Patric Knowles (1911-1995)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2319
Localisation : près de Vernon(Eure)

Patric Knowles (1911-1995)

Messagepar LordDécadent » 12 juin 2020 16:41

Image
"Chisum" en 1969.

Image
"Maverick:The Wrecker" en 1957.

Image
"Wagon Train:The Vivian Carter Story" en 1959.

Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2319
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Patric Knowles (1911-1995)

Messagepar LordDécadent » 05 août 2020 15:27

Image

Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2319
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Patric Knowles (1911-1995)

Messagepar LordDécadent » 20 févr. 2021 12:43

Image
"The Adventures of Robin Hood/Les Aventures de Robin des Bois" en 1937.

DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9688

Patric KNOWLES (1911-1995)

Messagepar DEMERVAL » 23 févr. 2021 9:34

Le 11 novembre 1911, Reginald Lawrence KNOWLES naquit à Milton College, Horsforth. Son père, Lawrence Knowles, avait 22 ans et travaillait comme comptable. La mère de Reginald, Nellie Knowles, avait 19 ans et travaillait comme couturière. Le couple n’était marié que depuis un an au moment de la naissance de Reginald. Il avait aussi deux frères, Phillip et William Knowles.
A 14 ans, Reginald Knowles quitta l’école et devait être formaté pour prendre place avec ses autres parents dans l’affaire familiale de reliure à Leeds. Cependant, Reginald Knowles persistait à vouloir poursuivre ses rêves de devenir acteur et il s’enfuit de sa maison à 14 ans mais y fut ramené. Il s’enfuit de nouveau plus tard avec cette fois une complète réussite.
Reginald Knowles commença sa carrière d’acteur avec les films Britanniques sonores au début de 1932 et prit le nom de scène de Patric Knowles. Il fit ses débuts sur le grand écran dans Men of Tomorrow (1932), produit par Alexander Korda.
Il rejoignit plus tard la troupe de répertoire du Playhouse Theater à Oxford et commença à effectuer des tournées avec diverses compagnies. Il fut impliqué pendant quelques saisons dans le théâtre régional tout en apparaissant dans quatorze films Britanniques dont The Poisoned Diamond (1933), réalisé par W. P. Kellino; Irish Hearts (1934), réalisé par Brian Desmond Hurst; Regal Cavalcade (1935) et The Girl in the Crowd (1935), réalisé par Michael Powell.
Il eut le rôle masculin principal dans The Student's Romance (1935) avec Grete Natzler et Honours Easy (1935) avec Greta Nissen et apparut dans Le sultan rouge (1935), Un des Rotschild (1935) avec George Arliss, Wedding Group (1936) et Two's Company (1936).
Durant la même époque, Patric Knowles rencontra Gladys Enid Percival, une actrice et femme au foyer et il épousa la femme de 23 ans le 3 octobre 1935.
Après quelques tournées, Patric Knowles se rendit à Londres et apparut dans "By Appointment" en 1936, où il fut remarqué par Irving Asher de la Warner Bros. Il décrocha un contrat de deux ans à Hollywood. Il obtint le rôle principal dans ses derniers films Britanniques, The Brown Wallet (1936), réalisé par Michael Powell; Fair Exchange (1936) réalisé par Ralph Ince; et Crown v. Stevens (1936), réalisé par Michael Powell.
En 1936 il arriva à New York avec son épouse et apparut dans son premier film Américain, Give Me Your Heart (1936) avec Kay Francis, film diffusé en Grande-Bretagne sous le titre de Sweet Aloes, dans lequel Patric Knowles incarnait un Anglais pur jus.
En 1939 à 27 ans, Patric Knowles emménagea dans son nouveau domicile à Tarzana, Los Angeles, Californie. Durant son temps libre, il devint un pilote d’avion privé à la fin des années 1930.
Son second film pour Warners fut La charge de la brigade légère (1936), dans lequel il endossa le rôle du jeune frère d’Errol Flynn, qui tombait amoureux d’Olivia de Havilland. Patric Knowles retourna en Angleterre pour faire Irish for Luck (1936), puis fut le partenaire de Bette Davis dans L’aventure de minuit (1937).
Patric Knowles se retrouva en haut de l’affiche dans quelques films de série B de la Warners, Expensive Husbands (1937) et The Patient in Room 18 (1938). Il fut de nouveau associé avec Errol Flynn et Olivia De Havilland dans Les Aventures de Robin des Bois (1938) dans le rôle de Will l’écarlate et Quatre au paradis (1938). Il fut le partenaire d’Errol Flynn et Bette Davis dans Nuits de bal (1938).
Republic loua les services de Patric Knowles pour interpréter le rôle principal dans Tempête sur le Bengale (1938).
Pour Warners il endossa des rôles secondaires dans deux films de série B, Troubles au Canada (1938) et Torchy Blane in Chinatown (1939), puis il quitta le studio.
Patric Knowles signa un contrat avec la RKO, studio pour lequel il fit Beauté sur commande (1939) avec Lucille Ball; Quels seront les cinq ? (1939) également avec Lucille Ball, réalisé par John Farrow; et The Spellbinder (1939).
Il se rendit à la MGM pour Nick joue et gagne (1939) et à la Fox pour The Honeymoon's Over (1939) puis retourna à la RKO pour deux films supplémentaires avec John Farrow, Married and in Love (1940) et A Bill of Divorcement (1940), puis Anne of Windy Poplars (1941), dans le rôle de Gilbert Blythe.
En 1940 un limerick circula au sujet de Patric Knowles: Qu’il est plaisant de connaître Patric Knowles/ Qui est la meilleure des âmes/ Mais étant beau et un chouette Britannique/ Personne ne s’attend à ce qu’il joue très bien/ Ce qui explique pourquoi il ne trouve jamais de bons rôles.
En 1940 Patric Knowles quitta Hollywood et se rendit au Canada pour s’engager dans la Royal Canadian Air Force. Il engrangea des centaines d’heures de vol mais un problème à un œil l’obligea à devenir instructeur.
A la Fox il fut au générique de Qu’elle était verte ma vallée (1941) pour John Ford.
Patric Knowles passa à Universal pour un rôle de soutien dans Le loup-garou (1941). Il se rendit ensuite chez Republic pour Women in War (1941) puis fut en haut de l’affiche chez Universal pour The Strange Case of Doctor Rx (1942) et Le mystère de Marie Roget (1942) avec Maria Montez.
Il fut le partenaire d’Irene Dunne dans Lady in a Jam (1942), Constance Bennett dans La ville du péché (1942), Abbott and Costello dans Deux nigauds détectives (1942) et Deux nigauds dans la neige (1943), Ilona Massey dans Frankenstein rencontre le loup-garou (1943), Rosemary Lane dans All by Myself (1943), Les Andrews Sisters dans Always a Bridesmaid (1943), Olsen and Johnson dans Symphonie loufoque (1943), Donald O'Connor et Peggy Ryan dans Les trois gloires (1944) et This Is the Life (1944) et Gloria Jean dans Pardon My Rhythm (1944).
Durant cette période, il continua à servir comme instructeur de vol avec l’US Air Force.
Patric Knowles se rendit à la Paramount où il épaula Paulette Goddard dans Kitty ou la duchesse des bas-fonds (1945), Dorothy Lamour dans Mascarade à Mexico (1945), Barbara Stanwyck dans Amazone moderne (1946) et Alan Ladd dans Les héros dans l’ombre (1946).
Il passa chez Warners pour Of Human Bondage (1946) et chez Universal loua ses services pour incarner le rôle principal face à Joan Fontaine dans le thriller Le crime de Mme Lexton (1947). Il retourna à la Paramount pour Le joyeux barbier (1946) avec Bob Hope, Hollywood en folie (1947), Dream Girl (1948) et Isn't It Romantic? (1949).
Patric Knowles passa à la RKO pour Ca commence à Vera Cruz (1949) et à la Fox pour Captives à Bornéo (1950), crédité en seconde place pour le rôle du mari de Claudette Colbert.
Patric Knowles commença à apparaître dans des séries télévisées telles que The Bigelow Theatre, Studio One in Hollywood, Lights Out, Hollywood Opening Night, Robert Montgomery Presents, The Revlon Mirror Theater, The United States Steel Hour, The Whistler, Studio 57, The Ford Television Theatre et Jane Wyman Presents The Fireside Theatre.
Il apparut toujours sur le grand écran notamment dans Quebec (1951), Mutinerie à bord (1952), Tarzan défenseur de la jungle (1952) (dans le rôle du méchant), Courrier pour la Jamaïque (1953), Flame of Calcutta (1953) pour Sam Katzman (crédité en seconde position derrière Denise Darcel), Le défilé de la trahison (1954), Alerte à Singapour (1954) et No Man's Woman (1955).
A partir de la fin des années 1950, Patric Knowles devint presque exclusivement un acteur de télévision et il apparut notamment dans Star Stage, The 20th Century-Fox Hour, Tales of the 77th Bengal Lancer, Ethel Barrymore Theatre, Lux Video Theatre, Matinee Theatre, Schlitz Playhouse, The Millionaire, Lux Playhouse, Le monde merveilleux de Disney, La grande caravane, General Electric Theater, 77 Sunset Strip, Tightrope, Maverick (dans les épisodes "The Wrecker" avec Jack Kelly et "Guatemala City" avec James Garner), The Barbara Stanwyck Show, Klondike, The Jim Backus Show, Les aventuriers du Far West, The Islanders, Echec et mat, Peter Gunn, Whispering Smith, Hawaiian Eye, Have Gun – Will Travel (dans le rôle de Phileas Fogg dans l’épisode "Foggbound"), Gunsmoke, The Rogues, Mickey et Jericho.
Il eut un petit rôle dans L’esclave libre (1957), De la terre à la lune (1958) et Ma tante (1958).
Il écrivit un roman, Even Steven (Vantage Press).
Parmi les apparitions ultérieures de Patric Knowles figurèrent La route de l’ouest (1967) pour le réalisateur Andrew McLaglen, Cher oncle Bill, Commando Garrison, La brigade du diable (1968) pour McLaglen, En pays ennemi (1968), D.A.: Murder One (1969), Chisum (1970) avec John Wayne pour McLaglen dans le rôle de John Tunstall, Getting Together, Docteur Marcus Welby, Le numéro quatre (1972), Terror in the Wax Museum (1973) et Arnold (1973).
Patric Knowles fut intronisé au Hollywood Walk of Fame.
Patric Knowles décéda d’une hémorragie cérébrale au West Hills Hospital à West Hills, Californie, le 23 décembre 1995. Il fut incinéré et ses cendres distribuées à la famille et aux amis. Son épouse Enid Percival qu’il avait épousée en 1935 et ses deux enfants lui survécurent.

Sa contribution au western fut la suivante :

La ville du péché de Ray Enright (1942), Wade Crowell
Quebec de George Templeton (1951), Charles Douglas
L’esclave libre de Raoul Walsh (1957), Charles de Marigny
La grande caravane, un épisode, Bert Johnson dans « The Vivian Carter Story » (1959)
Maverick, deux épisodes :
- Paul Carthew dans « The Wrecker » (1957)
- Sam Bishop dans « Guatemala City » (1960)
Klondike, un épisode, Carson dans « Sitka Madonna » (1961)
Les aventuriers du Far West, un épisode, le président dans « Who’s Fer Divide ? » (1961)
Whispering Smith, un épisode, le juge Wilbur Harrington dans « Stain of Justice » (1961)
Have Gun – Will Travel, trois épisodes :
- Charles Trevington dans « Champagne Safari » (1959)
- Phileas Fogg dans « Fogg Bound » (1960)
- Werner August dans « The Savages » (1963)
Gunsmoke, un épisode, MacIntosh dans « The Other Half » (1964)
La route de l’ouest d’Andrew V. McLagen (1967), le capitaine Grant
Chisum d’Andrew V. McLagen (1970), Henry Tunstall


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités