In the Land of the Head Hunters - Edward S. Curtis - 1914

Chaque mois, Western Movies vous fait (re)découvrir des films rares qui valent largement le détour.
Informations sur le site & Liste des "trésors"
Règles du forum
Liste des "trésors"
Avatar du membre
pak
Westerner
Westerner
Messages : 2892
Localisation : Massy town
Contact :

In the Land of the Head Hunters - Edward S. Curtis - 1914

Messagepar pak » 17 nov. 2013 12:46

Pour les amateurs d'indiens et du cinéma des débuts, voici un projet atypique réalisé en 1914, qui sort enfin en salles chez nous... M'enfin chez nous, vu le genre, film muet documentaire, il risque d'être peu diffusé et il faudra attendre une (j'espère) éventuelle édition DVD pour le voir. Sortie le 20 novembre 2013.

Le pitch : Motana, fils d’un grand chef indien, part à l’aventure pour acquérir des pouvoirs surnaturels. La nuit, il rêve de la belle Naida. Il se promet de l’épouser à son retour. Mais la jeune fille est aussi convoitée par le féroce Sorcier qui règne sur les chasseurs de tête. Craignant ses terribles sortilèges, Waket, père de Naida, lui a destiné sa fille. Une guerre entre tribus se prépare...

Image Image



Avec Stanley Hunt (Motana), Margaret Wilson Frank (Naida), Sarah Constance Smith Hunt, Mme David Hunt, Mme Mungo Martin (Naida et une danseuse Na’nalalał), Mme George Walkus (Naida et la fille du Sorcier), Balutsa (Waket, Yaklus et un membre du village de Motana), Kwagwanu (Le Sorcier), Paddy ‘Malid (Kenada), Francine Hunt, Mme George Hunt (La pêcheuse de palourdes, la prisonnière et la danseuse lors du mariage), Bob Wilson (Le pêcheur qui jette une pagaye sur les rochers).

Comme on peut le voir, le casting est uniquement composé d'amateurs, de véritables indiens Kwakiutl, car le souhait du réalisateur, plus ethnologue que cinéaste, est de filmer ces gens dans leur quotidien. D'ailleurs, si le film est scénarisé, le but de l'entreprise est d'immortaliser les us et coutumes de cette tribu. L'auteur, Edward S. Curtis, est considéré comme l’un des plus grands photographes ethnologues des Amérindiens. Curtis veut garder trace de chaque étape de la vie des tribus indiennes dans leur condition primitive, des hommes, femmes, enfants et adultes, de leurs habitations, de leur environnement, de leur artisanat, de leurs jeux, de leurs cérémonies... De fait, débutant ses travaux en 1880, c'est le témoin privilégié de ces modes de vie des rescapés indiens de la Conquête de l'Ouest, en train de disparaitre. Photographe, il va léguer une œuvre considérable, car pendant 35 ans, Curtis va rassembler plus de 80 000 clichés de plus de 80 tribus !

Hélas, en voulant rendre son film accessible au grand public, il va céder à la tentation de l'invention sur quelques points. Ceci dit, c'est un travail étonnant et assez innovant, sorte d'ancêtre du docu-fiction usuel de la TV d'aujourd'hui. Pour l'époque, le film détonne, car sa durée est bien plus longue que les standards d'alors, le tournage est exclusivement en extérieurs, l'équipe est non-professionnelle (comme certains films d'auteurs bien plus tard), les mouvements de caméra innovants...



Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image



Quelques images du tournage :

Image
Image
Image



Image
Margaret Wilson Frank, l'actrice principale
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22714
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: In the Land of the Head Hunters d'Edward S. Curtis (1914)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 17 nov. 2013 13:05

Source Wiki :
"Les Kwakwaka'wakw (ou Kwakiutl) sont un peuple amérindien de la province de Colombie-Britannique au Canada. Ils vivent principalement au nord de l'île de Vancouver et sur le continent. On estime leur nombre à 5 500 personnes. La langue traditionnelle des indiens Kwakwaka'wakw s'appelle le kwakiutl ou le kwak'wala.

Lors du 60e anniversaire de l'UNESCO, le 16 novembre 2005, Claude Lévi-Strauss témoigne : « Or je devais recevoir l’an dernier du chef des nations Kakwaka’wakw un appel à l’aide. Sa langue, le kwakwala, m’écrivait-il, n’était plus parlée que par 200 personnes à peine. Par d’autres exemples, nombreux hélas, l’Unesco a pu se convaincre que les langues sont un trésor, d’abord en elles-mêmes, et parce que leur disparition entraîne celle de croyances, savoirs, usages, arts et traditions qui sont autant de pièces irremplaçables du patrimoine de l’humanité. »"

***

on remonte dans le temps ici car dans notre base de données nos plus vieux westerns sont :

La grande attaque du train (The Great Train Robbery) 1903

Custer's Last Raid / Custer's Last Fight 1912
La Railway de la Mort 1912

Arizona (Arizona) 1913
Broncho Billy's Conscience 1913
The Battle at Elderbush Gulch 1913

Broncho Billy and the greaser 1914
Broncho Billy's fatal joke 1914
On the night stage 1914
Le Serment de Rio Jim (The Bargain) 1914
Le mari de l'indienne (The Squaw Man) 1914
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Chris
Westerner
Westerner
Messages : 2093
Localisation : ok corral
Contact :

Re: In the Land of the Head Hunters - Edward S. Curtis - 1914

Messagepar Chris » 31 mars 2018 8:54

Image



Retourner vers « Les trésors du Western »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités