Danny SANDS (1914-1998)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6528

Danny SANDS (1914-1998)

Messagepar DEMERVAL » 03 janv. 2019 16:53

Le premier job de cascadeur de Danny Sands eut lieu en 1939 dans “Arizona” avec William Holden. Un patriote de coeur, Danny s’enrôla dans l’Armée peu de temps après Pearl Harbor et y resta pendant cinq ans, participant aux combats dans le Pacifique-Sud.
Danny avait travaillé avec John Wayne et le réalisateur Howard Hawks depuis “La rivière rouge” en 1948, son premier film après son service militaire. Hawks était très friand de la personnalité extravertie de Danny, et s’assurait qu’il ait toujours un rôle dans ses films. Ce fut Hawks qui introduisit Danny dans le business du cinéma en 1937 quand il commença à travailler chez Monogram. Hawks avait rencontré Danny sur le champ de courses où il travaillait au débourrage des chevaux de Hawks et autres. Danny se rappela, “Dans les films d’Hawks, le vieil homme aimait bien me rendre malade —il ne me donnait que des petits rôles qui me rendaient malades. Je n’aimais simplement pas le faire. Je me suis pratiquement pisser dessus.” Ce n’est jamais aussi flagrant que dans le documentaire de George Plimpton, “Shootout at Rio Lobo”, dans lequel Danny Sands est interviewé et montré ratant plusieurs fois une prise de vue.
Danny possédait un cheval, Chesterfield, super doué pour les chutes ? “Dans ‘La rivière rouge’ nous sommes tombés juste devant Richard Farnsworth, au moment où lui, qui doublait Montgomery Clift, sautait au-dessus de nous puis au-dessus de la barrière, descendait de son cheval et sortait ses révolvers.”
Le cascadeur/acteur Richard Farnsworth se rappela que Danny Sands “…était un figurant réellement bon et sérieux, il travaillait vraiment dur et faisait des petits rôles. Je l’ai rencontré pour la première fois sur ‘La rivière rouge’, il descendit pour cinq mois, décrocha le job de s’occuper du cheval d’Howard Hawks, puis il fit quelques petites scènes, de nombreuses poursuites ou cette sorte de chose. Il utilisa son petit alezan dans une paire de ‘Texas John Slaughters’ pour Disney.”
Né à Carlsbad, Nouveau Mexique, le 21 mai 1914, Danny Sands resta rarement inoccupé après avoir fait son trou à Hollywood à la fin des années 1930. Excellent cavalier et bagarreur, Danny eut du boulot pendant presque 60 ans à Hollywood. Il doubla Lloyd Nolan, James Cagney, Ingrid Bergman, Barbara Stanwyck, Henry Morgan entre autres. Parmi ses crédits les plus connus figurent ses prestations dans “A l’ombre des potences”, “Les ensorcelés” (deux films avec son bon ami James Cagney), “L’homme des vallées perdues”, “La tunique”, “Un homme est passé”, “La massacre de Fort Apache”, “El Dorado”, “Sur la piste de la grande caravane”, “Hombre”, “Hawmps”, “La horde sauvage” et “Les géants de l’ouest” avec John Wayne. Il apparut dans quelques séries western comme “Maverick”, “Colt .45”, “Nichols”, “Rawhide”, “Gunsmoke” et “Lawman”.
Danny n’était jamais aussi heureux que lorsqu’il se trouvait sur le plateau de tournage à bavasser avec les potes. L’âge venant, Danny continua à bosser comme remplaçant et figurant simplement pour être présent. Il appelait tout le monde “Honey”, homme ou femme, même les plus grandes stars recevaient ce sobriquet familier. Il disait que c’était beaucoup plus facile que d’essayer de se rappeler tous les noms.
Tristement, à 83 ans, Danny Sands décéda à Toluca Lake, Californie, le 7 janvier 1998. Son épouse, Susan, lui survécut. Danny fut intronisé au Stuntman’s Hall of Fame à Moab, Utah, un honneur tout à fait justifié pour un homme qui dédia six décennies de sa vie aux westerns.

Sa contribution au western fut la suivante :

Law of the Badlands de Lesley Selander (1951), un pilier de bar
Cavalry Scout de Lesley Selander (1951), un homme de troupe
Lawless Cowboys de Lewis D. Collins (1951), un cowboy au rodéo
Les derniers jours de la nation Apache de Ray Nazarro (1952), un homme de troupe
Viva Zapata ! d’Elia Kazan (1952), un rôle mineur
The Gunman de Lewis D. Collins (1952), un homme de main
Le fils de Visage Pâle de Frank Tashlin (1952), un membre de la poursuite
The Homesteaders de Lewis D. Collins (1953), un pisteur
The Last Posse d’Alfred L. Werker (1953), un perturbateur
La rivière sans retour d’Otto Preminger (1954), un prospecteur
The Black Dakotas de Ray Nazarro (1954), un villageois
The Return of Jack Slade de Harold D. Schuster (1955), un agent de Pinkerton
Un homme traqué de Ray Milland (1955), un villageois
Secret of Treasure Mountain de Seymour Friedman (1956), un membre de la poursuite
The Young Guns d’Albert Brand (1956), un villageois
Les loups dans la vallée de Gordon Douglas (1957), un membre du gang
Circus boy, un épisode, un travailleur du cirque dans « Elmer, The Rainmaker » (1957)
Violence dans la vallée de Thomas Carr (1957), un colon
Maverick, quatre épisodes :
- Un membre de la poursuite dans « Stage West » (1957)
- Un mineur dans « High Card Hangs » (1958)
- Un vacher dans « Prey of the Cat » (1958)
- Un villageois dans « Gun-Shy » (1959)
Rio Bravo d’Howard Hawks (1959), un pilier de bar
Sugarfoot, deux épisodes :
- Un pilier de bar dans « Quicksilver » (1957)
- Un membre du gang dans « MacBrewster the Bold » (1959)
Violence au Kansas de Melvin Frank (1959), un abolitionniste
Lawman, quatre épisodes :
- Un pilier de bar dans « The Deputy » (1958)
- Un villageois dans « The Intruders » (1958)
- Un pilier de bar dans « The Salvation of Owny O’Reilly » (1960)
- Un villageois dans « Blue Boss and Willie Shay » (1961)
Le monde merveilleux de Disney, quatre épisodes :
- Un rebelle dans « The Swamp Fox : Brother Against Brother » (1959)
- Un prisonnier dans « The Swamp Fox : A Woman’s Courage » (1961)
- Un homme de troupe dans « Texas John Slaughter : End of the Trail » (1961)
- Un villageois dans « Texas John Slaughter : Frank Clell’s in Town » (1961)
Les 3 sergents de John Sturges (1962), un pilier de bar
La conquête de l’ouest de John Ford (1962), un homme au trapèze
The Dakotas, huit épisodes :
- Un villageois dans « Return to Dryrock » (1963)
- Un prisonnier dans « Mutiny at Fort Mercy » (1963)
- Un villageois dans « Thunder in Pleasant Valley » (1963)
- Un villageois dans « Fargo » (1963)
- Un homme de troupe dans « Incident at Rapid City » (1963)
- Un villageois dans « Justice at Eagle’s Nest » (1963)
- Un cavalier au fusil dans « Trial at Grand Forks » (1963)
- Johnny dans « Terror at Heart River » (1963)
The Man from Galveston de William Conrad (1963), un villageois
Le bataillon des lâches de George Marshall (1964), un renégat
La grande caravane, un épisode, un homme de troupe dans « The Clay Shelby Story » (1964)
Bonanza, un épisode, un villageois dans « The Return » (1965)
Texas, nous voilà de Michael Gordon (1966), un villageois
El Dorado d’Howard Hawks (1967), un petit rôle
L’or des pistoleros de William A. Graham (1967), l’homme de troupe déchargeant l’or
Hondo, cinq épisodes :
- Un villageois dans « Hondo and the Sudden Town » (1967)
- Un villageois dans « Hondo and the Ghost of Ed Dow » (1967)
- Un vacher dans « Hondo and the Death Drive « (1967)
- Un vacher dans « Hondo and the Hanging Town » (1967)
- Un homme de troupe dans « Hondo and the Apache Trail » (1967)
Une poignée de plombs de Don Siegel (1969), un villageois
Un homme fait la loi de Burt Kennedy (1969), un villageois
Le virginien, un épisode, un pilier de bar dans « Follow the Leader » (1970)
Rio Lobo de Howard Hawks (1970), l’homme délivrant un message à la prison
Opération danger, un épisode, un cocher dans « Bad Night in Big Butte » (1972)
Gunsmoke, un épisode, un villageois dans « Bohannan » (1972)
Le shérif est en prison de Mel Brooks (1974), un desperado
Zandy’s Bride de Jan Troell (1974), un villageois
La côte sauvage, quatre épisodes :
- Un pilier de bar dans « The Barbary Coast » (1975)
- Un villageois dans « Funny Money » (1975)
- Un cocher dans « Crazy Cats » (1975)
- Un villageois dans « The Ballad of Redwing Jail » (1975)

Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité