Gregg Palmer (1927 - 2015)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3453

Gregg Palmer (1927 - 2015)

Messagepar james » 26 août 2004 12:05

Tous les aficionados du genre western ne peuvent pas oublier ce géant qui posa des difficultés à duke Wayne dans le très intéressant big jake 1971 avec sa corpulence monumentale et sa barbe de norvégien.

En effet il est issue d'une famille d'émigrants norvégiens et s'installa avec sa famille a San Francisco ou il fut éduqué par les frères Franciscains. Gregg palmer va très vite se faire une place, d'abord dans la radio au debut des années 1950, puis dans ces memes anneés 50 il va signer un contrat avec la universalet devenir ce que l'ont appelle un "co-starring" très réputé et tournera de nombreux films dont une quantité non négligeable de westerns parmi
lesquels:
taza,fils de cochise, revolte a Fort Laramie etc......

Dans les anneés 1960 il va se tourner vers la TV et en sera une énorme vedette puisqu'il tournera et tous genres confondus pour le petit ecran plus de 500 episodes de series TV.

La fin des anneés 60 le voit réintégrer le grand ecran et sera surtout cantonné a des rôles de tueurs ou bandits, il sera apercu dans :
chisum,big jack.

Greg palmer fut très apprécié par le grand Duke Wayne.

Gregg palmer tournera aussi sous le pseudo de [i]Palmer Lee, acteur toujours vivant nous lui rendons un hommage bien merité, voici sa filmographie western:

:arrow: Hot Lead and Cold Feet ..1978
:arrow: True Grit (100 dollar pour un sheriff)1978 TV"remake du cèlébre western"
:arrow: Go West, Young Girl..1978pour la TV
:arrow: Shootist (le dernier des geant)1976
:arrow: Ci risiamo, vero Provvidenza..1973 "western italien"
:arrow: Vita, a volte, è molto dura, vero Provvidenza..1972"western italien"
:arrow: Big Jake..1971
:arrow: Rio Lobo..1970
:arrow: Chisum ..1970
:arrow: Undefeated (les geant de l'ouest)1969
:arrow: Rare Breed (rancho bravo)1966
:arrow: Shenandoah (les prairies de l'honneur)1965
:arrow: Quick Gun(feu sans sommation)1964
:arrow: Advance to the Rear (le bataillon des laches)1964
:arrow: Comancheros(les comancheros)1961
:arrow: Gun Fight ..1961
:arrow: Five Guns to Tombstone ..1961
:arrow: Revolt at Fort Laramie (revolte a fort laramie)1957
:arrow: Taza, Son of Cochise (taza,fils de cochise)1954
:arrow: Column South (l'heroique lieutenant)1953
:arrow: Redhead From Wyoming (la belle rousse du wyoming)1953
:arrow: Raiders(l'heure de la veangence)1952
:arrow: Battle at Apache Pass(au mepris des lois)1952
:arrow: Cimarron Kid(a feu et a sang)1952

vala,james :wink:


ImageImageImage
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6972
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 26 août 2004 12:23

N'est-ce pas lui qui veut voler le porte feuille du Duke dans la scène mémorable du Dernier des géants?
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3453

Messagepar james » 26 août 2004 12:43

yes :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23453
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Gregg Palmer (1927 - )

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 07 mars 2014 20:51

ses premières photos du topic !

metek a écrit :Gregg Palmer

Image


+

metek a écrit :Gregg Palmer

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8113
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Gregg Palmer (1927 - )

Messagepar lerebelle » 08 mars 2014 4:04

Né le 25 janvier 1927, taille 1m88, nous l 'avions oublié, du moins je ne l 'avait pas trouvé, heureusement maitre Demerval l'a rajouté le 25 janvier dernier dans le topic, les Cow-Boys toujours de ce monde. R :wink:

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23453
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Gregg Palmer (1927 - )

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 09 mars 2014 11:25

dans La Belle rousse du Wyoming

Image



dans Révolte à Fort Laramie - Revolt at Fort Laramie -1957- Lesley Selander:
ImageImageImageImageImage

dans Gun fight 1961
ImageImage

dans Taza, fils de Cochise
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23453
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Gregg Palmer (1927 - )

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 09 mars 2014 20:41

ImageImage
ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23453
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Gregg Palmer (1927 - )

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 11 mars 2014 18:42

metek a écrit :Gregg Palmer

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7203

Gregg PALMER (1927-2015)

Messagepar DEMERVAL » 05 nov. 2015 16:44

Au début des années 1950, une carrière d’acteur de premier plan attendait Palmer Lee/Gregg Palmer chez Universal-International mais le studio système changea et Universal se sépara de nombre de ses acteurs sous contrat au milieu des années 1950.

Né Palmer Edwin Lee, le 25 janvier 1927 à San Francisco, Californie, son père, Olaf Ludwig Lee, arriva aux Etats-Unis en 1907 en provenance de la Norvège et rejoignit l’armée américaine. La prononciation norvégienne de son nom était Lie, mais celui-ci fut changé en Lee par son père, un charpentier qui construisait des maisons et rencontra son épouse, Emma Andrea Hammer à San Francisco.
En 1943, Gregg Palmer sortit diplômé d’une classe préparatoire à l’université du lycée de Lowell High et s’engagea dans l’arméé de l’air qui l’envoya à l’Université de l’Utah pour y suivre un entraînement spécialisé en 1944. Il suivit ensuite des cours de cryptologie (codage). Il passa la majeure partie de son temps de guerre à Waller Field à Trinidad.
Déchargé du service militaire en 1946, ses plans pour devenir avocat furent abandonnés quand un ami lui demanda de l’accompagner pour une audition radiophonique pour la NBC. Etant sur place, Gregg Palmer passa lui-même une audition. L’ami ne fut pas retenu mais Gregg, lui, le fut . Après une brève intervention à la NBC, il alla travailler pour une autre station, KEEN à San Jose, Californie. Alors qu’il oeuvrait pour cette radio, il fut encouragé par l’ex-actrice des années 1930, Noel Francis (qui avait été la partenaire de Tom Mix, Buck Jones et autres), à envisager la possibilité de devenir acteur.
Rien de bon ne sortit d’une audition que Gregg Palmer passa en 1949 pour la 20th Century Fox alors qu’il bossait encore chez KEEN. Puis, alors qu’il travaillait comme garçon d’étage (videur) au Palladium de Los Angeles, il fit le tour des studios. Sans contrat, après quelques petits rôles, Gregg Palmer était sur le point de repartir à San Francisco, quand Universal-International, à la fin 1951, lui offrit de signer un contrat d’exclusivité.
Il fut crédité sous le pseudonyme de Palmer Lee dans quelques 15 films dont, “A feu et à sang” (1952), “Au mépris des lois” (1952), “Les conducteurs du diable” (1952) et “L’heure de la vengeance” (1952). Durant le tournage de “Taza, fils de Cochise” (1954) Universal-International décida d’en faire une star comme il avait fait de Tony Curtis, Rock Hudson et autres. En même temps que cette conversion, on lui changea son nom de scène en Gregg Palmer. Suivirent quelques solides rôles comme dans “Fille de plaisir” (1954), « Le secret magnifique” (1954), “L’enfer des hommes” (1955) entre autres. Gregg s’épancha sur son changement de nom, “Est-ce que cela me fit du tort ou du bien ? Je ne sais pas—en y pensant maintenant, j’aurais préféré garder mon vrai nom. Cela ne fit pas de tort à Humphrey Bogart ou Arnold Schwarzenegger. Je pense qu’U-I cherchait un son percutant comme Tab…ou Rock…” Malheureusement, l’heure de gloire de Gregg Palmer était passée, le studio système changeait et U-I mit fin à son contrat et à nombre d’autres contrats. Ironiquement, son premier rôle en indépendant intervint dans “La créature est parmi nous”—pour U-I en 1956.
Gregg Palmer continua à jouer en indépendant jusqu’au début des années 1980, apparaissant dans quelques films européens durant les années 1970. Au total, il tournera six films aux côtés de John Wayne, son rôle le plus célèbre étant incontestablement celui de John Goodfellow, le vicieux complice au regard sauvage de Richard Boone, adepte de la machette dans “Big Jack”.
Gregg Palmer épousa Ruth Stump Brooks, une infirmière, en 1967. Ils n’eurent pas d’enfants mais Gregg hérita d’une famille de 3 enfants issus d’un mariage précédent de Ruth. Elle décéda des suites d’un cancer en 1999. En semi-retraite, Gregg Palmer, acteur et comédien accompli, s’impliqua dans des festivals cinématographiques ayant comme thème le western.
Celui qu’on surnomma Le Grizzly est décédé à Encino, à 88 ans, le 31 octobre 2015.
Sa contribution au western fut la suivante :
A feu et à sang de Budd Boetticher (1952), Grat Dalton
Au mépris des lois de George Sherman (1952), Joe Bent
L’heure de la vengeance de Lesley Selander (1952), Marty Smith
La belle rousse du Wyoming de Lee Sholem (1953), Hal Jessup
L’héroïque lieutenant de Frederick de Cordova (1953), Chalmers
Taza, fils de Cochise de Douglas Sirk (1954), le capitaine Burnett
The Lone Ranger, un épisode, Stanley Ammons dans « The Globe » (1954)
Histoires du siècle dernier, un épisode, Jack Slade dans « Jack Slade » (1955)
The Adventures of Champion, deux épisodes :
- Jack Preston dans « A Bugle For Ricky » (1955)
- Al dans « Johnny Hands Up » (1956)
Sergeant Preston of the Yukon, un épisode, Ed McQuade dans « Littlest Rockie » (1956)
Revolt at Fort Laramie de Lesley Selander (1957), le capitaine James ‘Jamie’ Tenslip
Tales of the Texas Rangers, un épisode, Pete Hackett dans « Panhandle » (1957)
La flèche brisée, un épisode, le lieutenant Fielding dans « White Savage » (1957)
Fury, un épisode, l’adjoint du shérif Barry Carver dans « Joey’s First Crush » (1958)
The Texan, un épisode, le premier joueur de cartes dans « The Troubled Town » (1958)
Frontier Doctor, un épisode, Charlie Pierce dans « Crooked Circle » (1958)
Jefferson Drum, un épisode, Grant dans « Band of Iron » (1958)
Buckskin, un épisode, Jaeckel dans « A Man from the Mountains » (1958)
Pony Express, un épisode, « Princess of Crazy Creek » (1959)
Cimarron City, un épisode, Tom Hiller dans « The Bitter Lesson » (1959)
The Restless Gun, trois épisodes :
- Joe Kruger dans « The Hand Is Quicker » (1958)
- Jim Carter dans « Melany » (1959)
- Bill Clayton dans « Four Lives » (1959)
26 Men, cinq épisodes :
- Ed Braddock dans « Chain Gang » (1958)
- Andrew Shoreham dans « The Vanquisher » (1958)
- Andy Shoreham dans « Runaway Stage » (1958)
- Andy Shoreham dans « Hole Up » (1958)
- Eddie Graham dans « Terror in Paradise » (1959)
Riverboat, un épisode, le lieutenant Peterson dans « Guns For Empire » (1959)
Hotel de Paree, un épisode, Cooper dans « Sundance and the Bare-Knuckled Fighters » (1960)
Shotgun Slade, deux épisodes :
- Dolph Peterson dans « Freight Line » (1959)
- Le marshal dans « Donna Juanita » (1960)
Overland Trail, un épisode, Will Purdue dans « The Vigilantes of Montana » (1960)
The Man from Blackhawk, un épisode, Gil Harrison dans « The Harpoon Story » (1960)
The Deputy, un épisode, Tulley dans « Trail of Darkness » (1960)
Lawman, un épisode, Tracy McNeil dans « Old Stefano » (1960)
Sugarfoot, un épisode, la capitaine McHenry dans « Welcome Enemy » (1960)
Five Guns to Tombstone d’Edward L. Cahn » (1960), Mel Dixon
The Tall Man, un épisode, Truman Blanchard dans « A Gun Is for Killing » (1961)
Gun Fight d’Edward L. Cahn (1961), Brad Santley
Outlaws, un épisode, Heff dans « Sam Bass » (1961)
The Life and Legend of Wyatt Earp, cinq épisodes :
- Bill Tillman l’adjoint du shérif dans « So Long, Dora, So Long » (1956)
- Tom McLowery dans « Doc Holiday Faces Death » (1961)
- Tom McLowery dans « The Law Must Be Fair » (1961)
- Tom McLowery dans « Just Before the Battle » (1961)
- Tom McLowery dans « Gunfight at the O.K. Corral » (1961)
Two Faces West, un épisode, Cowlin dans « The Dead Ringer » (1961)
Tales of Wells fargo, trois épisodes :
- Jeff Anderson dans « Hank Aka Chips » (1957)
- L’adjoint du shérif dans « The Warrior’s Return » (1959)
- Steger dans « Death Raffle » (1961)
Les comancheros de Michael Curtiz (1961), Emil Bouvier
La grande caravane, quatre épisodes :
- Groton dans « The Mary Halstead Story » (1957)
- Paul Dawson dans « The Riley Gratton Story » (1957)
- Raleigh dans « The Jose Morales Story » (1960)
- Calso dans « The Amos Billings Story » (1962)
Bronco, trois épisodes :
- Wes Taylor dans « Beginner’s Luck » (1962)
- Colton dans « Destinies West » (1962)
- Le lieutenant Ames dans « Then the Mountains » (1962)
Cheyenne, trois épisodes :
- Dillard dans « The Frightened Town » (1961)
- Nick dans « Dark Decision » (1962)
- Hal Walton dans « Wanted for the Murder of Cheyenne Bodie » (1962)
Have Gun-Will Travel, quatre épisodes :
- Un soulard dans « Fragile » (1959)
- Brogan dans « The Misguided Father » (1960)
- Ben Mattock dans « Fight at Adobe Wells » (1960)
- Le shérif Matthew Tyler dans « Trial at Tablerock » (1962)
Laramie, trois épisodes :
- Bill l’adjoint du shérif dans « Queen of Diamonds » (1960)
- Duke Walker dans « The Long Road Back » (1962)
- Chuck Logan dans « Badge of Glory » (1963)
Temple Houston, un épisode, « Thunder Gap » (1963)
Feu sans sommation de Sidney Salkow (1964), Donovan
Le bataillon des lâches de George Marshall (1964), un joueur
Rawhide, un épisode, Mace dans « The Violent Land » (1965)
Les prairies de l’honneur d’Andrew V. McLagen (1965), un garde
The Loner, un épisode, l’adjudant dans « An Echo of Bugles » (1965)
La grande vallée, un épisode, Mel Coombs dans « Winner Lose All » (1965)
Le proscrit, un épisode, Doc dans « $10 000 for Durango » (1965)
Jesse James, un épisode, Moose Walters dans « A Real Tough Town » (1966)
Rancho Bravo d’Andrew V. McLagen (1966), Rodenbush
Laredo, deux épisodes :
- Curly dans « The Golden Trail » (1965)
- Le sergent Mason dans « The Dance of the Laughing Death » (1966)
Chaparral, un épisode, le colonel dans « Ride the Savage Land » (1968)
Cimarron, trois épisodes :
- Rocky dans « Journey to a Hanging » (1967)
- Buford dans « The Deputy » (1967)
- Webber dans « The Greeners » (1968)
Les mystères de l’ouest, trois épisodes :
- Thaddeus dans « The Night of the Human Trigger » (1965)
- Le shérif Jonas Bolt dans « The Night of the Hangman » (1967)
- Le barman dans « The Night of the Gruesome Games » (1968)
Smith ! de Michael O’Herlihy (1969), le sergent
Bonanza, cinq épisodes :
- Gannett dans « Return to Honor » (1964)
- Wells dans « Sense of Duty » (1967)
- Muley dans « The Burning Sky » (1968)
- Terrell dans « Speak No Evil » (1969)
- Benson dans « Another Windmill to Go » (1969)
Les géants de l’ouest d’Andrew V. McLagen (1969), Parker
Les aventuriers du Far West, 18 épisodes :
- The Loggerheads » (1956)
- « The Trial of Red Haskell » (1957)
- « Lady Engineer » (1957)
- William T. Coleman dans « Empire of Youth » (1958)
- Tom Horn dans « Perilous Cargo » (1958)
- John Brewster dans « Perilous Refuge » (1959)
- Randall dans « Forty Steps to Glory » (1959)
- « Trial by Fear » (1961)
- Leathers dans « Showdown at Kamaaina Flats » (1962)
- Neil Jacoby dans « The Melancholy Gun » (1963)
- Jeb Russell dans « Paid in Full » (1965)
- Gabe dans « Kate Melville and the Law » (1965)
- Big Jim Lakin dans « One Fast Injun » (1966)
- Fred dans « The Lone Grave » (1967)
- Shumer dans « Spring Rendezvous » (1967)
- Leach dans « Here Stands Bailey » (1969)
- Jacob Hamblin dans « A Key for the Fort » (1969)
- Orrin Porter Rockwell dans « Son of Thunder » (1969)
Cutter’s Trail, TV film de Vincent McEveety (1970), Oakes
Menace on the Mountain, TV film de Vincent McEveety (1970),
Chisum d’Andrew V. McLagen (1970), Karl Riker
Rio Lobo d’Howard Hawks (1970), Pete
Le virginien, dix épisodes :
- Sunday dans « The Drifter » (1964)
- Un cowboy dans « The Dark Challenge » (1964)
- Roberts l’adjoint du shérif dans « A Slight Case of Charity » (1965)
- Le premier vacher dans « Timberland » (1965)
- Cal dans « Beyond the Border » (1965)
- Peters dans « The Inchworm’s Got No Wings at All » (1966)
- Ed Sticks dans « Bitter Harvest » (1967)
- Le shérif dans « The Fortress » (1967)
- Boak dans « The Substitute » (1969)
- O’Shea dans « Hannah » (1970)
Big Jake de George Sherman (1970), John Goodfellow
Nichols, un épisode, Burt dans « Bertha » (1972)
On m’appelle Providence de Giulio Petroni (1972), Hurricane Smith
Ci risiamo, vero Provvidenza ? d’Alberto de Martino (1973), Gregg Hunter
Gunsmoke, 21 épisodes :
- Jim dans « How to Kill a Friend » (1958)
- Harry dans « Big Tom » (1960)
- Hulett Strunk dans « Phoebe Strunk » (1962)
- Wells dans « Blind Man’s Bluff » (1963)
- Fletcher dans « The Odyssey of Jubal Tanner » (1963)
- Jake dans « The Promoter » (1964)
- Jake Craig dans « Eliab’s Aim » (1965)
- Doak dans « The Bounty Hunter » (1965)
- Le shérif Jackson dans « The Pretender » (1965)
- Le forgeron dans « South Wind « (1965)
- Le tenancier de bar dans « The Raid : Part 1 » (1966)
- Herk dans « Which Dr. » (1966)
- Reed l’adjoint du shérif dans « The Victim » (1968)
- Fry dans « Dead Man’s Law » (1968)
- Clete Davis dans « The Hide Cutters » (1968)
- Wales dans « Abelia » (1968)
- Benson dans « The Cage » (1970)
- Bodine dans « Sergeant Holly » (1970)
- Nicols dans « Lynott » (1971)
- Guthrie dans « Alias Festus Haggin » (1972)
- Simeon Reed dans « The Busters » (1975)
Les nouvelles filles de Joshua Cabe, TV film de Bruce Wilson (1976),
Le dernier des géants de Don Siegel (1976), le Burly Man
Kit Carson and the Mountain Men, TV film de ???, Jim Bridger
La conquête de l’ouest, un épisode, Loman dans « Brothers » (1978)
Go West, Young Girl, TV film d’Alan J. Levi (1978), Payne
True Grit, TV film de Richard T. Heffron (1978), Slatter
Hot Lead and Cold Feet de Robert Butler (1978), Jeff
The Blue and the Gray, un épisode, le colonel à Bull Run dans « Part 1 » (1982)

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7376
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Gregg PALMER (1927-2015)

Messagepar Sitting Bull » 05 nov. 2015 19:31

Dans "Le dernier des géants" (The shootist - D.Siegel - 1976)

Image

au moment où il se fait tuer par J.Wayne qu'il voulait dévaliser, au tout début du film.
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité