Natalie MOORHEAD (1901-1992)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4744

Natalie MOORHEAD (1901-1992)

Messagepar DEMERVAL » 17 nov. 2017 17:26

Blonde platine, Natalie Moorhead naquit le 27 juillet 1901 à Pittsburgh, Pennsylvanie et fit ses débuts sur le grand écran en 1929. A la fin de l’année suivante, elle avait déjà fait des douzaines de films avec des rôles crédités. Natalie Moorhead fut plus à l’aise avec des rôles de vamp, notamment le rôle de la suspecte qu’elle endossa dans L'introuvable (1934). Natalie laissa aussi une marque comme actrice comique dans Hook Line and Sinker (1930) et Parlor, Bedroom and Bath (1931). Elle apparut plus tard dans des seconds rôles jusqu’au milieu des années 1940.
“Natalie Moorhead,” écrivit le chroniqueur Wick Evans, “donne une impression de froideur.” Et cela explique entièrement la brève vogue de Miss Moorhead au tout début du cinéma parlant. De Pittsburgh, Pennsylvanie, elle avait glané un peu d’estime sur Broadway, traçant son chemin à travers quelque chose parfois appelé The Baby Cyclone,” une production aujourd’hui oubliée de George M. Cohan. Mais avec son Bob, un “Baby Cyclone Bob,” en fait, elle se rendit célèbre le long du Rialto ou au moins se fit assez remarquer pour recevori des coups de fil d’Hollywood. Semblant un peu plus vieille que ne le laissait présager sa date de naissance, Natalie Moorhead surnagea à travers une panoplie de rôles incarnant “les autres femmes,” les épouses adultères ou les nanas à gangsters.
Natalie Moorhead est probablement mieux connue pour avoir interprété la victime d’un meurtre – une autre chercheuse d’or – dans le premier film de L’introuvable en 1934, et ce malgré le peu de temps qu’elle passe sur l’écran. Et c’est l’héritage que laissa Natalie Moorhead sur l’écran: elle réussit toujours à se mettre en valeur quel que soit le contexte du film.
En dehors de l’écran, Natalie Moorhead était veuve en 1936 de son mari, le réalisateur renommé Alan Crosland, qui se tua dans un accident de voiture. Elle quitta les écrans en 1940 – à moins que ce soit les écrans qui la fuirent? – et deux ans plus tard, elle épousa l’ex commissaire des parcs de Chicago, Robert J. Dunham. Elle fut veuve une seconde fois en 1949 et dans les années 1950, fut réintroduite auprès d’un vieil ami, Juan de Garchi Torena, un diplomate sud-américain qui avait un jour embrassé une carrière d’acteur sous le nom de Juan Torena. Elle devint Mrs. Torena en 1957 et le restera jusqu’à sa mort survenue à Montecito, Californie, le 13 octobre 1992. Comme l’expliqua l’ex femme fatale à James Watters en 1983: “Notre vie a été si riche en de nombreux points que le métier d’acteur ne fut qu’une partie de notre bonheur.”
Sa contribution au western fut la suivante :
Au cœur de l’Arizona de Lesley Selander (1938), Belle Starr
Old Hickory de Lewis Seiler (1939), Mme Renoir

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4744

Re: Natalie MOORHEAD (1901-1992)

Messagepar DEMERVAL » 27 nov. 2017 12:10

ImageImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité