Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10374
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar Personne » 20 déc. 2009 20:40

Oups, me voici tout auréolé! :oops:

Désolé pour la qualité de la photo.

Image
Image

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10374
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar Personne » 20 déc. 2009 20:47

ImageImage

Fin de la parenthèse, le film du mois étant Rio Bravo. :beer1:
Image

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar tepepa » 20 déc. 2009 21:11

L.. a écrit :TEPEPA
"La fausse naïveté de Personne
« C’est vrai ? » demande t-il tout de blonde candeur quand un abruti lui propose de lui donner un cheval en échange d’un petit service. Les affiches du film font clairement allusion à l’angélisme de Personne : il porte sa selle sur son dos, ça lui fait comme des ailes genre Les Ailes du Désir et la fumée de sa cigarette dessine une auréole au dessus de sa tête. Quand Christophe Gans le mentionne pendant le commentaire audio, Valerii n’a pas l’air au courant. Comme Personne ne fume pas dans le film, c’est peut-être un détail qui a été remarqué et exploité après coup… "


Il me semble (mais je n'ai pas réécouté) que Valerii explique que les ailes de l'ange, c'est une idée de Terence Hill.

De toute façon, le scénario fait explicitement la métaphore, donc c'est plutôt une idée des scénaristes (Gastaldi, mais Leone lui a renvoyé la balle tous les jours sur le script) , écrite dans le texte pour ainsi dire, et les dessins de Renato Casaro, faits à l'époque, le montrent.


Image

L'auréole de fumée n'apparaît pas sur la reproduction, mais ell est présente sur la pochette originale du 33 tours (acheté près de la gare Saint Lazare, septembre 1974).



Je n'ai pas réécouté non plus, mais je me souviens bien de l'hésitation de Valerii quand Gans mentionne ce point. Si cela était écrit dans le scénario, cela tendrait à faire de Valerii un simple exécutant qui n'avait pas compris son film ? Bon on ne va pas aller jusque là quand même, après tout, les souvenirs s'émoussent, le réalisateur peut très bien avoir oublié ce point là.

Sinon, ayant relu mon texte, je me rends compte que j'y avais laissé l'erreur sur Joseph Egger, je corrige donc :lol:

claudeclaude
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 165

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar claudeclaude » 15 janv. 2010 11:51

Le film repasse sur NT1 le 21 . L'occasion pour les spécialistes d'attribuer ou de décrire ici les rôles à quelques acteurs cités sur IMDB ( http://www.imdb.com/title/tt0070215/fullcredits#cast ), ce qui permettrait peut-être de les reconnaître d'un film à l'autre.

claudeclaude
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 165

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar claudeclaude » 26 juil. 2010 16:14

La voix française de Squirrel est celle de Francis LAX.

tietie007
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 181
Localisation : Aix en Provence
Contact :

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar tietie007 » 05 août 2010 13:10

Mon nom est personne est une parabole sur les affres de la célébrité et sur l'ambition. Henry Fonda, vieux pistolero qui veut prendre sa retraite, cherche par tous les moyens à se faire oublier, sauf qu'il est victime d'un fan un peu envahissant, Personne ! Traité sur le mode de la comédie à l'italienne, transalpins qui savent mieux que personne, narrer des sujets sérieux sur le mode humoristique, Mon nom ... déplaira toujours fortement aux irréductibles du western américain, qui a rarement fait dans l'humour !
Au-delà de la narration cinématographique, fait de clins d'oeil cinéphiliques savoureux, l'opus de Valerii se distingue par des dialogues assez importants, qui vont de la réflexion philosophique sur la célébrité à la fable, en passant par des tirades comiques, variétés des dialogues qui fait, entre autre, la richesse du film.
Je rajouterais que le nom d'Henry Fonda, Jack Beauregard, me semble un clin d'oeil de Leone au regard azuréen de l'acteur américain, une des raisons qui a poussé Sergio, à choisir Fonda pour Il était une fois dans l'Ouest, voir les bonus DVD d'Once upon ...
A noter que 3 ans plus tard, Don Siegel, sur un mode beaucoup plus sérieux, traitera le même thème, avec John Wayne, dans The Shootist. Je n'y vois qu'une coïncidence, mais il est intéressant de noter la différence de traitement et de style, avec d'un côté de la distanciation et de l'humour, de l'autre, de l'académisme et du moralisme.

SergioJimmyLeonePage
Etranger
Messages : 1

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar SergioJimmyLeonePage » 15 janv. 2011 1:06

POur moi Western et Humour ne font pas bon ménage. J'adore ce film en tant que comédie non en tant que film de genre. Il est à mettre à part dans la filmorgaphie de Leone et Valerii.
Image

tietie007
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 181
Localisation : Aix en Provence
Contact :

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar tietie007 » 15 janv. 2011 6:00

SergioJimmyLeonePage a écrit :POur moi Western et Humour ne font pas bon ménage. J'adore ce film en tant que comédie non en tant que film de genre. Il est à mettre à part dans la filmorgaphie de Leone et Valerii.


Les amateurs de western sont souvent assez solennels dans leur approche du genre. D'ailleurs, certains westerners sont tellement habités par leur passion, qu'il ne souffre pas le western italien, coupable d'après eux d'avoir "sali" son ancêtre américain qui portait haut l'étendard des idéaux virils et familiaux.

El Caledonia
Etranger
Messages : 1

Re:

Messagepar El Caledonia » 16 janv. 2011 8:44

tepepa a écrit :La Horde Sauvage se relève
C’est un des mystères du film (pour moi) un des trucs que je ne comprends pas et qui gâchent un peu la fin. Beauregard fait péter la Horde Sauvage à coup de balles de Winchester dans les sacoches remplies de dynamite, ce qui au passage est une brillante idée scénaristique. Je ne m’attarderai pas sur ces photos qui s’incrustent dans les livres d’Histoire et qui posent la question de la présence du photographe. C’est ici une représentation de l’ordre du symbole. Mais on voit clairement la Horde Sauvage se relever, pas seulement ceux qui auraient échappé aux explosions, mais aussi ceux qui sont par terre, ainsi que les chevaux. Alors quoi, tout ceci n’était qu’une simulation également, à l’instar du faux duel qui va suivre ? C’est pour souligner le caractère farce Trinitesque ? Qu’on m’explique please…


Bonjour à tous !
Je tiens à réagir sur un commentaire fait par Tepepa il y a plus de 4 ans...

Ce que Personne désirait, c’était l’affrontement de Jack contre la horde sauvage. Il ne voulait pas que Jack tue tous les membres de la horde, juste qu’ils les affrontent, qu’il les tienne en échec. C’est ce que Jack a réussit.
Dans un premier temps, Jack fait exploser les sacoches de dynamique. C’est spectaculaire, et le spectaculaire, c’est exactement ce qu’aime Personne. Six d’un coup, il se régale. Trois d’un coup, il est presque déçu. Puis le combat s’enlise. La horde ne chevauche plus, les truands sont couchés au sol. C’est la fin du duel-spectacle, remplacé par une guerre de position, une guerre de tranchées avant l’heure, sans les tranchées. C’est là qu’intervient Personne : le spectaculaire est fini, la nouvelle tournure du duel ne l’intéresse pas. D’ailleurs l’histoire n’a retenu qu’une seule chose : Jack Beauregard a affronté seul la horde sauvage, et la horde n'a pas réussi a battre Jack Beauregard.

Et le combat se fini par une cette image : Jack prend le train et laisse ses Winchester au sol. C’était son dernier combat. Il abandonne les armes après son ultime éclat. Avant de monter dans le train, un échange de regards complices avec Personne tend à prouver qu’il est fier de faire ce duel contre la horde.

Une autre scène m’a marqué dans ce film, et personne (avec un p minuscule) dans ce post n’y a fait allusion. C’est quand Jack accepte la proposition de Sullivan : partir avec de l’argent et par conséquent, ne pas venger son frère. Dans l’opposition western spaghetti/western américain, c’est ici un symbole de la victoire du spaghetti. Jack Beauregard n’est pas le justicier intègre. Il cherche juste à protéger sa peau. Le mythe du héros américain en prend pour son grade...

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2132
Contact :

Re: Re:

Messagepar tepepa » 16 janv. 2011 14:58

El Caledonia a écrit :Une autre scène m’a marqué dans ce film, et personne (avec un p minuscule) dans ce post n’y a fait allusion. C’est quand Jack accepte la proposition de Sullivan : partir avec de l’argent et par conséquent, ne pas venger son frère. Dans l’opposition western spaghetti/western américain, c’est ici un symbole de la victoire du spaghetti. Jack Beauregard n’est pas le justicier intègre. Il cherche juste à protéger sa peau. Le mythe du héros américain en prend pour son grade...

ça me plait beaucoup ça! :D Mais est-on sûr au final qu'il n'a pas vengé son frêre? L'assassin n'est-il pas dans le cimetiere? Hum, il va falloir que je revois ce film, car au fond je n'ai jamais suivi de près cette thématique de la vengeance!

Hannie Caulder
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 303
Localisation : France

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar Hannie Caulder » 27 janv. 2017 14:39

Il aura fallu plus de soixante ans au western pour entrer dans sa période de révolution à travers les films de Sam Peckinpah (la Horde Sauvage) ou de Sergio Leone (Il était une fois dans l'Ouest), il n'aura fallu que quelques années au western-spaghetti pour tomber dans sa propre caricature, parfaitement symbolisée par ce film inspiré par Leone, coscénariste et producteur : intrigue inconsistante, humour kilotonnique qui n'est pas sans évoqué les comédies débiles tournées à la chaîne par Terence Hill et Bud Spencer, style inexistant qui n'a retenu des westerns de Leone que l'étirement de chaque plan, sans la sophistication qui les accompagnait, musiquette qui s'auto-parodie d'Ennio Morricone. Et c'est pitié de voir le grand Henry Fonda donner la réplique à un pitre de troisième ordre comme Terence Hill.
Modifié en dernier par Hannie Caulder le 27 janv. 2017 18:17, modifié 1 fois.
"Quand on tire on raconte pas sa vie"

Avatar du membre
major dundee
Séminole
Séminole
Messages : 1173
Localisation : depts 13 et 05

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar major dundee » 27 janv. 2017 17:56

J'en connais un (L.)qui vas etre content si il lis ça !

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 21381
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 29 janv. 2017 10:53

major dundee a écrit :J'en connais un (L.)qui vas etre content si il lis ça !


...et le terme de débile déjà n'est pas approprié par respect au moins pour ceux qui peuvent apprécier ces comédies, "burlesque" voire "loufoque"serait mieux :wink:

pour ma part les spaghettis (westerns) ne sont pas ma tasse de thé et pourtant j'ai adoré Mon nom est Personne....comme quoi !... :sm80:
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

L..
Westerner
Westerner
Messages : 2318
Contact :

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar L.. » 29 janv. 2017 10:58

Image
Image

Synopsis géant Jacques Leitienne, France, 1973 (Source ebay)

(Désolé, je n'ai pas de quoi reproduire le mien, en état neuf.... mais en cliquant sur l'image, on peu agrandir les photographies.)

L..
Westerner
Westerner
Messages : 2318
Contact :

Re: Mon Nom est Personne (Il Mio nome è Nessuno) 1973 - Tonino Valerii / Sergio Leone

Messagepar L.. » 29 janv. 2017 11:17

Image

Cette image m'avait été communiquée à partir d'une source Facebook que je n'ai plus en mémoire informatique.

Tournage de Mon Nom est Personne ou Un Génie deux associés une cloche ?

Difficile à dire, même si Terence Hill n'a pas sa montre suspendue au cou (Un Génie...)



Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités