L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5359
Localisation : Paris/Touraine

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Vin » 15 févr. 2009 16:22

Hart résume un peu ce que je pense, film avec un sujet fort, mais Alan "Wafer" Ladd n'est pas l'homme du rôle.
Je ne dirai plus rien sur ce brave Ladd, mais celà m'empêche d'apprécier le film.

:wink:
Image

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2851

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Jean-Louis » 15 févr. 2009 17:29

L'homme des vallées perdues, je ne dis pas Shane, je dis bien l'homme des vallées perdues
je l'ai vu, je devais avoir 10/11 ans, bien sûr au cinéma.
À l'époque, avec ma soeur aînée, de 2 années, nous achetions toutes les semaines Cinémonde (et oui nous étions
comme dit l'autre "gatés/pourris...) toujours est-il que nous savions l'importance de ce western, combien il démarquait de la productions habituelle,
qui est-il besoin de de le préciser devant cette aréopage d'érudits déversait bonne semaine, mauvaise semaine sur nos écrans 4 à 5 productions hollywoodiennes
dont en moyenne 2 westerns.

Donc je me souviens être allé en famille, un mercredi soir, au Pathé Palace (avenue Jean-Jaures à Boulogne Billancourt) et là je l'ai vu...

Comme souvenirs : très vaguement Alain Ladd avec sa ceinture ornée d'empiècement de métal, ah oui le tueur tout de noir vêtu.
Le môme, pas le genre que j'aurais aimé comme copain...

Toujours est-il que l'homme des vallées perdues je ne l'ai pas porté en moi, c'est idiot mais je porte en moi, depuis ma tendre enfance des tas de films,
beaucoup de Westerns, énormément de Westerns et puis d'autres, par exemple Jack Palance c'est pour moi avant tout "Attaque", la scène ou il dégoupille avec les dents
sa grenade et la lance sur les allemands, jeje je voulais dire les nanazis (eeexcusez moi memessieurs les censeurs ne neu (sans doutes) me coupez pas... il ne resterait plus grand chose)

Ah oui, ce que je voulais vous faire comprendre (pour ceux qui aurai(en)t envie de comprendre ce que je veux dire, le mieux est tout de même de lire, ça peut aider... )

De L'homme des vallées perdues je n'ai plus beaucoup de souvenirs, d'autant plus que ce film je ne l'ai plus jamais revu, avant ce sujet, dans les Westerns au coin du feu.

Les posts de Musselshell, Pike et Sartana, chacun à sa manière, m'ont donné envie de le revoir, après tout c'est certainement là l'intérêt de cette rubrique, susciter la curiosité d'aller voir
ou revoir les "oeuvres" qui font que le Western n'est pas simplement que film d'action.

Toujours est-il que je l'ai (re)vu, et bien oui L'Homme des Vallées Perdues (Shane) est un grand, un très grand film, Western, tout est parfaitement mis en place, les acteurs tous sont leur personnage, s'en est même incroyable.

Il y aurait des pages et des pages à couvrir...

....
Mais il est tard Monsieur
Il faut que je rentre chez moi.

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2454

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar limpyChris » 15 févr. 2009 19:21

Sacré Jacq ... euh, Jean-Louis !
Et pourquoi qu'à 10-11 ans, il pouvait aller au cinéma en famille un mercredi soir, mmmh ? Dites-le aux jeunes, Jean-Louis ... C'est pasque le jour de congé de la semaine, c'était le jeudi ! (même qu'i' passaient Zorro et Rintintin à la télé !)
Et c'est vrai que d' 'les' lire, i' donneraient envie de le voir, cte film sans Indiens, ces quat' là ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2851

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Jean-Louis » 15 févr. 2009 19:50

Jean-Louis a écrit :...qui est-il besoin de de le préciser devant .



:lol: :lol: :lol: Vous avez vu :lol: :lol: :lol: il a mis 2 fois "de" qu'est-ce qu'il est con ce type, mettre 2 fois "de" !!! Faut vraiment n'avoir rien dans la tête :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5359
Localisation : Paris/Touraine

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Vin » 20 févr. 2009 19:23

Ben ce n'est pas fun, il n'y a que moi pour dire que ce film,mal interprété de mon point de vue, n'est pas à la hauteur de sa réputation.
On fait dans le consensus mou les gars, attention.
:mrgreen:
Image

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2557

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar musselshell » 20 févr. 2009 21:06

Vin a écrit :Ben ce n'est pas fun, il n'y a que moi pour dire que ce film,mal interprété de mon point de vue, n'est pas à la hauteur de sa réputation.
On fait dans le consensus mou les gars, attention.
:mrgreen:


...comprend pas...il faut dire sciemment des conneries pour éviter le concensus mou? :sm32:
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5359
Localisation : Paris/Touraine

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Vin » 20 févr. 2009 21:25

Je ne parle pas de toi, tu as écris que tu aimais ce film.
Je suis juste étonné d'être le seul de tout le forum à penser que ce film n'est pas un chef-d'oeuvre.
Et en tout état de cause, je ne vois pas le rapport avec dire des conneries.
Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3086
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Sartana » 21 févr. 2009 11:07

Je suis d'accord avec Vin. Alan Ladd n'est pas un grand acteur. Mais le reste du casting me sied à merveille. Comment imaginer plus bourru et paysan que Van Heflin ? Brandon de Wilde est parfait. Palance immense (héhé). Jean Arthur également. Et Ladd se fond tellement avec Jean Arthur et De Wilde comme s'ils étaient une même famille que cela passe très bien. C'est même très malin de la part du réalisateur.
D'ailleurs c'est Shane qui apprend à Joey à tirer. Or dans l'ouest tel qu'on l'imagine c'est le père qui apprend à son fils à tirer. Et pourtant Starett père repousse cette échéance. Il n'est jamais prêt à le faire. Shane arrive et prend le temps, en en rajoutant question vitesse histoire d'impressionner le môme. On a encore là une preuve de la volonté de faire de la famille Starett la famille idéale qu'aurait pu avoir Shane s'il n'avait pas choisi sa vie de paria.
Tempérament à ce qui est dit ci-dessus, Mme Starett n'est pas pour que son fils apprenne à tirer comme les pistoleros. Elle voulait qu'il apprenne à tirer comme un chasseur, uniquement pour se nourrir et nourrir sa famille, et c'est à ce détail que l'on voit pourquoi Ladd n'est pas prêt d'avoir une famille : il n'est pas dans le même état d'esprit. Il est ailleurs. Il est d'ailleurs. Et il repartira pour ailleurs.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
El Lobo
Pied-tendre
Messages : 19
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar El Lobo » 21 févr. 2009 18:47

Je trouve aussi que Shane est un très grand film, et qu'Alan Ladd trouve là un de ses meilleurs rôles. Le film présente quand même quelques défauts à mon goût. En particulier la tenue de Shane à son arrivée. Dans le roman il est vêtu d'un costume sobre et sombre, sans arme apparente. Dans le film il porte un véritable déguisement d'aventurier, veste et pantalon en daim clair,ceinture d'arme aux gros motifs d'argent, un colt nickelé à crosse d'ivoire(avec un long canon de 7"1/2, drôle de choix pour un shootist!). Tout cela ne correspond guère au personnage du roman qui ne tient pas du tout à revendiquer son passé de gunfighter, au contraire. De même la scène où Shane fait une démonstration de tir à Joey, aussi bien filmée soit-elle, est encore là en contradiction avec un personnage cherchant à fuir un passé de violence et qui dans le roman éprouve presque de la nausée aprés avoir manipulé le vieux colt au canon fendu avec lequel jouait Joey . Bref, c'est cependant un très grand film, qui sans ces petits dérapages et avec quelques cm de plus à Alan Ladd eût été un film parfait.

Avatar du membre
Eager Beaver
Cavalier solitaire
Messages : 133

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Eager Beaver » 22 févr. 2009 18:01

Sans aucune connivence entre rongeurs, je suis totalement en accord avec Musselshell sur l'usage du verbe dans ce forum.
Et pourtant, sur le film proprement dit, je l'ai déjà mentionné, je penche nettement du côté de Vin, on s'y ennuit ferme.
Il semble que pour apprécier l'homme des vallées perdues il faille l'avoir vu lors de ses années en culottes courtes. Ce qui est passionnant c'est de constater tout ce qui peut être dit aujourd'hui par tous ceux qui ont adoré Shane à l'époque, en passant alors totalement à côté de toutes ces significations et ces analyses, confortant par là même leur amour pour cette oeuvre aujourd'hui.
Il y a surement beaucoup à dire sur les défauts de Shane, mais pour l'instant peu d'échanges allant dans ce sens sont vraiment intéressants à lire, l'aspect gaufrette de Ladd ayant déjà été, à mon sens, suffisament évoqué(avec raison).
Ceux qui ont vu Shane relativement tard et qui aiment ce film peuvent ils nous dire pourquoi?

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2557

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar musselshell » 22 févr. 2009 18:17

Eager Beaver a écrit :Sans aucune connivence entre rongeurs, je suis totalement en accord avec Musselshell sur l'usage du verbe dans ce forum.
Et pourtant, sur le film proprement dit, je l'ai déjà mentionné, je penche nettement du côté de Vin, on s'y ennuit ferme.
Il semble que pour apprécier l'homme des vallées perdues il faille l'avoir vu lors de ses années en culottes courtes. Ce qui est passionnant c'est de constater tout ce qui peut être dit aujourd'hui par tous ceux qui ont adoré Shane à l'époque, en passant alors totalement à côté de toutes ces significations et ces analyses, confortant par là même leur amour pour cette oeuvre aujourd'hui.
Il y a surement beaucoup à dire sur les défauts de Shane, mais pour l'instant peu d'échanges allant dans ce sens sont vraiment intéressants à lire, l'aspect gaufrette de Ladd ayant déjà été, à mon sens, suffisament évoqué(avec raison).
Ceux qui ont vu Shane relativement tard et qui aiment ce film peuvent ils nous dire pourquoi?


J'ai essayé de dire pourquoi j'aime ce film...et je suis né 3 ans après sa sortie. J'ai dû le voir pour la première fois vers 14/15 ans. Jeune donc...mais c'est plus tard que le film m'est apparu dans toutes ses dimensions...
:sm32:
quoique...on sous-estime trop souvent la capacité d'un "jeune" à saisir la complexité en jeu dans une oeuvre quelconque. Je crois bien que si on ne la "saisit" pas analytiquement parlant, on sent néammoins à l'oeuvre autre chose. Dans Shane, les rapports humains, la véracité de la vie rurale, même si ce ne sont pas les termes que j'aurais mis là dessus à 14 ans...m'avaient impressionnés. Je sentais un monde qui n'était plus celui de l'enfance...
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
HART
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1242

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar HART » 23 févr. 2009 7:57

Je reviens sur la remarque d'El Lobo sur la tenue vestimentaire de Shane dans le film , très différente de celle ,anodine ,du personnage du roman.Les vetements de daim clair sont bien sûr présents pour rehausser la stature du personnage et contribuer à l'élever au niveau du mythe.J'ai vraiment l'impression que nous assistons à la venue d'un archange ( le physique de Ladd y contribue ) venu pour rendre la justice en ce bas-monde , je n'irais pas jusqu'à la comparaison avec le Christ , quoiqu'elle n'est pas loin.
Ce n'est pas la première fois qu'un personnage de roman est ainsi porté dans un western à une dimension beaucoup plus mythique.Je me souviens avoir été très surpris par le personnage principal de "The shootist" de Don Siegel ,très différent de celui du livre de Glendon Swarthout ( traduit en "Serie noire ).Dans le livre , Books est un homme solitaire , aigri , méchant , loin de l'humanité que lui confère l'interprétation de John Wayne.
Mais le western , c'est la légende comme disait John Ford et dans "Shane" , celle-ci est particulièrement présente.

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3086
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Sartana » 31 mars 2009 19:27

Pour le débat sur Alan Ladd, bon acteur ou pas, c'est désormais ici : viewtopic.php?f=1&p=74880#p74880 ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Juh
Chasseur de primes
Messages : 765

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar Juh » 08 juil. 2009 20:25

Je ne trouve pas alan ladd insipide dans shane. Au contraire, c'est sans doute son meilleur rôle et ce grâce au réalisateur qui savait faire jouer les acteurs. Shane est un personnage mystérieux, mélancolique, désenchanté et attachant, comme d'ailleurs beaucoup de héros dans les bons westerns. Entre autres beautés de ce film, la musique : la scène de la souche à déraciner, par exemple, accompagnée d'une sorte d'alléluia, est une petite merveille!

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4226

Re: L'hommes des vallées perdues - Shane - 1953 - Georges Stevens

Messagepar laurent » 16 juil. 2009 10:03

Juh a écrit : Shane est un personnage mystérieux, mélancolique, désenchanté et attachant, comme d'ailleurs beaucoup de héros dans les bons westerns.


:applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:
La sensibilité naturelle et la personnalité tourmentée de Ladd font merveilles pour le personnage de Shane.
Un point c'est tout. :wink:
ImageImageImage
ken Maynard



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités