Page 1 sur 2

Le Retour de Billy The Kid - The Parson and the outlaw - 1957 - Oliver Drake

Posté : 17 avr. 2008 20:51
par metek

The Parson and the Outlaw 1957 Oliver Drake
Western USA, durée: 71 min , couleur.
Charles 'Buddy' Rogers Productions.
Avec:
Anthony Dexter, Sonny Tufts, Marie Windsor, Charles 'Buddy' Rogers, Jean Parker, Robert Lowery, Bob Steele,Madalyn Trahey.
Sujet:
Les hors-la-loi Billy the Kid est présumé mort, tué par Pat Garrett. Mais Garrett a aidé Billy a simulé sa mort, a condition que Billy promette de ne plus tuer. Jack Slade est furieux d'apprendre que Billy the Kid est mort, Slade finit par travailler pour le colonel Morgan, qui dirige la section du territoire d'une main de fer. Billy est se lie d'amitié avec le ministre de Jéricho Jones, qui connaît sa véritable identité...
Image
Image
Image
Image
Image

Re: The Parson and the Outlaw 1957 Oliver Drake

Posté : 14 juin 2009 19:35
par metek
Nouvelle affiche recu hier! :beer1:

Image

Re: The Parson and the Outlaw 1957 Oliver Drake

Posté : 14 juin 2009 20:29
par U.S. Marshal Cahill
belle affiche, merci Metek
Image

The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 07 déc. 2010 17:30
par chip
réalisation.............Oliver Drake
production.............Charles Rogers, Robert Gilbert
scénariste..............Oliver Drake, John Mantley
durée.................... 71 mn
date de sortie............ 1 septembre 1957
Un film Columbia en Technicolor

Interprétation :

Anthony Dexter............Billy le kid
Sonny Tufts.................Jack Slade
Marie Windsor...............Tonya
Charles " Buddy" Rogers.....Jericho Jones, le pasteur
Jean Parker...................Mrs Jones
Robert Lowery.................Colonel Morgan
Madalyn Trahey................Elly Mc Cloud
et Bob Steele, Bob Duncan, Richard Reeves, Bob Gilbert, Joe Sodja

Synopsis :

Au début du film, on voit Pat Garrett abattre sans sommation Billy, suit la scène de l'enterrement, où devant sa tombe le kid jure à son "assassin" de ne plus porter une arme, la mystification est réussie.
Le kid part loin de Garrett, en route il sauve la vie de...Jack Slade, menacé par un groupe de peaux-rouges. Les deux hommes sympathisent et se rendent à Four corners. La ville est sous la coupe du despotique colonel Jefferson Morgan, les deux cavaliers arrivent au moment où Morgan provoque et tue en duel le journaliste local, plus adroit à manier la plume que le colt. Elly sa fille reprend la lutte menée par son père et s'oppose à son exécuteur, Billy qui se fait appeler Bill Antrim, veut rester neutre, mais Slade se range aux côtés du colonel. Peu après, arrivent en ville Jericho Jones et sa femme, le pasteur reconnait Billy mais ne dit rien, puis propose son aide à Elly.
Devant les infamies de Morgan et ses sbires, Jericho supplie le kid de reprendre ses armes, ce dernier refuse, mais après le lâche assassinat de l'homme d' église, il change d'avis , nettoie la ville et abat Slade qui avait toujours rêvé de se mesurer au kid . Billy quitte Four corners accompagné par son amie Tonya.

Notes :

On pardonnera à Oliver Drake (1903-1991) ce nanar, pour nous avoir donné " Lust to kill ", tout aussi fauché, mais beaucoup plus intéressant. La vérité historique n'étant pas l'apanage des scénaristes hollywoodiens, on nous narre ici la rencontre improbable de William Bonney et Jack Slade, peine perdue tant les deux acteurs chargés de les faire vivre sont ternes. Anthony Dexter(1919-2001) débuta en jouant Rudolph Valentino dans " Valentino "(1951) de Lewis Allen, à défaut de talent sa ressemblance avec le célèbre latin lover, n'est pas contestable, Sonny Tufts (1912-1970) est bien loin de la puissante interprétation de Mark Stevens dans le film de Schuster. Quant à Marie Windsor, actrice talentueuse de tant de séries B cheap, elle semble se parodier, vêtue de robes à frous-frous bariolées, il faut l'entendre prendre un accent mexicain hasardeux, minauder dans ses moments calmes, puis se rappelant, comme le veulent les clichés, qu'elle est sensée avoir le sang chaud, elle pose allongée sur un lit, jupe relevée, croquant une pomme. Dans une autre scène, ce pauvre Billy, peu sensible à son tempérament volcanique, la plonge dans un tonneau d' eau froide. Avant de devenir dans l' histoire l'amie du kid, l' imposante Marie formait avec le minuscule Bob Steele un curieux couple, nous rappelant celui de " the killing " avec Elisha Cook,jr., accentuant le côté grotesque du dit couple, dans une scène Steele la prenait sur ses genoux pour lui donner une fessée trop tôt interrompue.
La mort du pasteur, où son corps étendu semble crucifié, est bien la seule idée de ce film, qui projeté aujourd'hui ferait mourir de rire les ados de 2010. La musique tout aussi pauvre se limite à quelques accords de guitare.Le film fut tourné sous le titre " the killer and 21 men "
Jean Parker était alors la femme de Robert Lowery.

Image
Marie Windsor et Anthony Dexter : the parson and the outlaw .

Image
Marie Windsor

Image
Anthony Dexter, Marie Windsor, Charles " Buddy" Rogers

Re: THE PARSON AND THE OUTLAW -1957- Oliver Drake

Posté : 07 déc. 2010 19:26
par U.S. Marshal Cahill
ImageImageImagemoviegoods.com

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 04 déc. 2011 21:35
par metek
Image

Re: The Parson and the Outlaw 1957 Oliver Drake

Posté : 20 déc. 2011 3:02
par metek
Image

Image

Image

Image

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 20 févr. 2012 22:42
par Abilène
Image
Image

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 02 mars 2012 13:42
par lasso
Image
Image

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 03 mai 2012 19:42
par Abilène
Image

Re: The Parson and the Outlaw 1957 Oliver Drake

Posté : 29 août 2012 22:38
par metek

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 27 déc. 2012 9:34
par lasso
Après lecture, grande déception pour ce film réalisé par Oliver Drake en couleurs. Le Pasteur et le Hors-la-loi. Si on s'aventure à faire un film
avec des légendes de l'ouest, comme Billy the Kid, Jack Slade et Pat Garret, mieux vaut de se munir d'un scenario solide, sinon celà méne à
un désastre comme celui-ci. Marie Windsor a un rôle ingrat, comme serveuse, bonne. Trop importuniste, elle séduit les plus offrants,
dans un lamentable saloon. Les autres acteurs sont peu profiliques.
Aprés que Garret a simulé l'exécution de Billy, son ami, celui-ci prend la fuite en promettant, qu'il ne se servira plus d'un revolver et de ne plus
s'immixer dans des événements qui ne le regardent pas. Il fait halte, sous un faux nom, dans une ville près du Mexique pour s'installer dans un
ranch. Un riche terrien, se faisant appeler Colonel Morgan, terrorise les petits ranchers et veut se faire élire maire. Il prévient Billy qu'il doit
quitter sa maison, puis brûle sa maison, prend sa fiancée, mais Billy reste sans réaction, refusant de prendre ses revolvers. Le pasteur, qui
est venu dans la méme localité, avait reconnu Billy, le supplie de réagir pour protéger les citadins, en vain. Quand un des hommes de main,
ayant reçu le signal de Morgan, tire sur le pasteur, qui ne s'était jamais servi d'une arme, le tuant, là, Billy prend ses revolvers, tue en duel
Jack Slade, qui voulait toujours se mesurer avec lui, le Col. Morgan, et tous ses accolites. Maintenant la ville est nettoyée. Blessé, Billy prend
son cheval et s'en va, Tony (Marie Windsor), repentante, le suit.
On peut croire, l'une ou l'autre histoire sur Billy, mais il est sûr que c'est Billy qui était le plus rapide, dit la fin du film.


Image

Image

Image

Image

Image

Image

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 27 avr. 2013 17:27
par Abilène
Image

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 13 oct. 2013 18:05
par lasbugas
Image

Re: The Parson and the Outlaw -1957- Oliver Drake

Posté : 14 oct. 2013 20:07
par lasbugas
Image