LONE WOLF (1820-1879)

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4733

LONE WOLF (1820-1879)

Messagepar DEMERVAL » 26 avr. 2017 14:04

Les Kiowas s’épanouirent en chasseurs nomades à partir du début du 19ème siècle. En 1807, ils s’allièrent avec les Comanches pour signer un Traité avec les Américano-Espagnols à Las Vegas, Nouveau Mexique. En 1863 Lone Wolf (Guipago), accompagna Yellow Wolf, Yellow Buffalo, Little Heart et White Face Buffalo Calf; deux femmes Kiowas Coy et Etla; et l’Agent d’Indien, Samuel G. Colley, à Washington D. C. pour réclamer la mise en place d’une politique favorisante les Kiowas, mais ce fut une vaine tentative.
Dans le Traité de Little Arkansas de 1865, Dohasan le dernier Chef des Kiowas unifiés signèrent le traité de paix avec Guipago (Lone Wolf) et d’autres chefs. Dohasan méprisa le traité de paix parce qu’il savait qu’il n’y aurait plus de bisons sur les terres de chasse des Kiowas et Guipago savait aussi que les Kiowas ne pouvaient pas vivre sans chasser le bison. Dans les années qui suivirent, Guipago, aux côtés de Satanta (White Bear), old Satank (Sitting Bear) le leader de la Société des Guerriers Koitsenkos, Zepko-ete (Big Bow), Manyi-ten (Woman's Heart), Set-imkia (Stumbling Bear), Aupia-goodle (Red Otter), Tsen-tainte (White Horse), Ado-ete (Big Tree) conduisit de nombreux raids au Texas et en Oklahoma, et aussi au Mexique, prenant ainsi le contrepied de la politique d’apaisement menée par son rival politique, Tene-angopte (Kicking Bird).
Le 21 octobre 1867, Guipago ne signa pas le Traité de Medicine Lodge. Ce dernier permettait aux Etats-Unis de prendre possession de 2,001,933 acres des Réserves Kiowa, Comanche et Apache des Plaines. Le Traité de Medicine Lodge cantonna le peuple Kiowa dans une réserve de l’Ouest de l’Oklahoma où le gouvernement supervisa leurs activités. En 1868, le Général Sheridan avait planifié d’anéantir les Indiens des Plaines, aussi le Colonel George A. Custer se mit en route pour la vallée de la Washita River en décembre 1868.
A l’hiver 1866, Dohasan, leader des Kiowas pendant plus de 30 années, décéda. Guipago (Gui-pah-gho, Lone Wolf), fut choisi par le peuple Kiowa pour le représenter à Washington, DC. Après le massacre de Salt Creek du "Warren wagon-train", survenu le 18 mai 1871, Satanta ayant fait imprudemment mention en plus de son implication, de celles de Satank (Sitting Bear) et Ado-ete (Big Tree), le général William T. Sherman ordonna personnellement au Colonel Ranald S. Mackenzie d’arrêter les trois hommes (mais pas Mamanti (Sky Walker), Zepko-ete (Big Bow), Tsen-tainte (White Horse) et quelques autres dont les noms n’avaient pas été mentionnés). Guipago arriva, bien équipé pour combattre (prêts à faire feu avec ses fusils et ses révolvers chargés) et tenta vainement, face à un front massif de troupes militaires, d’empêcher leurs arrestation (le 27 mai). Satank fut tué sur le chemin de Jacksboro et Satanta et Ado-ete furent condamnés en 1871 à être emprisonnés à la prison de Huntsville. Après de longs et difficiles palabres avec les officiers du gouvernement américain (finalement Guipago dit aux Commissaires qu’il devait consulter Satanta et Ado-ete), le 29 septembre 1872, Guipago fut autorisé à rencontrer, à St. Louis, son ami Satanta et le jeune chef de guerre Ado-ete et seulement après cela, il accepta de se rendre à Washington avec quelques autres chefs Kiowas, Comanches, Cheyennes, Arapahos, Wichitas et Delawares pour y parler de paix avec le Président Ulysses S. Grant; après que Satanta et Ado-ete furent temporairement libérés sur parole, Guipago conduisit la délégation Kiowa à Washington en septembre 1872 et reçut la promesse du Commissaire aux Affaires Indiennes, E.P. Smith que les deux captifs seraient libérés. A Washington, l’on dit à Guipago que les Kiowas devaient camper à 16 kms du Fort Sill pour le 15 décembre 1872 et il accepta sous conditions que les deux chefs captifs soient ramenés au sein de leur peuple; aussi Guipago obtint la libération de Satanta et Ado-ete à condition que sa tribu reste en paix; Guipago fit son retour en héros. Satanta et Ado-ete furent définitivement libérés en septembre 1873, Guipago ayant fait savoir à l’agent Indien James M. Haworth que sa patience avait des limites.
La même année, son fils et son neveu furent tués près de Fort Clark par une troupe de 4 cavaliers alors q’ils revenaient du Mexique après avoir mené un raid visant à récupérer des chevaux volés auparavant par des blancs. Tau-ankia était le seul fils de Guipago (Lone Wolf) et était considéré comme un On-de (favorisé) par sa famille. Guitan, un garçon de 15 ans, essaya de sauver Tau-ankia mais tous deux furent tués. Long Horn retourna sur les lieux de la tuerie pour cacher secrètement les corps et la nouvelle de leurs morts atteignit le camp des Kiowas le 13 janvier 1874. La tribu pleura la mort des deux jeunes très populaires. Guitan était le fils de Red Otter et le neveu préféré de Guipago. En mai 1874 Guipago et son frère Aupia-goodle (Red Otter) allèrent chercher les corps de leurs fils mais une troupe de la cavalerie de Fort Concho les obligea à abandonner les dépouilles.
Durant 1873, Guipago (Lone Wolf) fut de nouveau craint dans les plaines du sud; il rejoignit Quanah Parker et ses Comanches dans leur attaque sur des chasseurs Anglos de bisons à Adobe Walls et combattit l’armée à un arrêt de l’Anadarko Agency, le 22 août 1874. Il combattit les Texas Rangers à Lost Valley et la cavalerie américaine à Palo Duro Canyon. Avec le départ des bisons, lui et son peuple se rendirent en février 1875.
En 1875 après sa reddition, Guipago (Lone Wolf) fit partie d’un groupe de 27 Kiowas choisis par Tene-angopte, sur ordre de l’Armée Américaine, pour être incarcéré au Fort Marion à St. Augustine, Floride, où il devait rester jusqu’en 1879. Il fut inculpé de rébellion et condamné au confinement dans les donjons du vieux Fort Marion de St. Augustine, Florida, où se propageaient la malaria et la rougeole. Lone Wolf contracta la malaria durant son emprisonnement au Fort Marion et fut renvoyé chez lui en 1879 pour y finir ses jours. Il décéda en juillet 1879. Guipago (Lone Wolf) est enterré dans les montagnes de Wichitaà un endroit inconnu, aux alentours du Mont Scott.
Avant sa mort, Guipago (Lone Wolf) transmis son nom à un jeune guerrier appelé Mamay-day-te, qui devint Elk Creek Lone Wolf. Le jeune Lone Wolf et ses partisans vécurent dans la partie plus isolée du nord de la Réserve, près du Mont Scott de Lone Wolf "the Elder", et le long des criques d’Elk et Rainy. Il dirigea par la suite la résistance à l’influence gouvernementale dans la Réserve. Lone Wolf the Younger conduisit un groupe de guerriers pour découvrir les corps et venger ses morts.
Selon l’ethnologue James Mooney, la disparition de Guipago alors qu’il était le chef des guerriers, "marque la fin de l’histoire guerrière des Kiowas." A peu près au même moment d’autres chefs de guerre Kiowas décédèrent aussi, laissant vacant le leadership à un moment crucial de l’histoire Kiowa.

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4733

Re: LONE WOLF (1820-1879)

Messagepar DEMERVAL » 27 avr. 2017 13:41

Image



Retourner vers « Western et histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités