Page 2 sur 7

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 0:01
par Longway
Citation de Pike Bishop dans un de ses posts sur cette même rubrique.

Distribution; On sait, il l'a dit toute sa vie, que HAWKS a détesté DOUGLAS et a regretté de ne pas avoir
eu WAYNE


Citation de Metek dans la rubrique des critiques :

A l'origine, Howard Hawks desirait confier le rôle de Jim Deakins à Robert Mitchum,



Qui a raison ? ... Qui se plante ? :?: :?: :?:

D'après d'autres sources que j'ai consulté, c'est également Robert Mitchum qui avait été choisi par Hawk pour le rôle de Deakins.

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 2:25
par Vixare
Longway a écrit :D'après d'autres sources que j'ai consulté, c'est également Robert Mitchum qui avait été choisi par Hawk pour le rôle de Deakins.


J'avais fais quelques recherches il y a quelques mois pour incorporer ce film dans les devinettes ( au final j'avais renoncé :lol: ) et j'avais aussi vu le nom de Mitchum ... mais il me semble que c'était pour le rôle de Boone.

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 5:52
par musselshell
Hawks avait envisagé Mitchum et Brando (Deakins/Caudill)....Il a par la suite comparé Douglas à Wayne, en rappelant la scène du doigt amputé traduite quasi comiquement...Il aurait proposé le même truc à Wayne pour Red River, qui aurait trouvé çà absurde, puis changé d'avis à posteriori après avoir vu the Big Sky...
Pour l'anecdote, Mitchum jouera en 67 le personnage de Dick Summers dans the Way West...Dick Summers, le grand absent du film de Hawks, central dans le roman de Guthrie...que l'on retrouve dans le roman suivant.
Je vous rappelle la trilogie de Guthrie:
The Big Sky (adapté par H.H en 52)
The Way West (adapté par A.Mc Laglen en 67)
These Thousand Hills (adapté par R.Fleischer en 58)

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 6:29
par Pike BISHOP
WAYNE avait refusé le doigt coupé sur "RED RIVER" ce qui a fait que HAWKS n'a pas du lui reproposer
pour "BIG SKY"... En suite il a sans doute envisagé plusieurs autres options dont MITCHUM
Dans ses interviews, il cassait DOUGLAS et regrettait WAYNE.. .A mon avis il était dans un tort complet
ou aveuglé par la rancoeur.

Elizabeth THREAT pourtant d'origine indienne, n'y fait guère penser... Mais je trouve qu'elle bouge comme une
déesse, hiératique et gestes de mannequin de mode grand style... Elle est assez sauvage quand elle taillade
BOONE, Elle est belle, très belle (trop pour le rôle) trop maquillée.

MITCHUM en DICK SUMMERS (ZEB dans BIG SKY) J'ai toujours trouvé que c'était la plus énorme erreur de casting
qui soit.. Gros pépère MITCHUM, placide et matois n'a rien du vieil éclaireur noueux comme une racine sèche
décrit par le roman... Le rôle convenait mieux à WIDMARK qui joue LIJE EVANS... MITCHUM aurait été très
bien en EVANS, fermier lourdaud... A remarquer dans cette "WAY WEST" assez ratée DOUGLAS est devenu
le César de ce triumvirat !!!!

Jamais lu "THESE THOUSAND HILLS" Quelle est la filiation entre LATE EVANS le héros arriviste et
LIJE le pionnier qui part en Orégon.. LATE est le fils bâtard de BROWNIE ?

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 7:36
par musselshell
Late est le petit-fils de Lije...En fait, il y a plus de trente ans qui s'écoulent entre the Way West et These Thousand Hills...Et c'est en 1982, à plus de 80 berges, que Guthrie comble le trou avec Fair Land, Fair Land...roman qui s'ouvre avec Summers quittant l'Oregon pour sa Popo Agie...

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 8:52
par Jicarilla
:evil: :evil: :evil: Bandes de veinard de lire l'anglais :evil: :evil: :evil: :evil: :beer1:

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 16:44
par Jean-Louis
Elizabeth Threatt a certainement apporté des émotions à Howard Hawks !

Pas de doutes, quelle générosité :

Les signes d'un grand talent, tout est intériorisé.

Image


Elle savait prendre grand soin d'elle-même, éviter les rides d'expression :

Image


Un moment de grande intensité dramatique

Image


La lutte acharnée pour vaincre les éléments déchaînés

Image


Magnifique symbole, Pike nous l'a souligné, heureusement Howard Hawks coupe la séquence tout de suite sur un gros plan du couteau lancé sur une couverture.
Je frémis aux ébats torrides qui auraient pu suivre....

Image


Fin de la présentation, Elizabeth Threatt regagne sa loge.

Image


J'espère que ces captures de la captive vous aurons au moins éclairé sur ce que voulais dire par "souplesse d'un verre de lampe".

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 05 déc. 2008 19:26
par Tecumseh
Le moins que je puisse dire, c'est que j'aurai appris une nouvelle fois énormément de choses sur un film en lisant les messages de cette rubrique, et je suis impressionné par tant de connaissances, ainsi que la facilité avec laquelle vous la mettez en forme dans vos écrits.

Je dis donc un grand :applaudis_6:

Et je vais me visionner à nouveau ce film que j'adore en prêtant attention aux nombreuses remarques ci-dessus , je suis sûr de le redécouvrir :)

D'autant plus que je l'ai vu pour la dernière fois il y a 10 ans, par une magnifique soirée d'été au parc de la Villette à Paris, où nous avions droit à des projections sur écran géant en plein air. ( Je ne sais pas si cette manifestation a continué les années suivantes....).

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 06 déc. 2008 11:32
par Vin
Jean-Louis, la p'tite dame ne te plait pas, dirait-on.
Il est clair que ce n'est sans doute pas une grande actrice.
En même temps, sa froideur générée par une gestuelle quasiment absente me semble coller à son personnage, en fait.


Pour en revenir aux français, et à l'imagerie donnée, je suis en train de relire Lewis et Clark.
Vaindiou, je ne me souvenais plus à quel point les "glorieux" découvreurs américains nous en mettent plein la g...
J'ai le sentiment que les américains, bien conscients du fait qu'ils n'ont pas en réalité découvert le plus grand nombre de territoires aux USA, dissimulent celà en dévalorisant leurs prédécesseurs.
Ils le font avec les français, mais en d'autres circonstances avec les espagnols aussi, sans doute moins avec les anglais ( on est plus grand lorsque l'on triomphe d'un ennemi puissant).

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 06 déc. 2008 11:45
par Longway
error de manip

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 06 déc. 2008 14:39
par chip
Pas très sexy l ' ectoplasme géant de " the big sky " en matière de squaw le cinéma nous a offert beaucoup mieux ...

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 06 déc. 2008 15:58
par Longway
Pour en revenir à Elizabeth Threatt, le titre français du film lui donne la part belle, le rôle star même. Certe, sans sa présence, l'expédition n'aurait peut être pas eu lieu puisque c'est elle qui en quelque sorte sert de " passeport " ( je n'aime pas ce mot ) pour l'arrivée à terme et sans encombre en territoire Blackfeet. Le spectateur qui va découvrir ce film pour la première fois, sans avoir lu quoi que ce soit sur le scénario auparavant, s'attend en toute logique à une centralisation de l'histoire sur cette captive, le rôle vedette lui étant échue. Or il n'en est rien, il n'y a pas de star qui se détache vraiment du lot, tous les personnages, y compris Kirk, se fondent dans un ensemble harmonieux, au sein d'une nature encore vierge, ses premiers habitants ( les indiens ) étant encore les gardiens de ce temple qui leur appartient, mais plus pour bien longtemps malheureusement.
En cela le titre original : " The Big Sky " est très poétique et exprime totalement ce que les hommes du " Mandan " vont découvrir dans ces contrées lointaines encore inconnues pour eux, un endroit où le ciel donne toute sa plénitude, où les montagnes ( Le Grand Tèton ) semblent vouloir accrocher, mais sans jamais vraiment y parvenir, les nuages, qui eux ne sont que de passage dans ces immenses cieux d'un bleu infini.
Certe il était difficile pour la distribution française de traduire : Le Gros Ciel " ou " Le Grand Ciel ", le titre paraissant lourd, mais il y avait sans doute possibilité de trouver un compromis plus proche du titre original, comme par exemple : " l'Infini des Cieux " , ou bien se situant dans la droite ligne du but de l'expédition : " Au Sources du Missouri ", bien que celui ci aurait sans doute souffert et entretenu une certaine confusion avec son homologue tourné l'année précédente : " Au dela du Missouri ". Mais ces titres là auraient sans doute mieux reflètés le vrai visage du film.

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 06 déc. 2008 17:21
par musselshell
"L'Infini des cieux"?
Nom de dieu.
Pour la beauté de la chose:l'expression the Big Sky vient du français, d'un gars de St Domingue naturalisé en 1812...le grand Audubon en personne, dans ses Oiseaux d'Amerique...
Elisabeth Threatt n'est pas le genre de Jean-Louis, qui préfère ses créatures plus souples...Il est vrai que les captures de la captive n'incitent pas à l'escapade.
Je sais, c'est nul...
:sm32:
Longway, tu as raison quand tu dis que les acteurs sont littéralement fondus dans le paysage...Ce qui est peut-être d'ailleurs ce qu'il y a de plus fort dans ce film. Mais crois-tu qu'il en aurait été de même avec la couleur? Pas sûr...

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 06 déc. 2008 20:21
par Jean-Louis
Je suis étonné que cette séquence de 3' 52" (48' 21" à 52' 13") ait été supprimée dans la version raccourcie !

Jim Deakins, Boone Caudill , Zeb Calloway accompagnés de Poor Devil débarquent pour chasser,
ils sont pris à partie par une bande de Crows, la séquence est très bonne, dense, très bien filmée.
Pourquoi s'en être privé, pour ne pas rompre le rythme ?

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Il va sans dire que toutes ces captures sont des hommages à Big Sky au Film pas à la Captive aux yeux clairs (ce qui la laisse complètement froide, j'en ai conscience)

Re: La captive aux yeux clairs - The Big Sky - 1952 - Howard Hawks

Posté : 07 déc. 2008 16:52
par Longway
musselshell a écrit :Longway, tu as raison quand tu dis que les acteurs sont littéralement fondus dans le paysage...Ce qui est peut-être d'ailleurs ce qu'il y a de plus fort dans ce film. Mais crois-tu qu'il en aurait été de même avec la couleur? Pas sûr...


Je reste persuadé que le technicolor aurait donné sa pleine mesure pour toutes les scènes tournées en extérieur. Par contre pour les plans nocturnes ( les rues de Saint Louis, l'embarquement sur le " Mandan ", les bivouacs sur la berge ) j'admet que le noir et blanc s'adapte mieux à ces conditions particulières. Comme tu l'as dit précédement, dans ton premier post, "le noir du fleuve" donne un climat plus envoutant, inquiétant même, pour ne pas dire sinistre. La couleur aurait sans doute enlevé une partie de cet effet.
Difficile dans ce cas de réaliser un film tout en couleur, surtout comme le fait justement remarquer Pike, la plupart de ces scènes nocturnes ont été tournés en studio.