Daniel Emanuel TWIGGS (1790-1862)

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4747

Daniel Emanuel TWIGGS (1790-1862)

Messagepar DEMERVAL » 21 juil. 2017 17:33

Daniel Emanuel Twiggs naquit le 14 février 1790 dans la propriété de "Good Hope" dans le Comté de Richmond, Géorgie. Il était le fils de John Twiggs, dont le Comté de Twiggs, Géorgie porte le nom et qui fut un général de la milice de Géorgie durant la Révolution Américaine, et le neveu maternel de David Emanuel, Gouverneur de Géorgie.
Twiggs se porta volontaire pour le service comme capitaine durant la guerre de 1812 et servit par la suite durant les Guerres Séminoles. En 1828, il arriva dans le Wisconsin pour établir un fort, au portage des rivières Fox et Wisconsin. Avec trois compagnies du 1er régiment d’infanterie, ils construisit Fort Winnebago autour de ce qui allait dévenir Fort Winnebago Surgeon's Quarters à Portage, Wisconsin. Ce fut une base d’opérations durant la Black Hawk War. Il devint Colonel du second régiment de dragons américains en 1836 et servit durant les guerres séminoles en Floride, où il reçut le surnom de "Bengal Tiger" pour son tempérament fier. Il décida aussi d’agir de manière offensive contre les Seminoles plutôt que d’attendre qu’ils frappent les premiers.
Durant la guerre américano-mexicaine, il conduisit une brigade de l’Armée d’Occupation aux batailles de Palo Alto et Resaca de la Palma. Il fut promu brigadier général en 1846 et commanda une division à la bataille de Monterey. Il rejoignit l’expédition de Winfield Scott, commandant sa 2ème Division de Réguliers et conduisit la Division dans toutes les batailles de Vera Cruz à Mexico. Il fut blessé durant l’assaut sur Chapultepec. Après la chute de Mexico, il fut nommé gouverneur militaire de Vera Cruz. Le Brigadier Général Twiggs fut récompensé par l’octroi d’une épée de cérémonie par le Congrès le 2 mars 1847. (L’épée fut saisie quand la Nouvelle Orléans fut investie en 1862 et elle retourna à la famille Twiggs en 1889). Il fut un des membres originaux de l’Aztec Club of 1847 – une association militaire d’officiers qui avait servi durant la guerre Mexicaine.
Après la guerre américano-mexicaine, Twiggs reçut le brevet de major général et commanda l’Armée Amércaine dans le Département du Texas. Il était à ce commandement quand la guerre civile éclata. Il fut un des quatre premiers officiers généraux de l’Armée Américaine en 1861 avec Winfield Scott, John Wool et William Harney. Comme il n’y avait pas d’âge limite pour la retraite à cette époque, les quatre hommes avaient plus de 60 ans et trois d’entre eux avaient servi durant la guerre de 1812, un demi-siècle plus tôt. Le commandement de Twiggs comprenait environ 20% de l’Armée gardant la frontière mexicaine. Quand les Etats commencèrent à faire sécession, il rencontra un trio de Commissaires de la Confédération, dont Philip N. Luckett et Samuel A. Maverick, et remit à la Confédération l’entièreté de son commandement qui comprenait l’Arsenal Fédéral à Alamo, toutes les autres installations et propriétés fédérales et les soldats du Texas. Avec lui suivirent 20 installations militaires, 44 canons, 400 pistolets, 1 900 mousquets, 500 chariots et 950 chevaux, le tout évalué à $1.6 million. Il insista pour que tous les Fédéraux puissent conserver leurs armes personnelles et leur armes de poings, toute l’artillerie ainsi que tous leurs drapeaux et étendards. Déjà, peu de temps après la sécession de la Caroline du Sud en décembre 1860, Twiggs avait écrit une lettre à Winfield Scott proclamant que la Géorgie était sa maison et qu’il suivrait l’Etat si celui-ci décidait de quitter l’Union.
David Twiggs fut par la suite démissionné de l’Armée Américaine le 1er mars 1861 pour “trahison contre le drapeau de son pays,” et accepta une affectation de major général au titre des Etats Confédérés, le 22 mai 1861. Il fut assigné au commandement du Département Confédéré de la Louisiane (comprenant cet état avec la moitié sud du Mississippi et de l’Alabama) mais il avait dépassé les 70 ans et était en mauvaise santé et il dut, de ce fait, décliné son affectation avant d’assumer tout tâche active. Le Major Général Mansfield Lovell lui succéda au commandement de la Nouvelle Orleans et Twiggs se retira le 11 octobre 1861.
Daniel Emanuel Twiggs décéda d’une pneumonie à Augusta, Géorgie, le 15 juillet 1862 et fut enterré au Twiggs Cemetery dans la plantation de "Good Hope" dans le Comté de Richmond, Géorgie.

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4747

Re: Daniel Emanuel TWIGGS (1790-1862)

Messagepar DEMERVAL » 02 août 2017 18:28

ImageImage



Retourner vers « Western et histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité