Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

On parle ici des DVD zones 2, des site qui les vendent, des promotions, ... Vous pouvez mettre vos critiques de DVD.
Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1867
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar Moonfleet » 18 mars 2018 11:07

Et pour beaucoup d'autres choses, c'est mieux maintenant. Dans 1000 ans, le débat en sera toujours au même point :|


L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4639
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar L.. » 18 mars 2018 11:46

Bat Lash a écrit :Mais l'effet contraire existe aussi, ça s'appelle "C'était mieux avant", un symptôme qui touche beaucoup de cinéphiles :sm57:


Au delà de l'expérience de chacun, de son "avant", le western n'est-il pas un "genre" (qui s'est) construit sur la (pas mal de ) nostalgie ?

Un des westerns muets que j'ai vu le plus récemment , In Old Arizona m'y fait songer.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3408
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar pak » 18 mars 2018 14:30

Je rejoins ce qui a été dis plus haut, le "mieux avant", chaque génération l'a sorti et le ressortira.
Dans les faits, c'est aussi vrai que faux d'autant qu'effectivement la nostalgie, et parfois la mauvaise foi tout comme la subjectivité, sont des paramètres qui vont selon les personnes déclencher cet espèce de ras-le-bol lorsque, à un certain âge (variable suivant les individus, si c'est à 20 ans, ça devient inquiétant :lol: ), on finit par se sentir dépassé par l'évolution de notre environnement, ou / et, plus ou en moins en désaccord avec celle-ci.


Quant au western, est-il construit sur la nostalgie ? Peut-être au début, lorsqu'il restait beaucoup de survivants de la fin de la conquête de l'Ouest, qui pouvaient tout aussi bien participer à l'industrie naissante du cinéma ou en être des spectateurs. Car la nostalgie vient d'un vécu passé. Comment être nostalgique d'une époque qu'on na pas vécu ? Envieux d'après les idées qu'on s'en fait à travers des lectures ou des visionnages, oui, mais nostalgique ?

Le western est surtout né d'une fierté nationale je pense. Une glorification d'une Histoire d'un jeune pays qui n'avait alors pas grand chose d'autre à célébrer. Par rapport à la vieille Europe, les États-Unis ont connu un développement ultra rapide, et cela a permis à ses habitants, et c'est d'autant plus vrai qu'on remonte les couches sociales, de se forger une sorte de fierté de ce qui a été accompli. Les premiers grands westerns de la période muette ne racontent finalement que cela. In old Arizona, La Caravane vers l'Ouest (The Covered wagon), The Pony Express en 1925, ou même plus tôt l'extrémiste Naissance d'une nation (The Birth of a nation) de D.W. Griffith (1915), leur contenu est moins une nostalgie qu'une espèce de célébration, le début d'une construction d'une mythologie, qui va prendre un coup d'arrêt aux débuts du parlant avec l'échec de La Piste des géants, pourtant dans cette même logique, mais sorti à un mauvais moment, la crise financière d'alors incitant nettement moins à s'épancher sur une fierté nationale. Mais le redémarrage en 1939, quasi sur les mêmes bases, va entraîner le western vers le mythe ayant forgé une certaine mentalité du mâle blanc américain, et ce n'est pas pour rien que le genre connaitra son apogée dans les années 1950, décennie d'après-guerre de prospérité, durant laquelle "l'American way of life" deviendra le modèle des pays occidentaux. Le western deviendra donc un prolongement de celui-ci, dans lequel le bien triomphe toujours du mal, pas ou plus de nostalgie dedans, mais plutôt un message idéologique, plus ou moins asséné ou nuancé suivant les cinéastes.

Évidemment, ça se gâtera à partir de la décennie suivante...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4639
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar L.. » 18 mars 2018 16:33

En parlant d'apogée, dans les années 50, vous êtes déjà dans l'idée d'un déclin postérieur et donc d'une nostalgie (une perte, un deuil de quelque chose).

Il conviendrait d'interroger les films western sous l'angle du conservatisme -qu'il faudrait définir, mais Baste, comme dirait Martine, ce n'est pas le lieu d'un forum. :wink:

Après, la nostalgie et le retour au paradis perdu n'ont cessé d'alimenter certains des plus grands courants artistiques devenus classicismes (une Renaissance...).Et deviennent, en quelque sorte, l'outil du forgeron.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2497

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar limpyChris » 18 mars 2018 16:48

Pas faux.
... Mais j'ai loupé "Martine tourne un western" !
À pak, je voulais déjà écrire "You speak well. Speak some more." pasque moi, j'ai pas le temps d'écrire pour le moment, mais lire, ça va plus vite, et j'aime vous lire, là.

À propos des listes que les uns et les autres faisaient, avec lesquelles je suis d'accord, dans les attentes, je pense aussi à :
"The Half-Breed / La peur du scalp", pour compléter les westerns sur les Apaches et Sedona,
"Saddle Tramp", pour compléter la filmo de Joel McCrea et Fregonese
"Red Canyon", pour celle de George Sherman et faire plaisir à Bertrand Tavernier

et, à la limite du genre, ou en Aventures :
"Kiss of Fire / El Tigre" et "Treasure of the Golden Condor / Le trésor du Guatémala", dont une belle copie circule/circulait (?)
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3408
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar pak » 18 mars 2018 17:02

L.. a écrit :En parlant d'apogée, dans les années 50, vous êtes déjà dans l'idée d'un déclin postérieur et donc d'une nostalgie (une perte, un deuil de quelque chose).


Non, m'enfin je ne crois pas. C'est juste un constat, qui n'a rien de nostalgique. On ne peut pas nier la profusion de productions dites de qualité dans ces années 1950, loin des serials et séries B usinées à la chaine les deux décennies précédentes, ce qui n'empêchera pas ces productions plus mineures d'exister encore dans les années 1950. Au cumul des deux, le western atteint donc son apogée aussi bien en quantité qu'en qualité. Faire ce bilan n'est pas forcément être nostalgique.

D'ailleurs si je devais placer mon curseur "nostalgique", ce serait pour ma part pour ce genre dans les années 1960 (plus pour la forme que pour le fond, ce dernier dans le western restant finalement assez classique : vengeance, vols, haine de l'autre, justice... ). Et si je devais parler de nostalgie, ce ne serait pas en fonction de cette époque que je n'ai pas vécu, mais en fonction des films que j'ai visionné, ce qui aurait pu me faire dire dans les années 1980 devant la pauvreté de la production contemporaine visible en France que, ben, c'était mieux avant... :lol:
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4639
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar L.. » 18 mars 2018 17:12

La distinction entre forme et fond n'est pas forcément pertinente en terme de création artistique, mais enfin, comme dirait Martine...


Après, il est dommage d'attribuer à la nostalgie (ou la mélancolie) de mauvaises vertus, c'est ignorer les moteurs de la création artistique et de sa dialectique , un autre poncif que la retour à l'histoire dément heureusement bien vite.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 3408
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar pak » 18 mars 2018 17:33

Comme d'habitude, c'est votre interprétation.

Personnellement, je n'accorde pas de mauvaises vertus à la nostalgie, même si elle peut juste être parfois mal placée, étant moi-même pas mal atteint au point de ne pas savoir jeter pour rester sur des considérations matérielles.

Sur ce je vous laisse en tête-à-tête avec Martine, car si la forme reste encore correcte, le fond commence à être désagréable aussi j'arrêterai là.
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4639
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar L.. » 18 mars 2018 17:47

La nostalgie au sens d'un moteur créatif n'est pas l'empilement maniaque de motifs , mais le ressourcement et la revivification, le renouvellement de formes qui font sens par un retour à des sources anciennes. En d'autres termes, le renouveau passe par la reconnaissance de l'ancien, c'est à dire la conscience de sa perte et donc, quelque part, une certaine idée du c' était mieux avant ou du moins d'une différence qualitative. Il n'est pas d'interprétation là dedans, il suffit de revenir à l'histoire des formes. Mais il est vrai que les temps "nouveaux" vivent mal ce deuil, imaginant que tout se produit spontanément...

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2497

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar limpyChris » 18 mars 2018 18:26

Message par L.. » 18 mars 2018 18:12
La distinction entre forme et fond n'est pas forcément pertinente en terme de création artistique, mais enfin, comme dirait Martine...


Moi je croyais que "m'enfin" c'était Gaston, et pas Martine ... :num12
La discussion eût été intéressante, mais ...


Et, pour Monsieur ou Madame Sidonis, qui passerait peut-être à côté, à cause que j'ai été pris dans la dite discussion ...

"THE HALF-BREED / La peur du scalp" pour compléter les westerns sur les Apaches et Sedona,
"SADDLE TRAMP" Fregonese, Joel McCrea pour compléter la filmo de Joel McCrea et Fregonese,
"RED CANYON" George Sherman pour celle de George Sherman et faire plaisir à Bertrand Tavernier

et, à la limite du genre, ou en Aventures :

"KISS of FIRE / El Tigre" et "TREASURE of the GOLDEN CONDOR / Le trésor du Guatémala", de D. Daves ...
mais "Kiss of Fire" nécessiterait, je crois, une belle restauration ...

:sm43: :sm57:
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

L..
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4639
Contact :

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar L.. » 18 mars 2018 18:30

Martine dit "Baste".

Et pour couvrir Sidonis, je pense que nous sommes beaucoup à attendre les baisses de prix conséquentes pour bien de leurs films, parce que effectivement, c'était mieux avant ! -des film à cinq balles au cinéma, qui valent 20 Euros en DVD à leur sortie, c'est bien, mais au bout de presque vingt ans d'édition numérique , on s'en lasse, pour des titres, qui somme toute, ne sont pas des immortels. Donc Sidonis doit savoir compter, du moins j'espère pour eux.)

dan duryea
Hors-la-loi
Messages : 682
Localisation : lyon

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar dan duryea » 18 mars 2018 19:00

Me concernant, pour le Western :
:arrow: Années 30-40 : peu d'intérêt (lié à la naïveté peut-être des histoires proposées), le N/B, l'absence de grands acteurs aussi charismatiques que ceux apparaissant plus tard.
:arrow: Années 50 : apogée (grands réalisateurs/acteurs/productions en même temps que films moins renommés, avec acteurs moins en vue type Murphy, Montgomery, mais flamboyants quand même pour qui aime le genre concerné).
:arrow: Années 60 : nostalgie, avec moins de titres, moins de panache, mais encore des Wayne, Douglas, Murphy, etc..
:arrow: Années 70 : renouveau, avec une violence davantage montrée, magnifiée avec Peckinpah, des films réalistes comme "Billy le cave", "Bad company", etc...
:arrow: Années 80 : trou noir, aucun titre en tête; débauche de clichés, de scénarios vides, d'acteurs peu convaincants/ convaincus
:arrow: Années 90 : rien
:arrow: Années 2000 : idem
:arrow: Années 2010 : surprises avec un Western horrifique (et réaliste) de bonne tenue (Bone tomahawk) , ou "Jane got a gun" respectant les règles, tout en adaptant les choses au spectateur d'aujourd'hui...
Ce n'est que mon avis, version simplifiée :)


Avatar du membre
Arizona Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1588
Localisation : Marseille, France

Re: Les DVD westerns annoncés puis annulés ou reportés

Messagepar Arizona Kid » 18 mars 2018 20:33

Dan Duryea, je suis d'accord avec toi sur l'essentiel: peu de westerns intéressants dans les années 30 entre La Piste des Géants de Raoul Walsh et La Chevauchée fantastique de John Ford -lequel, s'il ne manque pas d'intérêt, n'est toutefois pas à mes yeux le chef-d'oeuvre que tout le monde s'accorde à voir; Ford a fait bien mieux par après, son sommet demeurant pour moi La Charge héroïque et La Prisonnière du Désert.

Années 40: je retiens surtout Les Conquérants de Michael Curtiz, Jesse James le Brigand bien-aimé d'Henry King -et sa séquelle directe, concept très avant-gardiste pour l'époque, Le Retour de Frank James-, Buffalo Bill, L'Amazone aux yeux verts, La Charge héroïque évoquée plus haut, Le Fils du Désert, Calamity Jane et Sam Bass.

Années 50: pour moi l'apogée du genre western, avec des titres tels que L'Attaque de la malle-poste, La Flèche brisée, Quand les tambours s'arrêteront, Les Affameurs, L'Homme de la Plaine, Wichita - Un jeu risqué, La Rivière sans retour,
Le Relais de l'or maudit, Sur la piste des Comanches
...
Mais je pourrais en énumérer une bonne quinzaine encore... :sm57:

Années 60: le western américain classique grille ses dernières cartouches, la mode virant à la sauce spaghetti et à ses nouveaux anti-héros cyniques et amoraux.
Mais pour trois Sergio Leone inspirés, combien de nanars fauchés de quatrième zone?

Années 70: la grande traversée de la Vallée de la Mort pour le genre, je dois avouer posséder très peu de films de cette décennie, hormis quelques John Wayne aussi tardifs que poussifs :?

Mais là où je te trouve un peu sévère, c'est lorsque tu affirmes qu'il n'y aurait eu strictement aucun western intéressant au cours des années 80, 90 et 2000.
Pour ma part, j'en vois au moins un pour chacune de ces trois décennies: le Pale Rider (1985) de Clint Eastwood, Danse avec les loups (1990) de Kevin Costner, qui contient de bonnes idées au sein d'un film perfectible et parfois un poil longuet, et surtout Open Range (2004) du même Costner, qui fut pour moi une surprise inattendue.
J'omets ici délibérément Impitoyable (1992) , un western dont je n'ai que peu de souvenirs, ne l'ayant pas vu depuis au moins quinze ans.

Néanmoins, et sans vouloir jouer au vieux con réactionnaire, je dois bien avouer que par rapports aux productions sans âme d'aujourd'hui, et ayant pu découvrir nombre de films dits " classiques " -des années 30 à 80- , que ce soit en matière de western ou d'autres genres, ma préférence va aujourd'hui clairement à ces derniers, que j'estime beaucoup plus inventifs et méritoires que certains de nos films contemporains, souvent nombrilistes, désenchantés et bassement réalistes, qui ont oublié selon moi la vocation primitive du cinéma: divertir le spectateur avec une bonne histoire, une bonne histoire et une bonne histoire, comme disait le père Gabin. :lol:

icongc1
Modifié en dernier par Arizona Kid le 04 juil. 2018 19:52, modifié 2 fois.
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:


Retourner vers « DVD Zone 2 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités