Adeline De WALT REYNOLDS (1862-1961)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6155

Adeline De WALT REYNOLDS (1862-1961)

Messagepar DEMERVAL » 22 sept. 2018 15:00

Adeline De Walt Reynolds naquit durant la guerre civile américaine, le 19 septembre 1862 à Vinton, Iowa, dans une famille de dix enfants. Un de ses souvenirs les plus lointains fut celui des soldats de l’Union revenant dans leurs foyers à la fin de la guerre. Elle voulut être une actrice depuis l’âge de cinq ans mais son père - Jonathan DeWalt, un fermier – s’y opposa. Jeune femme, elle mentit sur son âge (affirmant avoir 20 ans alors qu’elle n’en avait que 18) pour décrocher un job d’institutrice dans cette sphère rurale. Ce fut un boulot difficile à assumer et le poste avait été refusé par d’autres enseignants mais Adeline finit par gagner la confiance des enfants et de leurs familles. Cependant, après avoir appris que ses collègues masculins gagnaient plus qu’elle et que le conseil d’administration de l’école refusait d’aligner ses émoluments sur ceux de ses collègues, elle quitta l’établissement.
Le 12 novembre 1885, elle épousa, après avoir quitté l’enseignement, Frank Reynolds, avec qui elle aura quatre enfants. Ils vécurent initialement à Vinton, Iowa, leur ville natale, mais, après une année et la naissance de leur premier enfant, Mary, en 1885, déménagèrent à Arcadia, Nebraska. Les parents de Frank Reynolds, après un court moment, lui offrirent de reprendre l’affaire familiale de bucheronnage. Ils demeurèrent à Arcadia pendant cinq années et un autre enfant, William, naquit. Après ces 5 ans, la famille déménagea à Boston, et Adeline De Walt Reynolds s’inscrivit et sortit diplômée du Conservatoire de Diction de Boston. Durant son séjour à Boston, selon certaines sources, en 1892, le célèbre Sir Henry Irving offrit à Adeline un petit rôle dans sa compagnie itinérante. On rapporta qu’elle déclina l’offre pour élever ses enfants.
La famille déménagea alors à Philadelphie, et quelques autres cités avant de finalement s’installer à San Francisco, où le couple eut leurs deux derniers enfants, Franklin et Lela. Après le décès prématuré de Frank Reynolds en 1905, elle se vit dans l’obligation de gagner sa vie pour élever ses quatre enfants. Elle entreprit des études de secrétaire à San Francisco mais l’école fut détruite par le tremblement de terre et l’incendie de 1906, dont elle fut le témoin et auquel elle survécut. Elle continua à peiner pour nourrir sa famille. Il fallut attendre que sa plus jeune fille, Lela, entre à l’université de Californie pour que Adeline De Walt Reynolds se focalise sur ses propres objectifs. Encouragée par sa fille, Adeline De Walt Reynolds entra à Berkeley à 64 ans. Elle décrocha une licence de français avec les félicitations du jury à 68 ans.
Après sa licence, Adeline De Walt Reynolds prit des cours d’art dramatique à l’université sous la tutelle du Professeur von Neumeyer. Alors qu’elle interprétait le rôle d’Hécube dans une production scolaire de The Trojan Women, elle prit contact avec la célèbre actrice de théâtre Blanche Yurka, qui interprétait le même rôle dans une production radio de la pièce. L’année suivante, elle se rendit à Los Angeles et contacta Yurka, pour lui demander conseil sur sa carrière naissante. Impressionnée, Blanche Yurka lui trouva un agent qui recherchait un client plus âgé et Adeline fut retenue pour un rôle dans une production d’Assistance League de Landslide. Clarence Brown la repéra dans la production et l’embaucha pour son prochain film.
Adeline De Walt Reynolds fit ses débuts sur le grand écran avec un second rôle dans Viens avec moi (1941), y incarnant la grand-mère de James Stewart. Quand on lui demanda si elle était fatiguée à la fin du premier jour de tournage, elle répondit "Si vous aviez attendu 70 ans pour faire quelque chose, vous ne seriez pas fatigué." Elle reçut des critiques dithyrambiques pour ce premier rôle. Clarence Brown la qualifia de "star potentielle". Bien qu’elle n’accéda jamais au réel statut de star, elle joua dans environ deux douzaines de films jusque 1955, apparaissant dans le rôle de la mère de Charles Laughton dans The Tuttles of Tahiti (1942) et de la mystérieuse Madame Zimba dans le film d’horreur de Robert Siodmak, Son of Dracula (1943). Elle fut aussi mémorable dans la dernière scène de La route semée d’étoiles (1944) dans le rôle de Mère Fitzgibbon, qui effectuait le voyage d’Irlande aux Etats-Unis pour voir son fils. Son dernier film fut Les dix commandements (1956) dans lequel elle interprétait une vieille femme fragile en danger. Elle apparut aussi dans nombre de séries télévisées entre 1950 et 1960. Elle apparut pour la dernière fois sur un écran à 98 ans et était le plus vieux membre de la Screen Actors Guild. Elle fit aussi de la publicité et des photos montrant sa pratique de l’escrime ou des exercices physiques.
Adeline De Walt Reynolds décéda le 13 août 1961 à Hollywood, un mois avant son 99ème anniversaire. Elle est enterrée au Westwood Memorial Park de Los Angeles.
Sa contribution au western fut la suivante :
Stars in my Crown de Jacques Tourneur (1950), Granny Galbraith
La dernière flèche de Joseph M. Newman (1952), White Moon
Have Gun – Will Travel, un épisode, Baba la vieille femme dans « Twenty-Four Hours at North Fork » (1958)
Zane Grey Theater, un épisode, la grand-mère dans « Hand on the Latch » (1959)

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6155

Re: Adeline De WALT REYNOLDS (1862-1961)

Messagepar DEMERVAL » 24 sept. 2018 11:38

ImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités