Marietta CANTY (1905-1986)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4681

Marietta CANTY (1905-1986)

Messagepar DEMERVAL » 21 oct. 2017 14:15

Née le 30 septembre 1905 à Hartford, Connecticut, de Mr et Mme Henry L. Canty, Marietta se produisit à Broadway et le grand écran pendant 13 ans, entre 1942 et 1956 dans des films comme La fureur de vivre (1955) et Le père de la mariée (1950). A côté des planches et du cinéma, Marietta Canty travailla aussi à la radio et à la télévision dans des émissions comme le “Beaulah Show” avec Hattie McDaniel et dans la controversée sitcom “Amos n’ Andy”.
La fibre dramatique de Marietta commença dans la capitale où elle se produisit avec le Charles S. Gilpin Dramatic Club (aussi connu sous l’appellation Charles Gilpin Players) dans des pièces comme “In Abraham’s Bosom” (1930).
Marietta Canty passa une audition pour le Hall Johnson Choir de New York City, où elle décrocha un rôle dans “Run Lil’ Children” (1933), grâce à l’intervention de son ami d’enfance, également natif de Hartford, Harold Taylor.
La carrière de Marietta comprend de nombreux moments lumineux, l’un d’entre eux étant son rôle à Broadway dans “Co-Respondent Unknown” (1936), une comédie sur les lois du divorce à New York, dans laquelle elle interprétait une domestique “précoce”. Elle se réjouit à l’idée qu’elle était dans “une légitime production de Broadway”. En 1940, elle devint la première femme noire à apparaître sur les planches de Miami quand elle se produisit dans la pièce d’Ayn Rand, “The Night of January 16th” à l’Hôtel Miami Beach.
Après s’être retirée de Hollywood et être retournée à Hartford en 1956, Marietta Canty fut active dans la vie civique pendant le reste de sa vie, comme notamment directrice de la New England Annual Conference de African Methodist Episcopal Zion Church de 1956 à 1983. Marietta fut aussi la présidente du Chapître de Hartford de la National Conference of Negro Women et officia dans des organisations comme la NAACP (National Association for the Adancement of Coloured Peope) et la Young Men’s Christian Association (YWCA) et fut membre du conseil d’administration de la Hartford Urban League.
Marietta Canty était clairement honorée d’avoir grandi dans le Connecticut, étant arrivée à la conclusion avec Hollywood que son rapide débit était dû au fait qu’elle était “après tout issue de la Nouvelle Angleterre”. Après avoir rencontré et conversé avec Katharine Hepburn en Californie au sujet de son amour pour cet Etat, elle fit la remarque qu’elle préférait le Connecticut. Hepburn répliqua, “J’aurais réellement pensé que quelque chose clochait chez toi si tu m’avais dit le contraire”.
Marietta Canty décéda le 9 juillet 1986 à Hartford, Connecticut.
Sa contribution au western fut la suivante :
La fièvre du pétrole de Jack Conway (1940), la bonne de Karen
Les écumeurs de Ray Enright (1942), Idabelle
La reine de l’argent de Lloyd Bacon (1942), Ruby
Le maître de la prairie de Elia Kazan (1947), Rachael
La belle du Montana de Allan Dwan (1951), Daisy

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4681

Re: Marietta CANTY (1905-1986)

Messagepar DEMERVAL » 26 oct. 2017 10:31

ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités