Le Secret de Brokeback Mountain - Brokeback Mountain - 2005 - Ang Lee

persepolis
Mohawk
Mohawk
Messages : 890
Contact :

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar persepolis » 02 nov. 2008 13:41

En quoi c'est un western ?
On est très très loin de John Ford , John Wayne .
Je reconnais que sur certains films , c'est difficile de se prononcer mais pas là .

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10371
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Personne » 02 nov. 2008 16:21

Bonjour persepolis,

Voici un petit conseil de lecture pour toi qui cherchait un bon livre sur le western. Egalement des mêmes auteurs 'Western(s)'. cool

Image

Voir ce sujet:
viewtopic.php?f=14&t=5866
Image

Dempsey
Etranger
Messages : 7
Localisation : Paris

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Dempsey » 08 déc. 2008 22:56

Bonjour !
Je passe très souvent vous lire (merci à tous, au passage), mais je ne poste guère... :? Bon, pour une fois, je vais me forcer et laisser un avis quand même lol !!

Je viens donc de voir ce film, et j'en attendais quand même beaucoup, vu j'ai tout de même investi 10 Euros. Ou alors, c’est parce que je l’ai acheté 10 Euros que j’en attendais beaucoup ??
Déjà, il ne faut pas trop compter sur moi pour faire preuve d’une franche objectivité : dès qu’il y a un mec sur un cheval et un horizon, moi, je trouve ça superbe. Et là, sur ce plan, je n’ai effectivement pas été déçue : des montagnes, des moutons, des cailloux, des chevaux, des nuages, des rivières, des pistes… bref, le paradis. Sauf qu’on passe à deux doigts du cliché, par moment, du truc bien documentaire, notamment sur une assez laide scène au bord d’un lac, avec le 4X4 en arrière plan… :?
Bon, par contre, je comprends que ça puisse paraître un peu long. De toutes façons, un film qui passe les 2 h, on est en droit de se dire qu’il y a des longueurs. De fait.
Dans l'ensemble, j’ai beaucoup aimé, mais ça n’a pas été un coup de foudre non plus. Les deux mecs jouent très bien, mais c’est quand même limite si l’alchimie s’effectue, entre eux… En fait, les scènes où on ne voit que l'un des deux mecs donnent bien plus la mesure de leurs sentiments que les scènes à deux, paradoxalement… Les scènes d'homo sont souvent assez difficile à jouer, et c'est le cas ici.
La bande-son est magnifique (forcément… plein de country, lol !!). Et je dois avouer que les dernières minutes (à partir du moment où il apprend la mort d’Enis, en fait), avec la chanson « He was a friend of mine », dans la version de Willie Nelson, sont vraiment magnifiques. En particulier, la scène où la mère va chercher un sac en papier pour mettre la chemise qu’Enis a récupérée dans la chambre de Jack est superbe. Les parents jouent vraiment bien, très juste – d’ailleurs, j’ai trouvé les seconds rôles très bons, dans l’ensemble.
Voilà, donc, ce n’est pas le chef d’œuvre que j’attendais, mais j’ai bien aimé quand même. J’avais déjà vu La chevauchée avec le diable, un bon film, sans être un chef d’œuvre, avec de jolies surprises par moment, et qui m'avait laissé un peu le même sentiment de film auquel il manque un petit quelque chose, même si je trouve que Brokeback Mountain est au dessus. Bref, ça manque un peu de génie, j’aurais aimé voir ce qu’Eastwood aurait fait d’un film pareil…

Dempsey
Etranger
Messages : 7
Localisation : Paris

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Dempsey » 10 déc. 2008 15:09

C'est grave :? !!

L’Italie censure "Brokeback Moutain"

Par Flore Galaud / Parismatch.com
Cinéma. Les associations italiennes de défense des homosexuels dénoncent la "censure" instaurée par la télévision publique RAI, qui a amputé deux scènes d’effusions amoureuses homosexuelles lors de la diffusion du film "Le secret de Brokeback Moutain" sur la chaîne.

Un western gay qui embarrasse la RAI. Deux scènes du film d’Ang Lee, "Le secret de Brokeback Moutain" ont été coupées lundi soir lors de sa diffusion sur la deuxième chaîne de télévision italienne. La première séquence montrait les deux héros en train de s’embrasser tandis que la seconde les mettait en scène lors de leur premier rapport sexuel. "En revanche, des scènes de sexe hétérosexuel, nettement plus explicites ou d’autres particulièrement violentes, n’ont pas été censurées", constate l’agence italienne Ansa.

Les associations italiennes de défense des homosexuels sont aussitôt montées au créneau, n’hésitant pas à évoquer la "censure" imposée par la RAI sur un film pourtant mondialement salué par les critiques. Il faut dire qu’en matière d’homosexualité, l’Italie a tendance à être plutôt frileuse. A sa sortie sur les écrans, en 2005, le film avait déjà été interdit aux moins de 14 ans, alors que la plupart des autres pays l’avaient seulement interdit aux moins de 12 ans. Deux ans plus tard, l’Italie avait néanmoins supprimé cette mesure, jugée excessive.

"Cela en dit long sur le climat culturel en Italie"

Pour Arcigay, principale association de défense des droits des homosexuels en Italie, le film a subi des "coupes grossières dignes de la censure des années 1950". Pour le Circolo omosessuale Mario Mieli, une autre association, "Rai Due a révélé son âme bigote en transformant un film raffiné sur l’amour et la passion entre deux hommes, aucunement vulgaire, en un film puritain". L’ancien député de gauche Franco Grillini, porte-drapeau du mouvement homosexuel dans le pays, s’est dit écœuré : "C’est une absurdité. Que l’on veuille transformer un film qui raconte un grand amour homosexuel en une simple histoire d’amitié entre hommes, cela en dit long sur le climat culturel en Italie".

"Le secret de Brokeback Mountain" a connu un succès retentissant à sa sortie, en 2005. Ce film dramatique -du réalisateur Ang Lee-, retrace la passion secrète vécue pendant près de vingt ans par deux cow-boys, interprétés par Jake Gyllenhaal et Heath Ledger. Un film intelligent et sensible, qui a notamment reçu trois Oscars et le Lion d’or à la Mostra 2005 de Venise.

Récompense posthume
L’ acteur australien Heath Ledger, tragiquement décédé le 22 janvier dernier en ingérant trop de médicaments, a reçu hier l’Award du meilleur acteur pour son rôle de Joker dans le dernier Batman, "The dark Knight"

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Pike BISHOP » 10 déc. 2008 19:18

C'est toujours grave quand Anastasie joue des ciseaux !!!!
L'Italie oublie depuis longtemps ou veut l'oublier qu'elle a été un des berceaux de l'homosexualité !!!!
La bisexualité grecque ou romaine a perduré jusque sous les Papes de la Renaissance...
Caviarder "BROKEBACK" fait revenir les Italiens plus de 30 ans en arrière quand un de leurs plus
grands cinéastes finissait sur une plage d'Ostia comme le protagoniste du film finit sous les coups
de gros ploucs cow-boys rednecks....
Que cela vienne de la TV de Berlusconi ou du système Vatican étonnera peu....
Plus sournoisement, énormément de films sont caviardés chez nous aussi pour telle ou telle
raison de moeurs ou plus hypocritement commerciale..TF1 en tête...
Massacrer une oeuvre est un crime, l'entrelarder de publicités, la déformer pour l'adapter à
la lucarne, ou l'affubler de logos hideux des chaînes sont des marques de mépris total des oeuvres
des créateurs et des spectateurs... Vous croyez que des gougnafiers capables de telles vulgarités
vont se gêner pour raccourcir en fonction de leurs bas objectifs ?...
Pour telle ou telle raison, ils feront exactement ce que les Italiens ont fait !!!!
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Pecos Bill
Marshall
Marshall
Messages : 262
Localisation : Death Valley

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Pecos Bill » 10 déc. 2008 21:02

Mise à jour sur le site du Fig':

Dépassé par le retentissement de l'affaire, la RAI a livré mardi un mea culpa embarrassé. La chaîne a nié toute volonté de censure et a expliqué qu'un problème «d'organisation technique», de copie, était à l'origine de la diffusion de la version censurée du western en seconde partie de soirée (vers 22h45). A sa sortie sur les écrans italiens en 2005, «Le secret de Brokeback Mountain» avait, en effet, été interdit aux moins de 14 ans. La restriction avait été levée en mai 2007. La RAI possédait deux versions du film, une censurée par le distributeur et une intégrale. A en croire la RAI, elle se serait tout simplement trompée de copie lundi soir. En signe d'apaisement, la chaîne a donc promis de rediffuser prochainement le film dans sa version originale.


Vu l'horaire de diffusion, la coupe est effectivement absurde. Sinon, une petite remarque:

sa sortie sur les écrans, en 2005, le film avait déjà été interdit aux moins de 14 ans, alors que la plupart des autres pays l’avaient seulement interdit aux moins de 12 ans.


Je ne sais pas pour "la plupart" mais le Royaume-Uni, pourtant très libéral dans ce domaine, avait interdit le film aux moins de 15 ans, l'Espagne au moins de 13 et l'Irlande aux moins de 16 (source Imdb). L'Italie est donc dans une moyenne relative, si l'on n'inclut pas les pays scandinaves.
La France semble être le seul pays qui ait autorisé le film à tous les publics (la Suède l'ayant interdit pour sa part... aux moins de 7 ans)
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5335
Localisation : Paris/Touraine

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Vin » 11 déc. 2008 15:19

Etant par principe plutôt opposé à la censure, je ne peux qu'être d'accord avec ce qui est écrit au-dessus.

Quant au film, dont je me fiche comme de ma première chemise, il ne s'agit pas à mon sens d'un western, donc, no comments.
:wink:
Image

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Daniel » 14 déc. 2008 16:18

Vin a écrit :Etant par principe plutôt opposé à la censure, je ne peux qu'être d'accord avec ce qui est écrit au-dessus.

Quant au film, dont je me fiche comme de ma première chemise, il ne s'agit pas à mon sens d'un western, donc, no comments.
:wink:


Je dirais pour ma part que c'est un western moderne (Où les protagonistes vivent entre le passé et le présent. L'homme attaché aux valeurs d'hier confronté au modernisme de son époque) au même titre que des films tels : Junior Bonner (1972), Hud (1965) et Lonely Are the Brave (1962).

icongc1

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5335
Localisation : Paris/Touraine

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Vin » 14 déc. 2008 22:50

Je comprend ce que tu veux dire.
Le hic, c'est qu'ensuite, no limits.
Par exemple, le Redfordien "homme qui murmure à l'oreille des chevaux" est également un western dans ce cas.
Je ne suis pas un fan des classements trop rigoureux, mais on s'éloigne quand même bigrement de nos westerns "classiques"
:wink:
Image

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Daniel » 15 déc. 2008 0:21

Vin a écrit :Je comprend ce que tu veux dire.
Le hic, c'est qu'ensuite, no limits.
Par exemple, le Redfordien "homme qui murmure à l'oreille des chevaux" est également un western dans ce cas.
Je ne suis pas un fan des classements trop rigoureux, mais on s'éloigne quand même bigrement de nos westerns "classiques"
:wink:


Je suis tout à fait d'accord avec toi et Pike à ce sujet... ce n'est pas proprement dit un western mais où classons-nous alors ces films ?

Avatar du membre
Pike BISHOP
Westerner
Westerner
Messages : 2680
Localisation : Aquaverde

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Pike BISHOP » 15 déc. 2008 6:13

Je crois qu'il y a une chronique " Westerns dérivés" ... ça va très bien "Westerns dérivés" !
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Daniel
Westerner
Westerner
Messages : 2117

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Daniel » 15 déc. 2008 12:42

Pike BISHOP a écrit :Je crois qu'il y a une chronique " Westerns dérivés" ... ça va très bien "Westerns dérivés" !



Westerns dérivés est une appellation qui me plait. :beer1:

Avatar du membre
Sebwalker
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : FRANCE

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Sebwalker » 18 janv. 2009 12:24

Grand inconditionnel du genre western, j’étais attiré par les premiers
visuels du film, mais j’ai d’abord rejeté l’envie d’aller le voir cause du sujet
de l’homosexualité que j’ai un peu de mal à comprendre.
Et puis, j’ai été gagné par les critiques exceptionnelles,
le phénomène qui naissait petit à petit autour de l’œuvre
et la bande-annonce qui m’a vivement interpellée.

Il faut signaler que le réalisateur Ang Lee (Tigres et dragons)
amène une vision différente et décalée de l’univers western dépeint ici.

Beaucoup de comédiens – dont Josh Hartnett - avaient refusé ces deux rôles
très risqués.

Ces deux garçons ne sont vraiment pas des femmelettes :
le look très cow-boy Marlboro (classe), ils boivent, fument,
chassent sans vergogne… Rien ne permet d’expliquer le dérapage soudain
qui les anime une nuit si ce n’est une immense solitude.
Jack (Jake Gyllenhall) a besoin d’exprimer ses sentiments et est toujours expansif :
« j’en crève de ne pas te voir plus souvent ! »
Ennis (Heath Ledger) est solitaire de nature, taciturne, renfermé,
brutal et refuse de se montrer sensible..
Le jeu de ces deux comédiens est absolument bouleversant.

Cela m'a d'autant plus interpellé que dans ma vie personnelle,
je vis depuis peu une amitié forte avec un mec .

Cette épopée narrant 25ans de la vie de ces garçons est lente...
Mais fulgurante.

Comme le disent certaines critiques, il est effectivement erroné de présenter
l’œuvre comme « le premier western gay »… Pour moi, c’est une sorte
de « Titanic » au Far- west… une odyssée épique…

Les deux personnages sont liés par une force qui n'a pas de nom.
à brokeback mountain dans les années 70 ,
on pourrait appeler cela l’enfer de la passion.

La fin du film est surprenante et dérangeante. Mais un tel amour fraternel
pouvait-il trouver autre issue et se satisfaire de la norme ?

La chanson du générique final résume d’ailleurs assez bien le souffle épique
qui traverse ce chef-d’œuvre : « He was a friend of mine »

Vous l’avez compris : ce film, profondément humain, m’a crevé le cœur…

Je n’ai qu’un envie : le revoir- vite- lire le roman, en discuter
avec des internautes l’ayant « vécu » - je constate ce soir sur certains sites
que je suis loin d’être le seul à avoir été aussi marqué -
et réunir toute la presse s’y rapportant..

*Pour une fois, je vous incite à aller lire un posts sur Allociné d’un fan « sean75 »
qui a décrit parfaitement mes émotions devant les films avec des mots remarquables…
je lui ai d'ailleurs écris mon interêt concernant son travail et sa passion.

http://www.allocine.fr/communaute/forum ... erie=.html

* le site du film :
http://www.brokebackmountain-lefilm.com/

* un très bel exposé du film sur un blog :
http://lamitiespirituelle.typepad.com/mon_weblog/

Image
Image

Avatar du membre
bretoon
Sioux à l'oeil de Linx
Sioux à l'oeil de Linx
Messages : 555
Localisation : Monument Valley
Contact :

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar bretoon » 10 févr. 2009 23:42

Je conseille à tout membre retissant ici présent, de voir ce film.
Et surtout enlevez vous cette idée de "western gay".
Ce sont des journalistes cinés incultes qui ont catalogué ce film avec cette appellation.

Ce film est une perle, et Heath Ledger est transcendant (paix à son âme).
Ton nom c'est quoi pied tendre ?
Mac .. Eastwood , Clinnnt Eastwooood !

Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Le Secret de Brokeback Mountain

Messagepar Sartana » 12 févr. 2009 14:10

Voilà, c'est expurgé. Maintenant, on reparle du film et que du film !
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!



Retourner vers « Westerns Dérivés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités