Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Personne » 05 août 2009 13:02

Et une affiche de la collection metek! Une!!!



Avec:
Elizabeth Taylor ... Leslie Benedict
Rock Hudson ... Jordan 'Bick' Benedict Jr.
James Dean ... Jett Rink
Carroll Baker ... Luz Benedict II
Jane Withers ... Vashti Snythe
Chill Wills ... Uncle Bawley
Mercedes McCambridge ... Luz Benedict
Dennis Hopper ... Jordan Benedict III
Sal Mineo ... Angel Obregón II
Rod Taylor ... Sir David Karfrey (as Rodney Taylor)
Judith Evelyn ... Mrs. Nancy Lynnton
Earl Holliman ... 'Bob' Dace
Robert Nichols ... Mort 'Pinky' Snythe
Paul Fix ... Dr. Horace Lynnton
Alexander Scourby ... Old Polo

http://www.cinemotions.com/modules/Film ... Geant.html
Jett Rink et Bick Benedict convoitent la même femme, Leslie Lynnton, la fille d'une riche famille dans le pétrole de Virginie. Leslie épouse Bick qui devient le patron de Jett. Celui-ci décide alors de travailler pour son compte.
Image

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Vin » 06 août 2009 15:43

Il y a tout dans ce film.
Regardez la distribution...

Et pourtant, je suis convaincu qu'il était possible de faire mieux, beaucoup mieux.

Tant pis...
:(
Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Sartana » 07 août 2009 9:24

Exact. On a un grand film : moyens démesurés, casting de rêve, une histoire proche de la saga, de l'émotion, de l'action, mais pour tout dire on s'ennuie un peu (c'est très long) et concernant le personnage de James Dean, j'attendais mieux.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Vin » 08 août 2009 7:47

Je suis d'accord avec toi, et surtout concernant le ridicule viellissement du personnage vers la fin. Le réalisateur a certes été proche du bouquin de Miss Ferber, mais quelle erreur.

Je ne suis pas un fan du mythe James Dean, qui n'a pas eu le temps de prouver grand chose, mais ici, quelle déception.
Rock Hudson, que j'aime bien, mais qui était un peu bourrin parfois, nous donne l'impression d'être un génie de la composition par rapport à Dean.
Image

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6384

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar chip » 08 août 2009 8:49

Il faut le dire,Dean incarnant son personnage "âgé" est MAUVAIS,pas crédible du tout. Le style de jeu "actor's studio" ? je n'ai jamais apprécié,trop affecté,trop étudié, un manque de naturel...

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7709
Localisation : nord-est

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Jicarilla » 10 août 2009 8:08

:oops: Titre géant pour un film lassant ,lors de la découverte du pétrole par Jett Rink est la plus intéressante.

:beer1: Cela vaut bien une fiche TV.

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Vin » 10 août 2009 11:55

Ouaip, la seule scène vraiment intéressante sur le mode visuel est le plan où Dean a les bras en croix sur sa Winch', comme Jésus sur la Croix, et Lizbeth n'est pas loin de jouer les Marie-Madeleine.
Image

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Daniel » 10 août 2009 15:29

Giant serait probablement un film classé dans les oubliettes sans la présence de James Dean dans cette super-production cinématographique. La mort le faucha quelques jours après avoir tourné sa dernière scène. Le film bénéficiera énormément de cette tragédie et devenait mythique par la force des choses.

James Dean reçu une nomination à l'Oscar à titre posthume dans la catégorie du meilleur acteur. Rock Hudson également reçu une nomination dans la même catégorie. Mais tous les acteurs perdirent la statuette aux mains de Yul Brynner pour sa performance dans The King and I.

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Personne » 10 août 2009 15:32

Oui, Yul l'a obtenu, mais d'un cheveu! :mrgreen:
Image

Avatar du membre
Lone Star
Calamity Jane
Messages : 519
Localisation : Dans le désert

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Lone Star » 10 août 2009 16:37

Vin a écrit :Ouaip, la seule scène vraiment intéressante sur le mode visuel est le plan où Dean a les bras en croix sur sa Winch', comme Jésus sur la Croix, et Lizbeth n'est pas loin de jouer les Marie-Madeleine.

Scène qui n'est pas dans le film, si ma mémoire ne me trahit pas ;)
Mais c'est vrai que la scène où Jett reçoit Taylor chez lui est très réussie et même touchante.

De ce film, je ne retiens que la prestation de James Dean qui sauve un peu le tout, le reste ne m'a absolument pas marquée (ah si... les cheveux bleux de Hudson et Taylor pour faire "âgé" :lol: ). Hélas, le personnage de Jett Rink est peu mis en avant, et quand il apparaît, on a l'impression de voir un autre film tellement le reste est figé.

Daniel a écrit :Giant serait probablement un film classé dans les oubliettes sans la présence de James Dean dans cette super-production cinématographique. La mort le faucha quelques jours après avoir tourné sa dernière scène.

Effectivement, Stevens était en train de travailler sur le montage quand la nouvelle de sa mort est tombée.
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Pike BISHOP » 10 août 2009 18:49

Oui, VIN ! Une affiche glamour ou une photo de plateau avec DEAN et sa Winch et Elizabeth au foulard qui lève sur lui des yeux de madone ravie
n'est pas le film de STEVENS..Ce serait tout à fait le contraire....
C'est sûr que "GIANT" est longuet et un poil languissant par moments....Pour ceux qui ont lu le roman, c'est encore considérablement élagué...
Pour ma part, j'adore ces sagas romanesques où nous restons longtemps avec les personnages..On a l'impression qu'ils ont une vie propre...
"GIANT" est de ces films rébarbatifs à la première vision qui gagnent à chaque revoyure..C'est un propos d'une grande richesse, beaucoup plus subtil
et intelligent qu'à ce qu'il puisse sembler à une lecture "1er degré".. C'est tout un portrait historique du TEXAS, de sa transformation par le pétrole
de ses habitants grossiers et prétentieux qui vont se voir supplantés par pire qu'eux..C'est en filigranne toute l'amérique des BUSH qui se dessine...
Je ne trouve pas que DEAN soit sous-évalué, au contraire sa place est énorme...Dans le roman, comme presque toujours chez Edna FERBER, le
personnage central est la femme et l'histoire s'écrit à travers elle et son compagnon de choix...HUDSON ici, GLENN FORD (ou Richard DIX) dans
"CIMARRON"...
DEAN est pathétique, garçon de ferme inculte, certainement sex-toy de la soeur de HUDSON (quoiqu'on peut se demander quelle peut-être la sexualité
de Mercédes McCAMBRIDGE) LESLIE (LIZ) ne s'adresse à lui qu'avec la politesse WASP (new-england) qui fait qu'elle prend un intérêt plus ou moins
condescendant à ceux qui l'entourent..Réaction de châtelaine dans un pays où les "chicanos" et les ouvriers agricoles valent moins que le bétail
Le garçon tombe fou amoureux de sa patronne, cela va conditionner sa vie..alors qu'elle n'a aucune attirance pour lui..2, 3 mini rencontres polies
quand il lui sert de chauffeur..Quand il lui fait du thé, confondant de maladresse appliquée..
Devenu le "Maître" du TEXAS.. Celui qui convoque le ban et l'arrière ban à sa célébration..Qui séduit la fille en substitut de la mère (c'est vrai les scènes
avec C.BAKER sont longues et barbantes) et qui finalement s'écroule ivre-mort et pleure sur son amour d'adolescent, sur celle qu'il n'aura jamais...
Ajouté à cela tous les personnages secondaires lourdeaux racistes, enfants, mexicains.requins du pétrole, politiciens pourris...
La scène superbe ou le vieux baron du bétail veut défendre ceux qu'il considère encore comme ses serfs et se fait rosser par plus bovin que lui..
Il commence à réaliser que sa prétendue supériorité n'en était pas et ouvrir un oeil neuf sur le monde en devenir (ses petits enfants métis ou pas)
là, il conquiert enfin, après son amour, l'estime de sa femme...
Je ne sais pourquoi STEVENS est si dévalué, sans doute par académisme..Mais, que son regard est lucide sur l'ouest paysan de "SHANE" ou le TEXAS
de "GIANT" après lui la porte est ouverte à "DALLAS" ou pire à "THE CHASE" d'Arthur PENN....
Sur une musique superbe de TIOMKIN... Je peux encore me retaper les 3H de "GIANT" . Revoyez- le encore avec d' autre oeil, je suis sûr que
vous y verrez autre chose.....
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7709
Localisation : nord-est

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Jicarilla » 10 août 2009 20:14

Pike BISHOP a écrit :Sur une musique superbe de TIOMKIN... Je peux encore me retaper les 3H de "GIANT" . Revoyez- le encore avec d' autre oeil, je suis sûr que
vous y verrez autre chose.....



:applaudis_6: :applaudis_6: Compadre PYKE

Peut-être lassant ,mais comme tu dis quelle musique....
Et surtout 'THE YELLOW ROSE OF TEXAS' :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:

Tu as gagné le 33T d'époque. :lol:

Image

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5271
Localisation : Paris

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Vin » 10 août 2009 21:49

Allons allons jeunes gens, il faut toujours garder la foi..
Aller à 5mn 33s de cette petite vidéo, et vous verrez mister Dean dans le film, avec dame Taylor, et lui a les bras en croix avec son fusil

Papache boire mescal, mais jamais abuser.
:wink:

On a réalisé une photo archi-connue, qui est une outrance de cette scène.
Voici la scène:




et la photo:

Image


Nan mais euh ! :sm32:
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Pike BISHOP » 11 août 2009 9:42

La scène de la photo n'existe pas dans le film...photo de pub qui a servi d'affiche aussi et qui dénature l'esprit du film
LIZ a l'air en pamoison devant DEAN en position christique qui n'a rien à voir avec le film, même si il aborde la voiture
avec son fusil sur l'épaule... sur cet espèce de clip à la gloire de DEAN à la musique de sirop ridicule, ses scènes sont montées
à son avantage photogénique... Dans le film c'est un ver de terre amoureux d'une étoile... grenouille qui veut être plus grosse
que le boeuf ROCK et qui finalement éclate et se dégonfle dans une scène pathétique..C'est la représentation du nouveau
capitalisme..Du vent et du "gling-gling" 50 ans avant notre ère !!!
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Lone Star
Calamity Jane
Messages : 519
Localisation : Dans le désert

Re: Géant - Giant - 1956 - George Stevens

Messagepar Lone Star » 11 août 2009 14:55

Vin a écrit :Aller à 5mn 33s de cette petite vidéo, et vous verrez mister Dean dans le film, avec dame Taylor, et lui a les bras en croix avec son fusil

Mais la scène ne se passe absolument pas comme sur la photo. Dans le film, Dean a une grosse veste pas sexy et un ou 2 lapins morts accrochés à la ceinture (comme sur cette photo : http://www.imdb.com/media/rm2607585280/ch0018728 ) et Taylor ne se prosterne jamais devant lui. Au contraire, c'est Dean, génial dans cette scène, plein de maladresse et pétrifié tellement il est intimidé (il s'en jette un en douce, pour se donner du courage), qui est en pâmoison.
D'ailleurs, c'est dans cette scène, si je me souviens bien, qu'on (càd nous spectateurs et Taylor) s'aperçoit que Rink n'est pas si intéressant que ça, malgré ses faibles efforts (il la choque en traitant les ouvriers mexicains de wetbacks, ce qui n'était pas le meilleur plan pour espérer la séduire). Et la suite montre que ce n'est qu'un parvenu, rien de très original donc (n'ayant rien à offrir par lui-même, il utilise l'argent comme substitut de richesse intérieure).

C'était une composition intéressante dans la carrière de Dean, qui n'avait joué jusque là que des rôles certes tourmentés mais plus positifs (je ne parle que de sa carrière cinéma, pas de la télé où il a beaucoup tourné).
Image



Retourner vers « Westerns Dérivés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité