VICTORIO (1820/1825-1880)

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6819

VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar DEMERVAL » 20 juil. 2017 14:12

Victorio est né entre 1820 et 1825 dans ce qui est aujourd'hui le Nouveau-Mexique et fut élevé dans le groupe des Chihenne (parfois appelé les Chiricahua de l’est). Il y a des spéculations sur le fait que lui ou sa bande aurait eu des liens de parenté avec les Navajos au sein desquels il aurait été connu comme "celui qui contrôle son cheval". La sœur de Victorio fut la célèbre guerrière Lozen, ou "l’adroite voleuse de chevaux".
En 1853 il fut considéré comme chef ou sous-chef par l’Armée des Etats-Unis et signa un document. Alors dans la vingtaine, il chevaucha aux côtés de Mangas Coloradas, le leader des Coppermine Mimbrenos et principal leader de l’ensemble de la division Tchihendeh Apache et de Cuchillo Negro, le leader de la bande des Warm Springs du peuple Tchihendeh et deuxième principal leader de l’ensemble de la diviison Tchihendeh Apache, mais aussi aux côtés de Nana, Delgadito, Cochise, Juh, Geronimo et autres leaders Apaches. Comme le veut la coutume, il devint le leader d’une bande de Mimbreños et de Mescaleros (conduits par son ami – et probablement beau-frère en tant que mari d’une autre fille de Mangas Coloradas) et combattit contre l’Armée Américaine.
De 1870 à 1880, Victorio et sa bande furent emmenés et éparpillés dans au moins trois réserves différentes, quelques-uns plus d’une fois, malgré la demande exprimée par la bande de vivre sur leurs terres traditionnelles. Victorio, Loco et les Mimbreños furent emmenés dans la réserve de San Carlos, Territoire de l’Arizona en 1877. Victorio et ses partisans (dont le vieux Nana) quittèrent deux fois la réserve, en recherchant et en obtenant temporairement l’hospitalité dans la réserve du Fort Stanton parmi leurs alliés Mescaleros de Sierra Blanca et Sacramento et leurs parents (Caballero était probablement un beau-frère de Victorio et l’oncle de Mangus Coloradas, San Juan était aussi un vieil ami et l’épouse de Nana était une Mescalero), avant de revenir à Ojo Caliente pour y vivre à la fin août 1879, ce qui déclencha la guerre de Victorio; malgré les efforts de Nautzili, de nombreux guerriers Mescaleros du Nord, conduits par Caballero et Muchacho Negro, et leurs familles, les rejoignirent et San Juan et des autres Mescaleros quittèrent de toute façon leur réserve; de nombreux Guadalupe et Limpia Mescalero également (Carnoviste et Alsate étaient de proches alliés de Victorio depuis 1874) rejoignirent le peuple de Victorio. Victorio réussit à organiser des raids tout en échappant aux soldats et il remporta un engagement significatif dans le Canyon de Las Animas le 18 septembre 1879. En quelques mois, Victorio mena une impressionnante série d’autres combats victorieux contre les troupes des 9ème , 10ème et 6ème régiments de cavalerie près de Percha River (Rio Puerco) (1er janvier 1880), dans les montagnes de San Mateos (17 janvier 1880) et dans les montagnes de Cabello près d’Animas Creek (30 janvier 1880) puis de nouveau près d’Aleman's Wells, Montagnes de San Andres à l’ouest de White Sands, (2 février 1880) puis encore dans les montagnes de San Andres (peut-être près de Victorio’s Peak) en guidant la cavalerie américaine et en la pourchassant jusqu’au Rio Grande (9 février 1880), puis (4 avril 1880) jusque Hembrillo Canyon, Montagnes de San Andres. En avril 1880, Victorio fut crédité de l’organisation du Massacre d’Alma – un raid contre les maisons des colons américains basées autour d’Alma, Nouveau Mexique. Durant cet évènement, 41 colons furent tués. Les guerriers de Victorio furent finalement chassés par l’arrivée de soldats américains en provenance de Fort Bayard. Cependant, Victorio continua sa campagne avec l’attaque de Fort Tularosa, où ses guerriers eurent à faire face à un détachement (la troupe K) du 9ème de cavalerie et furent repoussés par les "Buffalo Soldiers" après une âpre bataille. Le camp de Victorio près de Rio Palomas, dans la Black Range, fut surpris et attaqué du 23 au 25 mai 1880, mais les Mimbreños et les Mescaleros rèussirent à repousser les soldats, après la bataille de Rio Palomas. Victorio conduisit quelques raids au Mexique en passant à gué le Rio Grande, après avoir été intercepté et battu, avec un groupe d’une soixantaine de guerriers, au Quitman Canyon (30 juillet 1880). Pourchassé par plus de 4000 hommes armés (9ème, 10ème, 6ème de cavalerie américaine, 15ème d’infanterie américaine, Texas Rangers) Victorio les dupa pendant plus d’un mois. Le 9 août 1880, Victorio et sa bande attaquèrent une diligence et blessèrent mortellement le Major Général en retraite, James J. Byrne.
En avril 1880, Victorio fut crédité de l’organisation du Massacre de l’Alma – un raid mené contre les maisons de colons américains situées aux alentours d’Alma, Nouveau Mexique. Durant cet évènement, 41 colons furent tués. Les guerriers de Victorio furent finalement chassés par l’arrivée de soldats américains en provenance de Fort Bayard. Cependant, Victorio continua sa campagne avec l’attaque sur Fort Tularosa.
Le 9 août 1880, August 9, 1880 Victorio et sa bande attaquèrent une diligence et blessèrent mortellement le Major General en retraite, James J. Byrne.
Le 14 octobre 1880, alors qu’il progressait le long du Rio Grande au nord du Mexique, Victorio et sa bande furent entourés et tués par des soldats de l’armée mexicaine sous les ordres du Colonel Joaquin Terrazas dans les Tres Castillos Mountains situées dans l’état mexicain de Chihuahua.
Une note annexée en 1886 aux Papiers Relatant les Nations Etrangères des Etats-Unis affirme que, de source contemporaine, l’éclaireur Tarahumara crédité de la mort de 1880 était Mauricio Corredor. La tradition Apache affirme que Victorio se suicida avec un couteau plutôt que d’accepter sa capture mais des historiens comme Kathleen Chamberlain note que les Mexicains ne furent pas en mesure d’identifier le corps de Victorio après la bataille.

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6819

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar DEMERVAL » 21 juil. 2017 7:30

Image
Image

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3307
Localisation : Massy town
Contact :

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar pak » 01 mai 2019 20:49

La vision du personnage par le dessinateur (Antonio Hernández) Palacios.

Réalisé pour son portfolio nommé "El Viejo Oeste" paru en 1981, limité à 1000 exemplaires et constitué de 10 dessins, 5 d'indiens et 5 de soldats. A priori pas édité en France, uniquement en Espagne (mais en fait je n'en sais rien).

Apparemment recherché, puisque pour ce dessin vu sur le site de vente espagnol Todocoleccion, il est demandé 2000 euros (pour cet exemplaire présenté comme l'original).


Image

Image

Image
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4452
Contact :

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar L.. » 01 mai 2019 21:01

Plus cher le dessin que certains planches originales de Palacios, de belles à vendre ici, autour de 2000-3000 Euros

https://www.danielmaghen.com/fr/antonio ... s_b291.htm



Image

Merci à Daniel Maghen de reproduire avec qualité ce qu'il met en vente, ce qui permet à chacun de voir bien l'original. Je précise que je n'ai jamais rien acheté comme original de BD :wink:

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4778
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 02 mai 2019 19:48

Un chef de guerre que je découvris avec AU NOM DE LA LOI (épisode LA FIANCEE reprenant un peu la trame de LA PRISONNIERE DU DESERT de John FORD et interprété de nouveau par Michael PATE après HONDO L'HOMME DU DESERT avec John WAYNE en 1953).

Je ne sais pas si cela est hors-sujet ou non mais différentes interprétations lui rendirent justice (c'est mon avis personnel) en plus de celui de Michael PATE (qui reprendra ensuite le rôle dans la série HONDO de 1967 avec Ralph TAEGER).

HONDO L'HOMME DU DESERT (John FARROW 1953)
Télé: Au Nom de la Loi: La Fiancée (1959)
HONDO (1967)

INDIO (Rodolfo de ANDA, 1972)(Emilio FERNANDEZ)
LE CREPUSCULE DES BRAVES (BUFFALO SOLDIERS) (Charles HAID, 1997)(Harrison LOWE).

Victorio apparaîtra aussi brièvement (sa mort au combat à Tres Castillos) dans la BD italienne Tex Willer publié dans SPECIAL RODEO (trouvé en brocante en album relié de trois numéros) en 1990 je crois (NANA LE SORCIER).
Image

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2772

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar pass » 04 mai 2019 14:56

COWBOY PAT-EL ZORRO a écrit :Victorio apparaîtra aussi brièvement (sa mort au combat à Tres Castillos) dans la BD italienne Tex Willer publié dans SPECIAL RODEO (trouvé en brocante en album relié de trois numéros) en 1990 je crois (NANA LE SORCIER).


C'était en 1988, (n°106 et n°107) puis réédité dans ce même Pocket en 1998 (n°152 et n°153). Chez les petits formats, l'album relié concernait que les invendus ou fin de stock donc la sortie était différée par rapport à la sortie initiale de tel ou tel numéro.

Il y a eu aussi Victorio dans la série La flèche brisée (1956-1958) interprété par Pat Hogan dans l'épisode suivant : The challenge 1.18 (1957). On parle de Victorio dans Quand les tambours s'arrêteront (1951) et il me semble que l'on en parle aussi dans la série Le grand chaparral (1967-1971).

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4778
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 05 mai 2019 10:46

J'ai retrouvé l'album de trois numéros Pocket et c'est en effet à cette période.

LE GRAND CHAPARRAL parle en effet de Victorio mais je ne sais plus qui joue son rôle et pour QUAND LES TAMBOURS S'ARRÊTERONT ils prennent des libertés et on peut dire qu'il ne fait qu'un caméo ("Visez celui à la chemise rouge" puis "Il a blessé ou tué Victorio...")

Et on a aussi un "faux" Victorio dans LA FUREUR DES APACHES (APACHE RIFLES) de William WITNEY (1964) (Joseph VITALE) (je dis "faux" car il est dans la soixantaine et plus tard on parle de "Geronimo envoyé en Floride à force de chercher les embrouilles" donc 1886).
Image Aigle Rouge (Michael DANTE) et son père Victorio (Joseph VITALE).
Modifié en dernier par COWBOY PAT-EL ZORRO le 11 mai 2019 11:14, modifié 2 fois.
Image

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 2772

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar pass » 11 mai 2019 10:58

Dans Young Guns II (1990), Victorio est joué par le native chief Buddy Redbow.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4778
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 11 mai 2019 11:12

Bonjour. Ah oui j'ai oublié ce film aussi !!
Dans LE CREPUSCULE DES BRAVES c'est aussi un Native (Harrison LOWE aussi dans le GERONIMO de Joseph RUNNING-FOX je crois).
Image

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2447

Re: VICTORIO (1820/1825-1880)

Messagepar limpyChris » 14 mai 2019 20:06

Harrison Lowe, qui est un Navajo, était aussi l'attachant petit 'Wanu' dans "Le Jaguar" de Francis Veber. (Ce qui me fait penser que ce pauvre vieux Raoni (88 ans) est encore obligé de venir mendier l'aide de l'Europe ... Demain chez El Presidente Macron, qui, naguère, appuyait le dossier 'Montagne d'Or' en Guyane ... !! Il va faire un beau discours au vieux chef, mettre la coiffe offerte dans un coin et passer à autre chose, après avoir promis des choses contre lesquelles il était il y a encore un mois pour la Guyane ... Les promesses des hommes blancs sont écrites sur l'eau ...)

Devinez qui c'est qui a mis le rôle de Pat Hogan dans l'épisode "The Challenge" de "La flèche brisée" sur IMDB ... ? :wink:

Quant au(x) rôle(s) de Victorio, Vittoro ... etc. peu respectent vraiment l'histoire du guerrier apache que nous connaissons ... Tous ne prétendent d'ailleurs pas représenter le chef en question ... Juste un nom facile à plaquer, quand on ne connait pas de noms apaches.
On peut encore citer Larry Chance dans "Fort Bowie", Richard Hale dans l'épisode 'Apache Treasure' de "Bronco" et j'en oublie un ou deux autres, faute de les avoir écrits ou de savoir les retrouver ... J'ai jeté un coup d'oeil dans mon dossier liste de films avec Apaches dans mon ordi, y est pas ... Sous un autre dossier ?
(les deux apparitions ci-dessus étaient encore dans mon vieux cahier, qui m'a suivi partout -il y a déjà 35 ans en Angleterre-, et que j'avais commencé ado ... c'est dire s'il est en piteux état ...)

(et vous pouvez quitter le vocable 'Native', les Indiens que je connais emploient sans problème le mot 'Indian'/Indien et beaucoup écrivent entre eux et pour parler d'eux-mêmes 'NDN')
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.


Retourner vers « Western et histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité