DURANGO en bd

Avatar du membre
edocle
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: DURANGO en bd

Messagepar edocle » 13 févr. 2009 8:53

Bon j'ai lu "El Cobra"....
Fidèle et fana de la série depuis l'origine, j'ai comme une impression
de "tiré à la ligne" qui commence à me géner...
A trop dilater les histoires on perd le charme...
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Re: DURANGO en bd

Messagepar Trinita » 20 juin 2009 15:15

Lu El Cobra et c'est du tout bon.
Durango avance dans sa quête de vengeance et approche donc vers le commanditaire qui vit dans un train. Ca vous rappelle rien ? Mais oui Il était une fois dans l'Ouest. En tout cas c'est un bel hommage de Swolfs qui est un amateur de western spaghetti.
Mise à part ça, l'histoire est assez classique et est un vrai scénario de western spagh' avec de l'originalité avec ce tueur argentin aux deux automatiques.
De plus les paysages sont magnifiques et Mary est très jolies. Ah Girod c'est vraiment bien dessiné les femmes.
Bref, ce tome 15 est vraiment très agréable à lire.
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: DURANGO en bd

Messagepar Sartana » 25 juin 2009 9:26

Personnellement, j'aurai voulu qu'on évoque un peu plus le passé de Durango comme le fît en son temps le tome 13.

Néanmoins, on peut dire que si le 14 était décevant (repompage en règle d'Il était une fois dans l'ouest), le 15 s'en détache un peu. On reste malgré tout dans la lutte "moi aussi j'ai des flingues bizarres et je suis rapide, qu'en dis-tu ?"

J'aimerais que Swolfs recadre son histoire en ne faisant pas de Durango un simple flingueur d'un tome à un autre, mais bien le héros de sa saga.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Trinita
Séminole
Séminole
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Re: DURANGO en bd

Messagepar Trinita » 26 juin 2009 16:48

Je plussoie à 100% :D
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
Retardataire
Marshall
Marshall
Messages : 259

Re: DURANGO en bd

Messagepar Retardataire » 17 juil. 2009 16:11

Pour info Patryck Ficini a fait une petite Kro sur le site de Sin'art. :gun:
http://www.sinart.asso.fr/sueursfroides ... p?news=196

Avatar du membre
Winnie
Apache
Messages : 31
Localisation : La plaine des Vosges

Re: DURANGO en bd

Messagepar Winnie » 18 juil. 2009 19:12

A noter, pour ceux qui souhaitent découvrir la série que, dans le cadre "Opération petitx prix découverte 2009", le tome 1 est actuellement disponible dans de nombreuses librairies à moins de 5 € !

http://livre.fnac.com/a2651672/Durango- ... &Nu=1&Fr=2

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1607
Localisation : Derrière toi...

Re: DURANGO en bd

Messagepar The Cemetery Kid » 17 août 2010 22:31

Quelqu'un a t-il des infos sur le prochain tome ? (Tome 16)
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Séminole
Séminole
Messages : 1607
Localisation : Derrière toi...

Re: DURANGO en bd

Messagepar The Cemetery Kid » 20 déc. 2012 21:27

Et bien, 28 mois après mon dernier post, je me réponds à moi-même et je vous informe de ceci !

Le tome 16 des aventures de Durango, intitulé "Le Crépuscule du Vautour", est disponible !

Image
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2741
Localisation : Massy town
Contact :

Re: DURANGO en bd

Messagepar pak » 20 déc. 2012 21:31

Enfin !

Dommage que Girod soit au dessin, la qualité de la série en pâtit un peu...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
jénad
Cowboy
Messages : 63
Localisation : le plat pays qui est le mien

Re: DURANGO en bd

Messagepar jénad » 30 janv. 2013 9:59

je suis tombé dessus ,il y a 1 mois.
Et vlan,vite sur mon pc sur le site :lol:

Bizarement je ne connaisais pas et vos posts m'ont l'air bien convaincants .Le dessin m'a l'air pas mal et le l'histoire bien menée
Etant sur 2 ,3 series en ce moment ,je pense attaquer celle ci une fois les autres completées

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2741
Localisation : Massy town
Contact :

Re: DURANGO en bd

Messagepar pak » 08 févr. 2013 18:54

Ayant lu le dernier tome, j'en sors moyennement convaincu. La série amorce un sérieux manque de souffle depuis 2/3 albums...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
Trane
Comanche
Comanche
Messages : 779
Localisation : Région Parisienne

Re: DURANGO en bd

Messagepar Trane » 09 févr. 2013 0:37

pak a écrit :Ayant lu le dernier tome, j'en sors moyennement convaincu. La série amorce un sérieux manque de souffle depuis 2/3 albums...


je trouve aussi que le dessin de Girot est moins intéressant que celui de Swolfs, d'autre part il y a trop de texte dans le tome 16, dommage car les 13 premiers tomes sont excellents! :horse: .
demande de prestation de serment faite par un sheriff à un adjoint :"J'ai oublié ce que l'on dit, mais dites "je le jure"."

Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2741
Localisation : Massy town
Contact :

Re: DURANGO en bd

Messagepar pak » 09 févr. 2013 15:09

Je suis d'accord. J'ai même trouvé certains passages bâclés ou mal découpés dans le dernier tome, comme par exemple le final autour du train, qui semble être inspiré d'Il était une fois dans l'ouest, sauf que Leone n'a filmé que le résultat du raid de Cheyenne contre le train...

Pas certain que la série Durango dure encore beaucoup d'albums...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
sheon
Barman
Messages : 19

Re: DURANGO en bd

Messagepar sheon » 30 sept. 2014 11:52

Alors, comme demandé par Jean-Louis, je viens donner mon avis ici.

Durango, j'en suis fan depuis que j'ai découvert cette série au début des années 2000. L'hommage aux westerns à l'italienne m'a tout de suite plu ; de plus, l'immense qualité de la série Durango, à mon sens, est le dessin très réaliste d'Yves Swolfs, dont la minutie et le sens du détail sont impressionnants (on pourrait même parler de perfectionnisme), associé à une colorisation toujours impeccable et de plus en plus photo-réaliste (le dernier tome, Sans pitié, est un modèle du genre). La mise en scène est dynamique et très cinématographique ; l'influence des trois Sergio, notamment, est assez visible.

Côté narration, cette série évite certains clichés en faisant évoluer son personnage : d'un classique tueur au regard froid dans le premier tome, Durango devient rapidement un pistolero loyal, sans pour autant devenir un idéaliste forcené (s'il aide Amos, c'est surtout parce que c'est son ami ; à côté de ça, il aide l'orpheline de Loneville par altruisme, et l'indien de "La Proie des Chacals" par sympathie pour sa cause). Le premier tome où ses motivations changent sont paradoxalement le dernier de ce que j'appellerai la "série Durango d'origine", à savoir donc Sans Pitié : sans doute lassé d'une vie trop tranquille avec la femme qu'il aime, il saute sur le premier prétexte venu pour repartir en cavale ; néanmoins, ses motivations ici sont différentes des autres tomes, car c'est la première fois qu'on le voit traquer quelqu'un en suivant ses convictions personnelles. On peut voir ça comme sa dernière aventure, une dernière traque avant de raccrocher.

Et puis... 8 ans après Sans Pitié, Durango revient avec un nouveau duo de dessinateur-coloriste aux manettes. Swolfs se contente du scénario. Mort de faim, je me suis jeté sur ce nouveau tome dès que j'ai appris son existence. Quelle ne fut pas ma déception en le parcourant. Car tous les points que j'ai listés plus haut et qui font la spécificité de la série Durango ont été bafoués un à un.

Le dessin, tout d'abord. Thierry Girod est un très bon dessinateur, je ne le nierai pas. Son style se marierait très bien à la série Blueberry, mais il ne colle tout simplement pas à Durango. Le héros, en premier lieu, ne ressemble plus vraiment à celui de Swolfs ; les visages en gros plan ont, paradoxalement, un style trop "bande dessinée" et moins "photo-réaliste" que ceux de Swolfs (la faute aussi sans doute à une colorisation plus classique). La mise en scène est peu dynamique et même parfois bancale. C'est flagrant dès les premières planches : lors de l'affrontement initial, l'impression de mouvement est mal rendue, de sorte qu'on ne se rend même pas compte que Durango dégaine, on a plutôt l'impression visuelle qu'il a son pistolet en main depuis un moment et met en joue ses adversaires. Pour une B.D. où chaque tome (ou presque) se conclut par un duel, c'est plutôt malvenu.

Voici un exemple flagrant de la différence de style entre les deux dessinateurs :
Swolfs :
Image

Girod :
Image

Comme on peut le voir aisément sur la deuxième image, Girod a beaucoup moins le sens du détail (a-t-on déjà vu un visage aussi lisse que celui de la demoiselle ?). Le résultat n'est pas mauvais en soi, mais il perd l'identité visuelle de la série. On peut comparer avec des séries comme Lucky Luke et Astérix (certes, où le style est beaucoup plus simple), où les dessinateurs successifs ont toujours respecté le style de dessin d'origine, à un point tel qu'il n'est pas évident de distinguer les différents dessinateurs en ne regardant que les dessins. Certes, on pourrait dire que cela bride leur créativité, mais pour moi, l'appréciation d'une bande dessinée passe tout d'abord par l'appréciation de son style de dessin. Du coup, si elle change de style, ce n'est plus la même série.

Deuxième point noir : la narration. Ce qui était un point fort de la série est devenue un point faible. Et là encore, dès les premières planches du premier tome, ça pèche : Durango demande à un passant de déplacer les chevaux d'une bande de truands, pour les provoquer dans un affrontement à mort. Même s'il semble s'agir d'un hommage à "Et pour quelques dollars de plus", cela ne colle pas avec Durango, qui ne cherche jamais les ennuis et est plus souvent qu'à son tour dans le rôle du provoqué que du provocateur. Mais le pire est à suivre : Swolfs fait mourir la femme de Durango (enceinte, en plus, histoire de faire d'une pierre deux coups) et explique que Durango est à la poursuite du meurtrier. Là, je dis non, non et non. Sortir le cliché du héros qui va venger sa famille en poursuivant le meurtrier, c'est du vu et revu. Célia Norton devait être la femme qui avait convaincu Durango de se ranger, elle se transforme en une "woman in refrigerator", un simple motif poussant Durango à aller combattre le mal. Quel raté...

Ces trois nouveaux tomes me donnent l'impression que Swolfs s'est rouillé pendant ces huit ans de pause, ou bien qu'il ne comprend lui-même plus vraiment sa propre oeuvre. Ce n'est pas un cas isolé, mais c'est fort dommage. Je me console en relisant régulièrement les 13 premiers tomes. De toute façon, je n'ai même pas acheté le 16e...

(Je n'insisterai pas sur le style des adversaires de Durango, mais franchement, en deux tomes, faire deux adversaires avec la même coupe de cheveux, ça fait un peu répétition. Ou alors, Swolfs a perdu un pari avec Francis Lalane.)

Voilà pour mon avis sur Durango, je suis peut-être un peu dur avec la nouvelle orientation de la série, mais c'est à la mesure de ma déception et de mon adoration de la série d'origine.

Avatar du membre
Trane
Comanche
Comanche
Messages : 779
Localisation : Région Parisienne

Re: DURANGO en bd

Messagepar Trane » 30 sept. 2014 14:49

sheon a écrit :Durango, j'en suis fan depuis que j'ai découvert cette série au début des années 2000.
.....
Et puis... 8 ans après Sans Pitié, Durango revient avec un nouveau duo de dessinateur-coloriste aux manettes. Swolfs se contente du scénario. Mort de faim, je me suis jeté sur ce nouveau tome dès que j'ai appris son existence. Quelle ne fut pas ma déception en le parcourant. Car tous les points que j'ai listés plus haut et qui font la spécificité de la série Durango ont été bafoués un à un.
...


Tout à fait d'accord, j'ai cependant acheté le tome 16, "à défaut de grives, on mange des merles".
demande de prestation de serment faite par un sheriff à un adjoint :"J'ai oublié ce que l'on dit, mais dites "je le jure"."



Retourner vers « Bandes dessinées et dessins animés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité