Myrtle GONZALEZ (1891-1918)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4677

Myrtle GONZALEZ (1891-1918)

Messagepar DEMERVAL » 11 mai 2017 10:15

Myrtle Gonzalez naquit à Los Angeles, Californie, le 28 septembre 1891 de Manuel George Gonzalez (1868–?) et Lillian L. Cook (1874–1932). Ses frères et soeurs étaient Stella M. Gonzalez (1892–1965) et Manuel G. Gonzalez, Jr. (1898–?).
Sa parenté paternelle descendait d’une famille hispanique installée en Californie, alors que ses grands-parents maternels étaient nés en Irlande. Son père était un épicier et sa mère une ex chanteuse d’opéra reconvertie en chanteuse populaire.
Dès sa prime jeunesse, Myrtle montra de magnifiques prédispositions dramatiques et elle possédait une belle voix de soprano. Elle apparut dans nombre de concerts locaux et galas de charité et chanta dans des choeurs d’église. Elle endossa plus tard des rôles juvéniles sur les planches avec Fanny Davenport et Florence Stone.
Gonzalez épousa en premières noces James Parks Jones. Ils divorcèrent mais eurent un fils, James Parks Jones, Jr. (vers 1911-1970).
Comme elle grandit à Los Angeles, le changement de la production cinématographique de sa ville natale se révéla être un grand avantage pour elle. Gonzalez travailla pour des studios comme Vitagraph et Universal.
Elle apparut dans cinq films avec William Desmond Taylor pour Vitagraph, la comédie dramatique Her Husband's Friend (1913), le drame Tainted Money (1914), la comédie Millions for Defence (1914), le drame The Kiss (1914) et le drame Captain Alvarez (1914).
Gonzalez fut surtout connue pour son rôle d’Enid Maitland pour le film en six bobines de la Vitagraph, The Chalice of Courage (1915) face à William Duncan. Un écrivain de magazine la nomma un jour, "The Virgin White Lily of the Screen."
Dans nombre de ses rôles, Gonzalez caractérisa un type d’héroine au grand air. Durant les six dernières années de sa carrière, nombre des films dans lesquels elle apparut, furent des films se déroulant dans des contrées enneigées et boisées.
Le 1er décembre 1917, elle et l’acteur/réalisateur Allen Watt (1885–1944) se marièrent à Los Angeles. Elle se retira alors des écrans. Watt, qui avait auparavant été assistant réalisateur pour Universal, où ils se rencontrèrent, était alors dans l’armée américaine et elle retourna avec lui au Camp Lewis, dans l’Etat de Washington. Cependant, sa santé fut trop fragile pour le climat et le capitaine Watt fut placé sur la liste des libérables pour qu’il puisse retourner la ramener dans le sud de la Californie. Il fit son retour chez Universal et commença à réaliser.
Myrtle Gonzalez décéda au domicile de ses parents au 908 W. Thirtieth Street, Los Angeles. à 27 ans, le 22 octobre 1918 des suites de la grippe espagnole lors de la pandémie qui toucha le monde.
Sa contribution au western fut la suivante :
Buffalo Jim de Ulysses Davis (1914), Grace Hawes
The Yaqui’s Revenge de Henry MacRae (1914),
The Little Sheriff de George Stanley (1914), Mary Turner
Ward’s Claim de Ulysses Davis (1914), Shirley Ward
The Sage-Brush Gal de Rollin S. Sturgeon (1914), Mary
Nature triomphante de Lynn Reynolds (1917), Virginia Phillips

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4677

Re: Myrtle GONZALEZ (1891-1918)

Messagepar DEMERVAL » 11 mai 2017 13:51

ImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités