Jonathan ALDER (1773-1849)

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5715

Jonathan ALDER (1773-1849)

Messagepar DEMERVAL » 22 avr. 2017 11:53

Jonathan Alder naquit le 17 septembre 1773 à Gloucester, New Jersey, de Bartholomew Alder et Hannah Worthington. La famille déménagea en 1775 dans le Comté de Wythe, Virginie, où le père d’Alder décéda dans l’année. En mai 1782, Jonathan, alors âgé de 8 ans, fut envoyé avec son frère David à la recherche d’un couple de chevaux qui s’étaient échappés. Ils furent attaqués par un petit groupe de Shawnees venant de l’Ohio. David vit les Indiens le premier et essaya de s’enfuir, mais il fut pourchassé, tué et plus tard scalpé. Le groupe d’Indiens captura aussi la voisine d’Alder, Mrs. Martin et son très jeune enfant.
Le groupe prit la route du Nord, en passant à côté de ce qui est aujourd’hui Chillicothe, Ohio, sur le chemin d’un village Mingo situé sur la rive nord de la Mad River, quelque part aux environs du Comté de Logan, Ohio. Durant le voyage, les Indiens tuèrent et scalpèrent l’enfant de Mme Martin, qu’ils trouvaient pénible. Mme Martin réagit en hurlant et les Indiens la menacèrent de la scalper sans que cela ne la calme. Ils la fouettèrent alors jusqu’à ce qu’elle se taise. La vie d’Alder fut épargnée à cause de son apparence. Ses ravisseurs pensèrent qu’avec ses cheveux noirs, il pourrait passer pour un Indien.
Quand le groupe approcha le village, Alder apprit pourquoi sa vie avait été épargnée. Un des chefs Mingos, Succohanos, et son épouse, Whinecheoh, formaient un couple âgé qui avait perdu leur fils et ils planifièrent d’adopter Alder pour le remplacer. Alder fut obligé de relever un défi et y étant montré du courage, il fut adopté par Whinecheoh. L’autre prisonnier des Indiens, Mrs. Martin, avait été promise à un homme d’un autre village et elle y fut amenée durant la cérémonie d’adoption d’Alder.
Durant les toutes premières années qu’Alder passa chez les Indiens, il fut très malade, condition qu’il attribua au mode de nourriture des Indiens. Les autres enfants du village furent amicaux avec lui et unirent leurs efforts pour lui apprendre leur langue, leurs coutumes et leurs traditions. Avec le temps, Alder adopta complètement le mode de vie des Mingos; il vivait, chassait et combattait comme un Indien. Quand il fut assez vieux, on lui donna un mousquet anglais, qu’il utilisa pour chasser les tortues, les dindes sauvages et les ratons laveurs. Il fut loué dans le village pour ses compétences de chasseur. Il grandit en étant attaché à sa nouvelle vie et quand, en 1783, un négociant du Kentucky offrit de l’échanger contre un prisonnier Shawnee, Alder refusa. Alder vivait dans le village Indien de Mack-a-chack quand celui-ci fut détruit par Benjamin Logan durant son raid dans le pays de l’Ohio en 1786 et il accompagna les Indiens qui entreprirent des raids pour voler les chevaux des colons blancs.
En 1790, Whinecheoh décéda à 80 ans et Succohanes décéda en 1792 à 90 ans. Après leurs morts, Alder traîna de village en village et commença à courtiser une Indienne d’Upper Sandusky appelée Barshaw. A la fin de 1793, durant le point culminant de la Guerre Amérindienne du Nord-Ouest, il rejoignit le chef Shawnee Blue Jacket pour se défendre des attaques d’Anthony Wayne dans le pays de l’Ohio et il prit aussi part à l’attaque du Fort Recovery, le 30 juin 1794. En 1795, on demanda conseil à Alder sur l’implantation des Réserves dans le cadre du traité de Greenville, et les Indiens le pressèrent d’assister à sa signature. Alder, ne réalisant pas l’importance dudit traité, choisit de ne pas y assister.
L’été qui suivit la signature du Traité de Greenville qui restaura la paix entre les Indiens et les colons, Alder décida de retourner vers la communaut kms de l’actuelle ville de Plain City, Ohio. Il construisit une cabane en rondins et adopta la vie d’un fermier en élevant des porcs, des vaches et des chevaux. Il vendit du lait et du beurre aux Indiens et des porcs et des chevaux aux blancs. Alder commença à adopter la vie de la communauté blanche et apprit l’anglais grâce aux autres colons blancs. Alors qu’il vivait à Pleasant Valley, Barshaw eut du mal à intégrer la vie de colon. Elle donna naissance à deux enfants qui moururent en enfance. Le couple décida que le Grand Esprit était opposé à leur mariage et ils se séparèrent. Alder donna à Barshaw la plupart des propriétés du couple dont la cabane, toutes les vaches, sept chevaux et environ 200 dollars en argent. Alder ne garda que deux chevaux et les porcs.
Après quelque temps, Alder développa un intérêt pour sa famille originale de la Virginie. Un compagnon, John Moore, apprit qu’Alder avait été fait prisonnier près de Greenbrier et il se rendit dans le Comté de Wythe pour rechercher la famille d’Alder. Les enquêtes initiales furent infructueuses mais une des nombreuses affiches que Moore avait placardé dans le district, attira l’attention de Paul, le frère survivant de Jonathan Alder. Paul écrivit alors à Jonathan pour l’informer que la famille était encore en vie.
Alder prit la route, en compagnie de Moore, pour rejoindre la maison de Paul en novembre 1805. Lui et Moore arrivèrent en Virginie après la Nouvelle Année et Alder fut enfin réuni avec sa mère biologique et ses frères et sœurs. Alder resta dans sa famille pendant plus d’un an et pendant qu’il rendait visite à sa famille, il rencontra et tomba amoureux de Mary Ann Blont, une femme de la Virginie. Le couple se maria le 6 janvier 1806 et en août 1806, Alder, Blont et le reste de famille d’Alder retournèrent à Pleasant Valley. Alder construisit une autre cabane en rondins le long de la Big Darby Creek en 1806, et lui et Mary eurent 12 enfants entre 1808 et 1830.
A l’occasion de la guerre de 1812, durant l’été de 1812 ou 1813, Alder fut élu capitaine d’une compagnie de 70 hommes formée à Plain City. Avec Frederick Loyd comme lieutenant, la compagnie d’Alder reçut l’ordre du gouverneur de marcher 30 kms vers le Nord et de construire un fort à Mill Creek, à environ 5 kms au nord de Marysville, Ohio, pour protéger les colonies de Darby. La compagnie construisit et se mit en garnison dans le fort pendant quelques semaines mais un faux bruit laissant entendre que les Indiens avaient attaqué les colonies fit en sorte que les hommes regagnèrent leurs maisons. Ce fut le seul fort jamais construit dans le Comté d’Union et quelques-unes de ses fondations sont encore visibles aujourd’hui.
La guerre une fois terminée, Alder retourna à la vie de fermier. Il continua de rendre visite aux autres ex captifs avec lesquels il devint ami. A la fin de 1818, Alder reçut la visite de Simon Kenton, pour partager et comparer leurs histoires. Les deux découvrirent qu’ils avaient beaucoup de choses en commun et avaient combattu dans les mêmes batailles, même si c’était dans des camps opposés. Ils se rencontrèrent à plusieurs reprises jusque 1828.
Ayant vécu toutes ses dernières années comme fermier, Jonathan Alder décéda le 30 janvier 1849, à Canaan Township, dans le Comté de Madison, Ohio, à l’âge de 75 ans. Il était devenu un personnage bien connu dans la région et est toujours célèbre aujourd’hui grâce à une école de district, un lycée et un collège qui portent son nom. Un repère historique a été érigé par l’Ohio en face du cimetière de Foster Chapel, près de West Jefferson, où il est enterré. La cabane en rondins qu’Alder construisit en 1806 est maintenant localisée au Madison County Historical Society Museum à Londres.

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5715

Re: Jonathan ALDER (1773-1849)

Messagepar DEMERVAL » 02 août 2017 18:37

ImageImageImage



Retourner vers « Western et histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité