[BD] Jeremiah Johnson - Fred Duval / Jean Pierre Pécau et Jack Jadson (Soleil Productions)

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6519
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Jeremiah Johnson chez Soleil

Messagepar yves 120 » 01 sept. 2020 11:46

Alors là chapeau limpy , même si on ne connais rien de l 'Indien , nous nous éclatons avec ce texte qui est pour ma part , l 'un des meilleurs de
son " auteur " :lol: je suis sincère et sérieux c 'est vraiment bien écrit et cela veut dire ce que ça veut dire , j 'adore les comparaisons et les contradictions " soleil , pas soleil , pluie , boue , brouillard , cafard etc... vraiment bien imagé et très fort tout ce beau texte , merci pour ce plaisir
un pur régal VRAIMENT limpy :beer1: :sm43:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
pale rider
Convoyeur de bétail
Messages : 212
Localisation : Champagne City

Re: Jeremiah Johnson chez Soleil

Messagepar pale rider » 01 sept. 2020 19:46

le soucis de ces dernières années est qu'il y un revival très important de la bd western depuis 5 ans avec des séries phares (ou des one-shot) et de qualité :"Undertaker"(Dorison/Meyer) chez Dargaud, "Duke" (Hermann) et "Lonesome" (Swolfs) chez Le Lombard, "Gunfighter" (Bec/Rouge) chez Glénat, les one-shot "Buffalo Runner" et "Ghost kid" de Tiburce Oger…
Soleil qui veut aussi sa part du gâteau a donc lancé "west legends", "Jeremiah Johnson" avec des parutions rapprochées mais dont les qualités graphiques sont moindres par rapport aux séries citées plus haut. La quantité prime sur la qualité. De même, l'éditeur utilise des personnages connus (Wyatt Earp, Billy the kid, Jeremiah Johnson, Sitting Bull) pour attirer les lecteurs. Je ne suis pas très fan de cette production "industrielle" qui surfe sur un genre éditorial en vogue.

Avatar du membre
Loco
Trappeur
Trappeur
Messages : 3164

Re: Jeremiah Johnson chez Soleil

Messagepar Loco » 01 sept. 2020 19:59

Alors là, si vous faites un mea-culpa qui n'était pas nécessaire (on ne va pas s'excuser de ses opinions !), vous m'obligez à en faire un aussi, Limpy.

Vous savez quand même que je suis un casseur de mocassins patenté, qu'il faut toujours que je défende l'indéfendable - always root for the bad guy, comme De Niro dans Goodfellas - et que je montre mon... émotion, comme disait Desprosges, à tous les passants. Et plus sérieusement, j'ai toujours été partisan d'une certaine clémence pour l'artiste quand je veux le croire de bonne foi, ce qui, me semble-t-il, est le cas ici.

Je viens de feuilleter de nouveau l'ouvrage, et si j'étais de mauvaise foi, je vous dirais : "Si, y a deux vignettes avec du ciel bleu page 47, et 3 page 52 - avec quelques nuages, de tout petits coins de ciel bleu." Mais en tout honnêteté, c'est en effet très sombre, mais c'est pour moi un parti pris artistique, et surtout, si quelque chose me gêne dans cette BD, ce ne sont pas tant les dessins (hormis cette question des Crows et des Flatheads sur laquelle je reviendrai) que le scénario et les dialogues - en particulier les dialogues. Pour le scénario, il aurait fallu resserrer quelques boulons historiques et ethnologiques qui auraient peut-être pu aiguiller le dessinateur dans une meilleure direction - mais je n'ai jamais vu un scénario de BD, j'ignore comment ça se présente. Les dialogues et la narration, comme je l'ai écrit dans un précédent message, sont ce qui me dérange le plus : surabondance de propos racistes (rats rouges, chiens rouges, traite-moi de Kiowa...) qui, s'ils sont sans doute là pour montrer que tous les trappeurs n'étaient pas des humanistes épris de différence, finissent par me gêner. Et dans l'ensemble, pas d'étincelle dans l'écriture, à aucun moment.

Pour le dessin, ma foi, hors l'aspect sombre, le parti pris d'une certaine laideur des gens, des bêtes et des choses, les scènes d'action sont bien brossées, les paysages aussi, et si peu authentiques soient certaines, elles ne sont pas sans inventivité, ou en tout cas, sans savoir faire. Mais je comprends que l'approche puisse déplaire - le fait est que même les très bonnes BD western actuelles, comme Undertaker, Lonesome, Jusqu'au Dernier, ne sont pas très lumineuses. Mode visuelle ? Reflet de l'époque ?

Reste à présent la question des Indiens, Crows et Flatheads principalement. Hors ceux représentés comme des Indiens des plaines, au sein d'une même tribu, les autres me font penser aux Modocs de Delmer Daves (ces bandeaux à rayure, sans doute). Pour les Têtes Plates, il y a un plus gros effort, avec l'explication du nom, à travers le fait que Cygne n'ait pas eu la tête aplatie à cause d'un oubli de sa mère... Eut-elle été tonkinoise, ça aurait été les pieds, sans doute... Non, attendez, le Tonkin, c'est pas la Chine... Je vous taquine, Limpy. Mais je suis sûr que si Jackson avait réussi les Crows, le reste vous aurait moins choqué. Reste le Rendez-vous, là, c'est impardonnable, d'autant qu'on a droit à la cautérisation au fer rouge façon Pasquinel sur McKeag dans Centennial - l'aurait pu regarder le 2e épisode aussi, le dessinateur !

Pour le reste, très vite, vous êtes pour moi la référence sur les Indiens du forum, que ça vous plaise ou non, je voulais juste dire que moi, je ne l'étais pas. Même si je peux passer 4 heures à chercher comme on dit "Soldat Bison" en cheyenne. Et si, quand j'ai entendu que la colistière démocrate était une métis jamaïco-indienne, j'ai rêvé un instant d'une vice-présidente les mocassins sur le bureau en train d'écouter Buffalo Soldier en sachant de quoi ça parle. Bon, raté, c'était pas les bons Indiens. Dommage, parce que je le dis souvent, j'aimerais bien voir un jour un Indien à Washington, histoire de voir la roue tourner un peu. Ben, quoi, on peut rêver ?

Enfin, pour les West Legends, je n'en ai lu aucun, ni feuilleté, mais j'irai voir, parce que franchement, à part la BD, le western est franchement mort aujourd'hui. Personnellement, je n'ai guère aimé Hostiles, pour les mêmes raisons qui font que ce Jeremiah Johnson vous rebute : un Cheyenne prisonnier de guerre ? Hmmm... Au Nouveau-Mexique ? Hmmm... Et qu'on fait remonter de là jusqu'au Wyoming à cheval ? Hmmm... Une unité de cavalerie mixte ? Hmmm... En plus, c'est très long, verbeux, et le retournement du personnage, bof... Pourquoi cette digression ? Parce que c'est dans la BD que je retrouve mon compte. Au cinéma, les deux derniers westerns que j'ai vus sont Les Disparues et Open Range - ça commence à dater. Alors qu'en BD, chaque année, je me régale. D'où sans doute une indulgence particulière pour ce média, dont je ne suis pas spécialiste par ailleurs.

Bon, mon temps imparti est écoulé, et encore une fois, j'ai fait une tartine, mais c'est vous qui avez commencé, Limpy, mais comme ça, ça vous oblige à répondre... Sinon, je vous propose un truc : on fait plus court, mais plus souvent. :beer1:

En tout cas, siouplé, restez pas parti si longtemps, sans vous, c'est pareil.

Maintenant, je vous laisse, j'ai les Crows...
(Désolé, ça fait 4 jours que je la garde en réserve... Zut ! Pas fait exprès !)
See what I did?
I said I wouldn't, and then I did!

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6519
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Jeremiah Johnson chez Soleil

Messagepar yves 120 » 02 sept. 2020 16:47

UN Indien à Washington , pourquoi pas ? il y en à bien UN à Paris :wink: Je suis sur les " Crows " de vous lire :beer1:
décidément c 'est vraiment la rentrée :D

Je l 'ai trouvée bonne alors :applaudis_6: car moi aussi j 'ai la dalle Loco , de vos " escarmouches excellentes " ( ou points de vues ) de l 'un et de l 'autre :wink:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
limpyChris
Trappeur
Trappeur
Messages : 3193

Re: [BD] Jeremiah Johnson - Fred Duval / Jean Pierre Pécau et Jack Jadson (Soleil Productions)

Messagepar limpyChris » 28 avr. 2021 20:58

Pour le Tome 2, je vais faire plus court ... Parce qu'ils ont osé le sortir ... !! Le seul bon Indien là-dedans est celui qui est ... sur la couverture, de profil.
'Du coup', encore une quinzaine d'€uros économisés :) Ça m'arrange, vu que la librairie a dû refermer, car installée dans une galerie marchande de plus de 20 000 m². Vivement la réouverture des restau ... (c'est marrant, le Français ... On dit 'rouvrir' et non 'réouvrir", mais réouverture' et pas 'rouverture' ... Des fois, la langue française, c'est comme l'informatique ou les décisions du Gvt sur l'essentiel (on peut acheter un téléviseur ou une tablette, mais pas un lave-vaisselle, le chocolatier jeffke d'Anvers est ouvert, ainsi que le torréfacteur, mais pas le Take Away chinois, dans la même galerie marchande, l'achat de sous-vêtements n'est pas essentiel, on peut acheter un vélo, mais pas le maillot qui va avec, les toiletteurs pour chiens ont pu rouvrir, sauf en Moselle ... etc., ETC., difficile pour moi à suivre et à comprendre ... ). En tout cas, ce Jeremiah Johnson, toujours pas ... Sans moi en tout cas.
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

- You've seen too many westerns, old man.
- That doesn't exactly work in your favor.


Retourner vers « Bandes dessinées et dessins animés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités