The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Chaque mois, Western Movies vous fait (re)découvrir des films rares qui valent largement le détour.
Informations sur le site & Liste des "trésors"
Règles du forum
Liste des "trésors"

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22330
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 04 juin 2018 16:54

critique et test dvd de LAL de ce mois
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

persepolis
Comanche
Comanche
Messages : 755
Contact :

Re: The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Messagepar persepolis » 10 juin 2018 13:02

Inédit paru en DVD. Une réussite. Le point fort est le jeu de Randolph Scott, impeccable, qu'on n'a pas l'habitude de voir du mauvais côté de la loi (sorte de jesse james), accompagné d'une bande et amoureux. Le scénario est riche en actions et les personnages secondaires sont sympathiques (à part que vient faire la petite folle excitée qui rejoint la bande dans la grange ?). Sur le DVD de Sidonis, l 'image est coupée sur les bords verticaux.

Avatar du membre
Arizona Kid
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : Marseille, France

Re: The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Messagepar Arizona Kid » 10 juin 2018 13:24

Acheté en début de semaine, vu hier après-midi: en effet, il s'agit de l'un des rares rôles de bad guy de Randolph Scott, qui est abattu à la fin, tout comme son personnage des Pionniers de la Western Union de Fritz Lang.
Comme je l'ai dit sur le sujet relatif à la sortie du DVD chez Sidonis, s'il ne s'agit pas d'un de mes westerns favoris de
cet acteur, c'est avec un certain plaisir que je l'ai découvert, d'autant qu'il nous est offert dans une très jolie copie
noir et blanc.

Détail amusant: dans Face au Châtiment, Randolph Scott arbore déjà cette fameuse veste de cuir élimée, appelée à devenir l'un des éléments récurrents de sa panoplie, notamment dans la série de westerns qu'il tournerait par après
sous la direction de Budd Boetticher.

Et à propos de Boetticher, hier soir, j'ai revisionné Révolte au Mexique: copie pourrave, toute granuleuse et délavée jusqu'à la corde, mais scénario plutôt intéressant.
Sans oublier la belle Julia Adams, qui ne manquait pas d'allure sous son sombrero :mrgreen:
Modifié en dernier par Arizona Kid le 11 juin 2018 10:16, modifié 1 fois.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6642

Re: The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Messagepar chip » 10 juin 2018 16:04

La veste en cuir évoquée par Arizona kid et portée par Randy Scott ont peut la voir dans plusieurs de ses westerns :
- Face au châtiment ( the Doolins of Oklahoma) (1949 )
- l'homme du Nevada (the nevadan) (1950)
- man in the saddle ( le cavalier de la mort ) (1951)
- la bagarre de Santa fe ( Santa fe) (1951)
- le relais de l'or maudit ( hangman' s knot (1952)
- the stranger wore a gun ( les massacreurs du Kansas) (1953)
- decision at Sundown (décision à Sundown) (1957)
- rage at dawn (les rôdeurs de l'aube) (1955)
et ultime fois pour :
- ride the high country ( coups de feu dans la sierra) (1962)

Avatar du membre
Arizona Kid
Navajo
Navajo
Messages : 642
Localisation : Marseille, France

Re: The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Messagepar Arizona Kid » 10 juin 2018 22:13

J'aime bien cette idée de continuité vestimentaire entre la plupart des westerns de Randolph Scott: cela contribue
à rendre son " personnage " (l'acteur aussi bien que le héros fictif qu'il incarne) encore plus attachant et facilement identifiable.

Oui, il change de nom à chaque film, tout en gardant éternellement la même dégaine, mais cela n'a pas d'importance: on ne regarde pas un western dont le héros est joué par Randolph Scott ; on regarde un western dont le héros EST Randolph Scott.

Avec des acteurs-personnages tels que John Wayne ou Randolph Scott, nous sommes dans le registre de la figure mythique par excellence: la frontière est ténue entre l'homme réel et le cow-boy mythologique à l'écran.

Ainsi, lorsqu'il m'arrive de voir des photos de ces deux acteurs sur lesquelles ils sont vêtus normalement, je ne les reconnais presque pas, car à mes yeux, dans mon inconscient de spectateur, ils sont de vrais cow-boys et n'existent
pas autrement... :cool:
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:

Avatar du membre
Yosemite
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4692
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: The Doolins of Oklahoma - Face au châtiment - 1949 - Gordon Douglas

Messagepar Yosemite » 10 juin 2018 22:58

Vu hier soir, je me suis vraiment régalé à regarder ce western que je ne connaissais pas, c'est vraiment un plaisir de voir Randy aussi bon et dans un rôle touchant où le personnage balance entre l'intrépidité de la vie de hors-la-loi et la douceur d'une vie amoureuse auprès de la très agréable Virginia Huston.
Le scénario somme toute assez simple est remarquablement mis en scène par Gordon Douglas qui ne se loupe pas une seconde durant l'heure et demie que dure le film. Le déroulé est émaillé de petites perles de mises en scènes qui montrent bien que le réalisateur s'est senti très inspiré pour mener son ouvrage, on retrouve également George Macready dans un rôle de Marshall bien décidé à mettre fin aux agissements de la bande de Bill Doolin. Des deux hommes ce sera Bill Daley qui souffrira le plus de ce rattrapage du présent par le passé, et à l'instant final, Gordon Douglas filmera magnifiquement la mort du personnage incarné par Randolph Scott au point qu'en tant que spectateur, la question se pose à ce moment de savoir lequel des deux "Bill" vient de mourir et bien sûr quelle est la mort d'entre les deux qui nous affecte le plus.

La photo est signée par le grand Charles Lawton Jr., de nombreuses scènes sont tournées au pied de la Sierra Nevada dans le célèbre site d'Alabama Hills, bref, le westerner se sent chez lui.

Seul bémol, le personnage de Cattle Annie incarné par Dona Drake, qui détonne vraiment eu égard de la qualité générale d'écriture et d'interprétation.
Yo.



Retourner vers « Les trésors du Western »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité