Ernie ADAMS (1885-1947)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6316

Ernie ADAMS (1885-1947)

Messagepar DEMERVAL » 29 déc. 2018 14:20

Source Western Clippings :
Le petit Ernie Adams fut l’un des plus talentueux performeurs des westerns de série B. Pour en avoir la preuve il suffit de visionner ses divers rôles dans des films à gros budgets. Mais il reste surtout connu pour ses rôles de méchants dans les westerns de série B. Non seulement il devint stéréotypé dans les rôles de méchants mais il se spécialisa dans les rôles d’indicateurs pleurnichards. Dès qu’un héros cowboy menaçait de battre Ernie, on pouvait être sûr qu’il allait “vendre la mèche”. Un exemple de cet état de fait peut être vu dans “Bar-Z Badmen” avec Johnny Mack Brown.
Occasionnellement, Ernie sortait de son stéréotype et incarnait un brave gars ou peut-être un rôle plus important. Deux exemples de cette allégation sont son interprétation de l’allié du Phantom, Rusty Denton dans la sérial “Phantom” (1943) pour Columbia avec Tom Tyler en vedette et son interprétation du légendaire entraîneur de baseball, Miller Huggins, dans “Vainqueur du destin” (1942) avec Gary Cooper dans le rôle de la légende du baseball, Lou Gehrig.
Il fut l’un des membres de l’écurie d’acteurs de Nat Levine pour les serials de Mascot, apparaissant dans “Miracle Rider” (1935) avec Tom Mix, “Hurricane Express” (1932) et “Shadow of the Eagle” (1932), tous deux avec John Wayne, “Galloping Ghost” (1931) avec Red Grange, “Law of the Wild” (1934) avec Bob Custer, entre autres. Au total, Ernie Adams apparut dans 32 serials (dont une muette—“Melting Millions” pour Pathé en 1927), partageant son temps entre Mascot, Universal et Republic. Souvent son rôle était inséré pour une raison particulière comme lorsque le script exigeait la présence d’un “mouchard”. Il eut d’autres rôles importants dans des sérials comme “Jungle Raiders” (1945 Columbia), “Hop Harrigan” (1946 Columbia) et “Son of Zorro” (1947 Republic). Sa dernière serial, “Black Widow” (Republic), fut complété en 1947 juste avant sa mort.
Ernest S. Adams naquit à San Francisco, Californie, le 18 juin 1885, de Leon D. Adams, un natif de San Francisco et Laurence G. Girard, une française originaire de Paris.
Ernie fut marié à Berdonna Gilbert. Le couple passa les premières années de leurs carrières dans le divertissement comme équipiers dans le vaudeville sous le pseudonyme de Adams and Gilbert. Selon des rapports, à cette époque, Ernie était un danseur et un chanteur.
Ernie Adams débuta sur le grand écran en 1919 avec le rôle approprié de Shorty dans “A Regular Girl”. Ce film fut tourné à l’est et Ernie n’arriva pas à Hollywood avant 1924. Son premier film “tourné à l’ouest” fut “Hutch of the U.S.A.”, un film d’action de Charles Hutchinson. Son premier western fut tourné l’année suivante avec en vedette Jack Holt dans “La ruée sauvage” pour Famous Players. Ernie ne fit en fait que huit westerns durant l’époque du muet dans lesquels il interpréta habituellement un mouchard, un ancien taulard, un valet, un camelot de toutes sortes—ou un gangster de second ordre.
Avec l’avènement du sonore, ses rôles westerniens commencèrent à se multiplier. Il fut un chanteur de saloon/homme de main dans le classique de Gary Cooper, “The Virginian” en 1929. A partir de 1936 il ne joua plus qu’exclusivement dans des westerns et ce jusque 1939, date à laquelle il commença à obtenir des rôles dans des films de série A comme “La jeunesse d’Edison”, “Le vaisseau fantôme”, “La vie aventureuse de Jack London”, “The Merry Monahans”, “Le crime vient à la fin”, “Le dahlia bleu” ou “Deux nigauds démobilisés”. Mais Ernie n’arrêta jamais de tourner des westerns comme “Return of the Bad Men”, son dernier film diffusé après sa mort.
En dehors de ses rôles de mouchards pleurnichards, il y eut plusieurs tentatives dans des rôles de partenaire comique. Il fut l’un des cowboys chantants aimant s’amuser dans “Beyond the Rockies” (1932 RKO), chevaucha avec Bob Steele dans “Colorado Kid” (1937 Republic) et fit équipe avec Jack Randall dans “Riders From Nowhere” (1940 Monogram).
De 1930 à 1947, soit 17 années, Ernie Adams travailla dans plus de 350 films!
Le méchant Pierce Lyden se rappela d’Ernie comme de quelqu’un “sautillant toujours aux alentours. Il était comme un enfant qui s’intéresse à tout. Demandant à faire quelque chose, suggérant des choses au réalisateur. Il était volontaire et adorait le business. Les responsables l’aimaient bien et le gardèrent occupé. C’était un bonheur de l‘avoir avec nous.”
Ernie Adams vécut au 1830 North Cherokee Avenue à Los Angeles avec Berdonna Gilbert et leur fille Robin jusqu’à sa mort, à 62 ans, le 26 novembre 1947. Il avait passé une semaine au West Olympic Sanitarium de Los Angeles avant de mourir d’une maladie pulmonaire. Son épouse, 58 ans à cette époque, décéda le 12 février 1961. Ernie Adams repose au Valhalla Cemetery de North Hollywood.

Sa contribution au western fut la suivante :

La ruée sauvage de William K. Howard (1925), Jett
The Pony Express de James Cruze (1925), un homme de main
The Valley of Bravery de Jack Nelson (1926), un valet
Hair-Trigger Baxter de Jack Nelson (1926), Shorty Hillis
Men of Daring d’Albert S. Rogell (1927), Ace
La selle du diable d’Albert S. Rogell (1927), un homme de main
Nevada de John Waters (1927), Cash Burridge
Caballero de Gregory La Cava (1927), Bart Hamby
The Lawless Legion de Harry Joe Brown (1929), un informateur
The Virginian de Victor Fleming (1929), le chanteur de saloon
The Fighting Legion de Harry Joe Brown (1930), Jack Bowie
La tourmente de William Wyler (1930), Johnny
Shadow Ranch de Louis King (1930), Joe
Fair Warning d’Alfred L. Werker (1931), Jordan
The Fighting Sheriff de Louis King (1931), un flâneur de la ville
In Old Cheyenne de Stuart Paton (1931), un homme de main
One Man Law de Lambert Hillyer (1932), Stubb
La vallée des fantômes de Fred Allen (1932), un client du café
Beyond the Rockies de Fred Allen (1932), Blinky
Broadway to Cheyenne de Harry L. Fraser (1932), un homme de main d’Owens
L’aigle blanc de Lambert Hillyer (1932), un passager
Men of America de Ralph Ince (1932), Wheels
Breed of the Border de Robert N. Bradbury (1933), l’homme expulsé de l’appartement
Fighting with Kit Carson de Colbert Clark (1933), Wade
Galloping Romeo de Robert N. Bradbury (1933), Andy Kent
Ranger’s Code de Robert N. Bradbury (1933), Nat the Bat
L’agent n° 13 de Richard Boleslawski (1934), un brancardier
Le démon noir de B. Reeves Eason (1934), Raymond
The Prescott Kid de David Selman (1934), Red Larsen
Square Shooter de David Selman (1935), Ernie Adams
Le cavalier miracle de B. Reeves Eason (1935), John Stelter
The Ghost Rider de Jack Jevne (1935), Practical Joker
Trails End d’Albert Herman (1935), Lefty
La gloire du cirque de George Stevens (1935), un bagarreur
Le cavalier mystère de Howard Bretherton (1936), Idaho
Hopalong Cassidy Returns de Nate Watt (1936), Benson
The Gun Ranger de Robert N. Bradbury (1936), Wally Smeed
Dodge City Trail de Charles C. Coleman (1936), Dillon
Lightnin’ Crandall de Sam Newfield (1937), Texas
Under Strange Flags d’Irvin Willat (1937), un villageois
Bar-Z Bad Men de Sam Newfield (1937), Pete
The Trusted Outlaw de Robert N. Bradbury (1937), Duke
Law of the Ranger de Spencer Gordon Bennet (1937), Zeke
Gun Lords of Stirrup Basin de Sam Newfield (1937), Red
Come on, Cowboys de Joseph Kane (1937), un villageois
Two-Fisted Sheriff de Leon Barsha (1937), le shérif Rankin
Range Defenders de Mack V. Wright (1937), The Snitch
Doomed at Sundown de Sam Newfield (1937), l’adjoint du shérif
Hopalong Rides Again de Lesley Selander (1937), Keno
Ridin’ the Lone Trail de Sam Newfield (1937), Peters
Stars Over Arizona de Robert N. Bradbury (1937), Jimmy the Weasel
Arizona Gunfighter de Sam Newfield (1937), Grizzly Barr
Danger Valley de Robert N. Bradbury (1937), Soapy
The Old Wyoming Trail de Folmar Blangsted (1937), Jones
The Man in the Barn de Jacques Tourneur (1937), le propriétaire d’un cheval
Colorado Kid de Sam Newfield (1937), Bibben Tucker
Une nation en marche de Frank Lloyd (1937), un mineur
West of Rainbow’s End d’Alan James (1938), Joe Martin
The Purple Vigilantes de George Sherman (1938), Blake
The Painted Trail de Robert F. Hill (1938), Nosey
Thunder in the Desert de Sam Newfield (1938), Tramp
Land of Fighting Men d’Alan James (1938), Slim
La loi de la plaine de Sam Nelson (1938), un homme de main
Outlaw Express de George Waggner (1938), le cocher
Stagecoach Days de Joseph Levering (1938), le juge
West of Cheyenne de Sam Nelson (1938), Shorty
Bill Hickok le sauvage de Sam Nelson (1938), le professeur
Man’s Country de Robert F. Hill (1938), un homme de main
Rollin’ Plains d’Albert Herman (1938), Cain Moody
La ruée sauvage de James P. Hogan (1938), un soldat confédéré
Durango Valley Raiders de Sam Newfield (1938), Judd
The Mexicali Kid de Wallace Fox (1938), Carl
Where the Buffalo Roam d’Albert Herman (1938), Bert
Madame et son cowboy de H.C. Potter (1938), un petit rôle
Gun Packer de Wallace Fox (1938), Jim Lee
Song of the Buckaroo d’Albert Herman (1938), le banquier
California Frontier d’Elmer Clifton (1938), Barclay
Trigger Pals de Sam Newfield (1939), Pete
Sundown on the Prairie d’Albert Herman (1939), Blackie
Texas Stampede de Sam Nelson (1939), un homme de main
The Phantom Stage de George Waggner (1939), Runt
The Lone Ranger Rides Again de John English (1939), Doc Grover
Frontier Pony Express de Joseph Kane (1939), l’homme à la gare de Lodge City
Pacific Express de Cecil B. DeMille (1939), le général Philip Sheridan
Man of Conquest de George Nichols Jr (1939), un volontaire du Tennessee
Vers sa destinée de John Ford (1939), l’homme avec la foule de lyncheurs
Down the Wyoming Trail d’Albert Herman (1939), Limpy Watkins
The Man from Sundown de Sam Nelson (1939), Shorty Bates
Overland with Kit Carson de Norman Deming (1939), Thor
Flaming Lead de Sam Newfield (1939), un vendeur de chevaux
West of Carson City de Ray Taylor (1940), Snicker Joe
L’escadron noir de Raoul Walsh (1940), un villageois
The Man from Tumbleweeds de Joseph H. Lewis (1940), Shifty Sheldon
Out West with the Peppers de Charles Barton (1940), Oscar
The Golden Trail d’Albert Herman (1940), Hank Rivers
The Fargo Kid d’Edward Killy (1940), Bush Cleveland
Riders from Nowhere de Bernard B. Ray (1940), Manny
The Pinto Kid de Lambert Hillyer (1941), Ed Slate
Les hors-la-loi de Sam Nelson (1941), Barrymore
Bury Me Not on the Lone Prairie de Ray Taylor (1941), Mustang
Robbers of the Range d’Edward Killy (1941), Greeley
Les justiciers du désert de Ford Beebe (1941), Cactus Pete
Bad Man of Deadwood de Joseph Kane (1941), un spectateur
Westward Ho-Hum de Clem Beauchamp (1941), ????
Roaring Frontiers de Lambert Hillyer (1941), un prisonnier
Riders of the Badlands de Howard Bretherton (1941), un membre des poursuivants
Road Agent de Charles Lamont (1941), Jake
West of Tombstone de Howard Bretherton (1942), un touriste
Stagecoach Buckaroo de Ray Taylor (1942), Blinky
Cactus Makes Perfect de Del Lord (1942), Stumpy
Riding the Wind d’Edward Killy (1942), Jones
Bandit Ranger de Lesley Selander (1942), un employé de Kenyon
The Lone Prairie de William Berke (1942), le juge Barstow
La vallée des hommes perdus de Spencer Gordon Bennet (1942), Stubby
Sagebrush Law de Sam Nelson (1943), Landers
Robin Hood of the Range de William Berke (1943), Ferris
Beyond the Last Frontier de Howard Bretherton (1943), ‘Sarge’ Kincaid
Hail to the Rangers de William Berke (1943), Latham
Phony Express de Del Lord (1943), le banquier
Marshal of Gunsmoke de Vernon Keays (1944), Nuggett Newcomb
Raiders of the Border de John P. McCarthy (1944), Whiskey Wiley
Le tourbillon de l’Arizona de Robert Emmett Tansey (1944), Warren
Outlaws of Santa Fe de Howard Bretherton (1944), Gus
Les pillards de la ville fantôme de Lewis D. Collins (1944), Hans Plattner
Girl Rush de Gordon Douglas (1944), un joueur
Frisco Sal de George Waggner (1945), McKinney
Federal Operator 99 de Spencer Gordon Bennet (1945), Tony
Le grand Bill de Stuart Heisler (1945), un villageois
The Scarlet Horseman de Lewis D. Collins (1946), Farrow
Le gai cavalier de William Nigh (1946), le collecteur de factures
King of the Forest Rangers de Spencer Gordon Bennet (1946), Hiram Bailey
Lawless Breed de Wallace Fox (1946), le chef de gare
The Fighting Frontiersman de Derwin Abrahams (1946), un imprimeur
Renegade Girl de William Berke (1946), Ted Rockley
Le fils de Zorro de Spencer Gordon Bennet (1947), le juge Hyde
Du sang sur la piste de Ray Enright (1947), Eben Bowen
Michigan Kid de Ray Taylor (1947), Jeb
Trailing Danger de Lambert Hillyer (1947), Pennypacker
The Law Comes to Gunsight de Lambert Hillyer (1947), Bert Simpson
Robin des Bois de Monterey de Christy Cabanne (1947), Pablo
The Last Round-Up de John English (1947), Cabbie
Relentless de George Sherman (1948), un pilier de bar
Far-West 89 de Ray Enright (1948), Leslie

Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités