Le Cavalier Electrique - The electric Horseman - 1979 - Sydney Pollack

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7137
Localisation : oregon

Le Cavalier Electrique - The electric Horseman - 1979 - Sydney Pollack

Messagepar lasso » 13 mars 2017 13:50

USA - Studio COLUMBIA and UNIVERSAL
anglais - couleur - 2.35:1
121 minutes
musique Dave Grusin
histoire de Paul Gaer et Robert Garland
scénario de Robert Garland

acteurs / actrices

Robert Redford / Sonny
Jane Fonda / Hallie
Valerie Perrine / Charlotta
Willie Nelson / Wendell
John Saxon / Hunt Sears
Nicholas Coster / Fitzgerald
Allan Arbus / Danny
Wilford Brimley / Farmer

Lieux de tournages : Nevada, Las Vegas - Utah, St. Georg, Grafton, Zion N.P.

Synopsis

Sonny est un ancien champion de Rodeo, maintenant brisé, il se donne pour des publicités
de céréales pour petit déjeuner et doit se produire à dos de cheval, pour apparaître dans
des Shows d'attractions, des grands Casinos de Las Vegas. Son cheval et lui-même sont dans
un apparat électrique.
Comme ce cheval est un étalon champion de course, ses promoteurs, pour le calmer, lui
injectent des drogues dans les jambes et le corps, afin de le garder tranquille sur scène.
Sonny n'est quand-même pas passé si bas, quand il en devient conscient, il décide de voler
le cheval, en le guérissant des drogues, afin de lui redonner la santé et de le libérer dans
la nature quelque-part au Utah.
Police et Médias, se mettent à sa poursuite : Valeur du Champion $ 5 millions.....



Image
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
lasso
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7137
Localisation : oregon

Re: Le Cavalier Electrique - The electric Horseman - 1979 - Sydney Pollack

Messagepar lasso » 13 mars 2017 13:59

très beau cheval, très beaux paysages...
des médias, ici une jeune journaliste, aussi impertinante que les actuelles...
un bon rôle pour Robert Redford.


Image

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4868
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le Cavalier Electrique - The electric Horseman - 1979 - Sydney Pollack

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 27 août 2018 23:29

On m'avait offert le dvd il y a plusieurs années... Il me semble qu'Arte a rediffusé le film il y a juste un an ou moins...

Je ne suis pas un grand fan de ce genre de film avec le mélange western moderne et romance mais je me souviens avoir bien aimé lors de cette rediffusion.
Lundi soir dernier je retrouvais mon dvd... J'ai de nouveau adoré...
Le champion de rodéo en bout de course faisant de la pub pour les céréales western sans y croire et l'attraction avec le cheval manège au supermarché j'aimais bien...

Jane Fonda: malgré tout le respect que j'ai pour son père c'était pas une actrice que j'appréciais... Mais là elle s'en sort bien je trouve, même si comme Redford je la trouvais énervante au début...
Le cheval: franchement j'ai adoré tout en me demandant comment ils avaient fait avec les tranquillisants quand on le fait monter sur scène...

En revoyant ce film je me demande aussi si il n'annonce pas un peu, bien avant l'heure certes, L'HOMME QUI MURMURAIT A L'OREILLE DES CHEVAUX également avec Robert REDFORD...

Le cowboy solitaire (ici ancien champion de rodéo) décidé à tout faire pour sauver le cheval... La beauté des paysages naturels, les scènes de la liberté retrouvée pour le cheval...
La ballade de Willie NELSON (MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN COWBOYS) qui sera reprise pour la dernière scène de l'épisode de L'AGENCE TOUS RISQUES "LES MUSTANGS" (on l'entend quand ils partent ) est poignante...

John SAXON, qui ici troque une tenue de cowboy ou de Mexicain contre le costard d'un responsable d'une société sans scrupule, est vraiment ignoble tant il est décidé à aller au bout de ses projets en se moquant de ce que pense Redford puis prêt à tout pour le retrouver...

En bref... j'ai adoré le revoir...
Image

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4868
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le Cavalier Electrique - The electric Horseman - 1979 - Sydney Pollack

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 12 mai 2019 19:23

OCS Géants le rediffusant ces jours-ci j'en ai donc profité pour le revoir vendredi soir puis ce matin (histoire de bien commencer la journée ).

Si certains aspects, comme justement le fait que ce soit un film contemporain ou la romance tardive et pourtant presque prévisible entre Jane Fonda et Robert Redford, peuvent rebuter au départ je trouve que Sydney POLLACK réédite un peu, mais dans un cadre moderne, le principe de JEREMIAH JOHNSON déjà avec Robert...

Pourquoi je compare avec Jeremiah Johnson ? Je n'y avais pas trop pensé avant mais ce film est également tourné dans des extérieurs superbes et c'est une ode à la nature, le retour vers un monde qui semble avoir disparu...

La motivation du personnage de Redford renvoie clairement à cette recherche de liberté...La société de consommation moderne montrée au début du film sur la chanson de Willie NELSON (MY HEROES HAVE ALWAYS BEEN COWBOYS ) avec les divers spectacles et articles auxquels se soumet Redford pour joindre les deux bouts et ce spectacle à Las Vegas sur les directives de cet homme d'affaires sans aucun scrupule (John SAXON)...

Et quand Redford constate l'état dans lequel se trouve "ce con de cheval" comme le nomme le responsable du spectacle... On ne peut qu'approuver sa décision (drogué pour supporter les lumières et bruits du spectacle et dopé aux stéroïdes)...
Puis ensuite je n'ai pu m'empêcher de repenser à SEULS SONT LES INDOMPTES avec Kirk DOUGLAS quand la poursuite avec la police s'engage... Et on pourrait aussi penser à un hommage indirect aux serials: cavalier contre voitures de police sur une route abrupte... Dans la présentation du film on explique que Redford fit la plupart des cascades lui-même :shock: :applaudis_6: . Et jusqu'au bout l'émotion se dispute avec le spectaculaire et un brin de comédie (quand pour alléger la charge Redford balance le matériel encombrant de Jane Fonda à la flotte... ).

Une fin peut-être un peu guimauve mais pas tant que cela et un film qui, si il n'est pas un western véritable, n'en demeure pas moins un bel hommage au genre et un rappel de ce que fut jadis ce far west avant la modernisation et ses aspects les plus néfastes... Un dernier soubresaut de liberté ancienne qu'on retrouve quand enfin ils atteignent leur but et rendent sa liberté au cheval... Toujours sur la ballade de Willie Nelson... Ce qui lui confère un charme inattendu... Je me demande aussi en rédigeant ce pavé si les producteurs et scénaristes de L'AGENCE TOUS RISQUES ne s'en inspirèrent pas quelques années après pour le superbe épisode en deux parties LES MUSTANGS où les gars de l'équipe viennent en aide à un Indien (Richard YNIGUEZ) qui tente de sauver ces nobles animaux de l'ignoble Carter (Morgan WOODWARD) qui cherche surtout à s'emparer de leurs terres et faire de ces nobles équidés de la bouffe pour toutous dans des abattoirs clandestins au Mexique... La chanson de Willie est reprise quand l'équipe arrive en Arizona puis une fois leur mission accomplie sans accrocs comme aimait tant le dire le regretté Hannibal (George PEPPARD)...
Image



Retourner vers « Westerns Dérivés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité