Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Jeux, Quizz, ...
Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 11 déc. 2014 0:23

Le jeu : A vous d'écrire le meilleur western du monde ! A partir d'une liste de personnages donnés, chacun doit rajouter un épisode, en respectant l'histoire écrite au fur et à mesure.
Il est possible de tuer des personnages, d'en introduire d'autres... Tous les coups sont permis.


Personnages :

- La bande des chasseurs de primes :

Django
Pike
Le Cheyenne
Santanza
Harmonica
musselshell

- La horde :
La fille
Tuco
Dutch
Tigrero
El Chuncho (s'est fait tuer)


Épisode IV : Le nouvel espoir de la Horde

Pour la énième fois l'homme s'épongea le front, et retira son cache-poussière trempé de sueur. Il faisait une chaleur étouffante. L'éolienne, plantée à côté du tandis en rondins qui faisait office de gare, découpait inutilement l'air comme autant de tranches épaisses, dans un grincement monotone. L'homme soupira et se retourna vers ses hommes affalés. A côté de lui, Django jouait machinalement avec son révolver, et le cliquetis de l'arme lui portait sur les nerfs. Et ces fichues mouches… Il en chassa une rageusement du revers de la main, résista à la tentation de tirer dessus, et sortit de la vieille bicoque, faisant grincer le plancher du quai vermoulu sous ses pas. Dans la remise, à l'abri des regards, les chevaux épuisés n'essayaient même pas de relever la tête. A côté d'eux, les restes de la luxueuse diligence que cette tête de mule d'irlandais avait démoli à coup de dynamite. Appâté par la prime, l'Irlandais avait néanmoins intégré sa troupe, et à présent Pike dormait, son long corps mince affalé dans la paille, près des chevaux. L'homme le regarda, haussa les épaules, et reparti à l'intérieur. L'attente n'en finissait pas et il commençait à croire qu'ils perdaient tous leur temps, lorsqu'un hennissement lointain le figea. D'un geste il secoua Le Cheyenne et Santanza. Lui-même se posta près de l'encadrement du guichet. Cinq cavaliers venaient dans sa direction, longeant la voie ferrée où des enfants en cercle s'amusaient à un jeu qu'il ne pouvait pas voir de sa cachette. L'homme sourit intérieurement. Des semaines qu'il faisait courir le bruit qu'un important transfert de fonds devait avoir lieu dans la ville voisine. Et voici qu'arrivait la visite qu'il attendait tant. Il arma d'un geste son fusil et fit un signe de tête à ses hommes. Il pouvait distinguer les cavaliers à présent. En tête, le fameux Tuco, hiératique sur son cheval, ses yeux bleus plissés par le soleil. Il était vêtu comme sur les affiches, celles qui offraient 1000 dollars pour sa capture, de son inamovible poncho verdâtre, et fumait un cigarillo coincé entre les dents. Dutch, son second à la trompeuse allure débonnaire et joviale, chevauchait à ses côtés, vêtu d'un uniforme volé de sergent de l'armée américaine. Derrière lui, les terribles frères Tigrero et El Chuncho, déguisés en simples soldats. Rien ne leur plaisait plus, à ceux-là, que de tout faire à deux, tuer, voler, comme se partager les mêmes femmes. En parlant de femmes, le dernier cavalier de la petite troupe en était une. Habillée en homme, un bandeau mexicain dans ses cheveux longs bouclés, elle maintenait son cheval en arrière. Les yeux de l'homme caché derrière le guichet s'arrondirent de surprise en la voyant. Django glissa vers lui, faisant attention à ne pas faire craquer le plancher, et souffla :
- Qu'est-ce qu'on fait de la fille, Harmonica ?

:sm32: :sm57: :horse:
Qui veut écrire une suite ?
:sm57: :sm57:
Modifié en dernier par _Angel_ le 15 déc. 2014 23:51, modifié 1 fois.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 12 déc. 2014 19:40

Du toit, planqué comme il n' aurait jamais imaginé ne serait-ce qu' envisagé devoir l' être, entouré de tous ces abrutis prêts à tirer sur tout ce qui bouge, caressant leur outil de travail avant l' exultation tant attendue, Deke ne pouvait deviner ce qui se racontait dans la banque. Impossible de toute façon, les gars ne faisaient jamais le malin de la même façon, même si on pouvait parier sur des probabilités vu les lustucrus.

Deux heures sous le cagnard sur ce toit.

Les gosses au bout de San Raphael jouaient toujours. Chaud, il faisait chaud.

Il y avait bien quelques types sujets à interrogation...jamais vus... personne n ' est irremplaçable.
C' était même à se demander si les gars du bas n' avaient pas passé la main...ou plutôt, expliqué à Pike que des chefs, ben il y en avait d' autres.
Puisque les temps sont autres.

Deke avait compris çà en force...Pike...mmmh...quelqu' un avait dû lui expliquer.
Mais alors là, qui...car expliquer çà à Pike...

Bref, drôle de mélange. Pas pire...allez, moins pire que les mecs là avec lui sur le toit.
Dont un aurait vu une gonzesse, avec le mélange, rentrer dans la banque...

Les enfants jouaient toujours.
Un bruit...bon dieu...une fanfare.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 13 déc. 2014 0:46

Harmonica, de son côté, réfléchissait. Il connaissait cette fille, il l'avait déjà vue. Puis la mémoire lui revint et un rictus dévoila ses dents.
- C'est la nana qui accompagnait cet imbécile muet qui voulait faire un duel avec moi et que j'ai abattu dans la montagne... souffla-t-il.
Django ricana mais Harmonica le fit taire.
- Elle voulait qu'il venge son mari. En tout cas son corps m'avait rapporté un beau paquet de pognon.
Django recula. Il avait beau ne pas être un faible, Harmonica lui faisait parfois vraiment peur. Mais c'était son chef.
Sur le toit, les gars autour de Deke commençaient à s'agiter en voyant la bande rentrer dans la banque.
- "Je peux les avoir, chef !! caqueta musselshell, en épaulant un fusil.
C'est alors que Deke remarqua l'arme excessivement brillante de son co-équipier.
- Pas maintenant ! Baisse ton arme, tu brilles comme un miroir de bordel ! " Grinça-t-il en abaissant le canon de son arme. Et cette fanfare qui approchait. Bon sang, mais personne n'avait pris le soin de les prévenir ?!
Posté aux aguets derrière la fenêtre pendant que la bande mettait à sac la banque, Dutch fit un signe en voyant l'éclair de lumière sur l'arme argentée. De suite les hommes se figèrent, tandis que la fille restait au milieu, les bras ballants.
- On file ! Let's go ! Cria Tuco, empoignant rageusement un sac d'or et se précipitant vers la sortie.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar musselshell » 14 déc. 2014 18:33

"Pas maintenant" susurra Harmonica.
Harmonica n' avait jamais besoin de gueuler. Un clignement de paupières pouvait suffire. Ca ne mouftait plus. On attendait la suite.
Un truc qui agaçait Pike. Pas que son autorité soit vraiment remise en question...quoique...bien qu' ayant décidé qu' il n' y avait rien à perdre à faire momentanément équipe avec ces gars là, à leur laisser l' organisation du hold up, il trouvait quand même matière à suspiscion: cet Harmonica pouvait devenir envahissant ( tiens...les regards hésitants de Dutch entre son boss et le gars en disaient longs...perdait ses repères le Dutch).
L' autre, dit Tuco, ne présentait aucune menace ...un rigolo en fait, excité, oui, mais pas dangereux.
Deke savait Pike dans la banque, évidemment.
Mais Pike ignorait toujours l' attende tendue et douloureuse de son ex acolyte sur le toit d' en face...heureusement dailleurs...l' aurait été un peu gêné aux entournures avec cet Harmonica susurrant.
"Pas maintenant...on va attendre les musiciens".
OK chef.
Le "OK chef" agaça un peu plus Monsieur Bishop.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 14 déc. 2014 23:13

La fanfare, suivie d'une foule joyeuse, passait à présent devant la banque lorsque Tuco en jaillit en trombe, pistolet au poing. Dutch le suivait comme son ombre.
"Couvrez-moi ! Hurla Tuco, abattant un joueur de cor qui s'écroula, interrompant brutalement "Shall we gather to the River". Les musiciens paniqués s'égayèrent, alors qu'au milieu de l'agitation générale et des hurlements de terreur, la bande essayait de rejoindre leurs montures affolées.
"Tirez ! Mais tirez donc !" cria Pike, ignorant délibérément le regard froid d'Harmonica. musselshell poussa un hurlement sauvage, de joie et d'excitation. Django et lui commencèrent à tirer dans le tas, comme des enfants s'amusant à une fête foraine sanglante. Indistinctement leurs victimes, sous eux, s'écroulaient en hurlant, musiciens, civils, femmes, vieillards, enfants. Santanza détourna les yeux d'un air dégoûté.
- Bon sang, mais visez mieux que ça, les gars, gronda-t-il en voyant un petit garçon blond serrer contre lui une fillette dans un vain instinct protecteur tandis qu'un homme frappé à mort s'écroulait à leurs pieds.
"On ne vous a pas demandé de mettre la ville à feu et à sang !
Pendant ce temps les bandits avaient réussi pour la plupart à regagner leurs chevaux, et s'enfuyaient sans demander leur reste.
Harmonica regardait curieusement la scène sans bouger, sans parler, les bras croisés. Un mince sourire traversa son visage lorsqu'il reconnu le corps d'un des bandits, affalé sur le perron de la banque. Allongé sur le dos, le corps criblé de balles, les yeux ouverts, El Chuncho semblait soutenir son regard.
"J'en ai eu un ! J'en ai eu un, chef ! Criait musselshell. Puis il gloussa en voyant sortir de la banque la fille. Hébétée, abandonnée, elle semblait avancer sans plus tenir compte du danger. musselshell la mis en joue.
- Non, fit doucement Harmonica.
"J'ai une bien meilleure idée."

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3575
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 déc. 2014 21:34

Il y avait déjà un beau paquet de morts accumulés...
Et il allait sans doute y en avoir encore d'autres. Autant essayer de faire en sorte que ce ne soit pas parmi des membres de la bande...
Les flingueurs postés sur le toit ne faisaient pas de cadeau.
Pike devenait nerveux et sentait que la veine commençait à leur manquer... Non seulement les morts s'accumulaient mais les voleurs filaient...
les voleurs foncèrent vers leurs chevaux, Django tomba à la renverse en tirant un peu précipitamment ... Pike le rejoignit: "Tu bouges ton c... feignant ?!".
Ce qu'il fit sans hésiter... Les balles continuaient de siffler de tous les côtés.

Sentenza et les autres sautèrent en selle... Sentenza repensait au jour où il se retrouva dans cette espèce de refuge temporaire pour les soldats Sudistes qui fuyaient l'avancée des Yankees durant cette cruelle guerre civile... Ca risquait sous peu de devenir un endroit semblable sous peu.
Restait le problème de la fille...
Les pistoleros sautèrent en selle.

(Je présente mes excuses j'ai improvisé après avoir lu les précédents messages et en espérant ne pas me tromper...). icongc1
EDIT: Correction faite Angel !! :wink:
Modifié en dernier par COWBOY PAT-EL ZORRO le 15 déc. 2014 22:04, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 15 déc. 2014 21:54

(Super !! Plus on est de fous, plus on rit ! :horse:
Je fais un petit mémo pour que l'on s'y retrouve :
- La bande des chasseurs de primes :
Django
Pike
Le Cheyenne
Santanza
Harmonica
musselshell

- La horde :
La fille
Tuco
Dutch
Tigrero
El Chuncho (s'est fait tuer)

Tous les coups sont permis, n'hésitez pas à éliminer des personnages, en introduire d'autres etc, tout en respectant l'histoire amenée par les précédents. Je reviens plus tard pour une suite.)

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3575
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 15 déc. 2014 22:04

OK

Tigrero malgré son habitude de tirer sur tout ce qui bougeait était nerveux...
"Où est Chuncho ?!"
Tuco: On dirait que je suis le seul Mexicain restant...
Dutch était nerveux... Seul Pike aurait pu le piéger ainsi... Son vieil ami avait retourné sa veste ?
On y réfléchirait plus tard...
"Foutons le camp !".

Ils partirent au galop en renversant encore quelques pauvres gens qui n'avaient pas eu le temps de se cacher...
Django aurait voulu utiliser sa fidèle mitrailleuse mais elle était restée à l'arsenal...

Le petit groupe de pillards fila au grand galop...
PIKE: M... !! Ils ont décampé... CESSEZ LE FEU !!
Les chasseurs de prime quittèrent leur position...
Harmonica se contenta de siffloter ce qui fut autrefois son air...
Le Cheyenne était sans voix...
PIKE: Là je sens qu'on est dans la panade... Dutch... Qu'Est-ce que tu fous dans cette galère ??
Ils se rendirent alors à la banque pour savoir si il y avait eu des pertes parmi les pillards...
Image

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 15 déc. 2014 23:37

La rue offrait un spectacle de désolation. musselshell et Django se précipitèrent en hurlant de joie vers le corps d'El Chuncho. Pike baissait les yeux, dégoûté. Il en avait vu, pourtant, dans sa vie, des fusillades, et il en avait tué des hommes, pour sauver sa peau ou défendre une cause. Comme en Irlande, lorsqu'il avait dû tuer Sean, son meilleur ami... Et maintenant, c'était Dutch, son frère de cœur, qui avait trahi et se retrouvait avec cette bande de hors-la-loi... Il cligna des yeux et revint à la réalité, enjambant les corps des malheureux qui s'étaient retrouvés dans ce piège mortel. La fille, le visage défait, les yeux rivés sur le corps d'El Chuncho, avait à présent les mains liées dans le dos, et Harmonica la poussait vers son cheval, la rudoyant pour qu'elle avance.
Santanza et Le Cheyenne observaient la scène en riant grassement.
-"Hé les gars, Harmonica emporte le dessert ! fit Santanza dans un hoquet en crachant sa chique.
Harmonica s'était retourné sur ces mots, et son regard figea leurs rires dans leurs gorges.
"Dépêchez-vous de remonter en selle, tous, fit-il doucement en allumant une cigarette.
Les hommes se dépêchèrent d'obéir.
- Je te trouve bien calme, gronda Pike.
- J'ai des raisons de l'être, répondit Harmonica dans un grand sourire qui découvrait ses dents.
- Que fait-on... Chef ? demanda Django d'une voix forte. Devant lui, le corps ensanglanté d'El Chuncho pendait en travers de son cheval.
- Ils vont droit vers le Mexique et je vais savoir où ils vont passer pour leur tendre un piège, répondit Harmonica. Sa voix était basse et doucereuse comme le ronronnement d'un félin prêt à sortir ses griffes.
- Ah, ouais, et comment vas-tu savoir ça ? explosa Pike, ulcéré.
D'un geste mesuré, Harmonica montra la fille.
- Elle va nous le dire. De gré, ou de force.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3575
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 18 déc. 2014 20:51

Sentenza était sûr de savoir faire parler rapidement la demoiselle, quitte à laisser quelques marques... A la guerre comme à la guerre...
Mais Pike était nerveux. Il pensait encore à Dutch... Destin cruel et inattendu qui les plaçait désormais chacun d'un côté de la barrière.
Puis survint alors un autre problème: le PATRON...
HARRIGAN arriva furieux constatant les pertes en matière d'innocents et venait d'essuyer les critiques de ces pudibonds qui se trouvaient dans la ligne de mire. Il fit signe à Sentenza de s'éloigner avec la fille...
"HARRIGAN !! Qu'est-ce que vous avez foutu ? Vous voyez ce massacre inutile ?"
HARRIGAN: Et vous ? Vous avez vu Dutch ?! Vous pouviez l'abattre et en finir maintenant !!
PIKE RESTA SANS VOIX...

Musselshell ne savait pas trop ce qu'il pourrait dire et rejoignit Sentenza et Django à l'intérieur...

SENTENZA: Ecoute ma belle on vient d'avoir assez d'emmerdes comme ça ! Qu'est-ce que Tigrero voulait ? J'ai bien cru le reconnaître ce salopard-là...
DJANGO: T'as une idée ? Elle a l'air muette la belle... Tu comprends pas qu'on veut en finir avec ces types ?!
Sentenza leva la main vers elle: Django... Les questions laisse-moi les poser...

PENDANT CE TEMPS: Tuco, Dutch et Tigrero filaient à bride abattue vers la cachette prévue...
Ils arrêtèrent leurs chevaux...
DUTCH: Vous pensez à Chuncho hein ?
TUCO: C'est un compatriote que je viens de perdre Dutch alors me charrie pas...
TIGRERO: Moi aussi j'ai perdu des potes, je te comprends Tuco mais faut pas traîner.
DUTCH: Oui on aura une pensée pour lui après quand on sera à AGUA VERDE...
TIGRERO: Pike et sa bande oseront pas nous suivre jusque là..
DUTCH: Le sous-estime... Pike est un dur ! On y va... On doit retrouver le vieux à Las Collinas...
Image


Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 21 déc. 2014 22:30

Mais Tuco renâclait.
-" Pas question qu'on aille à Agua Verde, grogna-t-il. L'autre général de pacotille qui sévit là-bas est un fou-furieux. J'ai même entendu dire qu'il avait torturé un jeune révolutionnaire en le trainant derrière sa voiture, avant de l'égorger comme une bête en riant.
- Et où veux-tu qu'on aille, alors ? s'emporta Tigrero. Que veux-tu que l'on fasse ??
- Écoutez, c'est moi le chef de cette bande, d'accord ? cria Tuco. On fera comme j'ai dit. On m'a parlé d'un gars qui vit à l'écart pas loin de la frontière. Il est à moitié indien, donc les gars du village n'osent pas trop s'y frotter. Et c'est un éleveur de chevaux. On va aller se pointer chez lui le temps que ça se calme. Personne n'ira nous chercher là-bas.
- Mouais... fit Dutch. Et s'il fait des histoires, ton demi-indien ?
- Hé bien, on fera de sorte qu'il n'en fasse plus, fit Tuco avec un grand sourire. Et au moins on pourra récupérer des chevaux frais ! Let's go !

- Arrête, Sentenza, fit doucement Harmonica en arrêtant son bras.
"On va essayer autre chose. Tu vois, dit-il à la fille qui, butée, essayait de soutenir son regard de serpent.
"Je vais maintenant te jouer un petit air de ma composition. En parlant il sortit de sa poche l'harmonica qui lui valait son surnom.
"Maintenant c'est bien simple. Ou, lorsque j'ai fini, tu nous raconte gentiment ce que tu sais, ou ce sera la dernière chose que tu auras entendu de ta vie. Compris ?"
Modifié en dernier par _Angel_ le 21 déc. 2014 22:41, modifié 1 fois.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3575
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 21 déc. 2014 22:36

PENDANT LES PREPARATIFS DE LA SEANCE MUSICALE...
Pike devait à son tour faire face à une torture tout autant sinon plus atroce !
Les habitants venaient porter plainte auprès des responsables du chemin de fer à cause de ce massacre...
Et vint alors Mr Harrigan... Si il y avait bien un gars que Pike ne supportait pas c'était lui... "PIKE ! Pourquoi avez-vous laisser Dutch filer ? Vous pouviez le descendre !! C'est ce type qui le dirigeait que vous vouliez avoir à la place ? Ce Chuncho Munoz ?!"
PIKE: Harrigan si vous me les brisez encore je plombe les vôtres...

A l'intérieur: Harmonica préparait son instrument du même nom (évitons les phrases suspectes...).
Sentenza était nerveux: Laisse-moi lui en coller une !! Ca marche mieux je le sais par expérience...
HARMONICA: Ecoute j'ai pas fait la Guerre mais je reste galant avec les dames.
SENTENZA: Pour ce que ça t'a apporté avec cette ancienne pute, comment elle s'appelait déjà ?
HARMONICA: Jill ! Et oublie...
Harmonica sortit donc ce nouvel instrument ("Je n'ai pas pu garder celui de ce conard de Frank mais ce nouveau est du même genre...").
La jeune femme ne bronchait pas, que pouvait-elle craindre de ce type ? Il semblait être le moins mauvais de tous...

Musselshell resta avec Pike: "Ce vieux con de Harrigan ! Tu viens ?On va aller boire une bière..."
PIKE: Pourquoi pas ?
Modifié en dernier par COWBOY PAT-EL ZORRO le 22 déc. 2014 15:56, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
_Angel_
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 107
Localisation : Agua Verde

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar _Angel_ » 21 déc. 2014 22:59

- Te fatigue pas, finit par dire la fille.
"Ne gaspille pas ton souffle à jouer. Je ne sais rien. J'attendais juste qu'ils prennent la fuite. Ils sont loin maintenant. Te voilà bien avancé, n'est-ce pas ?
Sentenza, admirant son cran et son petit jeu, failli pouffer de rire, mais son sourire disparu net lorsqu'il croisa les yeux d'Harmonica.
- Bon, chef, dit-il, on en fait quoi maintenant, de la gonz... ?
- Jill, coupa-t-elle. Je ne suis ni "la fille", ni "la gonzesse". Je m'appelle Jill.
Harmonica leva les yeux au ciel en gémissant.
- Il fallait juste qu'elle s'appelle comme...
- ça va aller, chef, fit Sentenza en lui tapant sur l'épaule.
- Va me chercher les autres andouilles qui sont partis boire un coup, et on file, s'écria soudain Harmonica en repoussant sa main.
"N'importe où, vers la frontière. Y'a pas cinquante planques, on va finir par mettre la main dessus. De toute manière, il va leur falloir des chevaux frais. Allez en avant !

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 3575
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Il était une fois la nuit de la horde de la brute et la révolution dans l'ouest.

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 21 déc. 2014 23:18

Pike finissait sa bière... "Tu veux que je te dise ? Je sais pas ce qui est le plus dur: savoir que mon meilleur pote est dans cette merde du mauvais côté... Ou supporter ce pourri de Harrigan !!"
MUSSELSHELL: Ah oui et moi je peux rien y faire !

Harmonica alla les rejoindre, ses pensées ayant du mal à rester porches du moment présent... ("Pourquoi je reprends les chemins du passé en repensant à cette garce ? Elle aimait plutôt Cheyenne je crois et si ça se trouve elle avait baisé avec Frank... Même pour sauver sa carcasse ça me débecte... Ah les voilà... Ca promet !!").
Il entra au bar: PIKE !!
Celui-ci se retourna: "Ah salut ! Viens je t'offre un verre..."


BARAQUEMENT: Sentenza regardait Jill avec étonnement... Avait-il enfin des sentiments ?
"Ca m'ennuie de devoir sans doute te tuer mais j'aurai pas le choix..."
JILL: On dirait presque que ça te fait de la peine ! Chasseur de primes ?
SENTENZA: Ca dépend des primes !


FRONTIERE DU MEXIQUE: Tigrero ralaît !
Quelle guigne ! Tout aurait dû marcher en souplesse !
Tuco repensait à Chuncho, un patriote en cette période trouble où la Révolution grondait...
Image



Retourner vers « Jeux »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité