TOUCH THE CLOUDS (1837/1839-1905)

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4747

TOUCH THE CLOUDS (1837/1839-1905)

Messagepar DEMERVAL » 22 juil. 2017 13:58

Né entre 1837 et 1839, Touch the Clouds était le plus jeune fils de l’influent chef Lone Horn, leader de la bande des Minneconjous appelée Wakpokinyan (Flies Along the Stream). Touch the Clouds était connu pour sa taille et sa grande force, ce à quoi se relate son nom. Le lieutenant Henry R. Lemly, qui rencontra Touch the Clouds en 1877, le décrivit comme étant un Minneconjou "avec un physique magnifique, se tenant debout dans ses mocassins et sans un pouce de graisse en trop, pesant 127 kgs".
Avant que Touch the Clouds ait atteint ses trente ans, il avait gagné le respect de ses pairs et avait été sélectionné comme leader d’une des tribus des sociétés de combattants. Dans ce rôle, il dirigea souvent des actes de guerre contre les ennemis de la tribu. White Bull se rappela plus tard d’une occasion en 1872 au cours de laquelle Touch the Clouds conduisit une attaque punitive contre les Crows mais décida de faire demi-tour quand il se rendit compte qu’il était largement en sous-nombre.
La crise au sujet de la présence de plus en plus envahissante des Américano-Européens sur les Grandes Plaines du Nord causa une dissension croissante parmi les bandes de Lakotas discutant du remède à y apporter. Le Wakpokinyan se scinda en deux, avec une partie de la bande (dont Touch the Clouds) voulant rejojndre la Cheyenne River Agency sur la rivière Missouri. Une portion conduite par Lame Deer choisit de rester. Lone Horn peina à maintenir le dialogue entre les diverses factions des Minneconjous et leurs parentés. Après la mort de Lone Horn en 1875, la cape de leader échut sur les épaules de son fils, juste au moment où l’armée américaine commençait sa campagne contre les bandes de Cheyennes et de Lakotas insoumises.
Au début de la Grande Guerre des Sioux de 1876-1877, Touch the Clouds resta avec sa bande dans la Cheyenne River Agency durant tout l’été. Peu de temps après avoir appris la défaite de Custer à Little Bighorn, Touch the Clouds plaida leur cause auprès des officiers de l’armée stationnés dans un poste à proximité : “Ayez de la compassion pour nous. Ne nous punissez pas parce quelques-uns d’entre nous ont combattu quand il le fallait.” Etant convaincus que les bandes de l’agence supportaient les "hostiles", l’armée se prépara à désarmer les amicaux Lakotas et à confisquer leurs poneys. A la fin septembre 1876, suspicieux par rapport aux intentions de l’armée, Touch the Clouds prit la tête d’une évasion de Minneconjous et Sans Arcs qui s’enfuirent de la réserve, en abandonnant leurs tentes et autres possessions dans leur soudaine fuite vers le Nord.
L’arrivée de ces réfugiés, dont Touch the Clouds, Roman Nose, Bull Eagle, Spotted Elk et autres chefs, introduisit des éléments plus modérés dans le leadership des villages nordistes. En octobre 1876, les troupes combinées combattirent des soldats dans plusieurs escarmouches menées le long de la nouvelle route du Cantonnement de Tongue River. Après que Crazy Horse et Sitting Bull eurent quitté les lieux avec leurs bandes, des représentants des Minneconjous rencontrèrent le Colonel Nelson Miles pour discuter la possibilité de se rendre. En février 1877, Touch the Clouds campait près de Short Pine Hills sur la Little Missouri River avec 60 à 70 tentes. Là, il rencontra le fameux chef Brulé, Spotted Tail, lors d’un conciliabule de cinq jours. Il accepta d’emmener sa bande pour reddition à la Spotted Tail Agency au nord-est du Nebraska. Ils y arrivèrent le 14 avril 1877 et Touch the Clouds fut le premier à aller de l’avant. "Je dépose ce fusil," annonça-t-il à tous ceux qui pouvaient entendre, "comme un gage de soumission au général Crook, à qui je désire me rendre."
Durant les mois qui suivirent, Touch the Clouds et les Minneconjous vécurent en paix dans la réserve de Spotted Tail. L’intreprète à Spotted Tail, Louis Bordeaux, décrivit le leader Minneconjou comme étant "un honorable et paisible Indien, un homme de bon caractère, un homme très fin, abhorrant les hostilités et étant un apôtre de la paix." L’Armée le persuada de s’engager comme éclaireur Indien. Touch the Clouds servit comme premier sergent dans la compagnie E.
La relation de Touch the Clouds avec les officiels de l’Armée se gâtèrent à la fin août 1877 quand lui et Crazy Horse furent requis pour diriger une équipe d’éclaireurs vers le nord pour combattre Chef Joseph et les Nez Percés. Quatre jours plus tard, l’armée tenta d’arrêter Crazy Horse, mais il s’éclipsa de la Spotted Tail Agency. Touch the Clouds accompagna son ami de retour au Camp Robinson, où Crazy Horse fut létalement tué à la baïonnette quand les soldats tentèrent de l’enfermer dans le corps de garde. Cette nuit-là, Touch the Clouds fut autorisé à rester avec Crazy Horse jusqu’à ce que le chef Oglala décéda. En plaçant ses mains sur la poitrine de Crazy Horse, Touch the Clouds dit, "C’est bien: il cherchait la mort et celle-ci est venue." Touch the Clouds se rendit à Washington, D.C. en tant que délégué le mois suivant.
En octobre 1877, les réserves de Red Cloud et Spotted Tail furent déplacées sur la rivière Missouri, période durant laquelle Touch the Clouds et sa bande rejoignirent les Oglalas. Nombre des bandes du Nord qui s’étaient rendues au printemps précédent, se dispersèrent. Elles prirent la route du Nord pour rejoindre Sitting Bull au Canada, où le chef s’était réfugié après la bataille de Little Bighorn. Touch the Clouds fut capable de garder la majeure partie de sa troupe au calme et l’empêcha de quitter les lieux. Il demanda à ce qu’elle soit retransférée à la Cheyenne River Agency. Le Docteur James Irwin, agent à Red Cloud, appuya la demande. Il nota que Touch the Clouds avait été "très obéissant et ordonné durant son séjour avec moi et avec sa bande, ils demeurèrent derrière quand tous les autres quittèrent les lieux."
Touch the Clouds et sa bande retournèrent finalement en février 1878 dans la réserve de Cheyenne River au centre du Dakota du Sud. Il y vécut jusqu’à la fin de sa vie. Au printemps 1882, les dernières bandes de Minneconjous étaient revenues à Cheyenne River, en réunissant la tribu pour la première fois depuis plusieurs décennies. A cette époque, seuls six des traditionnels leaders des tribus étaient encore vivants. En 1882, les Minneconjous confirmèrent ou nommèrent de nouveaux leaders pour combler les postes vacants. Touch the Clouds fut confirmé comme "porteur de cape" pour remplacer le position de son père. Les autres nouveaux leaders sélectionnés furent White Bull, Big Crow, White Swan et Touch the Bear. Durant la cérémonie, les nouveaux leaders entonnèrent le chant suivant : "C’est dur d’être chef; Mais je fais de mon mieux pour être un chef."
En 1898, Touch the Clouds fit le voyage à Omaha, Nebraska comme membre de la Trans-Mississippi and International Exposition, où il fut photographié par Frank A. Rinehart.
Touch the Clouds continua à être l’avocat de son peuple pour le reste de a vie. En 1884, le Révérend Addison Foster rendit visite à la Réserve de Cheyenne River. Après un service religieux, Touch the Clouds resta en arrière "pour dire qu’il ressentait l’importance de cette nouvelle voie et qu’il espérait pour lui-même et son peuple des écoles et des églises." Il décéda le 5 septembre 1905 à Cherry Creek River, Dakota du Sud.
Touch the Clouds fut marié au moins deux fois. Il eut plusieurs filles et au moins un fils. Son fils aîné, Amos Charging First, lui succéda comme leader de la communauté, le suivant dans la dynastie des leaders des Minneconjous qui avait débuté avec le grand Lone Horn.

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4747

Re: TOUCH THE CLOUDS (1837/1839-1905)

Messagepar DEMERVAL » 02 août 2017 18:25

Image
Image
Image



Retourner vers « Western et histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité