Phyllis HAVER (1899-1960)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4676

Phyllis HAVER (1899-1960)

Messagepar DEMERVAL » 23 oct. 2017 19:06

Phyllis Haver naquit le 6 janvier 1899 à Douglass, Kansas. Alors qu’elle était jeune, sa famille déménagea à Los Angeles, Californie, alors une cité d’un demi million d’habitants. Elle fréquenta la Los Angeles Polytechnic High. Après son diplôme, elle joua du piano pour accompagner la diffusion des films muets dans les cinémas locaux.
Sur un coup de tête, Phyllis Haver passa une audition pour un film du producteur Mack Sennett et ce dernier la retint pour faire partie des membres originaux des Sennett Bathing Beauties. En quelques années, elle passa de figurante à actrice principale des courts métrages en deux bobines des Sennett Studios.
Finalement elle quitta la compagnie de Sennett et signa un contrat avec Cecil B. DeMille. Elle fut la costar avec Olive Borden de Sa majesté la femme (1926) et avec Victor McLaglen de What Price Glory (1926). Elle reçut aussi des bonnes critiques pour sa performance dans le rôle de Roxie Hart dans Chicago (1927), face à l’acteur hongrois Victor Varconi. Un chroniqueur qualifia sa performance "d’étonnamment fine," et ajouta que Phyllis Haver "fait de cette combinaison de la tragédie et de la comédie, une oeuvre divertissante."
Elle se produisit dans la comédie L’éternel problème (1928), réalisée par D. W. Griffith et apparut avec Lon Chaney dans son dernier film muet, Tonnerre (1929).
Phyllis Haver se retira de l’industrie du film avec deux films parlants à son crédit.
En 1929 elle épousa le millionnaire William Seeman. Bien qu’elle était au sommet sa carrière, elle décida de se retirer. Elle et William déménagèrent dans un manoir de 11 pièces à New York City. Phyllis dit qu’elle adorait être une épouse et qu’elle ne reviendrait plus jamais à Hollywood. Tristement, après 16 ans de vie commune, elle et William divorcèrent. Le couple n’eut pas d’enfants. En vieillissant Phyllis se renferma. Elle vécut dans une grande maison à Sharon dans le Connecticut et ne reçut des visiteurs que très rarement. Sa seule compagne fut son éternelle femme de ménage. Elle fit apparemment plusieurs tentatives de suicide et fut dévastée quand son ancien mentor, Mack Sennett, décéda.
Le 19 novembre 1960, Phyllis Haver, alors âgée de 61 ans, prit sa propre vie en absorbant une overdose de barbituriques. Elle fut trouvée dans son lit entièrement habillée et portant du maquillage. Phyllis fut enterrée au Grassy Hills Cemetery de Falls Village, Connecticut.
Sa contribution au western fut la suivante :
’49-’17 de Ruth Ann Baldwin (1917), Young Bee Adams
Cœur de brigand de Clifford Smith (1924), Mary Holden
L’or rouge de Clarence G. Badger (1925), Kate Kent
Trois sublimes canailles de John Ford (1926), Lily

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4676

Re: Phyllis HAVER (1899-1960)

Messagepar DEMERVAL » 26 oct. 2017 11:35

ImageImageImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités