Katherine GRANT (1904-1937)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4576

Katherine GRANT (1904-1937)

Messagepar DEMERVAL » 12 mai 2017 20:34

Née à Los Angeles, Californie le 1er mai 1904, Katherine Grant était le second enfant de John Edward Grant et Anita May Whiteman. Son père était natif de Hulme, Lancashire, Angleterre, en 1877, et sa famille émigra aux Etats-Unis au début des années 1880. A los Angeles, il rencontra Anita Whiteman, née en Pennsylvanie en 1878, et ils se marièrent le 20 avril 1900. Ils eurent leur premier enfant, un fils appelé Chester Lonzelle Grant le 23 août 1901.
John Grant était un charpentier qui s’essaya aussi à quelques autres métiers. Son emploi sans cesse changeant causa l’instabilité de la vie familiale. Lui et Anita divorcèrent en 1919, et il déménagea à San Francisco avec son fils de 18 ans, Chester. Katherine continua à vivre à Los Angeles avec sa mère (qui se remaria en 1920 avec Frederick W. Kerr, un ouvrier du batiment). John décéda le 14 septembre 1921 à 43 ans. Au moment de sa mort, il était vendeur de voitures.
Juste après ses 18 ans, en 1922, encouragée par sa mère, Katherine Grant participa et remporta le "Miss Los Angeles Beauty Contest". Elle se vit offrir un contrat par Hal Roach, le producteur de films, et commença sa carrière cinématographique en apparaissant dans de petits rôles dans quelques comédies des "Little Rascals”.
En tant que "Miss Los Angeles", Katherine participa au concours de "Miss Amérique" à Atlantic City, New Jersey au début septembre, rejoignant 56 autres filles venant des quatres coins des Etats-Unis. La vainqueur de ce concours fut une autre "Katherine" - Mary Katherine Campbell, "Miss Columbus (Ohio)".
Quelques mois plus tôt, elle fut embauchée par une femme, un agent d’un studio de photographie, pour poser pour une série de photos, décrite comme étant une "étude artistique", censée être utilisée par un sculpteur qui était en train de créer une fontaine. Les photos, sur lesquelles Katherine apparaissait nue dans des poses artistiques, furent prises avant qu’elle ne soit "Miss Los Angeles".
Quand Katherine se retrouva à Atlantic City pour le concours de "Miss America", elle vit des copies des photos qu’elle pensait avoir été prises uniquement pour le sculpteur. Elle fut déterminée à en faire cesser la distribution. Cependant, avant qu’elle ne vit les photos, on lui offrit un contrat de 12 semaines pour apparaître comme danseuse dans une station de vacances de New York. Elle remplit ses obligations contractuelles puis retourna chez elle en décembre.
Après son retour à Los Angeles, elle se rendit au studio de photographies et demanda aux deux photographes d’arrêter de vendre les photos, mais ils lui montrèrent un document qu’elle avait signé stipulant qu’elle "acceptait la publication et la vente des photos prises le 9 juillet 1922." Au moment où elle le signa, elle supposa que le papier était un reçu pour le paiement afférent à cette séance de photos.
Peu de temps après, Katherine fut appelé au téléphone par un troisième homme qui demanda "une somme exorbitante pour le retour des négatifs"; autrement, il menaçait "de faire en sorte que le producteur de cinéma Hal Roach casse son contrat de cinéma".
Le distributeur des photographies, S.H. Wershon, qui avait une boutique sur Sunset Boulevard, affirma que le troisième homme agissait sans aucune autorité ou permission des deux photographes qui lui avaient vendu les négatifs. Wershon décrivit l’homme comme étant un ex figurant de cinéma qui avait vu les photos de Katherine dans sa boutique et avait reconnu une fille qu’il avait vue sur le grand écran. Il dit que l’homme l’avait approché pour lui suggérer que les photos pouvaient être utilisées dans le cadre d’un chantage, mais il ne voulut pas entrer dans la combine et chassa l’homme.
L’avocat de Katherine, Thomas Lipps, demanda un mandat accusant de fraude les deux photographes et de tentative d’extorsion de fonds l’ex figurant de cinéma. Elle admit avoir commis une erreur en ne lisant pas le papier qu’elle avait signé, pensant que c’était un reçu et qu’elle avait fait confiance en la femme qui l’avait embauchée et aux deux photographes, en n’ayant jamais pensé qu’ils se retourneraient contre elle. Elle dit plus tard que depuis qu’elle était une petite fille, on lui avait “apprit le précepte de 'L’Art pour l’Art,' et n’hésita pas à poser pour le sculpteur," mais objectait énormément que ses photographies ait été obtenues par la fraude et circulèrent contre sa volonté. Elle fit confiance aux autorités pour que son cas soit résolu favorablement.
Curieusement, il n’y eut aucun article de presse traitant du cas. On peut penser que le jugement fut favorable à Katherine puisqu’elle continua sa carrière cinématographique, apparaissant dans de nombreux films pour Hal Roach pendant les quelques années qui suivirent.
Le 8 décembre 1925, Katherine fut la victime d’un accident avec délit de fuite alors qu’elle traversait la rue près des studios Hal Roach. Le conducteur du véhicule fut identifié comme étant un adolescent, mais aucun des témoins ne réussit à lire le numéro d’immatriculation de la voiture et il ne fut jamais découvert. Katherine fut emmenée à l’hôpital où on rechercha s’il n’y avait pas de blessures internes ou vertébrales. Heureusement, il n’y avait pas de blessures mais les docteurs lui conseillèrent de rester au repos pendant un certain moment. Elle ne devait pas en prendre en pensant que cela pourrait hypthéquer ses chances de devenir une star de cinéma. Elle fut debout pour aller travailler quelques jours plus tard et termina deux films supplémentaires.
En mai 1926, on découvrit que Katherine était dans un sanatorium, sous le nom de Ruth Woods pour éviter la publicité, aux bons soins d’un docteur qui attribua directement sa condition à l’accident. Le Dr. Victor Parkin, un psychiatre, dit qu’elle souffrait d’un choc émotionnel dû à l’accident et après plusieurs mois, le choc s’était transformé en dépression nerveuse et physique. Il décréta qu’ une longue période d’"absolu repos et calme était impérative ou la vie de la fille serait en danger." Ce fut Hal Roach qui suggéra son internement "où elle pouvait bénéficier d’un complet repos...et être inaccessible même à ses plus proches amis, qui, bien intentionnés, pourraient empêcher toute chance de guérison." Les Studios Roach paya toutes les dépenses.
Hal Roach n’avait que des louanges à formuler sur le talent d’actrice de Katherine, disant qu’elle était "une des ses étudiantes les plus avides de technique de films" depuis le moment où elle avait signé un contrat de cinq ans, deux ans plus tôt. Il continua: "Elle était parfaite à l’écran et à mon opinion se mua en l’une des actrices les plus efficientes de la profession. On avait pris l’habitude d’exiger de grandes choses d’elle et pour elle jusqu’à ce que cela arriva."
La mère de Katherine, Mrs. Anita Grant Kerr, apporta ses propres commentaires sur la santé de sa fille. "Certaines choses qui ont été dites sur elle me brisent le coeur. C’est juste un enfant malade, il n’y a aucun mystère sur sa maladie." Elle continua par dire, "Katherine travailla dur dans le cinéma, et puis elle fut la victime de cet accident. Elle termina deux films après cela, mais ce fut trop. Elle avait suivi un régime et ne mangea pas correctement, pour garder sa ligne et toutes ces choses furent simplement de trop." Peu de temps après, Mrs. Kerr devait accueillir sa fille chez elle et le Dr. Parkin devait continuer à la soigner.
Finalement, la condition de Katherine empira et elle nécessita des soins permanents, quelque chose que sa mère ne pouvait plus lui procurer. Elle fut admise au Patton State Hospital du Comté de San Bernardino, où elle vécut le reste de sa vie. Elle décéda, sous le nom de Katherine Kerr, le 2 avril 1937, à 32 ans. Si l’on se référe au certificat de décès, la cause principale de la mort serait due à une tuberculose pulmonaire, amplifiée par une démence précoce.
Le 5 avril, suite à un service funèbre au W.A. Brown Mortuary de Los Angeles, elle fut enterrée au cimétière d’Evergreen. Sa tombe se trouve Section E, Lot Resub 120.
Sa seule contribution au western fut le film Ridin’ Thunder de Clifford Smith (1925) dans lequel elle incarnait le personnage de Jean Croft

thyrex
Marshall
Marshall
Messages : 258

Re: Katherine GRANT (1904-1937)

Messagepar thyrex » 12 mai 2017 22:43

Voila ce que j'ai trouvé pour illustrer ce topic.
Encore merci car c'est toujours un plaisir de lire et de découvrir.
1ere photo avec jack hoxie.

Image
Image
Image

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4576

Re: Katherine GRANT (1904-1937)

Messagepar DEMERVAL » 13 mai 2017 9:50

ImageImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : DEMERVAL et 2 invités