Les sept mercenaires - The Magnificent Seven - 1960 - John Sturges

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Daniel
Marshall
Marshall
Messages : 2097

Messagepar Daniel » 28 avr. 2007 13:48

:roll: Heu.... Jicarilla... je suis pas tout à fait d'accord avec toi au sujet des vêtements de nos 7 cow-boys. Sur cette capture d'image, je trouve que Chris (Yul Brynner) et Vin (Steve McQueen) portent un habillement assez conforme pour l'époque qui se situe peut-être entre 1870 à 1890.

Ils sont sobres (même s'ils prennent un whisky :beer1: ) au niveau des couleurs, aucune fioriture non plus.

Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2998
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 28 avr. 2007 16:17

(pouf, pouf) Attendez-moi ! Attendez-moi ! :D

Je suis tout à fait d’accord avec Mortimer sur le personnage de Chris qui est effectivement celui le plus noir, le plus désabusé. Il est aussi le plus torturé, on a une impression qu’il traîne derrière lui une vie qui ne l’a pas satisfait. Autre impression, celle que Chris a subi un traumatisme, ou au moins un drame dans sa vie. Le fait qu’il soit habillé de noir n’est-il pas symbole de deuil, ou de quelqu’un qui vit avec la mort d’un autre sur les épaules ?

Un autre personnage que j’affectionne particulièrement bien que ce soit celui qui reste le plus en retrait est celui de Lee. Il est réellement plus creusé si j’ose dire, en ce sens qu’il est un pistolero « sur la fin » : il sent bien qu’il n’a plus les nerfs. Cette faiblesse est d’ailleurs ce qui le fait s’attacher à la cause mexicaine : on a le sentiment que Lee veut « finir en beauté », c’est-à-dire qu’il part en espérant mourir. Certes il reconnaît que la mort lui fait peur, mais elle fait aussi partie de son existence, de son métier, et il la côtoie sans doute depuis toujours, il préfère mourir comme un homme que de traîner toujours son handicap.

Je vois Calvera plus comme un tyran. En effet, il se met une partie du peuple à dos, mais certains lui sont tout de même dévoués. De même, et comme le dit un paysan, « s’il nous rançonne, il nous protège aussi ». Comme vous l’avez dit, cette protection est toute relative, et ressemble effectivement à celle d’un prédateur avec son territoire comme à dit Jean-Louis. S’il ordonne le repli de ses hommes après la 2ème attaque, c’est selon moi car il se sent trahi par les peones, et surtout car il ne s’attendait pas à une résistance telle des 7 mercenaires. La surprise et la perte en nombre de ses complices le décident tout simplement à fuir sans demander son reste pour ensuite pouvoir revenir plus préparé à les affronter.

Enfn, sur la mort de Calvera, cet acte de sang-froid de Chris est caractéristique du caractère ( :oops: pour la répétition) de Chris. Mais n’est-elle pas un acte de pure vengeance guidé par la haine bestiale d’un individu qui a perdu ses nouveaux (ou anciens) amis ? N’oublions pas que 4 des 7 mercenaires meurent sous les balles des bandidos…
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2551

Messagepar musselshell » 28 avr. 2007 19:05

Sartana a écrit

Un autre personnage que j’affectionne particulièrement bien que ce soit celui qui reste le plus en retrait est celui de Lee. Il est réellement plus creusé si j’ose dire, en ce sens qu’il est un pistolero « sur la fin » : il sent bien qu’il n’a plus les nerfs. Cette faiblesse est d’ailleurs ce qui le fait s’attacher à la cause mexicaine : on a le sentiment que Lee veut « finir en beauté », c’est-à-dire qu’il part en espérant mourir. Certes il reconnaît que la mort lui fait peur, mais elle fait aussi partie de son existence, de son métier, et il la côtoie sans doute depuis toujours, il préfère mourir comme un homme que de traîner toujours son handicap.


J'éprouve exactement la même chose en ce qui concerne le personnage, auquel Robert Vaughn confère d'ailleurs une certaine densité, sans tricherie, puisqu'il s'agit de jouer un homme obsédé par sa propre peur, tout d'abord paralysé, puis qui s'y jettera comme "on boit pour oublier qu'on boit"...une dernière fois efficace, et pour la dernière, comme il le pressentait. Cette façon de mourir comme face à un miroir, comme dans une confirmation, c'est superbe...Son cauchemar gémissant, puis hurlant de terreur et d'angoisse, est un grand moment d'acteur.

Carcasse
Shérif
Messages : 2500
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 28 avr. 2007 19:10

Mais tout ça est fort intéressant.
Pour ne rien vous cacher, je n'ai pas dû revoir les 7 mercenaires depuis plus de 15 ou 20 ans ; simplement, l'ayant tellement vu, revu et re-revu, j'en étais complètement, mais alors totalement saturé.
Toutefois, je l'avais quand même acheté en DVD (d'occase dans une brocante :oops:).
Vous venez de me donner envie de le revoir et comme j'ai également le Kurosawa, je sens que je vais me faire les deux cette semaine... cool
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2848

Messagepar Jean-Louis » 28 avr. 2007 20:01

:D Carcasse, merci !

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2551

Messagepar musselshell » 28 avr. 2007 20:12

Carcasse a écrit :Mais tout ça est fort intéressant.
Pour ne rien vous cacher, je n'ai pas dû revoir les 7 mercenaires depuis plus de 15 ou 20 ans ; simplement, l'ayant tellement vu, revu et re-revu, j'en étais complètement, mais alors totalement saturé.
Toutefois, je l'avais quand même acheté en DVD (d'occase dans une brocante :oops:).
Vous venez de me donner envie de le revoir et comme j'ai également le Kurosawa, je sens que je vais me faire les deux cette semaine... cool


Le Retour de Carcasse, ça vous a une autre gueule que le retour des sept!!!
Et ça fait foutrement plaisir. :D :D :beer1:

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2848

Messagepar Jean-Louis » 28 avr. 2007 21:43

[quote="musselshell"
Le Retour de Carcasse, ça vous a une autre gueule que le retour des sept!!!
[/quote]

:sm2: Je ne l'ai pas fait, :sm2: Je ne l'ai pas fait :sm2:

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7185

Messagepar Longway » 28 avr. 2007 23:55

Une chose m'a toujours étonnée c'est la façon dont Brynner tue Calvera, il ne lui laisse aucune chance, il surgit dans son dos et l'autre n'a que le temps de l'apercevoir. On à vu des héros se battre plus noblement pour tuer son adversaire, ici Brynner exécute vraiment Calvera. Le bandit mexicain à hésité lorsqu'il tenait en son pouvoir le chef des mercenaires, lui n'hésite pas, encore une fois même face au méchant celui dont le côté est le plus sombre reste chris


Quand Calvera est tué par Chris, je dirai que c'est presque un geste suicidaire de sa part. Chris ne surgit pas dans le dos de Calvera mais se trouve face à lui à l'intérieur du batiment où il s'était retranché avec Vin.
Calvera s'approche lentement face à la fenêtre sans aucune précaution, en plein dans le champ de tir de Chris. Drôle de façon de vouloir ainsi surprendre une personne que l'on voit à peine car étant plus ou moins dans la pénombre d'une pièce alors que vous êtes, vous, en pleine lumière au dehors.
A ce moment du film la situation des hommes de Calvera était au plus mal, ils tombaient comme des mouches sous le tir croisé des mercenaires et également depuis que les peones libérés par Lee étaient déchainés et s'acharnaient sauvagement sur le restant de la troupe qui cherchait à fuir.
Donc plus d'issue pour eux sinon la mort.
Calvera en est bien conscient, il ne lui restait plus qu'à choisir la façon de mourir les armes à la main.
Etre abattu par les mercenaires en tentant de s'enfuir comme ses hommes tentaient de le faire ? Pas très glorieux !
Etre tuer à coups de hachettes ou de pioches par les paysans qui éprouveraient un certain plaisir à s'acharner sur lui ? Quelle mort atroce !
Reste alors la troisième solution, un ultime et dérisoire face à face avec celui des mercenaires qu'il admirait le plus: Chris !

Avatar du membre
mortimer
Chasseur de primes
Messages : 765

Messagepar mortimer » 29 avr. 2007 0:50

Carcasse a écrit :Vous venez de me donner envie de le revoir et comme j'ai également le Kurosawa, je sens que je vais me faire les deux cette semaine... cool


content de te retrouver ici amigo, se changer les idées reste la meilleure des thérapies alors j'espère que malgré les difficultés tu reviendras de nouveau poster :D :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:

Longway a écrit :Quand Calvera est tué par Chris, je dirai que c'est presque un geste suicidaire de sa part. Chris ne surgit pas dans le dos de Calvera mais se trouve face à lui à l'intérieur du batiment où il s'était retranché avec Vin.
Calvera s'approche lentement face à la fenêtre sans aucune précaution, en plein dans le champ de tir de Chris. Drôle de façon de vouloir ainsi surprendre une personne que l'on voit à peine car étant plus ou moins dans la pénombre d'une pièce alors que vous êtes, vous, en pleine lumière au dehors.
A ce moment du film la situation des hommes de Calvera était au plus mal, ils tombaient comme des mouches sous le tir croisé des mercenaires et également depuis que les peones libérés par Lee étaient déchainés et s'acharnaient sauvagement sur le restant de la troupe qui cherchait à fuir.
Donc plus d'issue pour eux sinon la mort.
Calvera en est bien conscient, il ne lui restait plus qu'à choisir la façon de mourir les armes à la main.
Etre abattu par les mercenaires en tentant de s'enfuir comme ses hommes tentaient de le faire ? Pas très glorieux !
Etre tuer à coups de hachettes ou de pioches par les paysans qui éprouveraient un certain plaisir à s'acharner sur lui ? Quelle mort atroce !
Reste alors la troisième solution, un ultime et dérisoire face à face avec celui des mercenaires qu'il admirait le plus: Chris !


très bonne analyse :D en effet je ressent mieux la scène avec ton explication. Petite confusion de ma part sur la posture de calvera (je n'ai pas revu le film, croyant le connaître par coeur :lol: et j'avais tort :oops: :lol:)


sinon avez-vous remarqué qu'à deux reprises on à droit à la même scéne lors de la bataille du village :
-chico rentre dans une maison pleine de bandits et traverse la piéce armes à la main mais il ne parvient pas à tous les tuer.
-lee fait de même mais ses colts en revanche sont dans ses étuis, il ne dégaine qu'une fois à l'intérieur de la piéce et parvient à éliminer ses adversares (j'espère ne pas me tromper cette fois :oops: sinon longway corrigera ! :lol: )

Toute la différence est là, Lee est un professionnel mais chico n'est pas de taille même s'il à du courage et de la volonté. Chris ne s'était pas trompé sur chico (cf la fameuse scéne des claques dans les mains) et sturges nous montre encore combien il sait par petite touches construire habilement le portrait de ses personnages. Pas mal pour un film que l'on décrit souvent comme réussi visuellement mais simpliste dans son propos :wink:

derniére chose concernant la remarque de jicarilla sur les habits je ne m'y connais pas du tout sur ce sujet, mais j'éprouve le même sentiment que lui : les mercenaires semblent avoir des jeans avec une coupe très moderne et les chemises sont bizarres (enfin elles me semblent bizarres :lol: ). Les vétement sont trop prés du corps pour être dans le style de l'époque :?: :?: de plus mc queen et coburn ont quasiment (chemise, chapeau ...) la même tenue à peu de choses prés, étant gamin je me souviens que je les confondait tout le temps à cause de ça :lol: :lol:

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1559
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 29 avr. 2007 2:44

Longway, ton exposé tient trés bien la route mais je viens de repenser à l'ordre chronologique des faits et il me semble que ça cloche quelque part, je résume en gros selon mon analyse la dernière bagarre ( centrée sur Calvera et Chris ) en commentant :

1 ) Les premiers coups de feu retentissent, Calvera et ses hommes sortent de la "grande barraque" d'où ils se rendent compte que lls mercenaires sont de retour et qu'ils sont en train de faire beaucoup de mal à la troupe de bandits dispersée un peu partout dans le village.

2 ) Ils tentent de reprendre les maisons où se trouvent Vin et Chris ( lui est encore à l'extérieur à ce moment là ), or sous les feux croisés de Bernardo, Chris et Chico qui leur infligent de lourdes pertes, les bandidos stoppent leur progression, se jettent par terre et se mettent à couvert.

3 ) Bernardo est touché, il tombe du toit, Harry revient à la manière d'un messie, se fait touché et oblige Chris à rentrer couvert par Vin, la voie est alors libre pour prendre la maison d'assault, ailleurs seuls Britt et Chico sont passés à l'offensive, la situation est alors extrêmement critique pour nos mercenaires : Harry mort, Vin touché, Bernardo touché, Chris retranché dans une maison assiégée ... et c'est à ce moment que va selon moi se jouer le sort du combat.

4 ) Le vrai tournant : Lee ( pourtant le "froussard" ) libère 5-6 paysans qui par la suite vont en rameuter d'autres. Or c'est à cet instant que Calvera, voyant ses hommes essayant d'enfoncer la porte avec un genre de banc en guise de bélier [vous remarquerez qu'il regarde le toit de la maison mais jamais dérrière lui] commence donc à regarder sur les flancs de la bâtisse ( or la par la suite avec les arches et la provenance des paysans insurgés on s'aperçoit que c'est "de par le dos de Calvera" que Lee a libéré ces prionniers ), donc il ne sait pas à ce moment que des paysans se joignent à la bagarre, ceux-ci tombant sur les pistoléros qu'aprés que Calvera soit partit pour faire le tour de la maison, d'aprés moi voyant l'encombrement autour de la porte, il a simplement décidé de faire le tour pour prendre par dérrière et ainsi mettre Chris et Vin une nouvelle fois à sa merci, cela me paraît pûrement stratégique.

5 ) Vin "se relève" de son poste à l'arrière de la maison pour rejoindre Chris à la porte de devant, c'est à ce moment là qu'arrive Calvera par dérrière, croyant tenir et pouvoir ainsi disposer de Chris à son bon vouloir, Calvera "savoure" l'instant avant de prendre sa décision : abattre froidement Chris ou lui laisser une chance( je doute néanmoins qu'à ce moment Calvera sache que la situation va si mal pour ses hommes ). Il a l'air de lui laisser sa chance pourtant à l'inverse, Chris ne lui en laisse aucune, par réflexe il abât Calvera pourtant "préparé" et guettant les mouvements du leader des mercenaires.

Pour moi, Calvera ne s'est donc pas jeté vers un affrontement à Chris par désespoir de cause mais plus pour une "raison tactque", pris entre deux feux, l'adversaire est toujours plus vulnérable, d'autant que selon ce qu'il a pu voir du reste de la tournure des choses, la situation n'avait pas de quoi être si desepérée, à la fin ( aprés s'être pris la balle ) je crois même le voir esquisser un regard "surpris" dérrière lui où des paysans sont venus assaillir les quelques hommes qu'il avait encore avec lui lors de ce dernier assault "par dérrière la maison" où Chris et Vin étaient retranchés.


Sartana, je ne crois pas qu'au moment de tuer Calvera Chris sache qui est mort dans son équipe à part Harry, d'ailleurs à ce moment là seuls Harry et Lee sont morts, Britt et Bernardo ne sont abattus qu'aprés la mort de Calvera mais bon Chris doit quand même se douter qu'il y a de la casse de son côté je l'accorde mais encore une fois, pour moi je vois dans son action de tuer Calvera plus un réflexe qu'autre chose, il se retourne a juste le temps d'ajuster ( donc pas le temps je crois de calculer quoique ce soit ) et de tirer, de toute manière dans ce cas là c'est obligé qu'un des 2 y passe donc ...
Modifié en dernier par Vixare le 29 avr. 2007 3:22, modifié 3 fois.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1559
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 29 avr. 2007 3:01

Ah aussi un autre élément qui attire mon attention : Sturges s'arrange bien pour que l'on ne voit pas la manière dont les 4 mercenaires sont abattus, sauf pour Harry, c'est le seul pour qui on voit " le tueur", pour Bernardo on ne voit pas, pariel pour Britt et pour Lee. Or j'ai l'impression qu'aucun n'aura été abattu dans les règles : si je devine bien : Britt a été abattu dans le dos alors qu'il ne s'y attendait pas, Harry, balle dans le dos aussi néanmoins il savait qu'il était sous le feu de l'ennemi, Bernardo en voulant proétger les enfants n'a pas le temps de viser l'homme qui le tient en joue, il n'a aucune chance dans ces conditions, et pour Lee, on ne sait pas vraiment d'où vient la balle qui le tue mais celui-ci n'avait rien vu venir en tout cas ... j'ai lu dans un commentaire sur les 7 samourais de Kurosawa que les 4 amourais étaient tué par des fusils, annonçant le changement d'époque. Or ici on pourrait l'interpréter à nouveau de la manière selon laquelle les grands et beaux duels d'antan sont vraiment terminés et que dans ce type de combat, aucune règle ne tient et qu'aucun de ces mercenaires n'aura été tué dans ces règles puiqu'à chaque fois, ils n'ont aucune chance d'y réchapper !

J'aurais un petit point que me trotte dans la tête et que je n'arrive pas à expliquer, cela vous paraîtra sûrement être un détail mais je me demandais pourquoi alors qu'il voit Chris et Vin sains et saufs, Bernardo demande-t-il son nom aux enfants ? Il est pourtant certain qu'avec Chris et Vin encore en vie, son nom ne sera pas oublié ... Néanmoins si vous regardez une des toutes dernières scènes, aprés le " seul les fermiers ont gagné, nous on perd toujours" on voit qu'il n'y a pas d'écriteau sur les tombes, juste une croix de bois alors que seul le bouquet de fleurs des enfants peut distinder la tombe de Bernardo de celle des autres.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2551

Messagepar musselshell » 29 avr. 2007 8:20

Vixara a écrit
J'aurais un petit point que me trotte dans la tête et que je n'arrive pas à expliquer, cela vous paraîtra sûrement être un détail mais je me demandais pourquoi alors qu'il voit Chris et Vin sains et saufs, Bernardo demande-t-il son nom aux enfants ? Il est pourtant certain qu'avec Chris et Vin encore en vie, son nom ne sera pas oublié ... Néanmoins si vous regardez une des toutes dernières scènes, aprés le " seul les fermiers ont gagné, nous on perd toujours" on voit qu'il n'y a pas d'écriteau sur les tombes, juste une croix de bois alors que seul le bouquet de fleurs des enfants peut distinder la tombe de Bernardo de celle des autres.


Le personnage que joue Bronson, à moitié Indien, à moitié Irlandais (dans mon souvenir...récent), choisit sa véritable identité au moment de mourir, à la fois paysan et Mexicain. Lui qui expliquait aux enfants que le vrai courage, c'était cultiver la terre, endosser des responsabilités familiales. Il boucle la boucle en quelque sorte, et meurt pour cet idéal là, en revendiquant tout ce qu'il y a de plus terrien dans son héritage...Les enfants le lui confirment...

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2848

Messagepar Jean-Louis » 29 avr. 2007 10:59

Quelques captures de l'affrontement Calvera/Chris

[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/4424/magnificent73ib9.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/9130/magnificent74rj2.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/1699/magnificent75tg5.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/9839/magnificent76by4.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/1671/magnificent77iq3.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/9900/magnificent78oq0.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/5362/magnificent79zq2.jpg[/img][/img]
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/84/366/magnificent710bh6.jpg[/img][/img]

Calvera a contourné le bâtiment pour surprendre par derrière Chris et Vin et déjà "savourant" de presser la détente
Chris, sans doute par instinct sent la présence de Calvera et le devance.

Pur moment d'intensité dramatique, du travail admirablement maitrisé de la part de Sturges mais je ne vois pas là de quoi en tirer des conclusions métaphysiques! :wink:

Je persiste à penser que Les sept mercenaires est l'exemple parfait du cinéma spectacle à regarder au premier
degrè.
En ça c'est une réussite parfaite.
Le choix des acteurs est génial l'autre fois je n'ai pas cité Robert Vaughn c'est un oubli, il apporte à Lee beaucoup
de classe seul Brad Dexter est un ton en dessous (au niveau charisme).
Ce qui ajoute beaucoup c'est la présence de Coburn et de Bronson encore un peu brut, on imagine aisément le potentiel de ces deux là,
vous me direz encore plus facilement quand on a vu le film de la suite de leur carrière.
Buchholz dans son rôle de Chico semblait très prometteur ...
Le vieil homme, Vladimir Sokoloff je crois, apporte à son personnage une très grande humanité.

Mais un certain nombre de détail me posent problème j'en ai déjà évoqué un certain nombre.

Vous voyez la bande de Calvera, je n'y crois pas, regardez comme elle arrive au village en colonne par 2, ça ne vous choque pas ?
Moi si.
Vous imaginez une bande aussi nombreuse, de quoi vivent-ils.
:o Ils ont fait voeux de chasteté ou quoi, vous n'allez pas me dire qu"ils sont tous pédés....
Ils se la pète depuis des jours, et personne ne remet en causse Calvera, ma parole ils ne sont pas syndiqués. La Grève... :lol:

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1559
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 29 avr. 2007 12:48

Jean-Louis a écrit :Calvera a contourné le bâtiment pour surprendre par derrière Chris et Vin et déjà "savourant" de presser la détente
Chris, sans doute par instinct sent la présence de Calvera et le devance.

Pur moment d'intensité dramatique, du travail admirablement maitrisé de la part de Sturges mais je ne vois pas là de quoi en tirer des conclusions métaphysiques!


Pour résumer mon long post en quelques lignes : je partage l'opinion de Jean-Louis :wink:

Jean-Louis a écrit :Vous voyez la bande de Calvera, je n'y crois pas, regardez comme elle arrive au village en colonne par 2, ça ne vous choque pas ?
Moi si.
Vous imaginez une bande aussi nombreuse, de quoi vivent-ils.
Ils ont fait voeux de chasteté ou quoi, vous n'allez pas me dire qu"ils sont tous pédés....
Ils se la pète depuis des jours, et personne ne remet en causse Calvera, ma parole ils ne sont pas syndiqués. La Grève...



Moi aussi ça m'a choqué il y a quelques temps quand je les voyais arriver 2 par 2, maintenant ça me choque beaucoup moins, enfin je m'y ahabitue on va dire, pour ce qui est de leur train de vie je crois qu'ils vivent des pillages qu'ils executent : banque, église ... et ils n'ont pas à se soucier de leurs provisions, tout ce qu'ils prennent c'est que du bénéf :lol:

Pour ce qui est de leur "chasteté" je pense que c'est tactique plus qu'autre chose, quand Calvera va au village on sent que les relations sont déjà tendues avec les paysans : la mort de Rafael au début du film nous le prouve. Or si Calvera ne lâche pas sa meute dans le village à la poursuite des femmes c'est peut-être parcequ'il sait déjà que les relatiosn sont tendues avec les paysans et qu'il ne veut pas les tendre encore plus avec le risque que le lien explose car les paysans en ont marre. Néanmoins, on voit que Calvera ne dort déjà pas sur ses deux oreilles, il envoit 3 éclaireurs pour savoir si tout allait bien dans le village, lesquels ne rentreront jamais d'ailleurs ...
Encore une fois je crois que c'est plus tactique qu'autre chose mais on a aussi l'époque, à mon avis un western spaghetti n'aurait pas hésité et on aurait vu les bandidos se jeter sur les femmes mais en 1960 le contexte n'était peut-être pas non plus évident pour ce genre de scènes.
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7185

Messagepar Longway » 29 avr. 2007 14:32

Merci Jean Louis pour ces captures.
Les images parlent d'elles mêmes, Calvera se présente à la fenêtre d'une manière vraiment pas discrète, trop voyante à mon gout pour qu'il puisse espérer surprendre Chris. Etonnant de la part d'un bandit aussi rusé que lui. C'est surtout cette scène qui m'a suggéré ce que j'ai dit dans mon post précédent. Peut être ai je trop d'imagination ?
Vixare a bien fait de reprendre le combat final depuis le début, chaque scène est lié à la précédente et aboutit en toute logique au duel Chris- Calvera. :D


Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité