[Documents] Jeremiah Johnson - 1972 - Sydney Pollack

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

[Documents] Jeremiah Johnson - 1972 - Sydney Pollack

Messagepar Personne » 01 déc. 2006 13:30

Vous pouvez mettre ici vos documents sur ce film!

Pour le débat, c'est ici:
http://westernmovies.free.fr/Forums/vie ... php?t=3915
Image

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Messagepar musselshell » 02 déc. 2006 7:48

Une carte du commerce dans les Rocheuses. Dans le roman de Fisher, Sam Minard (trappeur d'origine française et protagoniste principal), depuis sept ans "free trapper", débute ses pérégrinations en 1846 sur la Musselshell et se dirige vers les Bitteroot, (nord-ouest de la carte) avec l'idée de prendre femme chez les Flathead...L'essentiel du roman se déroule donc dans le grand sud-ouest du Montana, dans l'Idaho et dans le Wyoming du nord-ouest. Pollack situe l'action de JJ dans grosso modo les mêmes lieux...A noter: la cabine de la "femme folle" a existé et a donné son nom à un petit affluent de la Judith (elle même nommée par W Clark, une nièce...): Crazy Woman Creek...
Pollack tourne essentiellement dans l'Utah, dans les Uintas (visibles sur la carte) , les Wasatch, dans le Zion NP.

Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 02 déc. 2006 15:09

Dans le dernier numéro de Mad Movies (191)

J'adore le titre Italien!!! "Red Crow, Tu n'auras pas mon Scalp..."

Image
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 02 déc. 2006 15:14

Corvo Rosso non avrai il mio scalpo! :lol:

ImageImage
Image

Avatar du membre
fa
Marshall
Marshall
Messages : 222
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar fa » 03 déc. 2006 21:19

Un lien vers un docu en pdf, réalisé par une classe de 4ème de Lyon, analysant le générique de Jeremiah Johnson :
http://www.crdp-lyon.cndp.fr/c/c4/articles/jjohnson.pdf

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Messagepar Jean-Louis » 04 déc. 2006 16:23

:D Là aussi un document très, très instructif.

Eux aussi sont de Lyon :wink:

http://www.crdp-lyon.cndp.fr/c/c4/articles/jeremj.pdf

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Messagepar Jean-Louis » 05 déc. 2006 10:06

:lol: Un passage qui jusqu'à présent ne m'avait pas marqué, mais à rechercher les indices
qui militeraient pour ma thèse nouvelle du déserteur, car contrairement à d'autres, je ne reste
pas campé sur des certitudes acquises depuis 30 ans.

J'ai apprécié la séquence où Bear Claw lui taille un biface dans un silex et lui donnant lui dit
voilà une bonne lame, bien coupante.
[img][img]http://www.westernmovies.fr/image/is0/241/377/jjbifaceqz2.jpg[/img][/img]

C'était pratiquement les mêmes paroles que m'avait tenues le tailleur de silex que j'ai rencontré cet été.
Il a beau passé beaucoup de temps il y a plusieurs millénaires, il a un site :
http://www.paleo.fr/

J'avais été à 2 doigts de lui acheter une sorte de briquet, comme celui du film, mais encore plus primitif.
Je ne l'ai pas fait, je le regrette.

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7709
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 05 déc. 2006 16:27

:sm9: HELLO :hat: :hat2:

Des accessoires de l'époque.

:lol: :lol: :lol: Une montre solaire, du tabac à chiquer ,et un briquet dit "à amadou . :lol: :lol: :lol: :lol:

Image

Image

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Jicarilla
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 7709
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 05 déc. 2006 19:23

:lol: Image

La petite fille de droite que l'on voit sur le scan de J. L. a eu un très petit rôle dans le film, son nom est« TANYA TUCKER » une chanteuse de COUNTRY qui a connu un très gros succès dans les années 70 à 90, la voici avec une photo prise lors d’un concert en Allemagne en 1987.

Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 05 déc. 2006 19:33

J'adore ce genre d'anecdote! :D
Image

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Messagepar Jean-Louis » 07 déc. 2006 11:55

Pour en finir, j'ai pris le problème par une autre approche.

Jeremiah Johnson est-il ou n'est-il pas un déserteur ?

Soyons factuel et quittons le subjectif :

Guerre du Mexique (1846-1847)

1èr affrontement le 24 avril 1846 (1).
Le 14 septembre 1847 l'armée américaine rentre dans Mexico.

Au début du conflit les forces américaines sont de l'ordre de 2000 hommes.
Renforcées en quelque mois de 50 000 engagés volontaires.

Les pertes américaines se montent à 13 000 hommes, environ 11 300 furent non pas tués
au combat, mais périrent de maladie dysenterie et variole. (2)
Si je ne parle pas des pertes mexicaines, militaires et civiles, ce n'est pas par indifférence
de ma part, mais les chiffres sont beaucoup plus difficiles à trouver et ça ne change rien à mon propos.

Il y eu de nombreux déserteurs, certains passèrent à l'ennemie (3)

Beaucoup d'officiers se sont émus des exactions des volontaires, notamment texans, envers les populations civiles.

Jeremiah arrive au printemps, à la fin du printemps, il y a encore de la neige mais le cours d'eau n'est plus pris par la glace.
Il est habillé en uniforme des Dragoons.
Il connaît l'existence du conflit américano/mexicain, mais n'en connaît pas l'issue.

Ça ne peut-être qu'au printemps 47.
La probabilité que Jeremiah Johnson puisse-être démobilisé à ce moment est quasi nulle,
à la limite relevant de blessures (encore faudrait-il qu'elles soient invalidantes)
ou ayant subit et réchappé à une très grave maladie, je sais qu'il est solide le gaillard mais il s'en serait vachement bien remis,
il n'y a que Doc Halliday et ce Brad Fletcher pour aller chercher le bon air à la campagne ou en montagne.

(1) Histoire des Etats-Unis en 3 volumes, Editions Rencontre, Lausanne. 1er vol. quatrième partie : La ruée vers l'Ouest par Margaret L. Coit, page 578
(2) Time-Life. Le Far West. Les soldats. Edition française. Encadré page 28
(3) Idem (1) page 602

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10373
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 07 déc. 2006 12:48

Demain, un docu de 10 pages. cool
Image

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2460

Messagepar musselshell » 07 déc. 2006 16:36

Jean-Louis a écrit :Pour en finir, j'ai pris le problème par une autre approche.

Jeremiah Johnson est-il ou n'est-il pas un déserteur ?

Soyons factuel et quittons le subjectif :

Guerre du Mexique (1846-1847)

1èr affrontement le 24 avril 1846 (1).
Le 14 septembre 1847 l'armée américaine rentre dans Mexico.

Au début du conflit les forces américaines sont de l'ordre de 2000 hommes.
Renforcées en quelque mois de 50 000 engagés volontaires.

Les pertes américaines se montent à 13 000 hommes, environ 11 300 furent non pas tués
au combat, mais périrent de maladie dysenterie et variole. (2)
Si je ne parle pas des pertes mexicaines, militaires et civiles, ce n'est pas par indifférence
de ma part, mais les chiffres sont beaucoup plus difficiles à trouver et ça ne change rien à mon propos.

Il y eu de nombreux déserteurs, certains passèrent à l'ennemie (3)

Beaucoup d'officiers se sont émus des exactions des volontaires, notamment texans, envers les populations civiles.

Jeremiah arrive au printemps, à la fin du printemps, il y a encore de la neige mais le cours d'eau n'est plus pris par la glace.
Il est habillé en uniforme des Dragoons.
Il connaît l'existence du conflit américano/mexicain, mais n'en connaît pas l'issue.

Ça ne peut-être qu'au printemps 47.
La probabilité que Jeremiah Johnson puisse-être démobilisé à ce moment est quasi nulle,
à la limite relevant de blessures (encore faudrait-il qu'elles soient invalidantes)
ou ayant subit et réchappé à une très grave maladie, je sais qu'il est solide le gaillard mais il s'en serait vachement bien remis,
il n'y a que Doc Halliday et ce Brad Fletcher pour aller chercher le bon air à la campagne ou en montagne.

(1) Histoire des Etats-Unis en 3 volumes, Editions Rencontre, Lausanne. 1er vol. quatrième partie : La ruée vers l'Ouest par Margaret L. Coit, page 578
(2) Time-Life. Le Far West. Les soldats. Edition française. Encadré page 28
(3) Idem (1) page 602


Ca se tient (et même plus que ça): mais peut-on être sûrs que les scénaristes, ou Pollack, aient eu véritablement toute la chrono en tête, pour alors laisser entendre au spectateur averti que notre héros pourrait avoir déserté? Ca devient la question! Il va falloir contacter Sydney Pollack...ou Robert Redford. :num1

Jean-Louis
Westerner
Westerner
Messages : 2822

Messagepar Jean-Louis » 07 déc. 2006 17:04

:lol: Ils ont toujours cru avoir fait un film sur les guides de haute montagne
dans les Alpes suisses :wink:

Carcasse
Shérif
Messages : 2537
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 07 déc. 2006 17:27

Désolé, je n'ai pas tellement envie d'écrire en ce moment, mais aussi intéressante que soit cette discussion, je trouve que vous êtes en train de compter les rivets de la troisième voiture du train postal.

Mon impression est que le réalisateur a tout simplement voulu donner un "rapport à la guerre" à notre héros. Il ne se cache pas comme un déserteur et porte ouvertement partie de son uniforme (on peut songer qu'un déserteur eût trouvé le moyen de se changer : vous imaginez un evadé en costume de bagnard aller tranquillement discuter avec un représentant de l'ordre ?).

Or, il porte cet uniforme (même pas en entier !) et ce n'est pas innocent, mais je crois que le réalisateur a désiré laisser à chacun le choix de sa propre explication.
Peut-être, a-t-il récupéré de blessure, de maladie, ou a-t-il emprunté le pantalon de son frêre mort à la guerre : je n'en sais rien et je vous avoue que seul le rapport à la guerre et à sa violence d'état m'intéresse. Peut-être aussi, étant donné que le film a été tourné pendant la guerre du Viet-Nam, porte-t-il, par dérision, des vêtements militaires comme le faisaient à l'époque du tournage, les contestataires !

Jeremiah, n'est pas un homme qui fuit : rien dans son attitude ne le laisse présager. Il arrive sans armes - et non désarmé - et va s'acheter tranquillement un fusil de chasse. C'est un homme qui désire retourner aux sources et se détourner d'une civilisation qui commence à dominer, à transformer la nature.
Il subira d'ailleurs cruellement la loi de cette nature sauvage au départ, car il n'est encore qu'un civilisé, un pied-tendre. Mais, jamais Jeremiah ne cherchera à dominer cette nature : il apprendra simplement à vivre en harmonie avec elle.

PS : Cole, ces trois posts, ceux de Jean-Louis, Musselshell et le mien, ne devraient pas se trouver dans "documents", mais bien dans le film lui même... Si tu pouvais nous arranger ça ! Merci.
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité