3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6981
Localisation : Albuquerque
Contact :

3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Cole Armin » 01 mai 2008 8:15

Pour ceux qui ne connaissent pas le film, par ICI


Attention, les SPOILER sont autorisés, donc ne lisez pas ce topic avant d'avoir vu le film.


Tous les documents sont à poster dans ce topic:
viewtopic.php?f=20&t=6688

Que le débat commence!
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar musselshell » 03 mai 2008 11:33

Le film est un remake, soit, mais si différent du Daves que l’on peut l’envisager en lui-même. Mangold ne néglige ni l’action, ni la tension, ni la psychologie. Il ne fait pas non plus un western « réaliste », au sens ou Open Range ou Unforgiven pouvaient s’en approcher. Ceci pour diverses raisons…la première d’entre elles étant sa volonté de tracer le parcours finalement convergent de Ben Wade et Dan Evans en lui conférant une dimension presque archétypale, quasi religieuse…Il faut pour se faire des personnages tranchés. A commencer par le Wade de Russell Crowe, cynique, séducteur, dangereux…Sa présence écrase les lieux où il se trouve. Puis le Dan Evans de Christian Bale, bloc de souffrance silencieuse, mais qui ne renoncera pas. Dans l’hôtel, avant le final sous la mitraille, Ben Wade dessine Dan Evans sur ce qui s’avèrera être la première page d’une bible. Evans a converti Wade en étant juste ce qu’il est…
Pourquoi cette fin alors ? Parce qu’il faut que l’un périsse pour que l’autre accède à la rédemption… qui passe par le sang et le sacrifice.
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Pike BISHOP » 03 mai 2008 12:11

Je ne crois pas à ton idée de rédemption du tout..
WADE fait une fleur au fils EVANS en montant dans le train, il l'aurait fait aussi pour que le père
touche sa prime... Il siffle son cheval... ça veut dire qu'il va s'évader illico presto....
Auparavant il a liquidé toute son encombrante bande et son psycopathe d'amoureux qui devait
lui peser pas mal... Moi, je le vois comme un monstre de cynisme.. Combien de bandes a-t-il
liquidées déjà ? N'est-il pas un double du PARIS PITTMAN JR (K.DOUGLAS) du "Reptile" ???
Son coté, je vous fait un joli dessin, vous le rend très doux, très poéte.. comme avec les petites
lunettes rondes de Douglas.. et il n'hésite pas à flinguer à égorger au couteau et à la fourchette..
à balancer des blessés dans les précipices !!! Rédemption ??????
If they move, kill'em !!

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2852

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Jean-Louis » 03 mai 2008 15:30

:shock: Oh là là, mais il pique le Pike !

Moi aussi je ne suis pas entièrement convaincu de la rédemption de Ben Wade, mais je ne le crois pas
aussi cynique que tu le décris Pike.

Il a tout de même des failles, il semble touché par ce père de famille : il lui permet de récupérer facilement ses chevaux.

Il est "ému" par l'admiration que lui porte le jeune William Evans.

Le passage de l'attaque diurne des Apaches a au moins le mérite de montrer sa capacité
à agir pour le bien de la communauté, enfin je crois.

Au fil des péripéties qui jalonnent leur itinéraire, (l'itinéraire, toujours l'itinéraire sans qui le Western ne serait pas)
s'installe un respect mutuel entre Ben Wade et Dan Evans .

Au moment d'embarquer dans le train Wade, le joueur, accepte de partir pour Yuma (sachant parfaitement que d'ici là
il va s'évader) de façon à ce que Dan Evans touche la prime. Touché, oui touché par la dignité de cet Homme qui a su gagner le respect de son Fils.
Si il tue ses acolytes et surtout Charlie Prince c'est pour couper toutes relations avec ce monde qui dorénavant n'est plus le sien.

D'autre part Musselshell, je pense que si Wade dessine Dan Evans sur une Bible c'est que prosaïquement
dans cette chambre d'hôtel le seul papier blanc à sa disposition était une des pages de garde de la Bible glissée dans le tiroir de la table de nuit !

J'irai plus loin, il n'a pas de respect pour les livres, même pour ce livre "sacré", pas plus d'ailleurs pour la Croix qui orne la poignée de ses Colts.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar musselshell » 03 mai 2008 16:15

Pike BISHOP a écrit :Je ne crois pas à ton idée de rédemption du tout..
WADE fait une fleur au fils EVANS en montant dans le train, il l'aurait fait aussi pour que le père
touche sa prime... Il siffle son cheval... ça veut dire qu'il va s'évader illico presto....
Auparavant il a liquidé toute son encombrante bande et son psycopathe d'amoureux qui devait
lui peser pas mal... Moi, je le vois comme un monstre de cynisme.. Combien de bandes a-t-il
liquidées déjà ? N'est-il pas un double du PARIS PITTMAN JR (K.DOUGLAS) du "Reptile" ???
Son coté, je vous fait un joli dessin, vous le rend très doux, très poéte.. comme avec les petites
lunettes rondes de Douglas.. et il n'hésite pas à flinguer à égorger au couteau et à la fourchette..
à balancer des blessés dans les précipices !!! Rédemption ??????


Il ne s'agit pas d'une rédemption stricto sensu, Ben Wade ne va pas devenir un saint. Mais il apprend quelque chose. Ce tueur séducteur, qui n'obéit qu'à sa propre loi, personnage quasi nietzshéen, fait une fleur au fils Evans en montant dans le train. Oui, mais est-ce tout? Il liquide toute sa bande...juste parce qu'elle lui pèse? Ou aussi par dégoût? En quelques jours, il se passe entre lui et Evans un truc de l'ordre du respect. Le cynique a tenté de corrompre le simple, par la ruse, la tentation, et jusqu'à l'appel au simple réalisme ("qu'est-ce que tu fais maintenant que tu es tout seul?")...et il constate que c'est impossible.On peut aller jusqu'à dire qu'Evans convertit Wade à ce moment là. Bête et incorruptible à ce point là, Wade ne savait pas que çà pouvait exister. Il ne le convertit pas au bien, il ne va pas faire de lui un autre radical. Mais ce n'est plus le même à la fin. La violence, l'hyper dangerosité cynique du personnage doivent être peints pour que le tout fasse sens, ou plus exactement, pour que le spectateur soit interrogé...
A qui Wade a t'il jamais dit qu'il avait été abandonné môme dans une gare, alors qu'il lisait une bible? A qui d'autre qu'à Evans? Pour répondre à Jean Louis, bien sûr qu'il n'y a rien d'autre qu'une bible dans le tiroir...mais ce constat objectif ne nuit pas à la dimension éventuellement symbolique. Wade perçoit, probablement inconsciemment, une dimension presque christique chez Evans. Regardez bien ce dernier!
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Pike BISHOP » 03 mai 2008 17:04

C'est très possible qu'il y ait des intentions religieuses.. Elles me sont un peu passées au dessus de la tête..
C'est vrai qu'EVANS (BALE) a un profil christique que n'avait absolument pas VAN HEFLIN...
Automatiquement, comme dans tous les films du même type, il y a interaction entre les contraires...
EVANS touche WADE surtout parce qu'il lui sauve la vie quand les types du tunnel le "gégéne"...
Avec les apaches, il agit pour le bien du groupe ? mais aussi le sien propre, il a encore besoin du
groupe.. Dès qu'il peut, ou se sent en force pour le faire, il file.. Mal lui en prend, il se fait "gauler"
par les types du chemin de fer...
J'en reste sur ma vision assez cynique de WADE.. Si il y a rédemption, pour moi ce serait plutôt celle
d'EVANS, qui passe du statut de lâche (il a fuit à la guerre) de raté (il va à la faillite) d'époux malheureux
et de père peu respecté (étonnant la différence avec la version de DAVES dans laquelle, malgré la misère
la famille EVANS était unie, et fière du chef de famille), à la position de héros, pratiquement de saint
sacrifié... WADE a très bien senti la, ou les failles dans la famille EVANS et il les creuse jusqu'au tête
à tête de l'hôtel...
Je n'imagine pas WADE changer de vie.. Il est trop célèbre pour cela.. Il tire un trait sur une bande
..Il a un magot à gauche.. Il remontera sans doute une autre bande plus tard... Peut être et sans doute
décide-t-il de liquider celle à Charly PRINCE quand il effleure ses crosses à croix...Mouais ?
ça ne me semble pas primordial...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar musselshell » 03 mai 2008 19:11

Changer radicalement de vie...peu probable. En fait, on en sait rien, puisque le film s'arrête là, au moment où il siffle son cheval (qui a de l'ouie, il discerne le coup de sifflet du boucan que fait le train...). Le film se clôt sur différents possibles pour Wade, au choix du spectateur...Ce qui est important, c'est ce qui se trame pendant l'itinéraire...Bon, ceci dit, le film a d'autres qualités que celles qui découlent de la relation entre les deux hommes, celles qu'apportent d'autres acteurs par exemple...Ben Foster est épatant en tueur maniaque amoureux de son patron. Peter Fonda très bien lui aussi, l'âge le rapprochant pas mal de son père. Logan Lerman (14 ans au moment du tournage) assez convainquant lui aussi...Niveau interprétation, c'est Christian Bale qui m’impressionne le plus, son jeu rentré me parait finalement plus prenant sur la distance, à la revision, que le numéro de charme vénéneux de Russell Crowe…
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2852

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Jean-Louis » 03 mai 2008 20:04

Je trouve dommage que certain de nos amis qui ont vu ce film de James Mangold
aient été arrêté par les très meurtrières fusillades, certes beaucoup plus dures que celles d'il y a 50 ans.

Mais n'aient pas été séduit par les caractères des personnages beaucoup plus fouillés que ceux des années 50. Car les motivations de chacun des protagonistes sont ici justifiées.

Si ce film est dans le fond respectueux des conventions du Western, il est moderne (je veux dire par là
de son époque) dans sa forme, ce qui est, quoique certain en pense heureux pour espérer le genre pérenne.

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6546

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Longway » 03 mai 2008 22:49

J'ai hésité avec la rubrique " Critiquez les westerns que vous avez vu " pour poser mon post. Mais comme la dissection a commencé je donne mes premières impressions ici. Après selon l'orientation du débat je verrai si je participe ou pas, beaucoup de choses ayant déja été dites.

J'ai enfin réussi à le voir en début de semaine. Mon cinéma de quartier ayant eu la bonne idée de le mettre à l'affiche. A vrai dire je n'y croyais pas trop.
Je n'ai pas fait l'erreur de revisionner l'original avec Ford et Heflin juste avant le remake. Bien m'en a pris !... Comme cela je ne suis pas rentré dans la salle avec des préjugés infondés, n'ayant pas revu la version de Delmer Daves depuis une bonne douzaine d'années, mes souvenirs précis de ce film s'étant estompés avec le temps.
J'allai donc découvrir un nouveau western, avec deux acteurs qui ont déja fait leurs preuves dans plusieurs films d'action. Du costaud !
Dans la salle une trentaine de personnes avaient daignées faire le déplacement, c'est bien sur peu, mais pas mal finalement quand on sait que nous étions un lundi soir et avec des conditions climatiques épouvantables... Il pleuvait à seau depuis le matin sans discontinuer !

J'avoue avoir été agréablement surpris tout au long de la projection l'action étant omniprésente, et dés le début la scène de l'attaque de la diligence avec sa gatling sur le toit m'a aussitôt fait faire le rapprochement avec celle de la " La Caravane de Feu " de Burt Kennedy. James Mangold s'en ait il inspiré pour réaliser cette scène, assez spectaculaire de surcroit ? C'est possible.
Sur les deux heures de projection, je vais dire que j'ai cru au film et à sa trame pendant environ 1h45. La fin ( je ne parle pas du final en lui même ) m'a déçu et m'est apparut totalement invraisemblable, exagéré au possible, cette déambulation des deux héros à travers les ruelles de la ville, sans une égratignure, alors que ça canarde de tout côté, tient du cliché des meilleurs nanars. Ce fut, peux t'on dire, ma seule déception.
Quatre jours plus tard je me suis passé le dvd de la première version pour comparer, je ne l'avais pas encore vu sur ce support.
Sans parti pris, aucun, ma déception n'en a été que plus grande, non pas pour le Daves mais pour le remake de Mangold. Je m'attendais à trouver le Daves inférieur et ce fut l'inverse qui se produisit. Le Mangold n'apporte rien de plus, tout est déja dit et aussi bien exprimé dans l'original, je trouve d'ailleurs qu'il dégage plus de puissance, avec une dimension théatrale totalement absente dans le second.
Mais bon, 50 ans sépare ces deux versions, et ce qui était vrai voici un demi siècle ne l'est plus forcément à notre époque.
Deux oeuvres différentes, qui ont chacune leurs qualités propres, mais permettez moi quand même de garder ma préférence à la version de Delmer Daves.

J'espère revenir dans le débat.

:beer1:

Avatar du membre
custer
Pied-tendre
Messages : 15
Localisation : cerné à little big horn

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar custer » 04 mai 2008 8:17

j'ai vu deux fois le film,et chaque fois je me regal,franchement c'est un tres bon western,bien tournée,une bonne musique,un super son,une histoire qui tien la route,(j'ai vu les deux 3h10 pour yuma).De toute maniere depuis" Open Range"on avait plus rien a ce mettre sous la dents au cinema,et pour un retour du western sur la toile c'est un retour gagnant un dix sur dix.Le realisateur en a un peu trop fait mais c'est pas grave,
fais attention,a cinq cent mètre il loge une balle dans un crouton de pain

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2852

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Jean-Louis » 04 mai 2008 10:45

J'ai scanné et mis dans les documents l'intégralité du dossier de presse.

Il y a, au delà du côté promotionnel de ce dossier, dans la partie "Notes de production"
des éléments qui ne manquent d'intérêt.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2553

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar musselshell » 04 mai 2008 13:18

...notamment R Crowe qui voit son personnage "coincé dans l'Ancien Testament", ou un truc comme çà...Je la sentais, la bondieuserie, je la sentais... :num1
C'est beaucoup trop 255 caractères. Je renonce à apposer une signature.
Ah...c'est la limite haute...
Je renonce quand même. Je sais pas quoi dire, de toutes façons.

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1248

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar Fabbordelais » 04 mai 2008 15:51

Bonjour a Tous les Forumeurs, Je m' appelle Fabrice et suis nouveau ici :D

Je n' ai pas encore vu 3H10 pour Yuma, mais espère le voir bientôt Je suis un peu partagé car j' ai adoré l' Original de Delmer Daves avec Glenn Ford et Van Heflin Impériaux, et Je suis assez exigeants au niveau des Remakes. Mais j' aime également beaucoup le Style de James Mangold, qui est l' un des Meilleurs Metteurs en Scènes Hollywoodiens d' aujourd' hui.

Avatar du membre
sylvsteph
Squaw
Messages : 369

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar sylvsteph » 04 mai 2008 17:58

Fabbordelais a écrit :Bonjour a Tous les Forumeurs, Je m' appelle Fabrice et suis nouveau ici :D

Je n' ai pas encore vu 3H10 pour Yuma, mais espère le voir bientôt Je suis un peu partagé car j' ai adoré l' Original de Delmer Daves avec Glenn Ford et Van Heflin Impériaux, et Je suis assez exigeants au niveau des Remakes. Mais j' aime également beaucoup le Style de James Mangold, qui est l' un des Meilleurs Metteurs en Scènes Hollywoodiens d' aujourd' hui.


Bonjour Fabrice et bienvenue sur le forum,

Pour ma part, j'ai adoré les deux versions (j'ai vu le "remake" avant l'original) ainsi que la nouvelle d'Elmore Leonard. Les deux films sont très différents, chacun dans un style que j'ai apprécié. L'intérêt, je trouve, est qu'ils soient différents. Ce n'est pas tout à fait un remake, il y a plein de nouveautés dans le film de James Mangold.

Sylvie

Avatar du membre
midou06
Guerrier indien
Messages : 459
Localisation : Le pays Cathare
Contact :

Re: 3H10 pour Yuma - 3:10 to Yuma - 2007 - James Mangold

Messagepar midou06 » 04 mai 2008 18:46

sylvsteph a écrit :
Fabbordelais a écrit :Bonjour a Tous les Forumeurs, Je m' appelle Fabrice et suis nouveau ici :D

Je n' ai pas encore vu 3H10 pour Yuma, mais espère le voir bientôt Je suis un peu partagé car j' ai adoré l' Original de Delmer Daves avec Glenn Ford et Van Heflin Impériaux, et Je suis assez exigeants au niveau des Remakes. Mais j' aime également beaucoup le Style de James Mangold, qui est l' un des Meilleurs Metteurs en Scènes Hollywoodiens d' aujourd' hui.


Bonjour Fabrice et bienvenue sur le forum,

Pour ma part, j'ai adoré les deux versions (j'ai vu le "remake" avant l'original) ainsi que la nouvelle d'Elmore Leonard. Les deux films sont très différents, chacun dans un style que j'ai apprécié. L'intérêt, je trouve, est qu'ils soient différents. Ce n'est pas tout à fait un remake, il y a plein de nouveautés dans le film de James Mangold.

Sylvie


Je partage l'avis de sylvie, mis à part le titre, ils ne se ressemblent que de loin. Pour ma part, je préfère quand même l'original, plus dans le psycho que dans les coups de révolvers.
La patience est toujours une vertu, l'impatience est une verrue.



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité