Mabel NORMAND (1892-1930)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7367

Mabel NORMAND (1892-1930)

Messagepar DEMERVAL » 01 mai 2019 8:57

Née Mabel Ethelreid Normand à New Brighton, Staten Island, New York, le 10 novembre 1892, Mabel Normand grandit dans une famille ouvirère de classe moyenne. Sa mère était de descendance irlandaise alors que son père était un franco-canadien. Ce dernier, Claude Normand, était employé comme ébéniste et charpentier à la Sailors' Snug Harbor pour les marins âgés. Avant qu’elle n’intègre l‘industrie du film à 16 ans en 1909, Mabel Normand travailla comme modèle pour peintre ainsi que pour des photos pour cartes postales illustrées par Charles Dana Gibson, le créateur de l’image de la Gibson Girl. Elle fut aussi modèle pour une société de confection à Manhattan. Sa performance pleine d’entrain dans le court métrage dramatique de 1911 de D.W. Griffith Her Awakening, attira l’attention et elle rencontra le réalisateur Mack Sennett alors qu’elle se trouvait à la Biograph Company de Griffith, s’embarquant avec lui dans une relation extravagante. Il l’emmena plus tard en Californie quand il fonda Keystone Studios en 1912. Ses premiers films pour Keystone la virent évoluer en naïade mais Mabel Normand montra rapidement des prédispositions pour la comédie et elle devint une star majeure des courts métrages de Mack Sennett. Mabel Normand apparut avec Charles Chaplin et Roscoe "Fatty" Arbuckle dans de nombreux courts métrages ainsi qu’avec des hommes qui devaient plus tard devenir des icones telles que Oliver Hardy, Stan Laurel et Boris Karloff.
Elle interpréta un rôle-clé dans un film des débuts de Charles Chaplin et fut sa partenaire principale et son mentor dans une myriade de films en 1914, co-écrivant parfois ou co-réalisant des films avec lui. Chaplin rencontra initialement beaucoup de difficultés à répondre aux nombreuses sollicitations dont il faisait l’objet et ses performances en souffrirent. Après la première apparition de Mabel Normand dans Making a Living, Mack Sennett comprit qu’il avait fait une onéreuse erreur. La plupart des historiens s’accordent sur le fait que ce fut Mabel Normand qui le persuada de donner une autre chance à Chaplin et Mabel et Chaplin apparurent ensemble dans une douzaine de films, la plupart du temps en tant que rôles principaux. En 1914 elle fut la vedette avec Marie Dressler et Chaplin dans Tillie's Punctured Romance, la première comédie long métrage. Plus tôt la même année, en janvier/février, Chaplin avait pour la première fois interprété son personnage de Vagabond dans Mabel's Strange Predicament, bien que le film fut finalement diffusé plus tard et donc fut officiellement le second film du Vagabond à être diffusé.
En 1918, alors que sa relation avec Mack Sennett prenait fin, Mabel signa un contrat à 3,500 dollars avec Samuel Goldwyn et ouvrit un studio à Culver City.
Le réalisateur William Desmond Taylor partageait son intérêt pour les livres et les deux entamèrent une étroite relation. Selon l’auteur Robert Giroux, Taylor était profondément amoureux de Mabel qui l’avait initialement approché pour guérir de sa dépendance à la cocaïne. Si l’on se réfère aux déclarations ultérieures que Mabel fit aux enquêteurs, ses rechutes répétées furent dévastatrices pour William Desmond Taylor. Selon Giroux, Taylor rencontra les enquêteurs fédéraux peu de temps avant sa propre mort et offrit de les aider à poursuivre les fournisseurs de drogue de Mabel. Giroux exprime la possibilité que les fournisseurs de drogue de Mabel Normand eurent vent de sa rencontre avec les enquêteurs et louèrent un tueur à gage pour assassiner le réalisateur. Selon Giroux, Mabel Normand eut vent des raisons du meurtre de Taylor mais ne connut pas l’identité du tueur à gage.
La nuit du meurtre, Mabel Normand quitta le bungalow de Taylor à 19:45 de bonne humeur, en emportant un livre qu’il lui avait prêté. Ils s’envoyèrent des baisers alors que la limousine démarrait. Mabel Normand fut la dernière personne à avoir vu Taylor vivant. Le département de la police de Los Angeles soumit Mabel à un strict interrogatoire mais il la raya rapidement de la liste des suspects. Nombre d’auteurs en sont arrivés postérieurement à la même conclusion. Cependant, la carrière de Mabel Normand en avait déjà pris un coup et sa réputation fut ternie. Selon George Hopkins, qui fut assis à côté de Mabel lors des funérailles de Taylor, Mabel pleura abondamment durant toute la cérémonie.
En 1924, Joe Kelly, le chauffeur de Mabel Normand fit feu avec son révolver et blessa le millionnaire du pétrole et amateur de golf, Courtland S. Dines. Au moment de sa mort, Dines était romantiquement impliqué avec l’amie de Mabel Normand (et fréquente partenaire de Chaplin), à savoir Edna Purviance. Edna Purviance était aussi la voisine de William Desmond Taylor.
Mabel Normand continua à faire des films et signa un contrat avec Hal Roach Studios en 1926 après des discussions avec le réalisateur/producteur F. Richard Jones, qui l’avait dirigée chez Keystone. Chez Roach, elle fit les films Raggedy Rose, The Nickel-Hopper et One Hour Married (son dernier film), tous coécrits par Stan Laurel, et elle fut dirigée par Leo McCarey dans Should Men Walk Home?. Les films furent diffusés à grand renfort de publicité de la communauté hollywoodienne dont son amie Mary Pickford.
En 1926 elle épousa l’acteur Lew Cody, avec lequel elle était apparue dans Mickey en 1918. Ils vécurent séparément dans des maisons voisines à Beverly Hills. Cependant, la santé de Mabel Normand était déclinante. Après un séjour prolongé au Pottenger's Sanitorium, elle décéda de tuberculose à Monrovia, Californie, le 22 février 1930 à 37 ans. Elle fut enterrée sous le nom de Mabel Normand-Cody au Calvary Cemetery, Los Angeles.

Sa contribution au western fut la suivante :

The Squaw’s Love de D.W. Griffith (1911), Wild Flower
The Battle of Who Run de Mack Sennett (1913), la fille de Mack

DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7367

Re: Mabel NORMAND (1892-1930)

Messagepar DEMERVAL » 16 mai 2019 15:51

ImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités