Leonardo DiCAPRIO (1974- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5550

Leonardo DiCAPRIO (1974- )

Messagepar DEMERVAL » 16 janv. 2018 16:20

Leonardo Wilhelm DiCaprio est né le 11 novembre 1974 à Los Angeles. Il est le seul enfant d’Irmelin (née Indenbirken), une secrétaire légale et George DiCaprio, un artiste comix underground, producteur et distributeurs de bandes dessinées. Le père de DiCaprio est de descendance Italienne (d’Alife) et Allemande (de Bavière). Le grand-père maternel de Leonardo DiCaprio, Wilhelm Indenbirken, était Allemand. Sa grand-mère maternelle, Helene Indenbirken (née Yelena Smirnova; 1915–2008) était une citoyenne Allemande d’origine Russe. Dans une interview donnée en Russie, DiCaprio se proclama "à moitié Russe" en disant que deux de ses grands-parents étaient Russes. Les parents de Leonardo s’étaient rencontrés alors qu’ils étaient à l’université et déménagèrent par la suite à Los Angeles, Californie.
DiCaprio fut prénommé Leonardo parce que sa mère enceinte regardait les peintures de Léonard de Vinci au musée Uffizi de Florence, Italie, quand il lui donna un premier coup de pied. Ses parents se séparèrent quand il eut un an et il vécut principalement avec sa mère. Ils vécurent dans divers faubourgs de Los Angeles, tels que Echo Park et Los Feliz (sa résidence à Los Feliz fut plus tard convertie en bibliothèque publique) pendant que sa mère assumait divers boulots. Leonardo fréquenta la Seeds Elementary School (maintenant UCLA Lab School) et le lycée John Marshall, à quelques pas de là, après avoir fréquenté la Los Angeles Center for Enriched Studies pendant quatre ans. Cependant, il quitta le lycée durant sa troisième année, en décrochant finalement une équivalence du baccalauréat (GED). Leonardo passa une partie de son enfance en Allemagne avec ses grands-parents maternels, Wilhelm et Helene. Il peut tenir une conversation en Allemand et en Italien.
La carrière de Leonardo commença avec des apparitions dans des spots commerciaux et des films éducationnels. Après avoir été renvoyé de l’équipe de la série télévisée pour enfants, Romper Room pour son attitude dissipée à 5 ans, il suivit son plus vieux beau-frère, Adam Farrar dans les télévisions commerciales, décrochant un spot publicitaire les voitures Matchbox à 14 ans. En 1990, il eut son heure de gloire à la télévision quand il fut retenu dans l’éphémère série basée sur le film Parenthood. Après Parenthood, il eut des petits rôles dans plusieurs séries dont Les nouvelles aventures de Lassie et Roseanne, ainsi qu’une brève apparition dans le soap opera Santa Barbara, dans le rôle du jeune Mason Capwell. Son implication dans Parenthood et le soap opera lui amenèrent tous deux une nomination pour le Young Artist Award for Best Young Actor.
Leonardo fit ses débuts sur le grand écran dans la comédie de science-fiction horrifique Critters 3, dans laquelle il incarnait le beau-fils d’un propriétaire terrien diabolique, un rôle que Leonardo décrivit comme "votre fils moyen, sans profondeur et standard avec des cheveux blonds." Sorti en 1991, le film fut directement diffusé en vidéo. Peu de temps après,il devint um membre récurrent de la distribution de la sitcom d’ABC, Quoi de neuf, Docteur ?, dans le rôle de Luke Brower, un garçon sans logis qui est hébergé dans la famille Seaver. Leonardo fit sa vraie percée à l’écran en 1992, quand il fut choisi par Robert De Niro parmi 400 jeunes acteurs pour interpréter le rôle principal dans Blessures secrètes.
Plus tard en 1993, Leonardo incarna le frère mentalement handicapé du personnage interpréta par Johnny Depp dans Gilbert Grape, une odyssée tragi-comique d’une famille dysfonctionnelle de l’Iowa. Le réalisateur, Lasse Hallström, admit qu’il recherchait initialement un acteur moins beau mais qu’il choisit finalement Leonardo parce qu’il émergeait comme "l’acteur le plus attentif " parmi tous ceux ayant passé une audition. Avec un budget de 11 millions de dollars, le film devint un succès critique et apporta diverses distinctions à Leonardo comme le National Board of Review Award et une nomination à l’Oscar et à un Golden Globe. La critique du New York Times, Janet Maslin loua la performance de Leonardo, en écrivant "le vrai moment d’anthologie du film vient de Mr. DiCaprio, qui rend les tics de Arnie si saisissants et pénétrants qu’au début il est difficile à regarder. La performance a une intensité aigüe et désespérée du début à la fin."
La première prestation de Leonardo en 1995 eut lieu dans le film de Sam Raimi, Mort ou vif, un western. Sony Pictures fut dubitatif sur l’utilisation de Leonardo et finalement, c’est sa partenaire, Sharon Stone, qui décida de payer son salaire de sa propre proche. Le film fit une piètre performance au box office, ne rapportant à peine que 18,5 millions de dollars et enrecevant des critiques mitigées. Leonardo DiCaprio joua ensuite dans Rimbaud Verlaine, une histoire fictionnelle de la relation homosexuelle d’Arthur Rimbaud et Paul Verlaine. Il remplaça River Phoenix, qui décéda durant la pré-production du projet. Succès d’estime, le film n’amassa que 0.34 millions de dollars tout au long de sa diffusion dans des cinémas domestiques.
Leonardo apparut dans le film largement improvisé intitulé Don's Plum,comme une faveur accordée au réalisateur aspirant R. D. Robb. Cependant, quand ce dernier décida d’étendre le noir et blanc à une plus grande partie du film, DiCaprio et son partenaire Tobey Maguire bloquèrent la sortie du film sur décision judicaire, affirmant qu’ils n’avaient jamais eu l’intention de sortir le film sur les écrans parce que grâce à leurs présences il eut gagné une certaine valeur commerciale. Le film fit finalement sa première en 2001 au Festival International du Film de Berlin, où il fut bien reçu par les critiques. Le dernier film de Leonardo en 1995 fut The Basketball Diaries, un film biographique au sujet de Jim Carroll.
En 1996, DiCaprio apparut face à Claire Danes dans le film de Baz Luhrmann, Romeo + Juliet, une version modernisée de la tragédie romantique de William Shakespeare qui conserva néanmoins les dialogues de la pièce originale. Le projet amassa 147 millons de bénéfices sur le plan mondial.
Plus tard la même année, il fut la vedette du drame familial de Jerry Zaks, Simples secrets, de nouveau avec Robert De Niro. Basé sur une adaptation de la pièce du même nom de Scott McPherson faite lui-même, le film se passe autour de deux sœurs interprétées par Meryl Streep et Diane Keaton, qui étaient réunies dans une tragédie après 17 ans d’éloignement. Leonardo DiCaprio incarnait Hank, le fils mouvementé de Streep qui avait été enfermé dans un asile pour avoir mis le feu à la maison de sa mère.
En 1997, DiCaprio fut la vedette du film de James Cameron, Titanic (1997) dans le rôle de Jack Dawson, un jeune homme de 20 ans, sans un sou, du Wisconcin de 20 ans qui gagne deux tickets de 3ème classe sur le funeste RMS Titanic. DiCaprio avait initialement refusé le rôle mais il fut finalement encouragé d’accepter le rôle par James Cameron, qui croyait fermement en ses capacités dramatiques. Contre toute attente, le film devait devenir le film le plus rentable de l’histoire à cette date (il fut surpassé en 2010 par le film de James Cameron, Avatar), amassant plus de 1.843 billion de dollars au box office dans le monde entier et transformant Leonardo en superstar commerciale, statut qui se concrétisa par la création de fan club d’adolescentes ou de jeunes femmes connus généralement comme "Leo-Mania". En mai 1998, par exemple, son visage apparut en couvertures de 14 magazines d’adolescentes et trois livres sur DiCaprio figurèrent parmi les meilleures ventes de la liste des best-sellers du The New York Times. Plus de 200 fans contactèrent l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences pour protester contre sa non-nomination à la 70ème cérémonie des Oscars. Il fut nominé pour d’autres récompenses de haut niveau dont une seconde fois pour un Golden Globe. Au sujet du succès de Titanic, DiCaprio affirma en 2000: "Je n’ai pas eu de connection avec moi durant tout ce phénomène du Titanic et sur ce que devint mon visage dans le monde [...] Je ne regagnerais jamais ce niveau de popularité de nouveau et je ne le désire. Ce n’est pas quelque chose que je vais de toute façon chercher à atteindre de nouveau."
L’année suivante, Leonardo DiCaprio fit une apparition auto-dérisoire dans la caustique satire de Woody Allen sur l’industrie de la célébrité, à savoir Celebrity (1998). Cette même année, il joua aussi le double rôle du méchant Roi Louis XIV et de son sympathique frère jumeau secret, Philippe dans L’homme au masque de fer de Randall Wallace, film basé sur un autre film éponyme de 1939. Malgré des critiques mitigées voire négatives, le film devint un succès au box office amassant 180 millions de dollars au niveau international. Bien que la performance de DiCaprio fut généralement bien reçue, le critique d’Entertainment Weekly, Owen Gleiberman ayant écrit que "la choquante androgynie de Di Caprio semble à peine assez jeune pour interpréter quelqu’un avec des hormones, mais il est un acteur fuide et instinctif avec la face d’un ange malicieux," il reçut un Golden Raspberry Award for Worst Screen Couple pour les deux incarnations l’année suivante.
Le projet suivant de DiCaprio fut le film dramatique La plage (2000), une adaptation du roman du même nom d’Alex Garland de 1996. Il y jouait un touriste américain itinérant à la recherche du style parfait de vie sur une ile secrète située dans le Golfe de Thaïlande. Avec un budget de 50 millions de dollars, le film fut un succès commercial, amassant 144 millions à l’international, mais comme le projet précédent de Leonardo, le film fut négativement reçu par les critiques. Todd McCarthy de Variety nota que "Richard [le rôle de DiCaprio] ressemble trop à l’américain moyen et pas assez à un individu bien défini pour capter entièrement l’intérêt et l’imagination d’aucuns et DiCaprio, alors que parfaitement visible, ne se pare pas des caprices ou des marques distinctives pour faire de cet homme de nulle part un personnage dimensionnel." L’année suivante, il fut nominé pour un autre Razzie Award pour son travail dans ce film.
Le premier film de DiCaprio en 2002 fut le film policier biographique Arrête-moi, si tu peux, film basé sur la vie de Frank Abagnale Jr., qui, avant son 19ème anniversaire, utilisa son charme, sa confiance et ses différentes personnalités pour faire des millions de chèques sans provisions durant les années 1960. Réalisa par Steven Spielberg, le film fut tourné dans 147 endroits différents en seulement 52 jours, ce qui en fit l’expérience "la plus aventureuse, la plus superchargée en réalisation" de DiCaprio pour l’heure. Arrête-moi, si tu peux reçut des critiques favorables et devint un succès international, devenant le film le plus rentable de Di Caprio depuis Titanic avec un total de 351.1 millions de dollars sur le plan mondial. Roger Ebert loua sa performance, et nota que "DiCaprio, qui dans des films récents [...] avait joué des personnages sombres et perturbés, est ici jovial et charmant en interprétant un garçon qui découvre à quoi il est bon et le fait." L’année suivante, DiCaprio reçut sa troisième nomination au Golden Globe pour son travail dans ce film.
Egalement en 2002, DiCaprio apparut dans le film de Martin Scorsese, Gangs of New York, un film historique dont l’action se situé au milieu du 19ème siècle dans le District de Five Points de New York City. Le réalisateur Scorsese eut initialement des difficultés à vendre l’idée de la réalisation du film jusqu’à ce que DiCaprio ne devienne intéressé pour interpréter le protagoniste Amsterdam Vallon, le jeune leader d’une faction Irlandaise et de ce fait, Miramax Films s’impliqua dans le financement du projet. Néanmoins la production du film fut plombée par des budgets exorbitants et les chamailleries entre le producteur et le réalisateur, et de ce fait mis un marathon de 8 mois pour être complété et avec un budget de 103 millions devint le film le plus cher jamais tourné par Scorsese. A sa sortie sur les écrans, Gangs of New York devint un succès critique et commercial. Le jeu d’acteur de DiCaprio fut bien reçu mais fut éclipsé par la performance de Daniel Day-Lewis selon de nombreux critiques.
Ayant forgé une collaboration avec Scorsese, le duo s’attela alors au biopic sur la vie excentrique et obsessive du réalisateur américain et pionnier de l’aviation, Howard Hughes dans Aviator (2004). Axé sur la vie de Howard Hughes des années 1920 à 1947, Di Caprio développa initialement le projet avec Michael Mann, qui décida de ne pas le réaliser après deux biographies consécutives, Ali et The Insider. L’acteur présenta finalement le script de John Logan à Martin Scorsese, qui décida immédiatement de réaliser le film. Aviator devint un succès critique et commercial. DiCaprio reçut des critiques dithyrambiques et remporta le Golden Globe du meilleur acteur et une nomination à l’Oscar.
En 2005, DiCaprio fut nommé Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres par le Ministre Français de la Culture pour sa contribution aux arts. L’année suivante, l’acteur fut la vedette de Blood Diamond et Les infiltrés. Dans le film de guerre d’ Edward Zwick, Blood Diamond, il incarna un trafiquant de diamants de la Rhodésie qui est impliqué dans la guerre civile en Sierra Leone. Le film lui-même reçut généraleemnt des critiques favorables et DiCaprio fut loué pour l’authenticité de son accent Sud-Africain, connu comme étant un accent difficile à imiter. Dans Les infiltrés de Scorsese, il incarnait le rôle de Billy Costigan, un agent de la police d’état infiltré dans une Mafia Irlandaise à Boston. Hautement anticipé, le film fut diffusé avec des critiques très largement positives et devint un des films les mieux côtés de 2006. Avec un budget de 90 millions de dollars, ce fut la collaboration entre Di Caprio et Scorsese la plus rentable, battant facilement le précédent record d’ Aviator chiffré à 213,7 millions de dollars. La performance de DiCaprio dans Les infiltrés fut applaudie par les critiques et lui amena le Satellite Award du meilleur second rôle. La même année, les Golden Globes et la Screen Actors Guild nominèrent tous deux DiCaprio dans la catégorie du Meilleur Acteur pour ses deux films de 2006, et de plus, DiCaprio fut nominé pour la 3ème fois à l’Oscar pour Blood Diamond.
En 2008, DiCaprio fut la vedette de Mensonges d’état, un film d’espionnage basé sur le roman éponyme de David Ignatius, dont l’action se situait au Moyen-Orient rongé par le terrorisme et qui relatait l’histoire de trois adversaires d’une organisation terroriste. Réalisé par Ridley Scott, DiCaprio teignit ses cheveux en brun et porta des lentilles de contact de même couleur parce qu’il voulait obtenir un effet rappelant les films politiques des années 1970 comme A cause d’un assassinat (1974) et Les trois jours du Condor (1975). Le film reçut des critiques mitigées, bénéficia d’un budget de 67,5 millions de dollars et fut un succès modeste au box office en amassant 115 millions de dollars sur le plan mondial.
La même année, il fut de nouveau associé avec Kate Winslet pour le drame Les noces rebelles (2008), réalisé par le mari d’alors de Kate, Sam Mendes. Comme les deux acteurs avaient été réticents pour faire des films romantiques similaires à Titanic, ce fut Kate Winslet qui suggéra que tous deux puissent travailler sur l’adaptation d’un film inspiré du roman éponyme de 1961 de Richard Yates après avoir lu le script de Justin Haythe, tout en sachant au préalable que l’intrigue du film n’avait pas grand-chose à voir avec le blockbuster de 1997. Une fois l’accord de Di Caprio obtenu, le film entra immédiatement dans la phase de tournage. Il nota qu’il considéra son personnage comme "sans héroïsme" et "légèrement couard" et qu’il voulait "juste être un produit de son environnement." Interprétant un couple dont le mariage se décomposait dans les années 1950, DiCaprio et Winslet regardèrent des vidéos de l’époque promouvant la vie dans les faubourgs en préparation du tournage, ce qui leur apporta finalement des critiques favorables. Pour son interprétation, DiCaprio fut nominé pour la 7ème fois aux Golden Globes.
DiCaprio continua de creuser sa veine collaborative avec Martin Scorsese en 2010 avec le thriller psychologique, Shutter Island (2010), basé sur le roman du même nom de 2003 de Dennis Lehane. Il y interprétait le marshall Edward "Teddy" Daniels,qui mène une enquête dans un hôpital psychiatrique situé sur une île et en vient à se poser la question de sa propre santé mentale. Le film rapporta 294 millions de dollars.
Egalement en 2010, DiCaprio fut la vedette du film de science-fiction réalisé par Christopher Nolan, Inception, avec également Marion Cotillard, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levitt, Cillian Murphy, Ken Watanabe, Tom Berenger et Michael Caine. Inspiré de l’expérience du rêve lucide et de l’incubation de rêve, DiCaprio incarne le personnage de Dom Cobb, un "extracteur" qui entre dans les rêves des autres pour obtenir des informations autrement inaccessibles. On promet à Cobb une chance de récupérer son ancienne vie en échange de l’implantation d’une idée dans l’esprit d’une cible définie. DiCaprio fut "intrigué par ce concept — cette notion de vol de rêve et comment ce personnage peut décadenasser son monde onirique et finalement affecter sa propre vie." Sorti sous les critiques favorables, le film rapporta 825 millions de dollars à l’international. Pour jouer dans ce film, DiCaprio accepta une baisse de salaire sur ces 20 millions de revenus habituels, en échange d’un retour sur les bénéfices dès le premier dollar, ce qui signifie qu’il recevrait de l’argent de la vente des tickets d’entrée. Ce risque paya et Di Caprio empôcha 50 millions de dollars pour le film ce qui est encore aujourd’hui son plus gros salaire. Le film devait devenir le second plus gros succès de Di Caprio avec 293 millions au box office, après les 659 millions de Titanic et les 184 millions de The Revenant.
En juillet 2010, on annonça que DiCaprio s’était retiré d’un projet de film sur les Vikings qui devait être réalisé par Mel Gibson, en raison des controverses existantes sur les violences conjugales de l’intéressé.
En 2011, DiCaprio fut la vedette avec Armie Hammer et Naomi Watts du film de Clint Eastwood, J. Edgar, un biopic sur J. Edgar Hoover. Ecrit par Dustin Lance Black, le film se concentrait sur la carrière du diecteur du FBI à partir des Palmer Raids, incluant un examen de sa vie privée de supposé homosexuel. Les critiques furent majoritairement mitigées, de nombreux critiques recommandant la performance de DiCaprio tou en estimant que le film manquait de cohérence. Roger Ebert loua la performance de DiCaprio comme étant "pleinement aboutie, subtile et convaincante, faisant allusion à ce qui fut révélé sur Hoover."
En 2012, DiCaprio interpréta le méchant Calvin Candie dans le western spaghetti de Quentin Tarantino, Django Unchained. Durant le tournage du film, DiCaprio se coupa accidentellement le bras sur du verre, mais continua le film malgré la blessure et Tarantino décida d’utiliser la scène dans le montage final du film. Le film reçut des critiques positives et permit à DiCaprio d’obtenir sa 9ème nomination aux Golden Globes. Django Unchained rapporta 424 millions de dollars sur le plan mondial.
Le film suivant de DiCaprio fut Gatsby le magnifique, de nouveau avec Baz Luhrmann (qui l’avait dirigé dans Romeo + Juliet en1996), une adaptation du roman de F. Scott Fitzgerald de 1925, avec comme partenaire Carey Mulligan et Tobey Maguire; le film sortit sur les écrans le 10 mai 2013. Les critiques furent mtigées mais le travail de DiCaprio en Jay Gatsby fut loué. Le critique Rafer Guzman de Newsday encensa DiCaprio en affirmant : "Au sujet de Leonardo DiCaprio, il est maintenant le Gatsby à battre. Malgré une entrée comique à la limite – saluée par des feux d’artifice et accompagnée par La Rhapsodie en Bleu de Gershwin—DiCaprio imprime sa personnalité follement énigmatique. Il est aussi dur qu’Alan Ladd en 1949, aussi suave que Redford en 1974, mais si vulnérable, touchant, marrant, un imposteur, un humain. On entend tout dans la phrase favorite de Gatsby, "old sport," un tic verbal qui laisse les autres perplexes. C’est une performance formidable et durement gagnée." Matt Zoller Seitz de Roger Ebert.com décrivit sa performance en Gatsby comme "Le plus grand et le plus simple effet spécial du film," et affirme "C’est une performance iconique — peut-être la meilleure de sa carrière." Le film rapporta au total 348 millions de dollars et devint le film le plus rentable de Baz Luhrmann.
DiCaprio s’associa avec Scorsese pour la 5ème fois dans Le loup de Wall Street, un film basé sur la vie du courtuer en bourses Jordan Belfort, qui fut arrêté à la fin des années 1950 pour fraude aux valeurs mobilières et blanchiment d’argent. Le tournage commença le 8 août 2012 à New York et le film sortit sur les écrans le 25 décembre 2013. Le rôle lui rapporta le Golden Globe du Meilleur Acteur dans une comédie ou comédie musicale et sa 4ème nomination à l’Oscar. En janvier 2013, DiCaprio annonça qu’il allait faire une longue trève et allait "faire le tour du monde en travaillant pour l’environnement."
En 2015, DiCaprio interpréta le trappeur Hugh Glass dans le drame The Revenant, réalisé par Alejandro G. Iñárritu. Le film fut bien reçu par les critiques et la performance de DiCaprio reçut une consécration universelle qui lui rapporta de nombreuses récompenses, dont son premier Oscar du meilleur acteur, sa 11ème nomination et son 3ème Golden Globe du meilleur acteur et son 1er BAFTA du meilleur acteur.
Le 10 août 2015, on annonça que Martin Scorsese allait réaliser une adaptation du roman d’Erik Larson, The Devil in the White City, qui devait avoir DiCaprio en vedette sur un scénario devant être écrit par Billy Ray. En octobre 2015, Appian Way acquit les droits d’un film pour un livre au sujet du scandale des émissions de Volkswagen. Le 21 octobre 2016, il fut annoncé que DiCaprio interpréterait Sam Phillips, le fondateur des Studios Sun basés à Memphis, dans le film en projet tiré du livre de Peter Guralnick Sam Phillips: The Man Who Invented Rock ‘N’ Roll. En 2017, Paramount annonça qu’il avait acquis les droits pour une adaptation en langue anglaise de The Black Hand. Le nouveau film, censé sortir en 2018, devrait voir DiCaprio dans le rôle de Joe Petrosino et devrait partiellement reprendre la nouvellisation par Stephan Talty de l’assassinat de Petrosino. En août 2017, Paramount remporta une guerre des enchères contre Universal Pictures pour avoir le droit d’adapter la biographie de Leonardo da Vinci de Walter Isaacson. Le studio acheta les droits avec la promesse que DiCaprio aurait le rôle principal. En septembre 2017, DiCaprio aurait dû incarner l’ex président américain Theodore Roosevelt; Martin Scorsese devait réaliser le film et Paramount Pictures le distribuer, avec Appian Way de DiCaprio s’occupant de la production. Le film n’a toujours pas de date de sortie.
Les relations intimes de Leonardo DiCaprio ont été largement couvertes par la presse. En 1997, DiCaprio eut une aventure avec la chanteuse Britannique Emma Bunton. Il eut aussi une relation avec l’actresse Bijou Phillips et les modèles Kristen Zang et Emma Miller. En 2000, il rencontra le modèle brésilien Gisele Bündchen, avec qui il sortit jusque 2005. Il fut romantiquement impliqué avec le modèle Israélien Bar Refaeli de 2005 à 2011, période durant laquelle il rencontra le président Israélien Shimon Peres et visita la ville natale de Refaeli, Hod HaSharon.
DiCaprio possède une maison à Los Angeles et un appartement à Battery Park City, New York. En 2009, il acheta une île près de Belize, sur laquelle il a pour projet de créer un centre de villégiature écologique. En 2014, il acheta la résidence originale de Dinah Shore désignée par l’architecte Donald Wexler à Palm Springs, Californie.
En 2005, le visage de DiCaprio fut sévèrement endommagé quand la modèle Aretha Wilson le frappa à la tête avec une bouteille cassée lors d’une soirée à Hollywood. Après avoir plaidé coupable en 2010, Wilson fut condamné à deux ans de prison.
Durant la campagne présidentielle de 2004, DiCaprio fit campagne et contribua financièrement au financement de la campagne de John Kerry. Le FEC montra que DiCaprio avait donné 2,300 dollars à la campagne présidentielle de Barack Obama pour l’élection de 2008, la contribution maximale qu’un individu peut donner pour une élection et 5000 dollars pour la campagne d’Obama de 2012.
DiCaprio est agnostique
Suite au succès de Titanic en 1997 et de nombreux films antérieurs, le jeune DiCaprio, âgé de 24 ans, créa la Leonardo DiCaprio Foundation en 1998, une association à but non lucratif dévouée à la promotion du respect de l’environnement. Bien que concerné par toutes les facettes de l’environnement, l’association se concentre sur le réchauffement climatique, la préservation de la biodiversité et les énergies renouvelables. Elle a travaillé sur des projets dans plus de 40 pays et a produit deux courts métrages documentaires, Water Planet et Global Warning. La fondation a aussi apporté des fonds pour la conversion de dettes en investissements écologiques.
Grâce à son implication active dans ces causes, il a reçu des louanges de nombreux groupes environnementaux. Parmi les récompenses figurent le Martin Litton Environment Award, en 2001, et le Environmental Leadership Award en 2003.
DiCaprio présida la célébration de la journée nationale de la terre en 2000, au cours de laquelle il interviewa le Président Bill Clinton et ils discutèrent du réchauffement climatique et de l’envrironnement. En 2007 il eut le rôle principal dans The 11th Hour, un documentaire au sujet de le relation des gens avec la nature et le réchauffement climatique. Il co-produisit, co-écrivit et narra le film. A travers une vente aux enchères d’œuvres d’art qu’il organisa en 2013, il leva 40 millions de dollars pour sa fondation. Il dit aux personnes présentes, "Faites des enchères comme si le sort de la planète dépendait de nous." Cela devint la plus grosse opération de levée de fonds environnementaux jamais organisée sur la planète. DiCaprio affirme « que le réchauffement climatique est le problème numéro 1 du monde".
En juillet 2016 sa fondation accorda 15.6 millions de dollars pour aider à la protection animale et aux Droits de Amérindiens, tout en luttant contre le changement climatique. Et en juillet 2017, un concert de charité réunissant des célébrités organisé par sa fondation leva 30 millions de dollars de fonds dès le 1er jour alors qu’il devait durer un mois.
Il a été l’actif supporter de nombreuses associations environnementales et a siégé aux conseils d’admininistration du World Wildlife Fund, du Global Green USA, de l’International Fund for Animal Welfare et du Natural Resources Defense Council. Il fit le voyage en Indonésie au début 2016 où il critiqua les méthodes gouvernementales de culture sur brûlis de l’industrie de l’huile de palme.
Lors de la cérémonie des Oscars de 2007, DiCaprio et l’ex vice président Al Gore apparurent pour annoncer que l’Académie des Oscars avait incorporé des pratiques environnementales intelligents dans sa production. Il présenta en 2007 la branche américaine de Live Earth et en 2010 son œuvre environnementale lui apporta une nomination pour le VH1 Do Something Award, honorant les personnes qui font du bien. En 2014 il fut nommé représentant des Nations Unies au changement climatique et plus tard la même année fit le discours d’accueil du Sommet sur le Climat des Nations Unies. Il prit de nouveau la parole aux Nations Unies en avril 2016 avant la signature des Accords de Paris sur Le Changement Climatique.
En 2015, DiCaprio fut le producteur exécutif d’une nouvelle émission exclusive de Netflix, Cowspiracy. Le film explorait l’impact de l’agriculture animale sur l’environnement et les positions de plusieurs organisations environnementales sur le sujet. Il fut aussi le producteur exécutif et apparut dans Before the Flood, un film documentaire de 2016 examinant les divers aspects du réchauffement global.
En acceptant son Oscar du meilleur acteur lors de la cérémonie de 2016, DiCaprio affirma :
« Le changement climatique est réel, ça se passe maintenant. C’est la menace la plus urgente à laquelle fait face notre espèce, et nous avons besoin de travailler ensemble et d’arrêter de tergiverser. Nous devons apporter notre soutien à des leaders du monde qui ne parlent pas au nom des grands pollueurs mais qui parlent au nom de toute l’humanité, pour les peuples indigènes du monde, pour les billions et les billions de personnes sous-privilégiés qui pourraient êre affectés par cela. Pour les enfants de nos enfants, et pour ces gens dont les voix sont étouffées par les politiques de profit. »
DiCaprio a possédé des véhicules hybrides électriques écocompatibles et sa maison est alimentée par des panneaux solaires, bien que son utilisation d’avions privés et de grands yachts a entraîné des critiques à cause de leurs empreintes carbones.
En novembre 2010, DiCaprio donna un million de dollars au Wildlife Conservation Society pour le sommet sur le tigre Russe. L’obstination que manifesta DiCaprio à mettre en place l’événement après avoir subi deux pannes d’avions, fit en sorte que le Premier Ministre Vladimir Poutine le décrivit comme un "muzhik" ou "homme réel". En 2011, DiCaprio rejoignit la campagne de l’Animal Legal Defense Fund pour libérer Tony, un tigre qui a passé une décennie au Tiger Truck Stop à Grosse Tête, Louisiane.
Au début 2016, lors d’une rencontre avec le Pape François, il fit un don et parla des problèmes environnementaux. Quelques jours plus tard, possiblement influencé par sa rencontre avec DiCaprio, le Pape annonçca qu’il allait jouer dans un film de charité basé sur la foi, Beyond the Sun. Cela sera sa première expérience d’acteur et sera la première fois dans l’histoire de la papauté qu’un Pape apparaîtrait dans un film. Les bénéfices du film seraient versées à des œuvres de charité argentines.
En octobre 2016, DiCaprio rejoignit les forces avec Mark Ruffalo dans le Dakota du Nord en soutien à l’opposition des tribus de la réserve de Standing Rock à la construction du Dakota Access Pipeline.
En avril 2017, il fit la promotion et protesta contre l’inactivité du Président Trump sur le changement climatique en participant à la 2017 People's Climate March. Leonardo DiCaprio est considéré comme l »une des personnalités les plus actives contre le changement climatique. Non seulement il en fit le sujet phare des Oscars mais il est une source constante d’informations sur la matière. De nombreuses figures politiques souhaitent la bienvenue aux influents de haut standing comme les acteurs ou les artistes comme DiCaprio, que ce soit sur les problèmes environnementaux ou autres, “parce qu’ils possèdent la notoriété”, affirme Eric T. Kasper, un professeur associé de sciences politiques. Il affirme que la plupart des gens ont une connection personnelle avec les stars après avoir ressenti tant d’émotions à travers elles sur les grands écrans. Alors que les budgets alloués aux sciences et aux technologies sont en baisse ainsi que l’intérêt que porte la presse à ces problèmes, il est important d’avoir plus de figures familières et de voix telles que celles des célébrités pour représenter l’importance des sujets tels que le changement climatique.
En 1998, DiCaprio et sa mère donnèrent 35,000 dollars au "Leonardo DiCaprio Computer Center", branche Los Feliz de la Los Angeles Public Library, le site de sa maison familiale. Elle fut reconstruite après le tremblement de terre de Northridge en 1994 et ouvrit ses portes au début 1999. Durant le tournage de Blood Diamond, DiCaprio travailla avec 24 orphelins du SOS Children's Village de Maputo, Mozambique et fut très touché par l’interaction avec les enfants. En 2010, il donna 1 million de dollars pour aider Haïti après le tremblement de terres.
En avrril 2013, DiCaprio donna 61,000 dollars à GLAAD, une organisation qui promeut l’image des LGBT dans les média.

Sa contribution au western est la suivante :

Mort ou vif de Sam Raimi (1995), Kid
Django Unchained de Quentin Tarantino (2012), Calvin Candie
The Revenant de Alejandro G. Inarritu (2015), Hugh Glass

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22407
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Leonardo DiCAPRIO (1974- )

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 16 janv. 2018 20:17

ImageImage
ImageImage
Image
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Bat Lash
Séminole
Séminole
Messages : 1315

Re: Leonardo DiCAPRIO (1974- )

Messagepar Bat Lash » 19 mai 2018 11:36

Di Caprio devrait incarné Ulysse S.Grant dans un biopic réalisé par Steven Spielberg : http://www.contactmusic.com/leonardo-dicaprio/news/leonardo-dicaprio-reunite-steven-spielberg_6097319?track=mail_news



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités