Tommy Lee JONES (1946- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7363

Tommy Lee JONES (1946- )

Messagepar DEMERVAL » 16 mai 2019 15:29

Tommy Lee Jones est né le 15 septembre 1946 à San Saba, Texas. Sa mère, Lucille Marie (née Scott en 1928), était un officier de police, une enseignante et la propriétaire d’une boutique de beauté et son père, Clyde C. Jones (1926–1986), était un ouvrier de raffinerie de pétrole. Ses parents s’étaient mariés et avaient divorcé à deux reprises. Tommy Lee affirme qu’il est de descendance en partie Cherokee. Il fut élevé à Midland, Texas et fréquenta le lycée Robert E. Lee.
Tommy Lee Jones déménagea ensuite à Dallas et sortit diplômé de la St. Mark's School of Texas en 1965, qu’il fréquenta grâce à une bourse d’études; il en est maintenant membre du conseil d’administration.
Il intégra ensuite l’université d’Harvard grâce à une bourse de scolarité. Etudiant en première année, il demeura au Mower B-12 face à l’appartement du futur vice-président Al Gore. En classe supérieure, il demeura à la Dunster House avec des camarades de classe comme Al Gore et Bob Somerby, qui devint plus tard l’éditeur du media de critique du Daily Howler. Tommy Lee Jones décrocha une licence en anglais avec mention en 1969; sa thèse eut pour thème "les mécanismes du Catholicisme" dans l’œuvre de Flannery O'Connor.
Tommy Lee Jones joua au football américain au poste d’offensive guard dans l’équipe invaincue d’Harvard en 1968, équipe qui remporta les 1968 Game en remontant dans les dernières minutes les 16 points de retard qu’elle avait par rapport à Yale pour égalisation. Tommy raconte ses souvenirs "du plus célèbre match de football dans l’histoire de l’Ivy League" dans le documentaire Harvard Beats Yale 29-29.
Tommy Lee Jones déménagea à New York pour devenir un acteur et fit ses débuts sur Broadway en 1969 dans A Patriot for Me. En 1970, il décrocha son premier rôle sur le grand écran, par coïncidence celui d’un étudiant de Harvard dans Love Story (Erich Segal, l’auteur de Love Story, dit qu’il avait basé son personnage principal d’Oliver sur les deux camarades de chambrée, étudiants de premier cycle qu’il connaissait alors qu’il était à Harvard, Tommy Lee Jones et Al Gore).
Au début de 1971, il fit son retour sur Broadway dans la pièce d’Abe Burrows, Four on a Garden où il partagea la scène avec Carol Channing et Sid Caesar. Entre 1971 et 1975 il interpréta le Dr. Mark Toland dans le soap opera d‘ABC, One Life to Live. Il retourna sur les planches en 1974 dans Ulysses in Nighttown avec Zero Mostel. Puis il enchaîna avec le populaire téléfilm The Amazing Howard Hughes, dans lequel il incarnait le rôle-titre.
Sur le grand écran, il incarna un prisonnier évadé et recherché dans La prison du viol (1976), un vétéran de la guerre du Vietnam dans Légitime violence, (1977), un magnat de l’automobile, avec Laurence Olivier dans le drame d’Harold Robbins, Betsy, et le détective de police 'John Neville' face à Faye Dunaway en 1978 dans le thriller Les yeux de Laura Mars.
En 1980, Tommy remporta sa première nomination aux Golden Globe pour son interprétation du mari de la chanteuse de country Loretta Lynn appelé Doolittle "Mooney" Lynn, dans le populaire Nashville Lady. En 1981, il incarna un vagabond face à Sally Field dans Back Roads, une comédie qui reçut des critiques mitigées.
En 1983, il reçut un Emmy du Meilleur Acteur pour sa performance dans le rôle du meurtrier Gary Gilmore dans une adaptation télévisuelle du roman de Norman Mailer, Le chant du bourreau. La même année, il fut la vedette d’un film de pirates, Les pirates de l’île sauvage, dans lequel il interprétait un Capitaine pirate très barbu, Bully Hayes.
En 1989, il fut de nouveau nominé pour un Emmy pour son interprétation du Texas Ranger Woodrow F. Call dans la populaire mini-série Lonesome Dove, basée sur le best-seller de Larry McMurtry.
Dans les années 1990, des blockbusters tels que Le Fugitif avec Harrison Ford, Batman Forever avec Val Kilmer, et Men in Black avec Will Smith firent de Tommy Lee Jones un des acteurs les mieux payés et les plus demandés à Hollywood. Sa performance dans le rôle du Marshall Samuel Gerard dans Le Fugitif fut acclamée et il remporta l’Oscar de Meilleur Acteur dans un second rôle. Quand il accepta son Oscar, sa tête était rasée pour son rôle dans le film Cobb, dont il leva le voile dans sa déclaration: "La seule chose qu’un homme peut dire à un moment comme celui-là est 'Je suis réellement chauve'. Actuellement j’ai de la chance de travailler".
Parmi les autres bonnes performances bien connues durant les années 1990 figurent ceux du conspirateur accusé Clay Shaw/Clay Bertrand dans le film de 1991, JFK (qui lui permit d’être de nouveau nominé aux Oscars), d’un terroriste qui prend le contrôle d’un navire de guerre de la Marine Américaine dans Piège en haute mer et d’un gardien de prison dans un quartier de haute sécurité dans Tueurs nés. Il interpréta aussi le rôle du "Reverend" Roy Foltrigg dans le film de 1994, Le Client.
Tommy Lee Jones fut le partenaire du réalisateur Clint Eastwood en tant qu’astronautes en 2000 dans le film Space Cowboys, dans lequel tous deux étaient des pilotes retraités et des amis/rivaux dans le cadre d’une opération de sauvetage.
En 2005, le premier film réalisé pour le grand écran par Tommy Lee Jones, Trois enterrements, fut présenté au Festival de Cannes de 2005. Le personnage incarné par Tommy y parlait l’anglais et l’espagnol. Sa performance remporta la Palme d’Or du meilleur acteur. Son tout premier film comme réalisateur avait été The Good Old Boys en 1995, un téléfilm.
Deux grandes performances marquèrent en 2007 la résurgence de Tommy Lee Jones, l’un en tant qu’un père acculé enquêtant sur la disparition de son soldat de fils dans Dans la vallée d’ Elah, l’autre en tant que le shérif texan poursuivant un assassin dans le film oscarisé, No Country for Old Men. Pour ce dernier, il fut nominé pour un Oscar.
Tommy a été le porte-parole de la compagnie japonaise de brassage Suntory sdepuis 2006. On put le voir dans divers spots commerciaux japonais pour la marque de café Boss appartenant à Suntory's Coffee en y interprétant "Alien Jones," un extraterrestre qui prend la forme d’un être humain pour enquêter sur le monde des humains. Nombre de ces spots commerciaux peuvent être vus sur YouTube. En 2011, Tommy apparut dans des annonces publiques de service sur la télévision japonaise, rejoignant un certain nombre d’autres figures populaires qui chantaient des chansons sentimentales en souvenir du tremblement de terre et du tsunami de 2011 à Tohoku.
En 2010, Tommy apparut aux côtés de Ben Affleck dans le drame sur la récession, The Company Men. Le film fut projeté en avant-première au Sundance Film Festival, où les premières réactions furent très favorables, sa performance étant qualifiée de "parfaite." Tommy eut un rôle dans le film des Marvel Studios, Captain America: The First Avenger. Il dirigea, produisit et joua avec Samuel L. Jackson dans une adaptation télévisuelle de The Sunset Limited.
En 2012, il y eut un nouveau tournant dans la carrière de Tommy, avec la reprise de son rôle de l’Agent K dans Men in Black 3, avec la comédie romantico-dramatique Hope Springs, et avec le rôle de Thaddeus Stevens dans le film de Steven Spielberg, Lincoln. Sa performance dans Lincoln reçut des critiques dithyrambiques et pour ce, il fut nominé pour la quatrième fois à l’Oscar, cette fois du meilleur second rôle.
Tommy Lee Jones fut l’époux de Kate Lardner, la fille du scénariste et journaliste Ring Lardner Jr., de 1971 à 1978. Il a deux enfants de son second mariage avec Kimberlea Cloughley, la fille de Phil Hardberger, ex maire de San Antonio: Austin Leonard (né en 1982) et Victoria Kafka (née en 1991). Le 19 mars 2001, il épousa sa troisième épouse, Dawn Laurel.
Tommy Lee Jones réside à Terrell Hills, Texas, une ville juste en-dessous de San Antonio, et parle couramment l’Espagnol. Il possède un ranch de 3 000 acres dans le Comté de San Saba, Texas et un autre près de Van Horn, Texas, qui servit de décor pour son film The Three Burials of Melquiades Estrada. Tommy est un joueur de polo et il a une maison dans le polo country club de Buenos Aires, Argentine. Il possède aussi une maison et une ferme dans la Mecque du polo à Wellington, Floride. C’est un supporter de la Polo Training Foundation. Il est un supporter forcené des San Antonio Spurs et on peut souvent le voir dans les gradins lors des matches des Spurs. Lors de la Convention Nationale Démocrate de 2000, il fit le discours d’introduction pour son camarade d’université, Al Gore, candidat du Parti Démocrate à l’élection présidentielle.

Sa contribution au western est la suivante :

Stranger on My Land de Larry Elikann (1988), Bud Whitman
April Morning de Delbert Mann (1988), Moses Cooper
Lonesome Dove, Woodrow F. Call dans quatre épisodes :
- Leaving (1989)
- On the Trail (1989)
- The Plains (1989)
- Return (1989)
Les derniers pionniers de Tommy Lee Jones (1995), Hewey Calloway
Les disparues de Ron Howard (2003), Samuel Jones
Lincoln de Steven Spielberg (2012), Thaddeus Stevens
The Homesman de Tommy Lee Jones (2014), George Briggs

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5057
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Tommy Lee JONES (1946- )

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 16 mai 2019 20:48

Je découvris ce comédien avec BATMAN FOREVER en 1995 puis le retrouvait avec plaisir dans MEN IN BLACK et quelle ne fut pas ma surprise de le retrouver ensuite dans notre genre de prédilection !

Un acteur que j'adore quelque soit le genre qu'il aborde, encore aujourd'hui...

Pour ma part je compte aussi TROIS ENTERREMENTS, sa première réalisation en 2005 comme western "moderne" et, mais un peu moins certes, NO COUNTRY FOR OLD MEN des frères COEHN. Image TROIS ENTERREMENTS
Image

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4823
Contact :

Re: Tommy Lee JONES (1946- )

Messagepar L.. » 16 mai 2019 23:10

En France, ce fut la révélation masculine des Yeux de Laura Mars, un film sur lequel je dois avoir le DP. A suivre sur Cinefaniac, quand j'aurais fini ce que je dois encore faire. :wink: (je vais jusqu'en automne 2022, voire 2023, si tout va bien -j'aime bien travailler- , après cela fera beaucoup et j'aurais tout mon temps à consacrer à la diffusion d'archives ciné).

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5057
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Tommy Lee JONES (1946- )

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 17 mai 2019 15:01

LE DVD SIMPLE DE "TROIS ENTERREMENTS" Image
Image

Avatar du membre
Bat Lash
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1842

Re: Tommy Lee JONES (1946- )

Messagepar Bat Lash » 17 mai 2019 17:19

Amusant, il a eu un des ses premiere rôles important dans le pilote de Drôle de Dames (1978) ou il séduisait Kate Jackson :sm57:
Image

Je découvrit lors de la diffusion de l'excellent téléfilm The Park is Mine (1985)

Image
Image

Avatar du membre
stephane
Convoyeur de bétail
Messages : 215
Localisation : Yvelines78

Re: Tommy Lee JONES (1946- )

Messagepar stephane » 22 mai 2019 11:28

Tommy Lee Jones and Martha Plimpton The River Rat (1984)
Image

Tommy-Lee-Jones-US-Marshals (1997)
Image

Tommy Lee Jones -Heaven & Earth (1993)
Image

Tommy Lee Jones
Image
Image
Image
L'homme, sournois et fourbe, vous dénigre aujourd'hui pour demain faire votre apothéose



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : DEMERVAL et 2 invités