HS : La Mort était au rendez-vous

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2681
Localisation : Aquaverde

HS : La Mort était au rendez-vous

Messagepar Pike BISHOP » 03 juin 2008 13:41

Je m'étais dit "Je vais faire l'effort de le trouver et de le regarder, pour pouvoir en parler"
et rien que de voir les captures de Jean-Louis , ces décors et ces accessoires minables ou inadéquats
ça me coupe l'envie....
Bon ! j'ai encore un mois pour le trouver (ça je sais où) le regarder (le plus dur) et changer d'avis...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10343
Localisation : Lone Pine, CA

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Personne » 03 juin 2008 14:07

Pike BISHOP a écrit :Je m'étais dit "Je vais faire l'effort de le trouver et de le regarder, pour pouvoir en parler"
et rien que de voir les captures de Jean-Louis , ces décors et ces accessoires minables ou inadéquats
ça me coupe l'envie....
Bon ! j'ai encore un mois pour le trouver (ça je sais où) le regarder (le plus dur) et changer d'avis...


Te forces pas surtout! :lol:
Le coup du tir sur bouteille est presque une figure imposée du film de vengeance et même d'une BD qui vient de sortir (Tome 1 de Colorado pour être exact).
Pas vu le film encore, mais il me reste le mois entier pour le découvrir. cool
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2681
Localisation : Aquaverde

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Pike BISHOP » 03 juin 2008 15:08

Ce ne sont pas les poncifs qui me gênent.. Il n' y a que ça dans les Bd.
Ce serait plutôt l'utilisation de bouteilles de Malaga Village 12°
Les accessoires en skaï, le chapeau "Via Veneto"... Le bureau baroque
où il ne manque que les portraits de VERDI et Victor-EMMANUEL...
L'accumulation de tous ces détails me donnent des signaux qui me disent
on est devant une mauvaise reproduction.. Donc, il faut que je passe cette barre
pour voir de quoi il s'agit.. mais cette barre est difficile à franchir...
If they move, kill'em !!

rex lee
Caporal
Messages : 886

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar rex lee » 03 juin 2008 16:58

Quand on n'aime pas le western européen ,on ne peut trouver que des défauts à ce film ...Les amateurs qui ne l'ont pas vu ,eux , se délecteront .
Un spaghettophile pourrait tout aussi bien trouver Randolph Scott un peu trop propre , un peu trop lisse ...mais chaque genre a ses défauts et ses qualités et on ne regarde pas un western européen pour y trouver de l'authenticité .

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2851

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Jean-Louis » 03 juin 2008 17:22

rex lee a écrit :Quand on n'aime pas le western européen ,on ne peut trouver que des défauts à ce film ...Les amateurs qui ne l'ont pas vu ,eux , se délecteront .....


rex lee, la rubrique est "Le Western Disséqué" donc ne sois pas étonné si on rentre dans les détails ! :wink:

C'est parce qu'il y a ces défauts que je suis réticent aux westerns européens, pas l'inverse.

rex lee a écrit : Un spaghettophile pourrait tout aussi bien trouver Randolph Scott un peu trop propre , un peu trop lisse ....


Là, rien à dire tu as parfaitement le droit de penser ça,

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6387

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Longway » 03 juin 2008 18:01

: en 68 , ce fut le choc :" Le bon , la brute ..." en pleine poire , en cinémascope , avec la musique de Morricone ...bref , le film qui a changé ma vie . Quelques mois après , je suis allé voir "Pendez-les haut et court " , car j'avais repéré Eastwood et pensais que le film était italien ( j'avais 13 ans !)


" Le bon la brute le truand " était interdit au moins de 18 ans lors de sa première sortie en salle. Je me souviens bien de l'affiche avec la censure. Comment as tu fais pour le voir à l'age de 13 ans cette année là ? :shock:

On avait beau être en 68, il fallait encore montrer patte blanche ( carte d'identité ) pour prouver son age véritable, sinon... on restait devant la porte. :( Enfin c'était le cas tout au moins des cinémas que je fréquentais, peut être que certains étaient moins regardant ailleurs.

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2172
Contact :

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar tepepa » 03 juin 2008 18:03

Jean-Louis a écrit :C'est parce qu'il y a ces défauts que je suis réticent aux westerns européens, pas l'inverse.



Quelque part, il y a de quoi douter. Tu listes une série de poncifs qui apparaissent dans le film, et tu sous-entends donc que ce sont des défauts. Pourtant tous ces poncifs sont nés dans le western américain pour sûr (sauf peut-être le coup de la trappe :mrgreen: ). Ces mêmes poncifs ne te gêneraient aucunement dans un western américain (ou dans EPQQDDP).
De même Pike nous fait croire qu'il serait incapable de voir ce film à la simple vue des accessoires trop européens à son goût. Pourtant, j'imagine qu'il a vu tous les westerns "américains" tournés en Espagne (Hannie Caulder) sans que cela ne le gêne plus que ça.
J'ai bien l'impression qu'il s'agit plus d'une réaction épidermique incontrôlable de votre part plutôt qu'une réelle aversion envers les "défauts" du film...
Non ?

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 659
Localisation : A l'Ouest !

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar scorpio99 » 03 juin 2008 18:48

tepepa a écrit :J'ai bien l'impression qu'il s'agit plus d'une réaction épidermique incontrôlable de votre part plutôt qu'une réelle aversion envers les "défauts" du film...
Non ?

ça s'appelle la spaghettoïte aigue :lol: mais ça se soigne à coups de Sergio Leone notamment :wink: ...

euh c'était quoi déjà le sujet de ce topic :mrgreen: ?

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1776

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Liko » 03 juin 2008 19:30

Quand on n'aime pas le western européen ,on ne peut trouver que des défauts à ce film ...Les amateurs qui ne l'ont pas vu ,eux , se délecteront .
Un spaghettophile pourrait tout aussi bien trouver Randolph Scott un peu trop propre , un peu trop lisse ...mais chaque genre a ses défauts et ses qualités et on ne regarde pas un western européen pour y trouver de l'authenticité .


:applaudis_6: :applaudis_6: J'ai pas voulu l'écrire mais c'est parfait !!! :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2681
Localisation : Aquaverde

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Pike BISHOP » 03 juin 2008 20:09

tepepa a écrit :De même Pike nous fait croire qu'il serait incapable de voir ce film à la simple vue des accessoires trop européens à son goût. Pourtant, j'imagine qu'il a vu tous les westerns "américains" tournés en Espagne (Hannie Caulder) sans que cela ne le gêne plus que ça.


Appelez ça comme vous voudrez "Spaghettiallergophilie" je dis qu'il y a un quelque chose qui me rebute immédiatement...
J'aime le cinéma Italien.. J'ai bouffé du cinéma de quartier toute ma jeunesse.. Du péplum à 2 lires.. du "Giallo" de la comédie
Italienne et des chefs-d'oeuvre... Mais avec le western, cela a toujours été le hic....
Je supporte très mal les tournages européens.. Pour moi "Hannie Caulder" n'est pas loin d'une daube, heureusement il y a les trois
horribles dedans et les fesses de Raquel... Je supporte mal les décors et les lieux, mais les costumes passent...
Il faut remarquer que souvent les westerns tournés en Europe sont les plus mauvais de leurs réalisateurs.. Mais quelque part
leur métier, leur talent ou le talent de leur équipe technique et artistique, de leur direction de comédiens fait passer la sauce...
"100 FUSILS" "EL CONDOR" ou d'autres...
Le talent de LEONE est indéniable, malgré des tas de trucs qui me gênent, j'adhère... Je supporte pour les avoir vus qqs "spaghettis"
parce qu'il y a un scénario ou un vrai pro aux commandes.. Les autres cela m'est impossible.. Je vais vous faire tous hurler
le pire western pour moi est "LE GRAND SILENCE" je l'ai vu en Français, en Anglais, En Italien.. pour moi ça reste le méganavet..
Je ne veux pas parler plus loin de celui que vous étudiez.. Je dis déjà rien qu'à voir 4 images, j'y crois pas...
Je n'en dirais pas plus avant de l'avoir vu.. Peut-être par miracle je serai guéri de ma maladie honteuse..
Mais pour le moment encore si je possédais toute la filmographie spaghettienne existante, je vous l'échangerai contre un
seul JOE KANE ou deux LESLEY SELANDER.
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10343
Localisation : Lone Pine, CA

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Personne » 03 juin 2008 20:25

Le retour des old gringos americanos grinchiosos! Image Ringo from Abbey Road!
Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3080
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Sartana » 03 juin 2008 21:04

Pike BISHOP a écrit :Je supporte mal les décors et les lieux, mais les costumes passent...

Et un type comme Gene Autry qui joue de la guitare sur fond d'arc-en-ciel, tu y crois ? Et au Lone Ranger avec son bandeau sur les yeux, c'est crédible ?
À la rigueur, on ne te demande même pas d'y croire, simplement de le regarder (et de le descendre si tu veux), mais avec des arguments liés au film...

Pike BISHOP a écrit :Je ne veux pas parler plus loin de celui que vous étudiez.. Je dis déjà rien qu'à voir 4 images, j'y crois pas...
Je n'en dirais pas plus avant de l'avoir vu.. Peut-être par miracle je serai guéri de ma maladie honteuse..
Mais pour le moment encore si je possédais toute la filmographie spaghettienne existante, je vous l'échangerai contre un
seul JOE KANE ou deux LESLEY SELANDER.

Et puis quelle fermeture d'esprit ! Moi j'en ai vu un paquet de Selander ! Tu pourrais voir CE spaghetti quand même. Vois ça comme un défi :lol:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3080
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar Sartana » 03 juin 2008 21:05

Personne a écrit :Le retour des old gringos americanos grinchiosos! Image Ringo from Abbey Road!

Tiens oui, qu'est-il devenu, ce Ringo ?...
Sartana en HS total
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
hugues
Squaw
Messages : 372
Localisation : reims

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar hugues » 03 juin 2008 21:49

Pike BISHOP a écrit :
tepepa a écrit :D

Mais quelque part leur métier, leur talent ou le talent de leur équipe technique et artistique, de leur direction de comédiens fait passer la sauce...
"100 FUSILS" "EL CONDOR" ou d'autres...
.



Franchement Pike si tu peux supporter "100 fusils" et "El Condor" (pour moi des tout petits films de série qui s'inspirent mal du western italien), tu dois pouvoir visionner "la mort était au rendez-vous" (c'est pas un chef d'oeuvre mais c'est du bon divertissement).

Et après tu nous donnes ton avis. Parce que, même si tu critiques, ça nous interresse !

rex lee
Caporal
Messages : 886

Re: La Mort était au Rendez-Vous - Da Uomo a Uomo - 1968 - Giulio Petroni

Messagepar rex lee » 04 juin 2008 6:17

Longway a écrit :
: en 68 , ce fut le choc :" Le bon , la brute ..." en pleine poire , en cinémascope , avec la musique de Morricone ...bref , le film qui a changé ma vie . Quelques mois après , je suis allé voir "Pendez-les haut et court " , car j'avais repéré Eastwood et pensais que le film était italien ( j'avais 13 ans !)


" Le bon la brute le truand " était interdit au moins de 18 ans lors de sa première sortie en salle. Je me souviens bien de l'affiche avec la censure. Comment as tu fais pour le voir à l'age de 13 ans cette année là ? :shock:

On avait beau être en 68, il fallait encore montrer patte blanche ( carte d'identité ) pour prouver son age véritable, sinon... on restait devant la porte. :( Enfin c'était le cas tout au moins des cinémas que je fréquentais, peut être que certains étaient moins regardant ailleurs.


Me souviens pas de cette interdiction ....je suis allé voir ce film avec mon père et ma soeur de 11 ans !!! Dans ma petite ville , on était peut-être moins regardant ...La présence de mon père ,qui connaissait le personnel du cinéma depuis toujours ?(en revanche , l'année suivante , à Marseille , on ne nous a pas laissés entrer pour "Django,prépare ton cercueil" parce que ma soeur avait 12 ans et que le film de Baldi était interdit aux moins de 13 ans .( je m"en souvient fort bien , là !...cela dit ,au bout de 40 ans ..........!!)
Quoi qu'il en soit , cette interdiction aux moins de 18 ans ne' a pas marqué ma mémoire mais je suis formel : j'ai bien vu "Le bon..." au printemps 68...un peu avant les évènements .



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités