L'Homme aux colts d'or - Warlock - 1958 - Edward Dmytryk

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2557

Messagepar musselshell » 21 mai 2007 17:28

Carcasse a écrit :
tepepa a écrit :Le thème de l'homosexualité dans Warlock est développé sur la critique du film sur DVDClassik:

Je ne l'avais pas lue.
C'est désormais fait et ça me confirme dans mon opinion de ne pas trop m'attarder sur ces critiques de DVDClassik qui sont décidément trop péremptoires, à mon goût, cherchent à tout prix à démontrer et manquent singulièrement d'humour et de recul, hormis celles de certain spaghettophile, dont je me délecte, mais que je ne nommerai pas... cool


Le débat/interrogation/prise de tête sur l'homosexualité dans Warlock n'a pas attendu DVDClassik...il date de la sortie du film. En France, ds le collectif 10/18 Le Western, voilà ce qu'écrivait Patrick Brion en 1964 sur le film, à l'entrée Dmytryk(Edward): " L'originalité des caractères (le tueur est flanqué d'un ami garde du corps, infirme au comportement plus qu'équivoque)..." G. A. Astre en 1973: "...l'amour lui même ne pourra pas le sauver puisqu'il lui fera perdre l'amitié, une amitié trouble, aux limites de l'homosexualité..." Le débat ne date pas d'aujourd'hui, et c'est sûr que Dmytryk a là voulu quelque chose...cette ambivalence ds le duo Fonda-Quinn se rajoute en fait à l'extraordinaire richesse du scénario, à la profondeur conférée au background de chaque protagoniste...Il reste néammoins dommage que la mise en scène ne soit pas, disons, "totalement" à la hauteur du matériau...

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7727
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 21 mai 2007 20:17

musselshell a écrit :
Carcasse a écrit :
tepepa a écrit :Le thème de l'homosexualité dans Warlock est développé sur la critique du film sur DVDClassik:

Je ne l'avais pas lue.
C'est désormais fait et ça me confirme dans mon opinion de ne pas trop m'attarder sur ces critiques de DVDClassik qui sont décidément trop péremptoires, à mon goût, cherchent à tout prix à démontrer et manquent singulièrement d'humour et de recul, hormis celles de certain spaghettophile, dont je me délecte, mais que je ne nommerai pas... cool


Le débat/interrogation/prise de tête sur l'homosexualité dans Warlock n'a pas attendu DVDClassik...il date de la sortie du film. En France, ds le collectif 10/18


:applaudis_6: TOUT A FAIT :applaudis_6: LITTLE RIVER :applaudis_6:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
mortimer
Chasseur de primes
Messages : 768

Messagepar mortimer » 21 mai 2007 20:30

Jicarilla a écrit :
musselshell a écrit :
Carcasse a écrit :
tepepa a écrit :Le thème de l'homosexualité dans Warlock est développé sur la critique du film sur DVDClassik:

Je ne l'avais pas lue.
C'est désormais fait et ça me confirme dans mon opinion de ne pas trop m'attarder sur ces critiques de DVDClassik qui sont décidément trop péremptoires, à mon goût, cherchent à tout prix à démontrer et manquent singulièrement d'humour et de recul, hormis celles de certain spaghettophile, dont je me délecte, mais que je ne nommerai pas... cool


Le débat/interrogation/prise de tête sur l'homosexualité dans Warlock n'a pas attendu DVDClassik...il date de la sortie du film. En France, ds le collectif 10/18


:applaudis_6: TOUT A FAIT :applaudis_6: LITTLE RIVER :applaudis_6:


sans compter que Henry Fonda s'appelle Blaisdell et non Blaisdelle donc le doute n'est pas permis ! :mrgreen:

bon ok c'est nul je sors ! :oops:

:arrow: :lol:

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7727
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 21 mai 2007 20:34

mortimer a écrit :
Jicarilla a écrit :
musselshell a écrit :
Carcasse a écrit :
tepepa a écrit :Le thème de l'homosexualité dans Warlock est développé sur la critique du film sur DVDClassik:

Je ne l'avais pas lue.
C'est désormais fait et ça me confirme dans mon opinion de ne pas trop m'attarder sur ces critiques de DVDClassik qui sont décidément trop péremptoires, à mon goût, cherchent à tout prix à démontrer et manquent singulièrement d'humour et de recul, hormis celles de certain spaghettophile, dont je me délecte, mais que je ne nommerai pas... cool


Le débat/interrogation/prise de tête sur l'homosexualité dans Warlock n'a pas attendu DVDClassik...il date de la sortie du film. En France, ds le collectif 10/18


:applaudis_6: TOUT A FAIT :applaudis_6: LITTLE RIVER :applaudis_6:


sans compter que Henry Fonda s'appelle Blaisdell et non Blaisdelle donc le doute n'est pas permis ! :mrgreen:

bon ok c'est nul je sors ! :oops:

:arrow: :lol:


:lol: :lol: MAIS NON IL S'APPELLE BRETZELS :lol: :lol: avec l'accent Allemand :lol: :lol:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
mortimer
Chasseur de primes
Messages : 768

Messagepar mortimer » 21 mai 2007 20:56

Jicarilla a écrit :
mortimer a écrit :
Jicarilla a écrit :
musselshell a écrit :
Carcasse a écrit :
tepepa a écrit :Le thème de l'homosexualité dans Warlock est développé sur la critique du film sur DVDClassik:

Je ne l'avais pas lue.
C'est désormais fait et ça me confirme dans mon opinion de ne pas trop m'attarder sur ces critiques de DVDClassik qui sont décidément trop péremptoires, à mon goût, cherchent à tout prix à démontrer et manquent singulièrement d'humour et de recul, hormis celles de certain spaghettophile, dont je me délecte, mais que je ne nommerai pas... cool


Le débat/interrogation/prise de tête sur l'homosexualité dans Warlock n'a pas attendu DVDClassik...il date de la sortie du film. En France, ds le collectif 10/18


:applaudis_6: TOUT A FAIT :applaudis_6: LITTLE RIVER :applaudis_6:


sans compter que Henry Fonda s'appelle Blaisdell et non Blaisdelle donc le doute n'est pas permis ! :mrgreen:

bon ok c'est nul je sors ! :oops:

:arrow: :lol:


:lol: :lol: MAIS NON IL S'APPELLE BRETZELS :lol: :lol: avec l'accent Allemand :lol: :lol:


:lol: :lol: :lol: :lol:

tu dis ça parce que Anthony Quinn est teint en blond ? :P

étonnant quand même la trajectoire de ce western disséqué au début débat super intello avec les fines analyses de musselshell et puis on en arrive là ! au Bretzel :mrgreen:

bon tant qu'on rigole c'est l'essentiel ! :lol: :wink:

Carcasse
Shérif
Messages : 2537
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 21 mai 2007 22:46

Malheureusement, le DVD Sidonis offre une VF et une VOST F, mais pas de sous-titres en anglais...
Or, dans ces sous-titres français - j'ai vérifié - l'orthographe exacte est Clay Blaisedell et non Blaisdell.
Si l'un d'entre vous possède le zone 2 britannique pourrait-il en vérifier l'orthographe en anglais ? :roll:
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2557

Messagepar musselshell » 22 mai 2007 5:42

Carcasse a écrit :Malheureusement, le DVD Sidonis offre une VF et une VOST F, mais pas de sous-titres en anglais...
Or, dans ces sous-titres français - j'ai vérifié - l'orthographe exacte est Clay Blaisedell et non Blaisdell.
Si l'un d'entre vous possède le zone 2 britannique pourrait-il en vérifier l'orthographe en anglais ? :roll:


Intervention VITALE et MATUTINALE: ni Blaisedell, ni Blaisdelle, mais Blaisdell (je n'ai pas le zone 2 british, ni de zone 1, mais ça sur tout le reste, à savoir tous mes bouquins à la con, y compris US...)...
Ben je vais vous dire: ça CHANGE TOUT!
Bretzel avait été retenu un temps, mais Edward Dmytryk y a renoncé, considérant le ridicule, le politiquement incorrect (même si on ne disait pas comme ça à l'époque) que l'appellation pouvait conférer à la relation déjà osée entre Morgan et Bretzel...ce fut donc Blaisedèle, non Blèzedaile, euh ...Blaisedelle, pardon Blaise Dale, oh et puis merde...

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10368
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 22 mai 2007 7:01

Sur IMDB :

Henry Fonda ... Clay Blaisedell
Image

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2557

Messagepar musselshell » 22 mai 2007 8:14

Exact...j'ai cherché sur le net à gauche et à droite: on trouve Blaisdell ou Blaisedell un peu partout...Carcasse a raison: il faut le zone 2 anglais ou le zone 1.
Pourvu que ce ne soit pas Bretzel! :num1

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7165

warlock

Messagepar chip » 22 mai 2007 8:41

Dans le livre deTony Thomas:The films of Henry Fonda.(citadel press)
le personnage est appelé:Blaisdell.
Même orthographe dans:
screen world 1960 volume 11 page 41.

Avatar du membre
fa
Convoyeur de bétail
Messages : 221
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar fa » 22 mai 2007 17:05

Il faut retourner aux sources... Dans le roman d'origine, dont le film est l'adaptation, il est écrit : Clay Blaisedell

Avatar du membre
Lone Star
Calamity Jane
Messages : 519
Localisation : Dans le désert

Messagepar Lone Star » 22 mai 2007 18:30

Mais Blaisedell est prononcé pareil que Blaisdell, d'où la confusion (et non Blaizeuh-dèleuh avé l'assent).


J'ai vu le film 2 fois mais c'était il y a si longtemps que je m'en souviens juste assez pour acquiescer à la pertinence des contributions précédentes (enfin, sur l'homosexualité latente, je ne m'étais pas aperçue de grand chose, j'attends de le recevoir pour voir ça avec mes yeux d'adulte), mais pas assez pour participer de façon approfondie.

Concernant l'antagonisme Fonda-Widmark, ce qui m'avait frappée c'était la cohabitation de 2 héros, presque comme si on avait 2 films dans le film. On parlait de style vestimentaire à propos des "Sept Mercenaires", mais on pourrait en dire un mot ici car les styles de chacun procèdent de cet antagonisme (élégant, sombre et classique, assez proche du réalisme de l'époque pour Fonda et as de pique, clair, poussiéreux et proche de la mode des années 50 pour Widmark).

Le débat sur l'éventuelle homosexualité de Blaisedell et Morgan me rappelle un documentaire sur Hollywood que j'avais vu il y longtemps et qui montrait la façon dont les réalisateurs contournaient le Code Hays avec des scènes pouvant être vues sur 2 plans (cf "Ben Hur" et les indications à Stephen Boyd pour jouer avec sous-entendus une scène avec Charlton Heston sans que ce dernier en ait été informé :mrgreen: ).
Il est possible que la relation Blaisedell-Morgan ait été construite dans ce sens.
Image

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1561
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 22 mai 2007 22:14

Me voilà enfin dans la discussion ! :D J'ai revu le film hier avec le commentaire de Tavernier ensuite. Pour la question de l'homosexualité entre Blaisdell et Morgan Tavernier dit que ça serait simpliste de cantonner leur relation à une certaine homosexualité ( mais il ne s'étend pas vraiment dessus ). Quant à moi : avant de voir vos commentaires je n'y avait jamais songé. Bien sûr la relation que Blaisdell entretient avec Morgan est peu conventionnelle mais moi je la vois dans une autre catégorie. Je crois que Morgan mystifie, à la manière d'un fan d'acteur aujourd'hui Clay Blaisdell. J'ai vraiment eu l'impression qu'il avait ce genre d'admiration, de respect et de grandeur pour le personnage joué par Fonda et d'un désir de le placer plus haut que ses semblables. Bien sûr on pourra avancer la thèse homosexuel mais je n'y crois pas trop, même si l'affection "amicale" de Quinn est poussé je ne voit pas vraiment de séquences concrètes prouvant que Quinn aurait un penchant pour Blaisdell, après tout n'est-ce pas Freud qui a dit que chaque homme entretenait un début de relation homosexuel avec un autre homme dés le moment où l'amitié naissait ? Mais de là à "passer à l'acte" je n'y crois pas.

Malgré tout il est vrai qu'on a d'abord quelques séquences qui portent à confusion, premièrement la scène où l'on voit Anthony Quinn depuis l'étage du French Palace, accoudé aux rambardes se faire accoster par une fille du saloon qui vient vers lui tendrement, il la repousse nerveusement par un : "retourne au boulot !" comme par rejet. Il est vrai cependant que Morgan avait des raisons pour avoir la tête ailleurs à ce moment là, les cow-boys de San Pablo n'allaient plus tarder à arriver.

Deuxièmement, toujours dans la même scène que plus haut : Blaisdell a refusé l'aide de Morgan si quelque chose tournait mal en bas, Morgan descend le premier et parle au gars qu'il a engagé au bar avec un fusil de chasse :
"-Si quelqu'un menace Clay dans le dos, lâche tes 2 coups
- Avec ça ?? mais je vais bousiller tout le monde ! Et que dira Blaisdell ?
- Rien si il est mort :wink: "
Morgan n'a pas l'air de trop s'en faire, lorsqu'on aime quelqu'un on est pas aussi indifférent à l'idée de sa mort, or ici je crois que Morgan s'il est sérieux se dit : " Quitte à ce qu'il meurt, à 6-7 contre lui ce sera une mort héroique pour un homme comme lui ! ", une mort de héros qu'il mérite. C'est dans ce sens là que j'interprète sa conduite :wink:
De la même manière, lorsque Morgan empêche Baisdell d’aller au feu aux côtés de Ganon, ce n’est pas pour le protéger car au pire Morgan sait très bien que lui, Clay et Ganon pourraient très bien venir à bout du reste de la bande à McQuown, il veut simplement que Ganon se fasse tuer pour que les habitants de Warlock qui ont joué les ingrâts en remisant tout sur Ganon reviennent « lécher les bottes » de Clay, pour que celui-ci soit porté en héros comme il le mérite, après tout lui et Blaisdell avaient commencé le travail et c’est Ganon qui en récolterait tous les lauriers ? Le coup de folie de Quinn vient de cette même source, je ne crois pas un instant à la jalousie envers Jenny, il voulait simplement que Clay regagne son statut de héros, de sauveur, au fond il gagne son paris, Ganon enfermé dans la propre prison, Morgan cherche à s’attirer les foudres de la population et sait très bien que seul Clay pourra le descendre, si en plus il peut tuer Ganon ça ne sera que du bonus ! La suite n’est qu’un suicide en règles, il est hué par la foule et bien que plus rapide/surprenant il prend de vitesse Baisdell mais tire assez juste pour le louper de peu, dans une forme de réflexe Blaisdell ne lui laisse quant à lui aucune chance ... Sa dernière réplique résume bien la situation : Morgan a gagné, Blaisdell va redevenir un héros ( mais il a aussi été plus rapide) … seulement ce n’est pas de cela qu’avait envie Blaisdell qui envoi bouler la reconnaissance de la population dans une folie furieuse qui ammena Ganon à le défier.

Lorsque Lili va voir Blaisdell et qu’elle sème le doute dans son esprit au sujet de Morgan, lorsque celui-ci l’apprend, il va voir son ex-femme et là j’avoue qu’il y a certaines ambiguités avec le : « Tu tiens plus à la vie de Clay qu’à la tienne » et le « Clay est le seul être humain sur terre homme ou femme qui quand il me regarde ne voit pas un infirme » mais cela ne montre-t-il pas simplement une reconnaissance et une grande affection dans son amitié pour Clay sans que cela ne tourne à l’homosexualité ?

En tout cas je doute que si sentiment d’homosexualité il y a chez Morgan celui-ci soit réciproque car bien que Blaisedell se pose beaucoup de questions après avoir descendu son ami c’est juste du « pourquoi a-t-il fait ça ? » sans aller plus loin, il est simplement effaré d’avoir tué son meilleur ami. De plus, avant l’arrivée de Billy Ganon et ses 3 acolytes, Clay était prêt à tout lâcher pour aller vivre avec Jenny … Morgan et les villes avec. Même si à la fin du film Baisdell s’en va probablement vers une autre ville sans épouser Jenny c’est à mon avis car son amour propre en a pris un sacré coup, car il s’est déçu lui-même, il a descendu son meilleur ami, celui avec qui il avait réglé temps de problèmes, celui qui lui avait si souvent sauvé la vie ( quelle immoralité ! :gun: :? )

Donc pour résumer, à cette homosexualité je ne crois pas trop
:lol:
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6376

Messagepar Longway » 22 mai 2007 23:24

Vixare, tu as bien remis les choses à leur place. :applaudis_6:
Je voulais intervenir dans ce débat qui n'en finit pas de mettre en avant cette soit disante homosexualité sous jacente.
Avec ce que tu viens de dire il est donc inutile que je m'en mêle, car tu as bien résumé ce que je pense également.
Mes nombreuses visions de ce western ne m'ont jamais fait penser une seule fois à cette éventualité. Depuis le début de la lecture je dois reconnaitre avoir douté quelque peu sur l'ambiguité que présente Morgan et Blaisdell, et pour m'en dissuader j'ai revu le film scène par scène. Et je n'ai rien trouvé qui puisse mettre en avant cette possibilité.
NON ! Il n'y a pas d'homosexualité avouée ou latente dans " L'Homme aux colts d'or ". Je n'y crois pas un seul instant !

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2557

Messagepar musselshell » 23 mai 2007 6:28

:applaudis_6: Vixare, effectivement, tu remets les choses en place. :applaudis_6: cool :applaudis_6:



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité