[Magazine] Western Revue - 1972-74 (Éditions Larivière)

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2845

[Magazine] Western Revue - 1972-74 (Éditions Larivière)

Messagepar Jean-Louis » 15 avr. 2009 12:14

J'ai mis en vente sur Ebay ma collection des 17 n° de Western revue.

Image

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7524
Localisation : nord-est

Re: Sur Ebay : Les 17 n° de Western revue

Messagepar Jicarilla » 16 avr. 2009 19:13

:beer1: Hello Gringo


:gun: Il est un peu dommage que tu te débarrasses de tes magazines my friend. :sm32:
Les miens je les garde très précieusement, je les ai fait relier à l’époque et cela ma couté une petite fortune !....... :horse:
:arrow: Le voici en photo :

Image

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2669
Localisation : Aquaverde

Re: Sur Ebay : Les 17 n° de Western revue

Messagepar Pike BISHOP » 16 avr. 2009 19:16

Rooooooôh comme vous êtes soigneux !!!!!
Moi, les miens on ne distingue même plus les photos tellement ils ont été pliés, compulsés.....
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7524
Localisation : nord-est

Re: Sur Ebay : Les 17 n° de Western revue

Messagepar Jicarilla » 16 avr. 2009 20:10

:beer1: Hello PIKE :applaudis_6: :applaudis_6:

:lol: :lol: Et encore je ne t'avais pas dit que ma femme repasse les pages de temps en temps!!!!!...
Et en plus j'ai la collection reliée aussi des revues de BUFFALO BILL STORIES en 5 volumes......malheureusement jamais lus :evil: :evil: D'ailleurs il va falloir qu'elle songe à me les repasser. :lol: :lol:

Image

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24065
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Sur Ebay : Les 17 n° de Western revue

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 16 avr. 2009 21:58

le prix de vente de cette collection varie pas mal selon les vendeurs : je viens de voir 3 ventes actuellement sur le net : une à 150 eur, une à 400 et l'autre à 550 euros... ou à l'unité 15 eur...

pour info pour ceux qui ne connaissent pas la collection :

REVUE N°1 Oct 1972:

Vous allez voir « Jeremiah Johnson»
Vous avez vu Les films sortis pendant les vacances
« L'homme qui tua Liberty Valance », par Michel Marmin John Wayne, le Galaad de l'Ouest (1), par Rui Nogueira
« Rio Bravo », de Howard Hawks, par Rui Nogueira
Les Français dans le Western, la Louisiane, par Michel Marrand
La première bataille de Bull Run, par Jean Bourdier
Soldats noirs contre hommes rouges, par Yan Meat
L'ère du Kentucky Rifle, par Michel Lespart
Le Montana Ranch, par « Jeff» Demange

REVUE N°2 Nov. 1972:

Libre tribune Le western est toujours debout
Vous avez vu « Rio Verde»
« Les conquérants du nouveau monde », par Michel Marmin
John Wayne, le Gallaad de l'Ouest (2), par Rui Nogueira
«Le train sifflera trois fois)}, par Michel Marrand
Les Indiens
Les armes et les hommes qui anéantirent 40 millions de buffalos,
par Michel Lespart
Les forts sur la powder River, par Yan Meot
Que mangeaient les Indiens? par « Pat » G. Lenoir
Phil courtin, sellier, par « Jeff» Demange

REVUE N°3 Dec. 1972:

Vous avez vu: «La colère de Dieu », «Les brutes dans la ville»
« L'homme qui n'a pas d'étoile », par Michel Marmin
John Wayne, le Galaad de l'Ouest (3) par Rui Nogueira
«Les extravagantes aventures d'un visage pâle », par Rui Nogueira La V.S. Cavalry, par Yan Méot
Le Paterson Colt, par Michel Lespart
L'espionne qui venait du Sud, par Jean Bourdier
« Montre-moi tes mocassins, je te dirai qui tu es », par «Pat» R. Lenoir
La rencontre d'un collectionneur, par «Jeff» Demange

REVUE N°4 Janv. 1973:

Vous avez vu.. «La chevauchée des 7 Mercenaires»
«La piste des géants », par Michel Marmin
Gary Cooper, le conquérant du nouveau monde (1), par Rui Nogueira
« Le banni », par Rui Nogueira
Lueurs sur les croyances indiennes, le scalp, par Michel Marrand
Le caractère sacré de la chasse aux bisons, par «Pat» R. Lenoir
Le Spencer Rifle, par Michel Lespart
Les chameaux de Jefferson Davis, par Yan Meot
Que pensent les westerners .. du western? par « Jeff» Demang

REVUE N°5 Fev. 1973:

Vous verrez cette année
« Le jugement des flèches », par Jean-Pierre Deloux
Gary Cooper, le conquérant du nouveau monde, par Rui Nogueira
«La chevauchée fantastique »,par Rui Nogueira
Wild Bill Hickok, par Eric Leguebe
Tepee, Wigwam ou Wickiup ? par « Pat » R. Lenoir
Les triomphes du « colonel » Colt : Walker, Dragoon, Pocket, Navy
par Michel Lespart
Les cinq tribus sudistes, par yan Meot
Sous le signe de l'Indien, par « Jeff » Demange

REVUE N°6 Mars 1973:

Vous avez vu : « Et viva la révolution »
« La poussière, la sueur et la poudre », par Michel Marmin
Gary Cooper, le conquérant du nouveau monde, par Rui Nogueira
« L'esclave libre », par François Guerif
Le duel au revolver, par Yan Meot
Les quakers, par «Pat» R. Lenoir
Le pony Express, par Michel Marrand
Les coureurs des bois de la Nouvelle France, par Bernard Lenglet
La préhistoire de la Winchester 73, par Michel Lespan
Les Rodéos, par Serge Holtz

REVUE N°7 Avril 1973:

Vous allez voir «Fureur apache »
Pour un bilan du western-spaghetti, par François Guerif
Gary Cooper, le conquérant du nouveau monde, par Rui Nogueira
«Les professionnèls », par Rui Nogueira
Zorro, l'homme des acrobaties spontanées, par Jonathan Farren
Les Mormons, de vrais pionniers, par «Pal» R. Lenoir
Les revolvers Pepperbox, par Michel Lespart
Les coureurs des bois de la' Nouvelle France, par Bernard Lenglet
Que s'est-il passé à Alamo? par Pierre Civet
Le jeu de la balle chez les Indiens, par «Jeff» Demange

REVUE N°8 Mai 1973:

Vous verrez cette année: «Pat Garrett and Billy the Kid»
« Le vent de la plaine », par François Guerif
Gary Cooper, le conquérant du nouveau monde, par Rui Nogueira
« La dernière chasse », par Jean-Pierre Deloux
« Lone Ranger », le justicier solitaire, par Jonathan Farren
Le fusil de chasse (Shotgun), par Michel Lespart
La piste abandonnée, par Yan Méot
Que s'est-il passé à Alamo ? par Pierre Civet
La jeunesse de Lincoln, l'homme de l'Ouest, par Michel Marmin
Westerners en Afrique, par « Jeff» Demange

REVUE N°9 Juin 1973:

«Vers sa destinée » par Michel Marmin
Gary Cooper, le conquérant du nouveau monde, par Rui Nogueira
« L'homme de la Sierra », par Rui Nogueira
Vedettes chevalines, par François Pasqualini
Panorama du cheval américain, par Serge Holtz
Mors et éperons de l'Ouest, par Serge Holtz
Que s'est-il passé à Alamo? par Pierre Civet Les Colt de la légende, 1860 Navy et 1873 « Frontier »par Michel Lespart
La jeunesse de Lincoln, de New Salem à Washington, par Michel Marmin
Michel Defourny, graveur sur armes, par « Jeff» Demange
« Comanche », le cheval survivant de Little Big Horn

Etrange méthode de « débourrage » chez les Indiens

REVUE N°10 Juillet 1973:

Vous avez vu «Junior Bonner », par Michel marrand
«L'homme des vallées perdues »,par françois Guerif
Les grandes figures : Jack Elam, par Rui Nogueira
« L'appat », un grand classique, par Rui Nogueira
Sur l'écran, Géronimo, par Jean-Pierre Deloux
Le chef Géronimo vu à travers ses mémoires, par jacques Bourbon
La véritable histoire des Dalton, par Eric Leguèbe
Les Mandans, par «Pat» R. Lenoir
La mitrailleuse Gatling, par Michel Lespart
Que s'est-il passé à Alama? par Pierre Civet
Aigle noir, l'Indien de Genève, par Michel Boujut

Le plus grand menteur de la terre, par « Jeff » Demange

REVUE N°11 Sept. 1973:

Tous les westerns des vacances, par Michel Marrand
« Hombre », par Jonathan Farren
Virginia Mayo, héroïne du western (1), par Rui Nogueira
«L'aventurier du Texas », par Jean-Pierre Deloux
L'amoureuse dans le western, par Michel Marrand
L'amour chez les Indiens, par «Pat» R. Lenoir
La véritable histoire des Dalton, par Eric Leguèbe
Que s'est-il passé à Alamo? par Pierre Civet
La carabine Henry, par Michel Lespart
Le «truc» de Curly Bill, par Michel Lespart
J'ai serré la main de Red Cloud, par Joé Hamman

REVUE N°12 Oct. 1973:

Courrier des lecteurs
« Juge et hors la loi »
« Pat Garrett et Billy le Kid »
« L'homme aux Colts d'or », par Michel Marrand
Virginia Maya, héroïne du western (2), par Rui Nogueira
« Les aventures du capitaine Wyatt », par Jean-Pierre Deloux
La bataille de Little Big Horn, par Jean Silve de Ventavon
Debout les morts, par « Pat » R. Lenoir
Le premier modèle Smith et Wesson, par Michel Lespart
Annie Oackley, championne de tir, par Joe Hamman
Que s'est-il passé â Alamo? par Pierre Civet
Les Westerners auront-ils leurs propres manifestations, par « Jeff» Demange

REVUE N°13 Nov. 1973:

« L'or noir de l'Oklahoma », par Michel Marrand
« La prisonnière du désert », par François Guerif
« Custer » tourné aux Halles, par « Jeff » Demange
« L'.ange des maudits », par Jean-Pierre Deloux
Un homme devenu légende, Buffalo Bill, par Jean-Pierre Deloux
Buffalo Bill, tel que je l'ai connu, par Joé Hamman
Le premier modèle Smith et Wesson (2), par Michel Lespart
Chevauchée linguistique au Far-West, par François Pasqualini
Daniel Boone, par Bernard Lenglet (1)
« Mon nom est Ours Noir », par « Pat » R. Lenoir

REVUE N°14 Dec. 1973:

Courrier et Carnets de l'Ouest
« Le fantôme de Cat Dancing », par Michel Marrand
«L'homme sauvage », par François Guerif
« Doc }), le médecin dans le western
Le docteur dans l'Ouest, par «Doc» Godard
La réserve des Sioux de Pine Ridge en 1904, par Joé Hamman
La saga des Remington (1), par Michel Lespart
Daniel Boone (2), par Bernard Lenglet

REVUE N°15 Janv. 1974:

Courrier et Carnets de l'Ouest
«Les cordes de la potence »), par Michel Marrand
« Mon nom est Personne », par Michel Marrand
« La rivière rouge », par Jean-Pierre Deloux
L'histoire des Sioux, par « Pat» R. Lenoir
La saga des Remington (2), par Michel Lespart
Avec les boys du ranch 44, par Joé Hamman
Histoires de trappeurs, par Michel Civet
Les Kachinas, poupées ou idoles?, par Serge Holtz

REVUE N°16 Fev. 1974:

Courrier et carnets de l'Ouest
" Billy le cave », par Michel Marrand
« El Dora do », par François Guerif
Visages et bijoux indiens, par Serge Holtz
Chevauchées et longs parcours, par Hamman
John Wesley Hardin, par Jonathan Farren
Les armuriers Freund frères, par Michel Lespart
Joaquim Murietta, par Pierre Civet

REVUE N°17 Sept. 1974:

Courrier et Carnets de l'Ouest
« China », par Michel Marrand
"Un petit Indien », par Michel Marrand
« La poursuite infernale »), par René Tabès
George Catlin, peintre des Indiens des Plaines, par Daniel Dubois
Ellis Peter Bean, par Eric Leguèbe
Subtilités du comportement des Peaux-Rouges, par Joë Hamman
Le Ferguson Rifle, par Michel Lespart
Joaquim Murietta, par Pierre Civet
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4199

Re: Sur Ebay : Les 17 n° de Western revue

Messagepar laurent » 05 juil. 2009 23:41

ImageImageImage
ken Maynard

russell
Cavalier solitaire
Messages : 114

Re: Sur Ebay : Les 17 n° de Western revue

Messagepar russell » 07 juil. 2009 22:32

c etait une revue interessante bien qu en noir et blan le plus souvent.je me suis deleste de ma collection.dommage...il ne me reste plus que celle de time life.
la nouvelle de western ,bien qu en couleur ne me parait pas aussi bien , c est peut etre l age

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4414
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les 17 n° de Western revue

Messagepar pak » 09 janv. 2021 16:44

Enfin, je les ai !

Trouvé le lot pour 60 euros, ça parait cher, mais ramené au numéro, ça fait environ 3,5 euros le magazine.

Et puis quand on voit les prix demandés, entre 100 et 140 euros sur Raku, voire 180 sur la bay, sans parler des ventes au numéro, dans les 15 euros !


:D :sm57: :sm57: :sm57: :D


Image
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7225

Re: Les 17 n° de Western revue

Messagepar Longway » 09 janv. 2021 18:23

Un bel achat. :applaudis_6:
Perso, je trouve ça pas cher du tout... comparé aux affiches, mais ceci est une autre histoire !

Bonne lecture.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2852

Re: Les 17 n° de Western revue

Messagepar limpyChris » 09 janv. 2021 22:00

En plus, ils ont l'air en très bel état ! Je me rappelle en avoir acheté 5-6 qui me manquaient, il y a environ 25 ans, à Fontenoy-la-Joûte, l'un des villages du livre, pour 15 FRANCS pièce, si j'ai bonne mémoire (il faudrait que j'aille vérifier, car l'un des numéros doit encore porter le prix, indiqué au crayon de papier ... mais comme ça n'a aucune importance ...)
Je devais être en 4ième ou 3ième à la sortie des premiers numéros, et mon argent de poche :sad: ... J'aurais pu demander à mes parents, bien sûr, qui n'auraient pas dit non, mais ne pas demander, ne pas faire faire de dépenses pour du superflu ... Je me rappelle être allé un jour chez mon Professeur de Français (dont j'ai déjà parlé sur le fil de "Devil's Doorway / La Porte du Diable"), un grand amateur de western, et avoir remarqué sur une chaise quelques numéros de cette revue, et que j'aurais bien aimé les feuilleter ... J'ai donc dû attendre plus d'une vingtaine d'années ... mais en les trouvant et en m'y plongeant, ce fut comme si j'avais pris une machine à remonter le temps. Ça a du bon, l'attente.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

- You've seen too many westerns, old man.
- That doesn't exactly work in your favor.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4414
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les 17 n° de Western revue

Messagepar pak » 10 janv. 2021 2:21

Yes Limpy, je te reçois 5 sur 5.

J'ai commencé à collectionner les BDs petit format vers l'âge de 12 ans, en entrant au collège, via le bouquiniste du marché du dimanche matin. Ma mère me donnait alors 5 francs par semaine d'argent de poche.

Ce bouquiniste pratiquait comme la plupart de son genre l'échange / vente. En gros tu venais avec des bouquins, il te proposait un prix de rachat, et tu t'engageais à reprendre dans ses bacs pour la même somme de bouquins plus quelques francs (fallait bien qu'il vive).

Ma mère étant une grande lectrice, notre cave avait plein de cartons de livres de poche divers. Plus un paquet de BDs genre Astérix, Lucky Luke ou Tintin qu'on nous avait acheté à mes frères et moi, plus d'autres que mon parrain, frère de ma mère, avait laissé. Avec le recul, je sais que je n'aurai pas dû revendre pour quelques francs ces BDs qui vaudraient aujourd'hui des dizaines d'euros, mais bon, j'avais 12 ans, et aucune notion des cotes (débiles) des BDs.

Tout ça pour dire que je devais gérer ces 5 francs et ces échanges, et qu'à l'époque (début des années 1980), l'offre des bouquinistes était assez pléthorique. Chaque dimanche je devais faire des choix, acheter des numéros tout en voyant des dizaines d'autres que je devais laisser faute de moyens. Ce fut un peu plus facile après, quand mon argent de poche hebdomadaire est monté à 10, puis 20 francs en troisième, et 30 grâce au bac. Et on en faisait des choses à l'époque avec cette somme, si, si...

Et pourtant, dimanche après dimanche, je constituais lentement ma collection, souvent en attendant des mois ou des années avant de retrouver des numéros ou des titres que j'avais vu dans ses bacs mais pas pu prendre et pris par d'autres.

Il n'y avait pas internet à l'époque.

Il m'a fallu des années pour trouver certains, comme tout collectionneur sans gros moyens, ça forge la patience...


Je connais les Éditions Larivière depuis le début des années 1980 parce que mon parrain à mon entrée en sixième m'avait abonné au magazine Le Fana de l'aviation (c'est fou ce que cette entrée au collège dans une famille qui a dû bosser en usine après le certificat d'études fut un évènement provoquant cadeaux et argent de poche ; à l’époque je n'avais pas saisi quelle importance ça avait à leurs yeux). Je suis resté abonné plus de 30 ans, et quand j'ai eu quelques sous en commençant à travailler, j'ai commencé à acheter les premier numéros de la revue. C'est comme cela que j'ai découvert au début des années 1990 dans leurs pages les annonces de la parution de Western Revue. Depuis je fantasmais dessus. Mais malgré mes visites chez divers bouquinistes, je n'en avais jamais vu.

Puis internet est arrivé, mais je m'y suis mis assez tardivement, vers le milieu des années 2000, et encore, c'était juste consultatif. Quand j'ai commencé à aller sur des sites de vente, je regardais parfois si cette revue était disponible, mais à chaque fois à des prix prohibitifs. En gros, j'ai attendu environ 25 ans avant d'acquérir les 17 numéros. Alors oui je comprends, cette sorte de frustration de jeunesse ne pas pouvoir obtenir ces livres/Bds/revues, cette attente qui développe la patience que à mon avis tout collectionneur développe, et ce sentiment de remontée dans le temps une fois ces arlésiennes entre les mains.

J'ai assouvi avec le temps plusieurs envies de madeleines de Proust ou de découvertes, mais il m'en reste plein d'autres, et c'est tant mieux, car c'est aussi ça qui définit la frontière entre la vie et en être blasé, et si je le suis, blasé, sur certains aspects (purée, cette période et sa gestion... ), je ne le suis pas du tout sur mes dadas que sont le cinéma, le western, les bouquins...

SI j'avais un conseil à donner à de jeunes collectionneurs, apprenez la patience, ne vous enflammez pas, d'autant que de nos jours il est facile de faire des recherches et de comparer.


Sinon si, c'est intéressant le prix d'un de ces magazines il y 25 ans. 15 francs, à rapprocher aux 15 euros demandés aujourd'hui, reflet d'un Monde devenu débile.

J'ai hâte de lire le premier numéro.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7452

Re: [Magazine] Western Revue - 1972-74 (Éditions Larivière)

Messagepar chip » 10 janv. 2021 10:03

De WESTERN revue, j'ai les N° 4,5,7, 11, 14,16 en parfait état. Avis aux amateurs.

Avatar du membre
Loco
Trappeur
Trappeur
Messages : 3079

Re: [Magazine] Western Revue - 1972-74 (Éditions Larivière)

Messagepar Loco » 10 janv. 2021 10:10

Merci pour ce beau texte, Pak. :applaudis_6:
Je m'y retrouve beaucoup en tant que collectionneur. :beer1:

J'ajouterai le plaisir de la trouvaille, la rareté perdue dans un lot. J'adore ça pour les figurines, je n'achète pas à l'unité à des prix exorbitants.

Tout vient à point à qui sait attendre.
See what I did?
I said I wouldn't, and then I did!

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2852

Re: [Magazine] Western Revue - 1972-74 (Éditions Larivière)

Messagepar limpyChris » 12 janv. 2021 0:37

Moi aussi, Pak, je te reçois 5 sur 5 ... Me suis partiellement (beaucoup) retrouvé dans ton texte. J'espère que tu te régaleras ... Tiens-nous au courant.
Tiens, j'ai vu hier en dvd un remake du "Drum Beat" de Daves. Ça s'appelle "Warriors of the Rainbow" (Te-Sheng Wei, 2011) ... À part le fait qu'ils aient/ont remplacé les lava beds par de la jungle, et qu'ils donnent aux Modocs leur nom indigène de 'Seediq Bale', c'est raccord. Toi qui es un grand amateur de films asiatiques, tu connais ? Je suppose ... J'interpelle Pak, mais si d'autres souhaitent en dire un mot ...

Oubli : je savais qu'il y avait un autre fil sur les "Western Revue" ; c'est bien de les avoir 'refondus' en un. :applaudis_6: à USMC pour son travail de 'dépiautage' des sommaires, ci-dessus. Cela peut avoir de l'intérêt pour ceux qui cherchent un point, thème, film précis.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

- You've seen too many westerns, old man.
- That doesn't exactly work in your favor.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4414
Localisation : Massy town
Contact :

Re: [Magazine] Western Revue - 1972-74 (Éditions Larivière)

Messagepar pak » 13 janv. 2021 14:06

Premières impressions...

Extrait de l’éditorial du premier numéro :

Notre cinéma préféré subit à l’heure actuelle une mutation provoquée par sa crise financière, son désir de rajeunir le genre et, malheureusement aussi, il accuse l’influence du western italien. Il a évolué vers des histoires marginales aussi bien dans le temps que sur le territoire : la mode est au western 1900 et au Mexique (quand ce n’est pas plus loin). Le chariot des pionniers et les cavalcades indiennes ont disparu de nos écrans (ou presque… ) ce qui veut dire que nous les retrouverons plus vigoureux que jamais dans quelques mois (ou quelques années) fidèles au mouvement de balancier de la mode. Notre position devant le faux western, en particulier le fameux « spaghetti », sera nuancée bien que ferme. Pour nous, le western réalisé en dehors du continent américain et privé de ses ingrédients d’origine, n’est qu’une parodie plus ou moins réussie. Le succès indéniable de deux ou trois Sergio Leone ne pourra jamais effacer le ruisseau d’immondes Ringo et Django qui a coulé jusqu’à nos écrans. Il est bien évident que les fabricants italiens n’ont saisi de l’histoire de l’Ouest que la façade, la défroque et la grimace. En fait d’épopée de l’Ouest, le western italien nous aura abreuvé de sordides tueries de clochards sadiques que nous ne sommes pas prêts de lui pardonner.

Ce rejet total du western autre que le "traditionnel" fera partie de l’ADN du magazine. Je savais plus ou moins que même durant ses années de succès, le western européen n’avait pas spécialement bonne presse en France, mais on peut lire là un quasi dégoût assez impressionnant et honnêtement admis (même si le journal, actualité cinématographique oblige, devra quand même aborder certains de ces films hors des sentiers battus). Parsemés dans les textes, des pics seront régulièrement plantés dans le flanc de l’européen, le spaghetti en particulier.

À la lecture d’articles des premiers numéros, je m’interroge tout de même sur la pertinence d’avoir édité un tel magazine à une époque où le western a déjà bien amorcé son déclin jusqu’à presque disparaitre la décennie suivante (du moins sur les écrans français) et que pléthore de productions européennes envahissent encore certaines salles même si celles-ci aussi brulent leurs dernières cartouches (ou plutôt tartes à la crème vu que les années 1970 voient quand même un paquet de comédies/parodies surfer sur le succès d'On l'appelle Trinita et sa suite).

La revue semble être née justement en réaction des mutations du genre, car dans l’éditorial il est répété que les films et articles présentés aux lecteurs le seront en proposant un support historique permettant une meilleure compréhension. Tout en comparant le héros de western à ceux d’Homère et des compagnons de la Table Ronde, ce qui est assez contradictoire.

Je n’ai pas encore feuilleté les 17 numéros, mais on peut remarquer que la revue va vite se heurter au manque d’actualité salles des westerns, même si le premier numéro s’ouvre avec plusieurs critiques de films contemporains à la revue : Jeremiah Johnson (sorti le 15/09/1972), encensé (et là aussi c’est un peu paradoxal car l’éditorial mettait en avant le western traditionnel, ce que n’est pas le film de Sydney Pollack, mais un grand film reste un grand film), Les Collines de la terreur (19/07/1972), La Poursuite sauvage (16/08/1972), La Poussière la sueur et la poudre (26/07/1972), Joe Kidd (11/08/1972), La Légende de Jesse James (26/07/1972) et Buck et son complice (09/08/1972). Bien évidemment, aucune mention des Pas de pardon je tue (05/07/1972), Wanted Sabata (12/07/1972), Le Goût de la vengeance (09/08/1972), Creuse ta tombe Garringo... Sabata revient ! (16/08/1972), Quand les colts fument... On l'appelle Cimetière (23/08/1972) ou Thompson 1880 (30/08/1972) sortis ce même été à paris.

Bon, le rédacteur ne s’aveugle pas au point de ne pas constater que ces sorties estivales concernent des films sur lesquels leurs studios ne misent pas, dans une période où les gens sont plus volontiers sur la plage que dans les salles. Néanmoins, cela n’a pas empêché Joe Kidd d’être premier du box-office parisien les deux premières semaines de son exploitation (le film n’atteindra pas le million d’entrées France, s’arrêtant à 891 853), et Les Collines de la terreur a être un beau succès compte tenu de la période avec 1 126 033 entrées.

De quoi espérer un renouveau du genre, sentiment partagé à ses lecteurs par la rédaction, mais dès le numéro 2, malgré une double page intitulée "Le western est toujours debout" où cette fois-ci on s’en prend (à juste titre il me semble) à la télévision pour expliquer le déclin du western moins cher à produite sous forme de séries, mais aussi (pas à juste titre à mon avis) à la jeune génération de réalisateurs en leur reprochant la politisation et la démystification du genre (Arthur Penn avec Le Gaucher, Sam Peckinpah avec Coups de feu dans la sierra, puis des films comme Soldat Bleu ou Willie Boy). Bien entendu, on en remet une couche sur l’italien, regrettant que 35 spaghettis seraient sortis en salles en France en 1971, contre 19 américains (bilan qu’il faudrait vérifier), sans parler en plus de ce que l’auteur appelle les quelques "westerns de nationalité incertaine" comme Les Pétroleuses, Soleil Rouge, Les Dynamiteros ou Capitaine Apache. Et encore l’auteur d’estimer que parmi les 19 américains, seuls 5 méritent d’être cités à ce que je ne sais pas ce qu’il appelle "à l’ordre de l’Ouest" : Deux hommes dans l’Ouest, L’Homme de la loi, Qui tire le premier ? , Quand siffle la dernière balle et Rio Lobo. Pour conclure que l’année 1972 (le deuxième numéro est paru en novembre) aura été l’année la plus féconde en termes de westerns américains depuis 10 ans.

Sauf que la seule nouveauté présentée dans ce second opus est Rio Verde d’Andrew V. McLaglen. L’auteur évite de préciser que les plus gros succès de westerns en salles de 1972 sont de loin Il était une fois la révolution, quatrième du box-office de l’année, et On continue à l'appeler Trinita, dixième. Puis vient Dieu pardonne... Moi pas ! , dix-neuvième, et il faut descendre à la trentième place pour trouver le premier western américain, Jeremiah Johnson, puis Les Collines de la terreur (trente-neuf), et il n’y en a pas d’autres dans le top 50 (la place 50 équivalait cette année-là à environ 900 000 entrées France). On pourra noter aussi qu’en 1972, les westerns de Leone, à l’occasion de la sortie d’Il était une fois la révolution, ont eu tous droit à une reprise en salles, et que chacun a engrangé au moins un million de nouvelles entrées. Cet aspect est ignoré par la revue, et c’est bien dommage car sa rédaction est trop subjective, et manque d’article au moins factuel sur les cotes de succès du genre, quelle que soit l’origine du film.

D’ailleurs la revue est vite rattrapée par l’actualité salles puisque dans le numéro trois, elle est obligée d’évoquer les sorties de La Colère de Dieu, film certes américain, mais loin du cadre traditionnel, et Les Brutes dans la ville, production européenne. Il y a tellement peu de nouveautés chaque mois que dans le numéro 6, la rédaction de résout à critiquer (démolir) Et viva la révolution ! sorti en février 1973, et de revenir longuement sur La Poussière la sueur et la poudre, pourtant plus en exploitation faute de succès, le film étant passé inaperçu, disparaissant au bout de deux semaines d’exploitation.

Je n’ai pas poussé plus loin mon feuilletage de la revue. Pas encore lu les longs articles sur John Wayne et Gary Cooper, ni les retours sur les classiques du genre. En gros le cinéma occupe la moitié des 48 pages d’un numéro, l’autre moitié est plus orientée vers l’Histoire de l’Ouest, des armes de l’époque aux coutumes indiennes, des notules plus ou moins courts revenant sur les duels, le rodéo ou sur des particuliers collectionneurs ou artisans. C’est toujours intéressant à lire même si c’est parfois trop court pour être pertinent.

Le plus gros reproche que je ferai est sur la forme plus que sur le fond. De nombreux articles ou légendes sont rédigés dans une police minuscule, faut avoir de bons yeux. J’imagine que ça permettait d’économiser du papier en limitant le nombre de pages, les Édition Larivière n’étant pas encore le groupe de presse qu’il est devenu. Mais c’est encore pire quand ces textes sont de couleur orange (ah le orange des seventies ! ), sur fond blanc, c’est un choix malheureux. Pas fan non plus des dessins d’un des rédacteurs, Yan Méot, peu précis et inutiles, il aurait été mieux d’avoir de vraies illustrations ou mieux des photos.

Enfin sur le fond, quand on se nomme Western Revue, on se doit d’aborder toute l’actualité du genre, mais la revue ne reflète pas entièrement la situation du genre à son époque en France (début des années 1970) en occultant volontairement la production européenne qui, qu’on le regrette ou pas, occupait alors une part non négligeable du paysage cinématographique de ce début de décennie.

Après, la revue ne pouvait qu’avoir une durée de vie limitée. Je ne sais pas si on pouvait l’anticiper à l’époque, puisque je ne l’ai connue que du haut de mes années de maternelle, mais quelle que soit son origine, le western s’éteignait doucement, au point que dans les années 1980, il n’existait quasiment plus dans les salles françaises, hormis les reprises dans les cinémas de quartier, et seule la télévision alors le faisait encore vivre dans les mémoires du public. De quoi aurait alors parlé la revue si elle avait survécu au premier choc pétrolier de 1973 ?


limpyChris a écrit :Tiens, j'ai vu hier en dvd un remake du "Drum Beat" de Daves. Ça s'appelle "Warriors of the Rainbow" (Te-Sheng Wei, 2011) ... À part le fait qu'ils aient/ont remplacé les lava beds par de la jungle, et qu'ils donnent aux Modocs leur nom indigène de 'Seediq Bale', c'est raccord. Toi qui es un grand amateur de films asiatiques, tu connais ? Je suppose ... J'interpelle Pak, mais si d'autres souhaitent en dire un mot ...


Hello,

Oui, je connais Warriors of the rainbow, du moins de nom car pas vu, mais je lorgne dessus depuis un moment car produit par John Woo.
Mais j’hésitais à acquérir le DVD car cette grosse fresque taïwanaise, à l’instar du film de son producteur, Les Trois royaumes, qui était sorti dans nos salles remonté pour être plus court (heureusement depuis le film a été édité en Blu-ray en version intégrale), a une édition vidéo française dans un montage écourté, d’une durée de presque 2h30, alors qu’à l’origine c’est un dytique constitué de deux films d’une durée totale d’environ 4h35, donc ça fait beaucoup de contenu passé à la trappe.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014


Retourner vers « Magazines, Revues, Fanzine »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité