William MARSHALL (1924-2003)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5987

William MARSHALL (1924-2003)

Messagepar DEMERVAL » 08 janv. 2018 16:17

Acteur américain d’origines africaine et cherokee, William Marshall naquit le 19 août 1924 à Gary, Indiana, de Thelma (née Edwards) et Vereen Marshall, qui était dentiste. Il fréquenta l’Université de New York comme étudiant an arts mais préféra se lancer dans des études d’art dramatique à l’Actors Studio, à l’ American Theatre Wing et avec Sanford Meisner au Neighborhood Playhouse.
Il effectua ses débuts à Broadway en 1944 dans Carmen Jones. Parmi ses nombreuses apparitions à Broadway, il fut le remplaçant de Boris Karloff dans le rôle du Capitaine Hook dans Peter Pan en 1950, puis interpréta le rôle principal de De Lawd en 1951 dans la reprise de The Green Pastures (un rôle qu’il reprit en 1958 pour un téléfilm de la BBC). Il se produisit à plusieurs reprises sur les scènes des Etats-Unis et d’Europe, dans des pièces de Shakespeare, dont à six repirses dans le rôle-titre d’ Othello. Son Othello (qui fut immortalisé sur une vidéo en 1981), fut qualifié par Harold Hobson du London Sunday Times "de meilleur Othello de notre temps" :
« ...plus noble que Godfrey Tearle, plus martial que John Gielgud, plus poètique que Frederick Valk. Dès sa première entrée, élancé et magnifiquement grand, encadré d’une haute arche byzantine, habillé en brocart blanc, mystique, merveilleux, une figure de la romance et de la grâce Arabe, jusqu’à sa sortie avec un couteau dans l’estomac, Mr Marshall se balade sans altérer l’énorme rhétorique de la pièce et à la fin l’audience se lève pour lui. »
William Marshall incarna même Othello dans une version musicale jazz, Catch My Soul, avec Jerry Lee Lewis en Iago, avec le Center Theatre Group au Ahmanson Theatre de Los Angeles en 1968.
Il interpréta aussi les rôles de Paul Robeson et Frederick Douglass sur les planches. Marshall avait fait des recherches sur la vie de Douglass pendant des années et l’incarna à la télévision dans Frederick Douglass: Slave and Statesman, qu’il co-produisit en 1983.
La carrière de William sur le grand écran débuta en 1952 dans le film, Lydia Bailey dans le rôle d’un leader Haïtien. Il poursuivit avec le rôle important de Glycon, camarade et gladiateur au côté de Victor Mature dans le film de 1954, Les Gladiateurs. Son allure, sa voix et sa stature lui apportèrent la possibilité d’incarner une grande variété de rôles, bien qu’il fut mal assorti pour les rôles subalternes auxquels nombre d’acteurs noirs de sa génération étaient cantonnés. Il fut le leader de la révolte des Mau-Mau dans Le carnaval des dieux (1957) et le Procureur Général Edward Brooke dans L’étrangleur de Boston (1968). Il reçut probablement le plus d’attention pour son rôle dans le film vampirique Le vampire noir et sa suite Scream Blacula Scream. Plus tard, Marshall le King of Cartoons dans Pee-wee's Playhouse, y remplaçant l’acteur Gilbert Lewis, durant les années 1980. (La réplique phare du personnage "Let...the cartoooon...begin!" devint immensément populaire.)
Au début des années 1950, Marshall joua brièvement dans une série mettant en scène des officiers de police de couleur noire, intitulée Harlem Detective. L’émission fut supprimée quand William Marshall fut accusé de communisme dans la lettre d’information anti-communiste, Counterattack.
Malgré la mise au banc due à ses supposées connections communistes, Marshall réussit à continuer d’apparaître sur le grand et le petit écrans. En 1962, Marshall apparut dans la série d’espionnage britannique Destination danger dans l’épisode intitulé "Deadline" et en 1964 interpréta le rôle du chanteur d’opéra itinérant Thomas Bowers dans un épisode de Bonanza intitulé "Enter Thomas Bowers." De plus en 1964, il apparut, avec l’acteur Ivan Dixon, dans le rôle du leader d’une nation Africaine nouvellement indépendante et agent du T.H.R.U.S.H. dans l’épisode de la première saison des Agents très Spéciaux intitulé in the first- "The Vulcan Affair". En 1968 il apparut en Dr. Richard Daystrom dans l’épisode de Star Trek, "The Ultimate Computer". En 1969, il fit une apparition en guest star dans le rôle d’Amalek dans un épisode de Les mystères de l’ouest intitulé "The Night of the Egyptian Queen".
Il remporta aussi deux Emmys pour avoir produit et s’être mis en scène dans une production de PBS, As Adam Early in the Morning, une pièce originellement prèvue pour le théâtre. Il apparut aussi dans un épisode de The Alfred Hitchcock Hour intitulé, "The Jar", avec Pat Buttram et George Lindsey.
En plus de jouer et de produire, Marshall enseigna l’art dramatique dans diverses universités dont l’Université de Californie, Irvine et le Mufandi Institute, une institution artistique et musicale Afro-Américaine située dans le secteur de Watts de Los Angeles. Il fit du travail similaire pour la ETA Creative Arts Foundation de Chicago, qui en 1992 nomma William Marshall comme étant l’un de ses Hommes Epiques du 20ème siècle.
Pendant 42 ans, William Marshall fut le partenaire de Sylvia Gussin Jarrico, ex épouse du scénariste mis sur la liste noire, Paul Jarrico. William Marshall décéda le 11 juin 2003, de complications dues à la maladie d’Alzheimer et de diabète. Parmi ceux qui prononcèrent son panégyrique lors de ses funérailles figuraient Sidney Poitier, Ivan Dixon, Paul Winfield et Marla Gibbs.
William Marshall fut considéré par d’aucuns comme ayant été un acteur sous-utilisé qui n’eut jamais le rôle de sa vie. Quelques-uns ont remarqué que Marshall aurait dû avoir une carrière plus fructueuse allant même jusqu’à estimer qu’il aurait été parfait pour le rôle de Thulsa Doom dans Conan le Barbare.
Sa contribution au western fut la suivante :
Bonanza, un épisode, Thomas Bowers dans « Enter Thomas Bowers » (1964)
Rawhide, un épisode, le sergent Sam Turner dans « Incident at Seven Fingers » (1964)
Daniel Boone, un épisode, Birch Kendall dans « The Long Way Home » (1967)
Les mystères de l’ouest, un épisode, Amalek dans « The Night of the Egyptian Queen » (1968)
Maverick de Richard Donner (1994), le joueur de poker dans le bateau.

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5987

Re: William MARSHALL (1924-2003)

Messagepar DEMERVAL » 18 janv. 2018 6:15

ImageImageImageImageImage

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4346
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: William MARSHALL (1924-2003)

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 05 juil. 2018 11:14

Superbe prestation de chanteur d'opéra dans BONANZA à la fin de l'épisode (ESCLAVE OU CHANTEUR ? (ENTERS THOMAS BOWERS)). :D
Image



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités