indication claire de la haute estime avec laquelle la famille Parker regardait la famille Burnett. La correspondance entre Quanah et Samuel Burk Burnett, Sr. (1849–1922) et son fils Thomas Loyd Burnett (1871–1938), exprima une admiration et un respect réciproques. Les écrits historiques ne mentionnent que très peu la présence de Quanah dans l’attaque des chasseurs de bisons à Adobe Walls le 27 juin 1874. Des informations fragmentées existent indiquant que Quanah avait eu des interactions avec les Apaches à cette époque.
Cette association pourrait avoir une relation avec son adoption de la Native American Church, ou de la religion du peyotl. Quanah serait censé avoir pris une épouse Apache, mais leur union aurait été éphémère. La robe et le sac Apaches de l’exposition pourraient avoir été des vestiges de cette époque du début de la vie d’adulte de Quanah. Avec le bison quasiment exterminé, leurs nombreuses pertes de chevaux et une grosse partie de leurs logements aux mains de l’US Army, Quanah fut un des leaders de la bande des Quahadis (Antelope) à amener son peuple au Fort Sill de la fin mai à début juin 1875. Cela mit fin à leur vie nomadique dans les plaines du sud et fut le début d’un ajustement vers une vie plus sédentarisée. Burk Burnett commença à déménager son bétail du sud du Texas en 1874 vers Wichita Falls, Texas. Là il établit l’administration de son ranch en 1881. Les changements de conditions climatiques et une sévère sécheresse amenèrent une raréfaction et une disparition de l’herbe grasse au Texas. Burnett et d’autres ranchers rencontrèrent les tribus Comanches et Kiowas pour louer les terres de leurs réserves—presque un million d’acres (400,000 ha) juste au nord de la Rivière Rouge en Oklahoma.
Originalement, Quanah, comme nombre de ses contemporains, était opposé à l’ouverture des terres tribales au patûrage des intérêts des ranchers. Mais, Quanah changea sa position et forgea de proches relations avec un certain nombre d’éleveurs texans, tels que Charles Goodnight et la famille Burnett. Aussi tôt que 1880, Quanah travaillait avec ces nouveaux associés à la formation de ses propres troupeaux. En 1884, grâce surtout aux efforts de Quanah, les tribus reçurent leurs premiers paiements pour l’herbe pâturée sur les terres Comanche, Kiowa et Apache. Ce fut durant cette épriode que les liens entre Quanah et la famille Burnett furent les plus forts.
Burnett éleva 10,000 têtes de bétail jusqu’à la fin de la location en 1902. Le baron du bétail avait un puissant sentiment pour les droits des Indiens et son respect pour eux était sincère. Là où d’autres rois du bétail combattaient les Indiens et les terres arides pour construire des empires, Burnett apprit les coutumes des Comanches, en transmettant l’amour de la terre et son amitié pour les Indiens à sa famille. En hommage à la manière dont ils considéraient Burnett, les Comanches lui donnèrent un nom dans leur propre langage : Mas-sa-suta, signifiant “Big Boss”. Parker gagna le respect du gouvernement américain car il s’adapta à la vie des blancs pour devenir un prospère rancher en Oklahoma. Sa spacieuse Star House à deux étages, avait une chambre pour chaucne de ses sept épouses et leurs enfants. Il avait ses propres quartiers privés, qui étaient plutôt simples. A côté de son lit se trouvaient des photos de sa mère Nadua (Cynthia Ann) et de sa plus jeune sœur, Prairie Flower. Parker offrit l’hospitalité à de nombreuses personnes influentes, Amérindiennes ou Américano-Européennes. Parmi ces dernnières figurèrent l’expert Texan W. D. Twichell et l’éleveur Charles Goodnight. De toutes ses connaissances blanches, Parker considéraient Burk Burnett comme étant la meilleure. Il aurait notamment dit : “J’ai un bon ami, Burk Burnett, lui l’homme au grand cœur et riche vacher. Il aide mon peuple. L’on voit des grands hommes accros à l’argent avoir peur de mourir. Burnett aida tout le monde.”
Durant les 27 années qui suivirent, Parker et les Burnetts partagèrent de nombreuses expériences. Burnett aida avec son argent à la construction de Star House. Burnett demanda et obtint la participation de Quanah à une parade avec un large groupe de guerriers au Fort Worth Fat Stock Show et à d’autres évènements publics. La lance de la “Parade” décrité dans l’exhibition fut habituellement portée par Quanah lors de tels rassemblements publics. Burnett aida Quanah à acheter les pierres tombales en granit utilisées pour marquer les tombes de sa mère et de sa sœur. Après des années de recherches, Parker eut leurs restes transferés du Texas et réensevelis en 1910 en Oklahoma sur la Réserve Comanche de Fort Sill.
Selon sa fille, Wanada Page Parker, son père aida à célébrer l’intronisation en 1905 du Président Theodore Roosevelt en apparaissant dans la parade. En avril 1905, Roosevelt rendit visite à Parker à la Star House. Le Président Roosevelt et Parker partirent à la chasse aux loups avec Burnett près de Frederick, Oklahoma. Durant l’occasion, les deux discutèrent sérieusement de business. Quanah voulait que sa tribu récupère la propriété de 400,000 acres (1,600 km2) que le gouvernement avait planifié de vendre aux colons, une demande qui ne fut pas satisfaite. Quanah demanda de l’aide pour combattre le chômage de son peuple et il reçut plus tard une lettre du Président affirmant sa propre préoccupation pour ce sujet. La chasse aux loups est censée être une des raisons pour laquelle Roosevelt créa le Wichita Mountains Wildlife Refuge.
Selon Baldwin Parker, un des fils de Quanah, son père prit deux épouses en 1872. Sa première épouse fut Ta-ho-yea (ou Tohayea), la fille du chef Apache Mescalero, Old Wolf. Il l’avait mariée chez les Mescaleros en rendant visite aux alliés Apaches depuis les années 1860 et il l’eut pour cinq mules. Après une année de mariage et une visite aux Mescaleros dans les camps de Quohada, Ta-ho-yea demanda à retourner parmi son peuple en évoquant comme excuse le fait qu’elle ne pouvait s’accoutumer à la langue Comanche. Quanah la renvoya donc parmi son peuple. L’autre épouse de Quanah en 1872 fut Wec-Keah ou Weakeah, fille su sous-chef Comanche Penateka, Yellow Bear (parfois Old Bear). Bien que mariée une première fois avec un autre guerrier, elle et Quanah s’enfuirent et emmenèrent plusieurs autres guerriers avec eux. Yellow Bear poursuivit la bande et finalement fit la paix avec Quanah. Les deux bandes se réunirent pour former la plus large force de Comanches.
Au fil des ans, Quanah épousa six autres femmes : Chony, Mah-Chetta-Wookey, Ah-Uh-Wuth-Takum, Coby, Toe-Pay et Tonarcy. Une photographie, datant d’environ 1890, prise par William B. Ellis montre Quanah et deux de ses épouses identifiées comme étant Topay et Chonie. Quanah eut donc huit épouses et 25 enfants (quelques-uns ayant été adoptés).
Après avoir déménagé dans la Réserve, Quanah entra en contact avec quelques parents de sa mère blanche. Il demeura quelques semaines avec eux et en profita pour étudier l’anglais, la culture occidentale et les techniques agricoles.
Quanah Parker est considéré comme l’un des plus importants leaders du mouvement de la Native American Church. Parker adopta la religion peyotl, après avoir été encorné dans le sud du Texas par un taureau. Parker rendait alors visite au frère de sa mère, John Parker, au Texas quand il fut attaqué, le blessant sévèrement. Afin de combattre un accès de fièvre brûlante, une curandera Mexicaine fut convoquée et elle prépara une forte tisane à base de peyotl pour le guérir. Par la suite, Quanah Parker devint accro au peyotl, qui contient de l’hordenine, de la mescaline ou des phenylethylamine alcaloides et de la tyramine qui agissent comme un antibiotique naturel quand pris dans une forme combinée. Des études cliniques indiquent que la peyocactine, une substance crystalline soluble séparée à partir d’un extrait d’éthanol de la plante, se trouve être un antibiotique contre 18 souches, résistantes à la pénicilline, de staphyloccoques dorés, plusieurs autres bactéries et un champignon.
Parker enseigna que la médecine sacrée à base de peyotl était le sacrement donné aux peuples Indiens et devait être utilisée avec de l’eau quand prise comme communion dans le cadre d’une cérémonie médicale de la traditionnelle Native American Church. Parker fut un promoteur du style de cérémonie "half-moon". La cérémonie de la "croix" évolua plus tard en Oklahoma à cause des influences Caddo introduites par John Wilson, un leader religieux Caddo-Delaware qui voyagea intensément au même moment que Parker à la création du mouvement de la Native American Church.
L’ère moderne des réserves dans l’histoire des Amérindiens commença avec l’adoption de la Native American Church et du Christianisme par presque toutes les tribus Nord-Américaines et Canadiennes grâce aux efforts de Parker et de Wilson. La religion du peyotl et la Native American Church ne furent jamais la pratique religieuse traditionnelle des cultures Indiennes Nord-Américaines. Cette réligion se développa au 19ème siècle, inspirée par des évènements de l’époque à l’est et à l’ouest de la rivière Mississippi, par le leadership de Parker et les influences des Amérindiens du Mexique et autres tribus du sud. Ils avaient utilisé le peyotl dans des pratiques sprirtuelles depuis des temps anciens.
A 66 ans, Quanah décéda le 23 février 1911, dans la Star House. En 1911, le corps de Quanah Parker fut enterré dans le Post Oak Mission Cemetery près de Cache, Oklahoma. En 1957, ses restes furent déplacés au Fort Sill Post Cemetery à Fort Sill, Oklahoma, avec ceux de sa mère Cynthia Ann Parker et de sa soeur Topsannah ("Prairie Flower").
Le biographer Bill Neeley écrivit: "Non seulement Quanah passa d’une période de guerrier d’un âge de pierre à celle d’un homme d’état de l’époque de la révolution industrielle, mais il ne perdit jamais une bataille contre l’homme blanc et il accepta aussi le challenge et la responsabilité de conduire la totalité de la tribu Comanche sur la difficile route de sa nouvelle existence."

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4735

Re: Quanah PARKER (1845-1911)

Messagepar DEMERVAL » 20 sept. 2017 8:17

ImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Western et histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité