Fred KOHLER Sr. (1888-1938)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6316

Fred KOHLER Sr. (1888-1938)

Messagepar DEMERVAL » 29 déc. 2018 8:34

Fred Kohler Sr., une brute d’homme d’1m88 et 90 kgs, avait la stature et les traits parfaits, dont un air réellement diabolique, pour interpréter les méchants à l’écran. Son regard noir en disait plus long que n’importe lequel de ses dialogues. Il était l’un des meilleurs méchants, en ayant commencé à l’ère du muet jusqu’à sa mort à seulement 50 ans.
L’auteur Buck Rainey est celui qui décrivit le mieux Fred Kohler, “A l’écran, il était le méchant le plus méprisable et le plus exécrable qui commettait ses desseins diaboliques sans une once de remord. Il était impitoyable et rusé. On pouvait toujours l’entendre grincer des dents dans ses rôles muets. Kohler savoura toujours montrer une totale indifférence aux droits d’autrui, et s’il avait des accès de mauvaises consciences, il ne prenait pas la peine de les révéler.”
Dick Alexander fit un jour la remarque suivante sur Fred Kohler (et Noah Beery Sr.), “Ils étaient des personnages si pourris, si méchants, si odieux que s’ils vous regardaient quand vous passiez devant eux, vous sentiez qu’ils avaient pris pour des amis! C’est ce qu’ils voulaient que le public ressente, en fait, c’étaient des gars super gentils, réguliers, faisant juste ce qui leur permettait de gagner leurs vies, être un acteur.”
En dehors de l’écran, Fred Kohler était complètement l’opposé…le chercheur Lee Koonce le décrivit comme étant “l’un des meilleurs pères qu’il ait jamais vu.”
Fred Kohler naquit à Dubuque, Iowa (et non pas Kansas City comme souvent rapporté), le 21 avril 1888. Son père, Frederick L. Kohler, un inventeur, était né en Allemagne. Fred quitta le domicile familial à l’adolescence et assuma divers boulots. Durant cette période, selon son fils, Fred Kohler Jr., son père était employé dans une compagnie minière. En travaillant avec des explosifs, il perdit deux doigts et une partie de sa main droite lors d’un accident de mine. Selon Fred Jr., son père n’avait pas l’âge légal pour utiliser des explosifs, aussi la compagnie minière, pour se protéger, paya Kohler 100 dollars pour ne pas rapporter l’accident et fabriquer un accident de chasse.
Peu de temps après, aux environs de 1907, un ami acteur de Fred, William Carleton, lui offrit l’opportunité d’intégrer une compagnie théâtrale itinérante qui se produisait dans “When Johnny Comes Marching Home”. Fred accepta et débuta une carrière théâtrale avec le Willis Wood Theatre de Kansas City, Missouri. Il participa au circuit du vaudeville et aux spectacles sous chapiteaux pendant environ quatre ans. Le fait d’aller voir un vieil ami, Jim McGee à la Selig Company lui permit d’obtenir un rôle dans un premier film en 1911; un film en une bobine intitulé “Code of Honor”.
Sa méchanceté à l’écran et sur les planches lui permit d’intégrer rapidement le western. Le rôle qui fixa à jamais sa carrière faite de corruption fut sans doute celui du renégat Indien Three Fingers dans le classique de John Ford, “Le cheval de fer” dans lequel lui et George O’Brien se battaient à mort après que Fred Kohler eut assassiné le père de George.
Fred Kohler fut marié à Marjorie Prole et ils eurent un fils, Fred Jr. qui suivit les pas de son père comme acteur et méchant.
Fred Kohler Sr. décéda dans son sommeil d’une crise cardiaque le 18 octobre 1938 en son domicile du 1354 North Harper Avenue à West Hollywood, Californie. Au moment de sa mort, son épouse était en vacances dans les Sierras. Le corps fut découvert par un neveu qui lui rendait visite. Fred Kohler est enterré à l’Inglewood Park Cemetery d’ Inglewood, Californie.

Sa contribution au western fut la suivante :

Red Hot Trail de Mack V. Wright (1920), ????
The Great Round-Up de Mack V. Wright (1920), ????
The Lone Ranger de Mack V. Wright (1920), Black Akin
The Honor of the Range de Leo D. Maloney (1920), Le Méchant
The Kentucky Colonel de William A. Seiter (1920), Jim Britsides
Cyclone Bliss de Francis Ford (1921), Jack Hall
The Stampede de Francis Ford (1921), Steve Norton
The Milky Way de W.S. Van Dyke (1922), ????
Le nouveau shérif de Harry A. Pollard (1922), le jeune Bill Young
Perils of the Yukon de Jay Marchant (1922), le capitaine Whipple
Without Compromise d’Emmett J. Flynn (1922), Cass Blake
La loi du désert de Colin Campbell (1923), Jim Quade
Shadows of the North de Robert F. Hill (1923), Ray Brent
L’avalanche d’Emmett J. Flynn (1923), le prisonnier
The Red Warning de Robert N. Bradbury (1923), Tom Jeffries
The Dramatic Life of Abraham Lincoln de Phil Rosen (1924), le vendeur d’esclaves
Fighting Fury de Clifford Smith (1924), ‘Two-Finger’ Larkin
Le cheval de fer de John Ford (1924), Deroux
La ruée sauvage de William K. Howard (1925), Follansbee
Tom le vengeur de Lynn Reynolds (1925), Tom Metzger
Winds of Chance de Frank Lloyd (1925), Joe McCaskey
The Prairie Pirate d’Edmund Mortimer (1925), Aguilar
The Bar-C Mystery de Robert F. Hill (1926), ????
The Country Beyond d’Irving Cummings (1926), Joe Leseur
The Rough Riders de Victor Fleming (1927), le sergent Stanton
Shootin’ Irons de Richard Rosson (1927), Dick Hardman
Open Range de Clifford Smith (1927), Sam Hardman
Caballero de Gregory La Cava (1927), Jake Hamby
The Vanishing Pioneer de John Waters (1928), le shérif Murdock
La naissance d’un empire d’Allan Dwan (1929), Cannon
Stairs of Sand d’Otto Brower (1929), Boss Stone
Le célèbre Capitaine Blake de Richard Wallace (1929), le capitaine Blackie
Far West de William Wyler (1929), Wild Bill Kearney
Sous le ciel du Texas de Michael Curtiz (1930), le méchant
The Light of Western Stars d’Otto Brower (1930), H.W. Stack
Adios de Frank Lloyd (1930), Peter Harkness
La grande caravane d’Otto Brower (1931), Lee Murdock
Woman Hungry de Clarence G. Badger (1931), Kampen
The Rider of Death Valley d’Albert S. Rogell (1932), Lew Grant
The Texas Bad Man d’Edward Laemmle (1932), Gore Hampton
The Fourth Horseman de Hamilton McFadden (1932), Honest Ben Jones
Wild Horse Mesa de Henry Hathaway (1932), Rand
Under the Tonto Rim de Henry Hathaway (1933), Munther
The Fiddlin’ Buckaroo de Ken Maynard (1933), Wolf Morgan
Honor of the Range d’Alan James (1934), Rawhide
The Last Round-Up de Henry Hathaway (1934), Sam Gulden
The Man from Hell de Lewis D. Collins (1934), le maire Anse McCloud
West of the Pecos de Phil Rosen (1934), Sawtelle
Horses’ Collars de Clyde Bruckman (1935), Double Deal Decker
Wilderness Mail de Forrest Sheldon (1935), Lobo McBain
Border Brigands de Nick Grinde (1935), le capitaine Conyda
Lightning Triggers de S. Roy Luby (1935), Bull Thompson
Trails End d’Albert Herman (1935), Wild Bill Holman
Stormy de Lew Landers (1935), Deem Dorn
Heart of the West de Howard Bretherton (1936), Barton
For the Service de Buck Jones (1936), Bruce Howard
La légion des damnés de King Vidor (1936), Jess Higgins
Zorro l’indomptable de Ray Taylor (1936), le général Jason Burr
Une aventure de Buffalo Bill de Cecil B. De Mille (1936), Jake
Arizona Mahoney de James P. Hogan (1936), Gil Blair
Forbidden Valley de Wyndham Gittens (1938), Matt Rogan
Painted Desert de David Howard (1938), Hugh Fawcett
Billy the Kid Returns de Joseph Kane (1938), Matson
Lawless Valley de David Howard (1938), Tom Marsh

Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités