Lee ROBERTS (1913-1989)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Major
Messages : 12641

Lee ROBERTS (1913-1989)

Messagepar DEMERVAL » 09 nov. 2015 15:22

Finalement le mystère entourant la naissance et la mort du mauvais garçon du western Lee ROBERTS a été enfin levé. Il naquit dans l’Ohio, Robert R. Allen, le 17 juin 1913. Le nom de jeune fille de sa mère était Simpkinson. Son père ne figure pas sur le registre des décès de la Californie. Après avoir fini ses deux premières années du lycée, on ne sait rien de sa vie avant qu’il ne rejoignit l’industrie du cinéma en 1943 avec « Blazing Guns » de la serial « The Blazing Trailers ». Il apparut aussi dans “Death Valley Rangers” et “Outlaw Trail” ainsi que dans un petit rôle pour Republic dans la serial “Masked Marvel” avant de s’enrôler dans l’armée le 14 février 1945, à San Pedro, Californie.
Son formulaire d’engagement stipule qu’à l’époque, il était marié. Déchargé en 1946, il renoua avec les westerns pour la serial d’Universal, “Scarlet Horseman” et plusieurs westerns de série B avec Eddie Dean.
Habituellement, il était l’un des membres du gang toujours prêt à voler, se bagarrer ou escroquer mais en certaines occasions, il pouvait être promu chef en second comme dans « Stage to Blue River » (1951, Monogram) avec Whip Wilson, “Riders of the Dusk” (1949 Monogram), “Stars Over Texas” (1946 PRC) avec Eddie Dean, « Canyon Ambush” (1952 Monogram) avec Johnny Mack Brown et “Battling Marshal” (1950 Yucca) avec Sunset Carson.
Lee Roberts eut une chance d’accéder au statut de star quand Sam Katzman le retint pour incarner Tom Bridger, le rôle principal de “Blazing the Overland Trail” (1956), une serial de Columbia, dans laquelle il fut habillé pour ressembler aux images d’archives de Buck Jones à l’époque où il évoluait dans les serials de la Columbia et notamment, “White Eagle”. Ce fut la dernière serial jamais tournée. Incidemment, Lee Roberts fut un homme de main dans la dernière serial de Republic, “King of the Carnival” en 1955.
“Il était une bonne ‘main,’” écrivit le mauvais garçon Pierce Lyden dans son livre MOVIE BADMEN I RODE WITH. “J’ai toujours pensé qu’il aurait un jour sa chance et aurait de l’avancement. Lee était un gars calme, posé et vraiment gentil. Quand Katzman lui donna une chance (d’être la vedette) dans la serial ‘Blazing the Overland Trail’, il fut magnifique et cela aurait pu l’amener vers le haut de l’affiche mais cela ne se fit pas.”
Lee Roberts apparut dans 14 serials, avec également de bons rôles dans “Pirates of the High Seas” (1950), “Great Adventures of Capt. Kidd” (1953), “Lost Planet” (1953) et “Adventures of Captain Africa” (1955). Après les serials, ses rôles sur le petit et le grand écrans furent minimes et dès 1961, il disparut de la circulation. On le vit pour les dernières fois dans des épisodes de la série de la chaîne TV, ZIV, “McKenzie’s Raiders”, un épisode de “Laramie” en 1960 intitulé “Hour After Dawn” et dans un rôle de conducteur de bus en 1961 dans un épisode de “Route 66”.
L’actrice et cascadeuse Evelyn Finley rencontra Lee Roberts alors qu’elle travaillait (sous le nom d’ Eve Anderson) dans la serial de Sam Katzman, “Perils of the Wilderness” pour Columbia en 1956. Ils se marièrent très vite mais le mariage se termina aussi rapidement quand Evelyn Finley découvrit, comme elle le dit à Boyd Magers, “Lee était un buveur de cabinet. Littéralement. Il cachait ses bouteilles dans les toilettes. Je ne l’ai découvert que peu de temps après le mariage.” Evelyn, une adepte dévouée de la Science Chrétienne, ne pouvait pas accepter de vivre avec un Lee Roberts buvant et ils divorcèrent. Evelyn continua, “Je dois dire qu’il avait plus de talent et d’habileté que qui que ce soit que j’ai connu. Il aurait pu avoir une grande carrière d’acteur—si seulement quelqu’un l’avait poussé. Il ne savait pas se vendre et je ne pouvais que l’encourager. Je ne sais vraiment pas pourquoi il n’a pas accédé au statut de star- bien qu’il ne fit jamais attention à son métier. Il était, sans aucun doute, le plus bel homme à l’esprit le plus sain, toujours un gentleman. Je l’admire encore réellement aujourd’hui—bien que nous avions nos différences. Un jour il partit! On n’a plus jamais entendu parler de lui. Il semble avoir disparu. Je chéris les bons jours que nous avons passé ensemble et je lui souhaite tout le bien possible.”
Peu avant qu’elle ne décède le 7 avril 1989, Evelyn essaya de localiser Lee Roberts, ayant ouï des rumeurs selon lesquelles il habitait dans les bas-fonds de Los Angeles où il serait agent d’assurance. Malheureusement, sa quête se termina en cul-de-sac. L’on sait maintenant que Lee Roberts vécut à Stockton, Californie en 1972, se trouvait à Encino, Californie, en 1983 et fut de retour à Stockton en 1988. Curieusement, Lee Roberts décéda, à 75 ans, le 24 avril 1989, seulement 17 jours après la mort d’Evelyn. Il vivait alors au 95207 Stockton, San Joaquin, Californie.

Sa contribution au western fut la suivante :

Blazing Guns de Robert Emmett Tansey (1943), Hodge
Death Valley Rangers de Robert Emmett Tansey (1943), Michaels
Outlaw Trail de Robert Emmett Tansey (1944), le second marshal
The Scarlet Horseman de Lewis D. Collins (1946), un joueur de poker
God’s Country de Robert Emmett Tansey (1946), Terry McTavish
Romance à l’ouest de Robert Emmett Tansey (1946), le capitaine Hadley
The Caravan Trail de Robert Emmett Tansey (1946), Buck
Tumbleweed Trail de Robert Emmett Tansey (1946), Blackie
Driftin’ River de Robert Emmett Tansey (1946), Trigger
Stars over Texas de Robert Emmett Tansey (1946), Hank Lawrence
Wild West de Robert Emmett Tansey (1946), le capitaine Rogers
The Wild Country de Ray Taylor (1947), le shérif Josh Huckings
Law of the Lash de Ray Taylor (1947), Lefty
Border Feud de Ray Taylor (1947), Blake
The Law Comes to Gunsight de Lambert Hillyer (1947), Pecos
Ghost Town Renegades de Ray Taylor (1947), Luther Johnson
Fighting Mustang d’oliver Drake (1948), Clark l’avocat général
Man from Texas de Leigh Jason (1948), un consommateur au magasin d’alimentation
Deadline d’Oliver Drake (1948), Trigger
Le grand rodéo d’Albert S. Rogell (1948), un cowboy
Mark of the Lash de Ray Taylor (1948), Ace Talbot
Outlaw Country de Ray Taylor (1948), Buck
El Paso, ville sans loi de Lewis R. Foster (1949), un milicien
Rimfire de B. Reeves Eason (1949), Jesse Norton
South of Death Valley de Ray Nazarro (1949), Scotty Tavish
Haunted Trails de Lambert Hillyer (1949), Matt Watson
The James Brothers of Missouri de Fred C. Brannon (1949), ‘Brandy’ Jones
The Cowboy and the Indians de John English (1949), Joe
The Fighting Redhead de Lewis D. Collins (1949), Goldie Grant
The Dalton Gang de Ford Beebe (1949), Guthery Dalton
Square Dance Jubilee de Paul Landres (1949), un homme de main
Riders of the Dusk de Lambert Hillyer (1949), Danny
Battling Marshal d’Oliver Drake (1950), Lucky
The Dalton’s Women de Thomas Carr (1950), le shérif
Covered Wagon Raid de R.G. Springsteen (1950), Steve
Desperadoes of the West de Fred C. Brannon (1950), Larson
La vengeance de Frank James de William Berke (1950), le tenancier de bar
Law of the Panhandle de Lewis D. Collins (1950), Judd
Cherokee Uprising de Lewis D. Collins (1950), Kansas
Short Grass de Lesley Selander (1950), un homme de main de Fenton
Colorado Ambush de Lewis D. Collins (1951), Gus
Abilene Trail de Lewis D. Collins (1951), Red
Man from Sonora de Lewis D. Collins (1951), Duke Mantell
La charge victorieuse de John Huston (1951), un soldat de l’Union
Wells Fargo Gunmaster de Philip Ford (1951), un villageois
Nevada Badmen de Lewis D. Collins (1951), Clint
Montana Desperado de Wallace Fox (1951), Hal Jackson
The Thundering Trail de Ron Ormond (1951), un homme de main
La furie du Texas d’Edwin L Marin (1951), un vacher
Whistling Hills de Derwin Abrahams (1951), Slade
Lawless Cowboys de Lewis D. Collins (1951), Cory Hanson
The Longhorn de Lewis D. Collins (1951), Clark
Le gang du Texas de Lewis D. Collins (1951), Steve Morrow
Les aventures du capitaine Wyatt de Raoul Walsh (1951), le soldat Tibbett
Stage to Blue River de Lewis D. Collins (1951), Ted Crosby
Fort Osage de Lesley Selander (1952), un homme de main
Wild Stallion de Lewis D. Collins (1952), le caporal
The Roy Rogers Show, deux épisodes :
- John Medford dans « Peril from the Past » (1952)
- Phil l’adjoint du shérif dans « Shoot to Kill » (1952)
Kansas Territory de Lewis D. Collins (1952), Arthur Larkin
Le lion et le cheval de Louis King (1952), Riggs
Desperadoes’ Outpost de Philip Ford (1952), Spec Matson
Canyon Ambush de Lewis D. Collins (1952), le shérif Bob Conway
The Adventures of Kit Carson, trois épisodes :
- Jess dans « Bandit’s Blade » (1952)
- Un homme de main dans « Highway to Doom » (1952)
- Morgan dans « The Broken Spur » (1952)
Cowboy G-Men, quatre épisodes :
- Mescal dans « Ozark Gold » (1952)
- Waldo Brady dans « Ridge of Ghosts » (1953)
- « Rawhide Gold » (1953)
- Tom Dougall dans « General Delivery » (1953)
Kansas Pacific de Ray Nazarro (1953), un ouvrier
Les tuniques rouges de Lesley Selander (1953), un membre des poursuivants du Montana
Cow Country de Lesley Selander (1953), Fred
El Paso Stampede de Harry Keller (1953), le conducteur d’un chariot
Vigilante Terror de Lewis D. Collins (1953), l’agent de la Wells Fargo
Qui est le traître ? de Nathan Juran (1953), un villageois en colère
Hopalong Cassidy, deux épisodes :
- Dillon dans « The Vanishing Herd » (1952)
- Leeds dans « Copper Hills » (1954)
Battle of Rogue River de William Castle (1954), le lieutenant Keith Ryan
Gunfighters of the Northwest de Spencer Gordon Bennet (1954), Arnold Reed
Riding with Buffalo Bill de Spencer Gordon Bennet (1954), Zeke
The Cisco Kid, sept épisodes :
- Olson dans « Dead by Proxy » (1952)
- Matt Collins dans « The Fire Engine » (1953)
- Lacey dans « Fear » (1953)
- L’essayeur dans « Bandaged Badman » (1953)
- Link Barton dans « The Black Terror » (1953)
- Augie dans « Mining Madness » (1954)
- Jim dans « Three Suspects » (1954)
Histoires du siècle dernier, deux épisodes :
- Le shérif dans « Johnny Ringo » (1954)
- Le conducteur blessé dans « Jim Courtwright » (1955)
L’homme qui n’a pas d’étoile de King Vidor (1955), le chef de train
Adventures of Wild Bill Hickock, trois épisodes :
- Leach dans « Photographer Story » (1952)
- Denny dans « Marriage Feud of Ponca City » (1952)
- Leach dans « Outlaw’s Portrait » (1955)
Fort Yuma de Lesley Selander (1955), le capitaine Santley
Un homme traqué de Ray Milland (1955), Higgs
Les forbans de Jesse Hibbs (1955), l’adjoint du shérif
Perils of the Wilderness de Spencer Gordon Bennet (1956), Scott
Le justicier solitaire de Stuart Heisler (1956), John Muller
Coup de fouet en retour de John Sturges (1956), Fresno
Blazing the Overland Trail de Spencer Gordon Bennet (1956), Tom Bridger
La caravane des hommes traqués de Harmon Jones (1956), le contremaître
The lone Ranger, six épisodes :
- Alex Creel, l’adjoint du shérif dans « The Lone Ranger’s Triumph » (1949)
- Le messager dans « Gold Fever » (1950)
- Le shérif Mason dans « Mission Bells » (1950)
- Le shérif Casey dans « Death in the Forest » (1953)
- Le garde dans « The Sherif of Smoke Tree » (1956)
- Le conducteur de diligence dans « The Letter Bride » (1956)
Règlement de comptes à OK Corral de John Sturges (1957), Finn Clanton
Casey Jones, un épisode, le sergent McGinnis dans « Run to Deadwood » (1957)
Tales of Wells Fargo, un épisode, Jake dans « Hide Jumpers » (1958)
La flèche brisée, un épisode, le major Spillman dans « Blood Brother » (1958)
Frontier Doctor, un épisode, un cowboy dans « Queen of the Cimarron » (1958)
Rintintin, quatre épisodes :
- Travis dans « The Lost Scotchman » (1955)
- Al Cross dans « Hubert Goes West » (1956)
- Aaron Depew dans « The Old Soldier » (1957)
- Le sergent Spike Duffy dans « The Foot Soldier » (1958)
Mackenzie’s Raiders, deux épisodes ;
- L’assassin dans « Murder Is the Bid » (1959)
- Le rancher dans « Drought » (1959)
Cimarron City, un épisode, Barney dans « Have Sword-Will Duel » (1959)
Tombstone Territory, deux épisodes :
- Howie dans « Gunslinger from Galeville » (1959)
- Erickson dans « The Black Diamond » (1959)
U.S. Marshal, un épisode, Ed Martin dans « The Third Miracle » (1959)
The Rough Riders, deux épisodes :
- « The Counterfeiters » (1958)
- « The Highgraders » (1959)
Colt. 45, un épisode, Mark dans « The Devil’s Godson » (1959)
Modifié en dernier par DEMERVAL le 15 oct. 2020 10:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23845
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Lee ROBERTS (1913-1989)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 09 nov. 2015 16:09

ImageImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
LordDécadent
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5684
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Lee ROBERTS (1913-1989)

Messagepar LordDécadent » 01 juil. 2022 17:49

Image
"The Lone Ranger: Death in the Forest" en 1952.

Image
"Cimarron City: Have Sword - Will Duel" en 1958.



Avatar du membre
JoDel
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1816

Re: Lee ROBERTS (1913-1989)

Messagepar JoDel » 03 juil. 2022 0:00

Image
"Distant Drums/Les aventures du Capitaine Wyatt" en 1951
Avec Gary Cooper
C est comme ce gars que j ai connu à El Paso, un jour il s'est jeté dans les cactus après s'être mis tout nu, je lui ai demandé moi aussi pourquoi... Il m'a dit qu'à ce moment là, l'idée l avait tenté

S. McQueen, Les Sept Mercenaires


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : DEMERVAL et 3 invités