Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6920
Localisation : Albuquerque
Contact :

Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Cole Armin » 01 janv. 2009 8:32

Pour ceux qui ne connaissent pas le film, par ICI

Attention, les SPOILERS sont autorisés, donc ne lisez pas ce topic avant d'avoir vu le film.


Tous les documents sont à poster dans ce topic:
viewtopic.php?f=20&t=7771

Que le débat commence!
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 659
Localisation : A l'Ouest !

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar scorpio99 » 02 janv. 2009 22:02

hé bien pour l'instant on peut dire que le topic porte bien son nom :lol: !

réveillez-vous on est en 2009 :horse: !!

limpyChris
Marshall
Marshall
Messages : 2247

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar limpyChris » 03 janv. 2009 13:37

Bon, je commence ... pour dire que Scorpio99 m'a grillé sur le jeu de mots ... Non pas que je n'intervienne pas parce qu'il n'y a pas d'Indiens dans ce film (car plus le temps passe, et plus j'ai tendance à préférer des westerns sans Indiens ! "Rio Bravo" et "La Poursuite Infernale", depuis toujours, et dans le désordre, "Les Professionnels", "La Chevauchée Sauvage", "Le Dernier Train de Gun Hill", "L'Homme aux Colts d'Or", "La Vallée de la Vengeance", "Impitoyable" ou encore "Les Cavaliers", ou "même" "Will Penny", resté longtemps pour moi inconnu ... etc.) ou parce qu'il s'agirait d'un western européen (j'ai apprécié les Leone, vu tous les "Winnetou" -même les plus nuls-, et ceux de la DEFA etc.), mais, bon, j'ai une excuse imparable : je ne l'ai jamais vu ! Le titre sera donc un parfait résumé de mon intervention sur ce film (ça y est, j'ai réussi à le placer quand même !)(ou "Comment en faire plusieurs lignes pour dire qu'on n'a rien à dire" ...)
Qu'entrent à présent les aficionados ...
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

Avatar du membre
Tecumseh
Marshall
Marshall
Messages : 2303
Localisation : 48°0'N / 0°12'E

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Tecumseh » 03 janv. 2009 16:17

Alors de mon côté je suis exactement dans le même cas que Limpychris, c'est à dire que je n'ai encore jamais vu ce film, mais j'espère que cela ne saurait tarder car même si je ne suis pas westerns européens, j'ai comme anecdote d'avoir rencontrer Yves SWOLFS le dessinateur de la bd DURANGO lors d'une séance de dédicace. Nous avions alors un peu discuté western et cinéma, et il me disait que "Le grand silence" était l'un, voir le western qu'il préférait, cela m'avait interpellé à l'époque car je ne le connaissais pas du tout et je m'étais donc dit qu'il allait falloir que je le regarde.

Depuis je ne l'ai toujours pas vu, mais quand je vois les photos du film, il me semble qu'il a largement inspiré notre dessinateur pour la création de son héros, il possède par exemple apparemment la même arme plutôt atypique dans un western.Mais je ne doute pas que les westerners européens vont m'en dire un peu plus sur tout cela :D
ImageImageImage

Avatar du membre
Inisfree
Cavalier solitaire
Messages : 134
Localisation : Cannes
Contact :

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Inisfree » 03 janv. 2009 17:34

J'ai déjà eu l'occasion à plusieurs reprises d'écrire sur Inisfree combien la première vision de ce film m'avait traumatisée. J'étais alors adolescent et quand le film s'est terminé, je n'arrivait pas à croire ce que j'avais vu. Je me souviens avoir téléphoné à un ami pour lui demander de me confirmer que le film n'avait pas été coupé ou quelque chose dans ce goût là. Tout cela pour dire, notamment à ceux qui ne l'ont jamais vu : attention, ne vous gâchez pas ce choc. On pourra, on va, discuter du film en lui même mais il est certain qu'il tient sa valeur, son intérêt du moins, à la logique tenue jusqu'au bout par Sergio Corbucci.
Je ne vais pas encore entrer dans le détail, manque un peu de temps mais imaginez qu'à la fin de C'éra une volta il west de Léone, non seulement Franck tue Harmonica, mais encore rentre descendre Jill, s'empare de la propriété et regarder mourir Cheyenne avec son sourire d'acier. Cela, c'est Il grande silenzio. C'est la transgression capitale de Corbucci. Je serais curieux et heureux de savoir comment ceux qui l'ont vu l'ont vécu, leur première fois de ce film si particulier.
Et bonne année à tous et toutes.

Avatar du membre
PSYCHO PIRATE
Squaw
Messages : 358

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar PSYCHO PIRATE » 03 janv. 2009 18:01

Inisfree a écrit : J'ai déjà eu l'occasion à plusieurs reprises d'écrire sur Inisfree combien la première vision de ce film m'avait traumatisée. J'étais alors adolescent et quand le film s'est terminé, je n'arrivait pas à croire ce que j'avais vu. Je me souviens avoir téléphoné à un ami pour lui demander de me confirmer que le film n'avait pas été coupé ou quelque chose dans ce goût là. Tout cela pour dire, notamment à ceux qui ne l'ont jamais vu : attention, ne vous gâchez pas ce choc. On pourra, on va, discuter du film en lui même mais il est certain qu'il tient sa valeur, son intérêt du moins, à la logique tenue jusqu'au bout par Sergio Corbucci.
Je ne vais pas encore entrer dans le détail, manque un peu de temps mais imaginez qu'à la fin de C'éra une volta il west de Léone, non seulement Franck tue Harmonica, mais encore rentre descendre Jill, s'empare de la propriété et regarder mourir Cheyenne avec son sourire d'acier. Cela, c'est Il grande silenzio. C'est la transgression capitale de Corbucci. Je serais curieux et heureux de savoir comment ceux qui l'ont vu l'ont vécu, leur première fois de ce film si particulier.
Et bonne année à tous et toutes.


Pareil que toi ! Grand traumatisme d'enfance. Je crois que c'est c'est ce film qui m'a amené a vouer un culte à Kinski.
C'est aussi avec le grand silence que j'ai eu une autre vision des chasseurs de primes car jusqu'à là j'étais persuadé qu'ils étaient tous gentils comme Josh Randall...
:mrgreen:

rex lee
Caporal
Messages : 887

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar rex lee » 03 janv. 2009 18:33

Alors d'accord , allons-y pour les souvenirs ! ( je reviendrai certainement plus en détail sur ce film au cours du mois ...)
Ce western , je l'ai aussi vu en salle lors de sa sortie . ( 1969 ? )
Comme tout le monde , la fin m'a énormément surpris car c'était la 1ère fois que je voyais le Mal triompher du Bien. ( réaction de l'adolescent que j'étais ; en fait , le film n'est peut-être pas aussi manichéen qu'on veut bien le croire ...). J'avais tout de même vu dans un western G. Peck se faire descendre par un jeune crétin mais c'était un peu dans l'ordre des choses...narrativement parlant .
Il n'en demeure pas moins vrai que ce long-métrage est d'une noirceur absolue , inégalée dans le genre , et chacune de ses visions me met mal à l'aise . Et je pense que Corbucci a voulu créer ce malaise . Un malaise tel que je n'arrive pas à classer ce western dans mon top 10 ! Et pourtant , je suis incapable de lui trouver un défaut !!! Mais alors , ce pessimisme , pfou !!!

Avatar du membre
Fredge
Chasseur de primes
Messages : 767

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Fredge » 03 janv. 2009 18:47

Une autre scène choc est cette main de Silence qui brûle alors qu'aucun cri ne sort de sa bouche...

Fredge

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar edocle » 03 janv. 2009 18:48

En plein dedans !
T' imagine, avoir vu ça lors de sa sortie dans le 14ième, et en bande ...
Du grand du très grand, à l'époque on ne disait pas scotché, mais on en avait pris plein
le gueule ...pardon, mais c'était ça !
Et puis, tu parles le pistolero était joué par un Français et un rôle de muet ...
Drôlement gonflé le mec...
Bon en plus ça démarre fort, sanglant, dans la neige ...t'imagine un western dans la neige ???
Et la cicatrice autour du coup ??? et l'autre salaud de Kinski, y-a pas pire ...
La fin ... tout à l'heure ... pour le moment on a envie de tout raconter ...
On sort, non, on va aux chiottes et on reste pour la séance d'après la placeuse y verra rien...
Tu parles ...
De nouveau le noir, puis la neige ... c'est comme ça à a chaque fois...
Je m'en remets un coup ce soir et je reviens ...
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Sartana » 03 janv. 2009 19:12

Ce film est un choc, même lorsqu'on connaît la fin à l'avance. C'était hélas mon cas, mais je ne voulais pas y croire. J'ai vu le film en famille et tout le monde toute génération confondue a pris une claque ! C'est une des grandes forces de ce film.
Corbucci y présente un nihilisme pessimiste voire politique, on pourra y revenir.
Il s'inscrit en cela en précurseur de ce nihilisme qui apparaîtra dans le cinéma italien aussi bien dans les comédies (La grande bouffe) que dans ses polars (La rançon de la peur).
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Sartana » 03 janv. 2009 19:26

Corbucci réitère dans Le grand Silence avec une tendance qu'il a acquise depuis quelques films : La thématique du héros handicapé ou diminué. En effet, après avoir fait subir à Minnesota Clay la perte progressive de la vision (Le justicier du Minnesota, 1964), d'avoir contraint Django à tirer avec les mains broyées par les sabots d'un cheval (Django, 1966), il reprend ce thème avec Silence, qu'il fait commencer muet (ce qui est étonnant de sa part, on aurait facilement imaginé que le héros subisse cette torture durant le film, connaissant le scénariste). Ce n'est qu'au court du film en revanche, comme évoqué par Fredge, que le héros subira la brûlure de sa main droite.

Le grand Silencemarquera d'ailleurs la fin chez Corbucci de ces agressions faites aux personnages principaux. Ceci ne l'empêchera pas dans ses films ultérieurs de torturer ses héros, néanmoins avec Le grand Silence, il tourne la page des pistoleros obligés de subir un véritable chemin de croix pour parvenir à la fin du film.
Seul Castellari reviendra à ce genre après la déferlante Trinita et consorts avec Keoma en... 1975 !
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5359
Localisation : Paris/Touraine

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Vin » 03 janv. 2009 20:04

Bon les spaghet', je vais me l'acheter cette semaine, dès mon retour sur Paris. :wink:
Je l'ai vu il y a beaucoup trop longtemps pour être capable d'en dire autre chose que quelques vagues souvenirs :sm32:
Image

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 642
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar edocle » 03 janv. 2009 22:42

Bon ça y est je l'ai revu pour la iène fois et avec toujours le même bonheur...
On peut sûrement en dire des tas de choses bien senties, style l'auteur a voulu dire ceci,
l'auteur a voulu dire cela, dans le genre critique de télérama, ou moi j'ai bien compris la démarche de
Corbucci tout au long de ses westerns ...
Bon peutête ben qu'oui, peutêtet ben qu'non...
J'y vois un superbe western tout bien sombre et bien triste, pessismiste juste je vous
l'accorde, pour moi un formidable divertissement original et parfaitement réussi !!!
Du grand cinéma italien, au mieux de sa forme pour notre plus grand plaisir.
Avec tout ce qu'il a d'original pour attirer les foules!
Réducteur, peut-être,
mais divertissant ce qui est aussi le but du ciné! na!
...et qui fait que même en connaissant chaque plan on y prend du plaisir!
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1400
Localisation : Sur un hamac

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Trinita » 04 janv. 2009 11:07

Tecumseh a écrit :Alors de mon côté je suis exactement dans le même cas que Limpychris, c'est à dire que je n'ai encore jamais vu ce film, mais j'espère que cela ne saurait tarder car même si je ne suis pas westerns européens, j'ai comme anecdote d'avoir rencontrer Yves SWOLFS le dessinateur de la bd DURANGO lors d'une séance de dédicace. Nous avions alors un peu discuté western et cinéma, et il me disait que "Le grand silence" était l'un, voir le western qu'il préférait, cela m'avait interpellé à l'époque car je ne le connaissais pas du tout et je m'étais donc dit qu'il allait falloir que je le regarde.

Depuis je ne l'ai toujours pas vu, mais quand je vois les photos du film, il me semble qu'il a largement inspiré notre dessinateur pour la création de son héros, il possède par exemple apparemment la même arme plutôt atypique dans un western.Mais je ne doute pas que les westerners européens vont m'en dire un peu plus sur tout cela :D


En effet, Yves Swolfs c'est beaucoup inspiré de ce film pour la création de son Personnage de Durango et pour le visage de celui- ci qui ressemble à deux gouttes d'eau à Trintignant. Mais après ce premier tome, son visage s'affirme et ce démarque de Silence. D'ailleurs ce premier tome est vraiment très inspiré du Grand Silence et le méchant est le frère jumeau de Kinski. :lol:
Quant au Mauser je crois qu'il apparait un peu plus tard dans la série quand Durango se fait trouer la main par une balle. D'ailleurs dans ce tome où le Mauser apparait, Yves Swolfs fait une allusion à un pistolero ayant possedé cette arme dans l'Utah (clin d'oeil à Trintignant)
J'espère que mon explication est claire et t'aura renseigné.
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
Tecumseh
Marshall
Marshall
Messages : 2303
Localisation : 48°0'N / 0°12'E

Re: Le grand silence - Il Grande silenzio - 1968 - Sergio Corbucci

Messagepar Tecumseh » 04 janv. 2009 11:25

Merci pour toutes ces précisions Trinita :D
ImageImageImage



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité